Monthly Archives

juin 2015

Voyages

Amsterdam en 10 flâneries ! (Part I)

26/06/2015

Amsterdam, cette petite ville bohème bordée d’eau et de canaux ! Impossible de ne pas l’aimer, tant elle est aimable et aimante; C’était beau, paisible, dépaysant… Aller à Amsterdam, c’est comme passer un week-end à la campagne, en ville ! On renoue avec son côté « fleuri », on prend le temps d’apprécier les petits plaisirs de la vie… On prend le temps de vivre, tout simplement ! Au final, je suis repartie avec très peu de photos (j’avais envie de profiter au maximum), mais des souvenirs plein la tête.

Pour ce premier volet amsterdamois, je vous propose de découvrir la ville en 10 flâneries, 10 coups de coeur…

xx. Des baisers « tulipes » mes Chatons! ◊ Christelle

Louer des vélos, et visiter en pédalant! ♥♥♥

Amsterdam à vélo, c’est un MUST ! D’ailleurs, TOUS les amstellodamois possèdent au moins une bicyclette. Il y en a partout, mais vraiment partout (environ 881 000 pour près de 802 000 habitants !) ! C’est fun, très pratique, et avec les 400 km de pistes, il y a vraiment de quoi se faire plaisir ! Nous avons louer nos vélos dans une boutique spécialisée de la rue Frederik Hendrikstraat (juste à côté de notre appartement réservé via Airbnb)… Cela nous a fait gagner un temps fou ! D’autant plus, que les cyclistes sont prioritaires (même sur les piétons); C’est très agréable de se balader sur les berges des canaux en vélo !

→ Flâner dans le Hortus Botanicus (Jardin Botanique) d’Amsterdam.

Le Hortus Botanicus d’Amsterdam est l’un des plus anciens jardins botaniques du monde. Traversez les jardins fleuris, entrez dans la serre aux papillons (magique !), passez devant les ruches, puis jetez un oeil à la « serre à trois climats »…  Avant de partir, n’oubliez pas de vous rafraîchir avec une boisson biologique de l’Orangerie !  😉

→ Humer et goûter au Noordermarkt Flea Market. ♥♥

Tous les samedis, le Noordermarkt devient le « cœur vivant » d’Amsterdam ! C’est un festival de couleurs et de saveurs, entre les fruits coupés « minute » à déguster sur place, les stands d’agriculteurs biologiques populaires (Lindengracht), les étals de produits locaux (fromage, hareng fumé, champignons, etc…), et tous les produits artisanaux et durables, etc… Ne manquez pas le stand de Raw Superfoods, pour prendre un shot détox et green, et ramener de la superfood de qualité ! Le lundi, si vous avez le temps, revenez au Noordermarkt, pour le Marché aux puces !

→ Shopper « hipster » dans le quartier des 9 Straatjes. ♥♥♥

Faites du lèche-vitrines dans le quartier des Neufs-rues… Vous verrez, vous aurez envie de tout acheter ! Loin de l’agitation de Kalverstraat, les 9 Straatjes commencent par la Hartenstraat, et se poursuivent entre les Rozengracht, Leidsestraat, Prinsengracht et Singel. L’ensemble du quartier déborde de boutiques de mode, avec des marques établies et de jeunes créateurs hollandais très prometteurs, mais aussi de petites boutiques vintage poussiéreuses, au charme si unique et propre aux 9 Rues !

Faire une pause green, dans l’un des nombreux parcs de la ville. ♥♥

Faites un tour à Vondelpark, le « poumon vert » d’Amsterdam par exemple. En fin d’après-midi, les amsterdamois viennent « trinquer », se balader ou pédaler (Oui ! Il est aussi possible de le parcourir à vélo !) les 48 hectares de ce splendide parc, doté de grands arbres et de lacs parsemés d’îlots ! Nous avons aussi visité l’Oosterpark (actuellement en travaux), le Sarphatipark (plus résidentiel), et le Beatrixpark (canon !)…

