Up menu

Little India

Vendredi matin, je me suis levée à 6h -comme à peu près tous les jours en ce moment (depuis mon retour de Nouvelle-Calédonie)- pour répondre à mes mails. Depuis mon retour de vacances, j’ai l’impression de tout faire en urgence. Je suis systématiquement en retard à mes rendez-vous, je dois courir pour arriver à l’heure au CrossFit, je ne parviens plus à me dégager du temps pour chiller devant une série à midi, etc. Et cela me rend incroyablement heureuse ! Je vous rassure, je me sens « coupable » à chaque fois que je fais attendre un(e) ami(e) ou un rendez-vous…, mais je sens que je suis -enfin- en train de lâcher prise !

Pendant longtemps (et un peu encore aujourd’hui 😀 ), j’ai été obsédée par le temps, par la perfection, et par l’envie de bien faire. Je m’infligeais une pression folle pour que tout soit parfait, pour que les autres soient heureux, pour faire le bien. Même si je suis toujours très à l’écoute des autres, je pense qu’il est grand temps d’accepter que l’on ne peut pas plaire à tout le monde, que la vie est parfaitement imparfaite, et qu’on ne peut pas tout contrôler. Depuis que je pense de cette façon, je me sens libérée, comme une adolescente à qui le Monde ouvre ses bras…

Tout ça pour vous dire qu’il est important d’être indulgent(e) avec soi-même. Soyez bon(ne) avec vous et votre corps. Prenez le temps de saluer vos efforts, de vous récompenser, mais aussi d’accepter vos défaites et/ou petits échecs. Vous verrez que la vie est plus belle lorsqu’on « la prend à la légère » ! 

Vendredi donc, j’ai enfilé cette robe Mango achetée en soldes, et je suis allée pendre le petit-déjeuner avec une copine. Après un dernier rendez-vous pro, j’ai rejoint mon amoureux pour un déjeuner de Saint-Valentin tardif (En retard donc, encore une fois !)… Nous avons choisi un petit restaurant indien pour fêter nos sept ans d’amour, et il a pris ces photos de moi dans une petite ruelle voisine. 🙂

Lorsque j’ai cherché un titre pour ce post -je dois l’avouer, un peu décousu-, j’ai remarqué que je portais une robe « motif Paisley » (= motif indien) ! Et je dois avouer aussi, que l’Inde est une destination qui me fait rêver depuis très longtemps (mon père est d’origine indienne) ! Par ailleurs, l’Inde est le pays le plus parfaitement imparfait… Affaire à suivre donc ! 😉

Comment trouvez-vous cette robe « Little India » ?

Je vous souhaite une belle journée #ACTIVRE. 🙂

A très vite, Christelle ♥

Photos : Mehdi Têtard

Robe en Imprimé Paisley – Mango (Soldée !!)
Blouson Matelassé Col Bomber – Pull & Bear (celui-ci dans le même style) 
Collants – Falke
Baskets PLATFORM CORE – Puma
Sac de Sport Training – Adidas

♥ Devenez Fan de ma Page Facebook ♥

Vous aimerez aussi :
Rose Moutarde
Baskets et Bicyclette

Les soldes : Dernière Chance ?

En manque de motivation ? 

Allez ! Il ne reste plus qu’un mois avant l’arrivée -officielle- du printemps. 😉 En attendant, pensez à vous donner un coup de pouce… Chez nous, les filles, le GROS « coup de pouce » c’est la nouvelle brassière ou le joli leggings aux couleurs du printemps, n’est-ce pas ?

Du coup, j’ai pensé à vous en faisant un tour sur Zalando.

Jusqu’à mardi minuit, il y a -15% en plus sur les soldes

Je dis ça, je ne dis rien… 😀

Alors, voici une petite sélection d’articles de sport très utiles et à prix doux ! 😉 Pour tout vous dire, moi aussi j’ai craqué pour une pièce de la sélection… A votre avis, il s’agit de laquelle ?

Bonne soirée, Christelle ♥

Nouvelle-Calédonie : Poe Beach

Dimanche soir… Je me suis dit qu’une petite parenthèse dans les mers du Sud nous ferait à tous et à toutes le plus grand bien. 😉

En décembre, je me suis envolée -une nouvelle fois- pour la Nouvelle-Calédonie. Ce retour aux sources m’a permis de voir ma famille et de renouer avec mon passé.

N’hésitez pas à relire les articles ci-dessous :
Nouméa : les pieds dans l’eau…
Nouvelle-Calédonie : avec les Broussards…
Îlots du bout du monde

Lorsque j’étais gamine, nous allions souvent passer nos vacances à Poe Beach. Poe Beach c’était un peu notre « Camping Les Flots Bleus » : familial, convivial et un brin rustique. J’y ai eu mon premier coup de coeur pour un garçon, je m’y suis baignée des heures, j’y ai pêché des kilos de coquillages… Poe Beach c’est un petit bout de l’histoire de chaque calédonien !

