Browsing Category

Voyages

Des clichés, des impressions, des odeurs, des couleurs, des rencontres, UN voyage.

Sports Voyages

GR20 Sud avec Salomon et GR20 Expérience GORE-TEX

23/09/2019

En juin dernier, vous avez toutes/tous pu suivre sur Instagram mon aventure « GR20 Sud » en Corse.  😉 Je vais être honnête, il s’agit de l’une des plus belles expériences que j’ai pu vivre grâce à ce blog ! Pourquoi ? Parce qu’il y avait un peu tout ce que j’aime : du voyage, du sport, de l’aventure, des paysages incroyables, de belles rencontres, et la Nature, grandiose et omniprésente !

En mai dernier, Salomon et GR20 Expérience GORE-TEX m’ont proposé de constituer une équipe 100% féminine pour parcourir quelques étapes du « GR20 Sud », dans le cadre de la campagne Salomon Women (#SalomonWMN). L’objectif était de faire sauter quelques clichés féminins, et de montrer que les femmes sont libres d’être elles-mêmes, fortes, sportives, audacieuses, courageuses, et je m’arrête là car le liste serait trop longue ! 😀

Nous avons donc organisé un concours sur Instagram pour faire remporter à 4 d’entre vous un trek de 4 jours dans les montagnes corses… C’est sûrement le plus beau concours que j’ai pu organiser pour vous; Une vraie belle expérience, à partager ensemble !


J’ai déjà posté une vidéo IGTV de 9 minutes sur Instagram. Vous pouvez la retrouver ici, et je vous conseille vraiment de la regarder pour vous imprégner de l’ambiance de notre séjour.


Dans cet article, je ne vais pas vous re-parler de ce séjour qui est très bien dépeint dans la vidéo que je viens de citer, mais je vais plutôt vous donner quelques éléments de réponse, au cas où vous souhaiteriez VOUS AUSSI tenter l’expérience GR20. 😉

LE GR20

Le GR20, c’est une « Grande Randonnée » d’environ 180 kilomètres pour un peu plus de 10 000 mètres de dénivelé, sur un terrain escarpé à travers des montagnes sauvages et odorantes, avec de nombreuses variantes et des paysages incroyables ! C’était un rêve pour moi, et après ces 4 jours, je ne songe qu’à y retourner pour le parcourir dans son intégralité.

Le GR20 -de son véritable nom Fra Li Monti– est une diagonale tracée à travers la Corse, qui permet de rejoindre Calenzana à Conca, un petit village au-dessus de Porto-Vecchio. Il est souvent divisé en deux parties distinctes : Corse du Nord et Corse du Sud, séparées au niveau du col de Vizzavone, à peu près à mi-chemin de l’itinéraire. La Corse du Nord est la plus redoutée car vous y trouvez les sections alpines les plus engagées. La Corse du Sud est beaucoup plus « roulante », car vous vous y faites plus de distance que de dénivelé, même si celui-ci demeure bien présent. 

Quel itinéraire choisir ?

Si vous voulez avoir le temps de vous « mettre en jambes », vous pouvez démarrer par le Sud. Si vous préférez en finir tout-de-suite avec les difficultés, commencez par le Nord. Néanmoins, notez que le sens sud-nord permet de marcher avec le soleil dans le dos, et ainsi de bénéficier d’une meilleure lumière pour vous et vos photos. Et oui, je ne pense qu’à ça ! Hahah!

Combien de temps faut-il pour parcourir le GR20 ?

Le GR20, sans variante, sans doubler les étapes, sans courir, sans sommet, c’est 16 étapes et un peu plus de 10000 mètres de dénivelé. Notez, qu’assez régulièrement, des variantes à l’itinéraire standard sont proposées. Ces dernières n’offrent pas l’opportunité de raccourcir le parcours, mais plutôt d’explorer les déclinaisons alpines (= plus de dénivelé et de difficulté) de la montagne corse -comme nous l’avons fait le dernier jour-. 
Vous pouvez également opter pour quelques étapes, comme nous l’avons fait. Par ailleurs, les agences de randonnée proposent également des séjours à la carte et adaptés à votre niveau, dont des combinés étapes du GR avec nuit en refuge et visite de villages avec nuit en hôtel.