Passer une journée dans le quartier de Jordaan, comme un bobo local. ♥♥♥

Ah, le quartier de Jordaan; Un vrai coup de coeur ! Jouxtant le nord des grands canaux, il regorge de charme et de tranquillité bohème…, avec ses petits cafés healthy, ses ruelles fleuries, ses quais où sont amarrées des péniches verdoyantes, et ses boutiques de créateurs ! Je vous donnerai toutes mes adresses très prochainement… 😉

Goûter aux meilleures frites de la ville, chez Vlaams Friethuis Vleminckx. ♥♥

Toutes les frites sont végétariennes (certaines sont frites dans de la graisse d’origine animale), et il y a plus de 25 sauces à la carte. J’ai choisi la mayonnaise au citron; Un délice ! 😀

Dormir chez l’habitant, et apprécier le bon goût des amstellodamois en matière de déco.

Le logement à Amsterdam coûte cher ! Du coup, nous avons opté pour une location chez l’habitant via Airbnb. Et nous n’avons pas été déçus ! Notre hôte était architecte d’intérieur… L’appartement, situé à deux pas du quartier Jordaan, était spacieux, lumineux, et aménagé avec beaucoup de goût.

→ Manger sur le pouce, avec vue sur les canaux. ♥♥♥

Les amstellodamois adorent pique-niquer ! En été, il n’est pas rare de croiser des groupes d’amis, assis sur les quais, en train de déjeuner/dîner. Le deuxième jour, nous avons décidé de nous fondre dans la vie quotidienne des locaux et de vivre comme un vrai amstellodamois, en dînant sur le pouce… Nous avons fait quelques courses à l’épicerie Stach Food (le paradis du snack healthy/de qualité !), et nous avons mangé à quai !

→ Louer un pédalo ou un petit bateau, et naviguer sur le fleuve Spui ! ♥♥♥

À l’heure de l’apéro, Amsterdam, se transforme en véritable « Venise du Nord » ! Lorsqu’il fait beau, les amstellodamois en profitent pour explorer le labyrinthe de canaux de leur ville (Herengracht, Singel, Keizersgracht ou Prinsengracht…), tout en trinquant ! Louer un pédalo/petit bateau, c’est l’occasion de vivre la ville comme un local, et de découvrir les trésors architecturaux qui bordent le fleuve Spui, de façon originale ! Vous pouvez louer le vôtre à la Canal Company proche de la Gare Centrale, Place Leidseplein, face à la maison d’Anne Frank, ou au coin des Keizersgracht et Leidsestraat. 😉

Vous aimerez aussi:
Copenhague en 10 flâneries ! (Part I)
Golden Hour à Bruxelles (Part I)

Fitness Running Sports

Les Soldes, le Sport, les Soldes !

24/06/2015

Alors, les Soldes ? Vous avez craqué ? Personnellement, je trouve ce premier jour de soldes assez timide… 🙁 -20% / 30% un peu partout, mais pas de « prix cassés » comme les saisons passées. Du coup, je pense attendre -sagement- la deuxième démarque pour ma faire plaisir ! Cette année, je voudrais m’acheter une nouvelle paire de running, et deux trois bricoles pour m’entraîner cet été…

Et vous, quelle est votre wishlist sportive ? 😀

Comme à chaque fois, je vous ai concocté un petit guide des e-shops qui soldent. Je vous conseille vivement d’aller faire un tour sur Zalando (brassières Nike trop canons à -30%), Urban Outfitters et Nelly (jusqu’à -75% et -70%), et le site de Casall (tout à -50%) !

Des Bisous les Chatons ! ♥ ◊ Christelle

Petit Guide des E-Shops qui Soldent !

*Les e-shops notés en gras sont mes préférés !