Cette année, nous y avons passé une semaine, en famille, loin de tout. Sur la route qui longe l’immense plage de Poé, une multitude de petites structures touristiques -activités nautiques, hôtels, campings, bungalows en location- ont fleuri ces dernières années, sous l’impulsion de la volonté des autorités de dynamiser le nord de la province Sud.
Désormais, on peut y pratiquer du kitesurf, prendre le large dans un bateau à fond de verre, louer un canoë ou un paddle pour quelques heures, etc. Par ailleurs, un hôtel 5 étoiles avec golf y a ouvert -le Sheraton Deva Resort & Spa- dans le domaine de Déva (juste à côté). 🙂

Pendant une semaine, nous avons chillé au soleil, écouté de la musique, mangé des litchis bien mûrs, marché dans le sable, pris des photos, barboté dans une eau à 27°, etc. C’était magique et frustrant. J’ai eu l’impression d’être coupée du monde, loin de tout, loin d’Internet 🙁 , mais en même temps, je ne me suis jamais sentie aussi apaisée 🙂 . C’est peut-être ça le sentiment réel d’autre en vacances !

Ce billet n’est pas un article « voyage » dans le sens où je n’ai pas vraiment de choses à vous recommander, si ce n’est de vous balader du côté de la Roche Percée (une plage entourée par des falaises), ou de la Baie des Tortues bordée d’araucarias (pins typiques de l’hémisphère Sud et tout particulièrement de la Nouvelle-Calédonie), d’aller boire un verre au Sheraton après une randonnée à la découverte du sentier de Boe Arerendi (Domaine de Déva), ou encore de faire le grand saut (saut en parachute avec Nouméa Skydive pour apercevoir le lagon d’en haut), etc.
Et puis, surtout de profiter d’avoir fait un saut dans le temps, lorsque le téléphone ne captait pas et qu’il fallait plus de trente minutes pour atteindre le premier village ! 😀

Nous avons accueilli la nouvelle année de cette façon, en toute simplicité. Après avoir bu une petite coupette en regardant le soleil se coucher une dernière fois, nous avons dîné… Et le lendemain, un joli feu d’artifice nous attendait à Nouméa !

Je vous souhaite une belle nuit.

A très vite, Christelle ♥

Photos : Mehdi Têtard & Moi ♥

Je porte :
Photo 5 : Sweat Reebok + Montre Activité Steel Withings
Photo 6 : Maillot de Bain Roxy (P/E 2015) + Casquette Rip Curl
Photo 7 : Short Rip-Curl + Débardeur et Capeline Billabong
Photo 8 : Brassière Pro Indy Nike + Short de Training Nike Pro + Chaussures de Trail All Terrain Super 3.0 Reebok
Photo 12Caraco Revolution + Slip Revolution Odlo

Vous aimerez aussi :
Nouméa : les pieds dans l’eau…
Nouvelle-Calédonie : avec les Broussards…
Îlots du bout du monde

Otium : Cold Press & Veggie Food

Hier matin, je suis passée devant cette « cantine » nommée Otium… Il y avait une jeune femme qui rangeait des jus, et ces jolies petites tables « printanières » en bois clair. J’ai continué à marcher jusqu’à ce qu’il se mette à pleuvoir. Après quelques minutes, j’ai rebroussé chemin pour aller m’y abriter.

Je ne sais pas si la cantine était vraiment ouverte… Il faut dire que je suis arrivée « comme un cheveu sur la soupe ». J’ai demandé si je pouvais petit-déjeuner, et je me suis assise face à la grande baie vitrée. J’ai commandé un « bol du matin », composé de graines de chia au lait d’amande, banane, granola, orange sanguine et grenade, un café filtre et le jus « daybreak » (poire, pamplemousse, persil, graines de lin, eau de coco). Le jus était léger, savoureux, et tellement différent de ce que j’ai l’habitude de boire (N’hésitez pas à re-lire cet article sur les cures de jus.). La boutique était silencieuse… J’observais les parisiens sur le chemin du travail, pendant que la demoiselle roulait les energy balls -proposées à la carte- dans de la noix de coco râpée. C’était un moment parfait !

En m’attardant un peu sur la carte, j’ai vu que la cantine proposait en plus des jus pressés à froid (évite l’oxygénation et la détérioration par le chaud, associé à un pressage lent, et garantit ainsi de profiter pleinement de tous les bienfaits des ingrédients), tout un tas de plats végétariens (parfois vegan et gluten free) pour les petites faims.

« Otium » est un terme latin exprimant « une philosophie de vie qui se veut personnelle. C’est l’expression du temps que l’on sacrifie pour penser et agir sur son bien-être intérieur. Il est amené à travers la méditation, la contemplation introspective, l’oisiveté ainsi que par l’activité physique et intellectuelle ». Pour résumer, les créateurs d’Otium ont pensé leur cantine comme une ode au temps libre. On y passe pour un Chai Latte a emporter, ou on bavarde avec ses copines autour d’un combo jus + carrot cake.

OTIVM est un petit nid douillet où il fait bon buller en journée. Du frais, du bio, des fruits et légumes, comme à la maison, mais en un petit peu mieux. 🙂

A très vite. ♥ Christelle 

Otium
56 rue de la Rochefoucauld, 75009 Paris (Métro Trinité d'Estienne d'Orves)
Ouvert du Mardi au Samedi de 12h à 18h.

Pour retrouver toute l’actualité d’Otium Paris, c’est par ici !

Vous aimerez aussi :
Juice it : le bar à jus so green !
Hexagone Café

FR Womens 300x250 sales

Powered by Wordpress.