Quel est le niveau sportif requis ?

Je ne vais pas vous mentir, le GR20 ne s’improvise pas et nécessite -à mon sens- une bonne condition physique, une bonne endurance, et une expérience de la randonnée et/ou de la randonnée itinérante en montagne en terrain varié (chemin en forêt, sentier de montagne, rochers et dalles…). Si ce n’est pas le cas pour vous, et que vous voulez en garder un « bon souvenir », préparez-vous correctement en amont. Votre préparation doit prendre en compte l’habitude de la marche sur tout type de terrain ainsi que le cumul quotidien des distances et dénivelés.

A quelle période réaliser le GR20 ?

Notre séjour s’est déroulé du samedi 15 au mardi 18 juin, soit la haute saison. Cela implique une saturation des réservations, des campements bondés, et des files d’attente à la douche le soir ! D’ailleurs, nous n’avons pas pu nous doucher le premier jour. 🙁 Si vous craignez la chaleur, soit le vraie difficulté du GR20, optez pour l’inter-saison (mai-juin et septembre-ocotobre). Si vous n’avez pas peur de vous lever très très tôt et préférez la tranquillité, préférez l’été (juillet-août).

Où dormir ?

Deux choix s’offrent à vous : en refuges ou en autonomie. D’ailleurs, ce choix impactera aussi sur le poids de votre sac, l’équipement nécessaire et le coût de votre séjour. Si vous voulez voyager léger, optez plutôt pour des nuits en refuge. Dans ce cas, il vous faudra un budget plus conséquent. A noter que depuis juillet 2009, il est obligatoire de réserver ses nuitées en refuge ou ses emplacements de tente à l’avance. Par ailleurs, il est possible de demander en amont des repas plus ou moins adaptés à votre régime alimentaire. En effet, j’ai pu manger sans gluten pendant tout le séjour !

A quoi ressemble la vie en refuge ?

A votre arrivée, le gardien vous attribue une couchette, une tente (déjà montée) ou un emplacement pour monter la vôtre. Si vous avez aussi réservé les repas, il vous indique votre heure de dîner (fixe) et de petit déjeuner (à partir de...). Le pique-nique de midi est livré dans un sac, lors du petit­-déjeuner (Je vous conseille d’apporter une gamelle et vos couverts).
Les douches (en général froides sauf une ou deux exceptions) fonctionnent sur le mode du premier arrivé, premier servi. Par ailleurs, des éviers spécifiques sont mis à disposition pour faire votre lessive et vaisselle.
Enfin, je ne vais pas vous cacher que les nuits sont plutôt courtes et mouvementées, surtout si vous dormez en dortoir (ronflements, lumières allumées, odeurs de camphre…). J’ai vraiment préféré notre nuit passée en tente ! Attention également aux punaises de lit, omniprésentes !!!

Quel équipement pour le GR20 ?

Votre équipement dépendra du nombre d’étapes que vous avez prévu de faire, mais aussi de votre choix de séjour (en refuges ou en autonomie ?).
Notre agence Altre Cime nous avait fourni une liste très détaillée des équipements indispensables à avoir avec nous, dont voici un aperçu :
Sac de 35-40 l, duvet confort (5 °C), drap de soie, veste imperméable Gore-Tex, polaire, petite gourde souple + 1 sac d’hydratation de 1,5 l, vivres de course, frontale, bâtons de marche, batterie externe. chargée, papier toilette, gants, bonnet, sandales, pantalon, appareil photo, trousse de toilette, trousse à pharmacie…

Combien ça coûte ?