Les marques cultes
Nike
AdidasReebok ♦ Puma ♦ Lorna JaneCasall ♦ Lolë ♦ Odlo

La section « sport » des marques de prêt-à-porter
Princesse tam-tam ♦ Y.A.S Sport ♦ H&M ♦ Oysho ♦ Mango ♦ Etam ♦ Nelly

La section « fitness » des marques de « glisse »
Protest Fit ♦ Roxy

Les e-shops multi-marques
Net-a-Sporter ♦ Zalando ♦ La Redoute ♦ 3 Suisses ♦ Sarenza ♦ Urban Outfitters

Les e-shops sportifs multi-marques
Foot Locker
i-run ♦ Anima Athletica ♦ Go Sport ♦ Decathlon ♦ So Active

1/ Brassière Pro Classic Nike – -30%
2/ Débardeur Course à Pied Atomy Odlo – -30%
3/ Capri Relay Roxy – -30%
4/ Collants Alpha Under Armour – -50%
5/ Pure Boost Adidas By Stella Mc Cartney – -30%
6/ Top Session Casall – -30%
7/ Caraco Revolution Odlo – -30%
8/ Chaussures CrossFit Nano 4.0 Reebok – -30%

Vous aimerez aussi:
Je Solde… Sportif !
Les Soldes PE 2014, Version Sport
Petit guide des soldes « sport »

Healthy Recipy

Granola « Parfait » – sans gluten

19/06/2015

La semaine dernière, j’avais posté la photo -sur Instagram- d’un granola ramené d’Amsterdam… LE granola P-A-R-F-A-I-T ! Pas trop sucré, ultra-croustillant, et rempli de petites graines bonnes pour le corps. 😉 À la première bouchée, je me suis dit: « Ouh ! Il ne va pas faire long feu ! Il faut absolument que j’essaie de reproduire la recette ! » En regardant l’étiquette du pot, j’ai compris pourquoi ce granola me plaisait tant; Il était 100% naturel ! Très facile à réaliser à la maison, donc. Et, le résultat est aussi parfait que ce granola « parfait » ! J’ai réussi à reproduire le même goût, la même texture… je suis vraiment contente !

Du coup, je vous partage ma recette de ce perfect granola sans gluten… En une semaine, il est vite devenu le meilleur ami de mes petits déjeuners. 😀 J’en mets un peu partout: dans du lait végétal, sur mon pudding de graines de chia, sur mes salades de fruits pour un effet « crumble ». 😉 Bref, j’en suis FAN !

Et vous, avez-vous une bonne recette de granola à me partager ?

Bonne journée et bon week-end mes Beautés ! ◊ Christelle

Et voici la recette en version anglaise ! J’ai cru comprendre que certain(e)s auraient souhaité que les recettes du blog soient traduites… ;)

============================
English Version
============================

Ingredients for 250 g of granola
70 g coconut chips
50 g pecans
30 g pumpkin seeds
30 g sunflower seeds
30 g cashew nuts
10 g pine nuts
5 tbsp. oats (gluten free)
1 pinch of cinnamon
3 tbsp. coconut oil
3
tbsp. maple syrup

Instructions
Start by crushing « grossly » coconut chips, pecans, and cashews.
In a large bowl, mix all the ingredients (coco chips – pecans – pumpkin seeds – cashews sunflower seeds – pine nuts – oatmeal – cinnamon).
Pour coconut oil + maple syrup on your granola, and stir until all ingredients are « soaked ».
Spread your granola on a baking baking sheet, covered with baking paper. Let-it « toast » for 15-20 mins at 170 ° C, and toss every 5 mins.
Let cool. It’s ready !

============================

Vous aimerez aussi:
Cookies Banane & Avoine (V, GF)
Banana Bread – Vegan & Pecan

Sports

The French Throwdown 2015

18/06/2015

Le week-end dernier (les 13 et 14 juin), s’est déroulé le French Throwdown ! Le French Throwdown, c’est un championnat de Crossfit organisé par la Box Reebok CrossFit Louvre (ma Box 😀 ). Cette année, il a réuni 285 athlètes -venus de toute l’Europe et du Canada- dont ¼ sont classés dans le top 100 des meilleurs européens. Pendant deux jours, ils se sont affrontés en individuel ou en équipe, sur une série de 6 épreuves de force, d’endurance, d’agilité, etc… (cf les 10 qualités physiques développées par la pratique du CrossFit). Je suis allée encourager les athlètes de ma Box sur le WOD 5 (= Workout of the Day), c’est-à-dire la demi-finale… Et j’en ai profité pour vous ramener quelques images ! 😉