Notre séjour avec guide, hébergement en pension complète a coûté 560 €/ par personne. Pour vous donner une idée du budget qu’il vous faudra, voici un petit aperçu des prix :
→ Nuitée en refuge : 14 €/nuit/pers.
→ En tente prémontée (avec matelas) : 11 €/nuit/pers. 
→ Assiette de midi ou soir (pâtes, omelette) : 10-­12 €
→ Dîner : 12 € / Pique­nique : 8­-10 € / Petit déjeuner : 8­-10 €


Je vous laisse avec les photos de notre séjour et un récapitulatif précis de nos journées. J’espère que cela vous donnera envie de chausser vos baskets pour partir à la découverte de la Montagne corse !

Un grand merci aux 4 filles qui m’ont accompagnée pendant tout ce séjour, Camille (qui m’a vraiment aidée pour les photos), Marie-Astrid, Joanna, Erika, ainsi qu’à Caroline et Magali !

Si vous avez des questions auxquelles je n’ai pas répondu, posez-les moi en commentaire. 😉

A très vite, Christelle ♥

Voici le programme détaillé de ces 4 jours ! Il s’agit d’un circuit sur-mesure conçu par Altre Cime, de véritables artisans de la randonnée, passionnés de montagne sous toutes ses formes. 


Jour 1

→ Arrivée à l’aéroport d’Ajaccio et transfert au gîte du col de Verde chez Jean-Marc (2h de route).
→ Dîner -très copieux- au restaurant de Jean-Marc : salade composée, grillades et gratin de courgettes, mousse au chocolat.
→ Installation dans un chalet en bois privatisé pour notre groupe. Douche chaude !

Jour 2

Bocca di Verdi – Refuge d’Usciolu / 18 km – 1525 D+ – 1065 D-

→ Réveil très très matinal (3h du matin) pour atteindre Bocca d’Oru au lever du jour. De là, la vue est sur la Plaine Orientale et l’Italie est à couper le souffle.
→ Petit-déjeuner au soleil -l’occasion de goûter des spécialités locales ramenées par Christelle- et traversée facile pour rejoindre le refuge de Prati. Petit café, plein d’eau, et départ pour la deuxième montée du jour.
→ Itinéraire tout en crêtes avec des vues saisissantes sur la montagne et la mer pour rejoindre la Punta Capella (2041 m). Petite pause au sommet pour prendre des photos.
→ Pause déjeuner aux pieds de la Furmicula; L’occasion de retirer les chaussures, manger, papoter, et reprendre des force pour la dernière étape de la journée.
→ Balade en forêt et dans les nuages au joli col de Laparo.
→ Ascension de la Furmicula (= LE MUR !) pour rejoindre le refuge d’Usciolu chez Francis.
→ Goûter et repos avant le dîner. 
→ Installation dans une tente de 2 personnes. Douche froide + 1-2h d’attente !

Jour 3

Usciolu – Bergeries de Croci / 15 km – 549 D+ – 759 D-

→ Traversée en crêtes par l’arête des statues et des vues splendides sur les côtes Est et Ouest de l’Italie.
→ Petit-déjeuner au soleil transformée en « session réseau », car il n’est pas. possible de capter la 4G au refuge d’Usciolu.
→ Découverte du bucolique Plateau du Cuscione -qui ressemble beaucoup à la Contrée de Frodon Sacquet-, avec ses forêts d’aulnes nains, sa belle hêtraie, et ses pozzines (= pelouses spongieuses et verdoyantes traversées par des ruisseaux qui les gorgent d’eau).
→ Pique-nique au ruisseau d’adduccia; L’occasion de se rafraichir les jambes dans les vasques fraîches.
→ Goûter chez Julien aux Bergeries de Matalza; Folle ambiance et charlotte aux fraises à tomber !
→ Dernière balade pour rejoindre les bergeries de Croci.
→ Douche et apéro-sunset avec une confiture de clémentines à tomber !
→ Excellent dîner au restaurant de Jean-Louis et Ludo : lasagnes et légumes cuisiné + riz pour la version sans gluten
→ Installation en dortoir. Douche bien chaude avec un peu d’attente.

Jour 4

Croci – Gîte de Bevalla / 17,7 km – 1159 D+ – 1518 D-

→ Réveil très très matinal (départ à 3h du matin) pour atteindre le sommet du Monte d’Alcudina (2134 m) -le dernier sommet à plus de 2000 m le plus au Sud de la Corse- au lever du jour. De là, la vue est sur l’Italie et la Plaine Orientale et est à couper le souffle. On a même réussi à voir le Monte Cintu, soit le sommet le plus haut de Corse (2706 m).
→ Petit-déjeuner au soleil mais avec bonnet et gants (merci l’altitude !)
→ Descente très technique sur le refuge d’Asinau, le temps d’une petite pause café.
→ Traversée de la forêt de pins Laricci de Bavella, où nous faisons la rencontre de deux chiens perdus, surnommés « Caramel » et « nounouille ».
→ Variante alpine du GR20 pour rejoindre les crêtes de Bavella; Un vrai MUR !
→ Déjeuner au sommet.
→ Dernière descente pour rejoindre le Col de Bavella et l’équipe GR20 Expérience GORE-TEX !
→ Soirée à Porto-Vecchio et transfert jusque l’aéroport de Figari.


*Un grand merci à Salomon, GR20 Experience GORE-TEX, Snowleader, Caroline Gonin, Autre Cime et Magali pour cette aventure incroyable sur le GR20 Sud !

Vous aimerez aussi :
Odlo High Trail Vanoise 2017
La Winter Spartan Race de Valmorel

Voyages

Road Trip dans les Pouilles

19/08/2019

Je crois que c’est la première fois que j’écris un compte-rendu de voyage aussi vite ! Il faut dire que vous avez été nombreux/ses à me demander des conseils rapidement; La destination est tendance cet été ! 🙂

 Pour être honnête avec vous, j’ai vraiment adoré ce séjour à arpenter les routes du talon de la botte italienne. On retrouve dans la région des Pouilles tout le charme de l’Italie : l’exubérance des habitants, la dolce vita, l’ambiance joyeuse dans les bars et festivals, et aussi un mode de vie ancestral au travers des trulli, et de la gastronomie simple et savoureuse transmise de génération en génération.
D’un autre côté, la région offre une nature sauvage et variée, protégée par de nombreux parcs et parcourue de sentiers millénaires. Sur la côte Adriatique, j’ai découvert des criques cachées, grottes, longues plages bordées de pinèdes et falaises escarpées d’une blancheur éclatante. Dans l’arrière pays, j’ai été subjuguée par les collines de calcaire des Murges, les vignobles et plaines fertiles mêlant oliviers et amandiers… Bref, c’était vraiment le séjour dont j’avais besoin pour souffler et recharger mes batteries !


Le parcours

Jour 1 Vol Paris-Brindisi / Ostuni
Jour 2 Ostuni / Cisternino / Costa Merlata
Jour 3 Ostuni / Polignano A Mare / Locorotondo
Jour 4 Locorotondo / Alberobello / Manduria
Jour 5  Manduria / Lecce
Jour 6 Manduria / San Pietro in Bevagna / Casarano
Jour 7 Casarano / Torre San Giovanni / Gallipoli 
Jour 8 Casarano / Tricase Porto/ Roca Vecchia (Grotta della Poesia) / Torre dell’Orso / Vol Brindisi-Paris


Bonne lecture #teamactivre !

A très vite, Christelle ♥

 


Les villes à ne pas manquer

♥♥ Ostuni
La vieille ville d’Ostuni, perchée sur ses 3 collines, semble veiller sur vaste plateau recouvert d’oliviers de la Murgia inférieure ! Elle possède un charme tout particulier grâce à ses maisons blanchies à la chaux, d’où la ville tire son surnom de « ville blanche » ses ruelles médiévales étroites, ses petits passages et ses escaliers, où il est délicieusement facile d’y perdre ses repères. La ville se parcourt à pied : on grimpe, on redescend, on découvre de jolies boutiques, et l’on a envie de s’arrêter manger à chaque coin de rue. La Place centrale, Piazza della libertà est, quant à elle, complétement différente des ruelles, jeune, vivante, elle est le cœur de la ville ! 
À faireLes points de vue d’Ostuni sont eux-mêmes une raison suffisante pour s’y arrêter en journée et le soir ! Après une visite au petit matin (avant l’arrivée de la chaleur), revenez de nuit déambuler dans les rues animées, et goûter à la cuisine raffinée de Dish Restaurant.
> Dish Restaurant – 37 Corso Vittorio Emanuele II, 72017 Ostuni (18h à 00h) <