Le WOD 5 s’est déroulé le dimanche après-midi sous un soleil de plomb… Les athlètes ont pris connaissance du contenu du WOD devant les 1000 spectateurs présents à l’INSEP (Institut National du Sport). Au programme, 200 DU ( = double sauts à la corde), puis Ladder en Snatch (= arraché) en 5 minutes de Cap Time !  Euh, comment dire ? Est-ce que c’est réellement faisable ? 😀 Pour certains, apparemment OUI ! Les crossfitters et crossfitteuses de classe « Elite » ont donné le meilleur d’eux même pour gagner et se qualifier, afin de partir une semaine à Boston au Reebok CrossFit One, et de s’entraîner avec des athlètes des Reebok Crossfit Games.

Bref, j’ai pris une claque ! C’était vraiment impressionnant et beau à voir. Quelles performances ! Je tenais vraiment partager cette expérience avec vous, pour vous montrer -une fois de plus- qu’il existe une RÉELLE différence entre un athlète de haut niveau et un pratiquant (comme vous et comme moi). Les athlètes nous font rêver, et nous nous rêvons simplement de progresser. L’ambiance très bon enfant, l’esprit d’équipe très présent malgré la compétition, le dépassement de soi, etc… Toutes les valeurs que j’aime dans le CrossFit étaient réunies. Quel beau sport !

Je vous laisse avec une petite vidéo d’ambiance et quelques photos… ♥

Est-ce que certain(e)s d’entre vous ont pu assister au French Throwdown ? Qu’en avez-vous pensé ?

Bonne journée les Chéri(e)s ! ◊ Christelle

Vous aimerez aussi:
CrossFit: La Fin des Clichés !
10 Choses que le CrossFit m’a apprises !
J’ai testé le CrossFitXIII !

Healthy Sports

Snacking Healthy à grignoter avant l’Entraînement.

17/06/2015

On me demande souvent si je mange et ce que je mange avant, pendant, et après une séance de sport… Et à chaque fois, je me dis la même chose: « Mais c’est vrai, qu’est-ce que je mange en fait ? »

Je pense que vous commencez à me connaître un peu: je n’aime pas les « règles » ! Surtout celles qui me disent que je dois manger tant de grammes avant, puis tant de glucides pendant… Je ne suis pas une machine qui pèse sa nourriture (cf l’article My Diet is No Diet !), mais une sportive bonne vivante, qui fait attention ! Du coup, je mange uniquement lorsque j’en ressens le besoin.

Et le goûter dans tout ça ? 😀 Je ne sais pas pourquoi, mais mon corps s’est habitué à me réclamer un petit quelque chose de sucré entre 16h et 17h. Je pense qu’il se prépare à l’effort, que j’ai l’habitude de fournir par la suite (en général, je m’entraîne le soir)… Je profite donc du goûter, pour me donner un coup de boost et faire le plein en vitamines/minéraux. Même si -encore une fois- je n’aime pas parler de « normes », j’essaie de respecter quelques règles simples. Tout d’abord, manger au moins une heure avant ma séance (pour éviter les problèmes de digestion) et en petite quantité (sous peine de ne plus pouvoir bouger ! 😀 ) Enfin, je privilégie les glucides rapides et à faible indice glycémique pour que le coup de fouet soit immédiat et constant !

Pour faire simple, je mange des petites portions sucrées -et si possibles naturelles- au goûter, pour me donner l’énergie nécessaire à la pratique d’une activité sportive. Et lorsque je ne fais pas de sport, je m’adapte à mes dépenses de la journée (un peu moins de fruits secs, et plus de fruits frais).

Aujourd’hui, je vous propose donc de découvrir ce que j’aime grignoter au quotidien avant de m’entraîner… J’espère que cela vous donnera des idées healthy pour vos goûters sporty ! 😉

À très vite mes Beautés ! ♥ ◊ Ceedjay

1/ DES FRUITS…, à consommer sans modération ! J’aime bien les couper/mélanger (salade de fruits), les saupoudrer de superfood (graines de chia, pollen, baies de goji, etc…), ou les mixer (smoothies).

Pour vous donner des idées de recettes de smoothies, n’hésitez pas à consulter la rubrique Le Bar à Smoothies !

2/ DES JUS DE FRUITS/LÉGUMES. Je suis une fan absolue du jus pomme-citron-gingembre du bar à jus Juice it (cf l’article Juice it: le bar à jus so green). Il me donne un coup de fouet dès la première gorgée !

3/ DES OLÉAGINEUX. Les oléagineux sont des fruits « naturellement » secs, riches en « bon » gras (gras polyinsaturés : oméga-3, oméga-6 et oméga-9), et à faible teneur en eau: noix (noix de cajou, noix de pécan, noix du Brésil), des amandes, des noisettes, des pistaches… J’en consomme régulièrement avant et après l’effort ! Et pour les plus pressé(e)s, il existe désormais le Coffret dédié aux en-cas healthy Gula ! Gula, c’est 16 snacks de 40 à 50 g, de 150 à 250 kcal chacun (l’apport optimal pour un en-cas), et remplis de fibres et de vitamines (noix, graines, superfood, fruits secs, etc…). Le coffret Gula contient aussi un livret de dégustation, décrivant l’origine et les bienfaits de chacun des produits à déguster. Perso., je suis dingue de ses petites portions calibrées pour me faire du bien ! 😀

4/ DES FRUITS SÉCHÉS. Les fruits séchés sont des fruits qui ont subi une déshydratation. Riches en sucres et très digestes, ils sont donc conseillés avant et pendant les efforts de longue durée. Il en existe de nombreuses variétés: mangue, cranberries, banane, ananas, gingembre, melon, pomme… Mais j’avoue avoir un faible pour les raisins secs (ils apportent environ 275 kcal pour 100 g, soit 5 fois plus que les fruits frais) et la banane séchée (apporte de l’énergie sous forme de sucres tout en étant riche en magnésium) ! 😉

5/ DES BARRES ÉNERGÉTIQUES. Lorsque j’ai un peu de temps, je me prépare des petites boules/barre d’énergie composées d’un mélange de fruits séchés et d’oléagineux (cf les articles Energy Balls coco X abricot et Boules d’énergie à croquer). L’avantage de ces boules/barres homemade, c’est qu’ils/elles ne contiennent pas de sucres rajoutés ou cachés. Néanmoins, lorsque je n’ai pas le temps, j’opte pour des barres toutes prêtes bien choisies  ! J’adore celles de chez Nakd (vegan, sans gluten, sans sucre rajouté, et sans lait), ou les barres énergétiques et protéinées de Brennos (cf l’article Brennos: Superfoods pour Athlètes)… Et je vous recommande aussi les barres aux noix Kind (sans gluten et à faible teneur en sucre) ! Un vrai délice !

6/ DES GRAINES DE CHIA en pudding…, pour un effet coupe-faim naturel !

Pour tout savoir sur les graines de chia, n’hésitez pas à re-lire l’article Pudding de graines de chia, tout chocolat !

7/ DES BOISSONS ÉNERGISANTES. Avant une séance de sport, il m’arrive de me sentir faible sans ressentir pour autant la sensation de faim. Lorsque c’est le cas, je me prends une petite boisson énergisante ! Il peut s’agir du jus pomme-citron-gingembre dont je vous parlais plus haut, d’une boisson BAHIA au maté ou à l’acérola, ou d’un simple café ! Attention quand même, aux boissons d’apparence healthy, mais trop sucrées ! 😉

Pour tout savoir sur mes boissons énergisantes préférées, n’hésitez pas à re-lire l’article Potions Magiques pour Sportives…

Vous aimerez aussi:
Brennos: Superfoods pour Athlètes
Mon petit guide des Laits Végétaux.
Potions Magiques pour Sportives…

Running Sports

Nike Women’s Race Paris 2015

15/06/2015

La Nike Women’s Race Paris, c’était il y a une semaine déjà ! Une première course inoubliable pour certaines d’entre vous (je me rappelle ma première course officielle comme si c’était hier !), un challenge pour moi et pour d’autres (courir 15 km)… Mais c’était surtout l’occasion de passer un chouette moment sportif entre filles, et de se dépasser ensemble !

Pour ma part, j’ai bien aimé cette édition 2015 de la course Nike. Il faut dire que j’ai eu l’impression de vivre un rêve éveillé, après mon week-end hollandais; Des journées entières à pédaler et marcher, et 4h de sommeil pour récupérer… 😀 Autant vous dire, que je n’ai pas bien compris ce qu’il m’arrivait le matin de la course. Après une douche express, et un petit-déjeuner smoothie ultra-boostant, je suis arrivée presque en retard à La Citée de la Mode. Hop ! C’était déjà l’heure de s’échauffer… Et puis la course, les 15 km, la médaille-collier que j’avais oublié de récupérer, et les cocktails de fruits pour reprendre des forces… Je n’ai pas eu le temps de dire « ouf », que j’étais déjà chez moi, en train de vaquer à mes occupations !

Bref, tout ceci pour vous dire que j’ai adoré cette course. Pour une fois, je ne me suis pas mis de pression inutile; Je me suis contentée de vivre l’instant présent sans trop réfléchir au pendant (Est-ce que ma douleur au pied allait se raviver sur cette distance ?) ou à l’après (mon temps). Courir en papillonnant de rue en rue, m’ a permis de faire le point sur ma relation avec le running. À la fin, j’étais en paix avec moi-même.

En parcourant ces 15 km, j’ai décidé d’arrêter de me prendre la tête avec la pression exercée par les réseaux sociaux. « Quel est ton temps ? Quel est ton temps ? Moi j’ai fait mieux !«  En fait, j’en ai marre de cette question. Quel est l’intérêt de connaître le temps de l’autre ? L’important c’est d’atteindre SON objectif, n’est-ce pas ? Pourquoi se comparer aux autres ? Pourquoi se bousculer pendant la course, pour gagner 5 sec. à l’arrivée ?
Pour tout vous dire, je suis de plus en plus déçue du comportement de certaines filles lorsqu’il s’agit de performance. Au début, le running c’était l’activité idéale pour pouvoir évaluer/quantifier ses progrès. Et puis, c’est devenu à la mode. En théorie, je n’ai rien contre… Mais j’ai l’impression que tout le monde s’attèle à devenir meilleur que l’autre. Participer à une course officielle, c’est forcément battre son record, c’est être le/la meilleur(e), même si pour cela il faut écraser les autres, et se mettre en danger (repousser ses limites au point de se blesser). Les préparations sont de plus en plus élaborées (il faut avoir fait Maths Sup/Spé pour s’y retrouver !), il y a des courses tous les week-ends, et c’est très « mal vu » de ne pas prendre le départ à certaines d’entre elles: « Tu ne fais pas la course de machin bidule ??!! » Et bien non !;)

Lorsque je vous disais, que j’étais désormais en paix avec moi-même sur ce sujet de la course à pied, c’est parce que j’ai décidé de boycotter cette nouvelle façon de courir. Courir pour le plaisir, c’est tellement plus gratifiant que de courir après un chrono ! Parce que c’est ça le sport; Se faire du bien au moral et à la silhouette ! Quant aux performances ultra-performantes, je les laisse aux VRAIS athlètes. 😀

La Nike Women’s Race Paris 2015 a été l’occasion pour moi, de me réconcilier avec le running (enfin, celui que j’ai envie de pratiquer 😉 ). J’ai compris que ce qui m’importait le plus, c’était d’apprécier mon chemin et mes efforts vers la ligne d’arrivée, plutôt que de me focaliser sur cette même ligne d’arrivée. Et puis, cette quiétude m’a permis de réaliser un joli chrono quand même, pour quelqu’un qui coure très peu. Allez, je vous le dis ! 😀 J’ai parcouru ces 15 km en 1h21 ! Fière de moi ! Et fière de toutes celles qui ont réussi à atteindre leurs objectifs !

Et vous ? Racontez-moi votre Nike Women’s Race 2015 ? Comment vivez vous le running ?

Je vous embrasse fort mes Beautés ! ◊ Christelle

Vous aimerez aussi :
We Own The Night 2014: le Bilan
Mon Premier Semi-Marathon (de Paris) !