→ Alberobello
Alberobello -classée au patrimoine mondial de l’Unesco- est l’une des belles cartes postales des Pouilles. Célèbre pour ses quartiers de trulli (habitation au toit conique construit à l’époque par les fermiers dans les champs), elle se répartit en deux petites buttes qui se font face : le Rione Monti (1000 trulli, soit la partie touristique) et le Rione Aia Piccola (400 trulli, et qui sert encore à l’heure actuelle de quartier d’habitation). Pour être honnête, la visite est en partie gâchée par le monde, et la plupart des trulli ont été transformés en boutiques de souvenirs attrape-touriste. Si vous voulez un peu plus de tranquillité, venez tôt le matin ou tard le soir, quand tous les touristes sont en train de dîner.
À faire : Laissez l’agitation de la ville en allant déguster une petite glace à la Gelateria Gentile. L’accueil n’est pas le plus sympathique, mais les glaces sont excellentes, et les goûts de saison et plutôt originaux (figue, réglisse, melon, etc.). Perdez-vous ensuite dans le Rione Aia Piccola, et laissez-vous charmer par la vie locale.
Gelateria Gentile – 4 Via G. Carducci, Alberobello (10h à 22h30, sauf le lundi) <

♥♥ Cisternino
Située sur une terrasse calcaire des Murges du sud-est, la petite commune de Cisternino domine -avec ses 393 mètres d’altitude- la Vallée d’Itria. Le vieux centre-ville, extrêmement charmant, est resté quasiment intact pendant des siècles : maisons blanchies à la chaux, ruelles étroites et ombragées ponctuées de pélargoniums, une élégante piazza centrale, des décors en pierre et des escaliers qui s’ouvrent sur une série de panoramas d’où il est possible d’admirer la campagne environnante. En août, Cisternino fête l’été avec une série de festivals, dont les processions de la Festa di San Quirico (l’un des saints patrons de la ville) et deux festivals culinaires.
À faire : Arrêtez-vous chez Micro pour un en-cas rafraichissant healthy et vegan. Tout est fait maison avec amour, et la carte change chaque jour !
Micro – 53 V. Santa Lucia , Cisternino (10h30 à 15h et 18h à 23h30, sauf le mardi) <

♥♥♥ Locorotondo
Locorotondo est un petit village enroulé sur lui-même (il a été construit sur un plan radiaire, d’où son nom « rotondo ») épousant les contours tout en courbes de la colline sur laquelle il est érigé. Ce n’est donc pas un hasard si Locorotondo est connue comme le « balcon de la Vallée d’Itria » ! Le centre historique est l’un des plus charmant de toute la région : maisons blanchies à la chaux, ruelles fleuries, escaliers dérobés, etc. Locorotondo est, en outre, beaucoup plus préservé du tourisme de masse que sa voisine Alberobello. Pourtant, c’est là que se trouve le plus grand nombre de trulli.
À faire : Après une heure ou deux à déambuler dans les ruelles, essayez u tridde, la spécialité de Locorotondo composée de pâtes fraîches préparées avec du fromage pecorino et du persil finement haché, le tout cuit dans un bouillon de dinde. 

Polignano a Mare
La « perle de l’Adriatique » telle qu’elle est surnommée, située sur un rocher calcaire -de 25 m- peu à peu érodé par les vagues, est littéralement au-dessus des flots. Polignano a Mare est surtout célèbre pour sa plage, nichée en pleine ville dans une petite anse (« Cala Porto ») dominée par des maisons. En août, il est presque impossible d’y poser sa serviette… 
À faire : Rejoignez le minuscule centre-ville accessible via la Porta Vecchia, et perdez-vous dans le labyrinthe de ruelles jusqu’à atteindre l’une des trois terrasses panoramiques aux vues à couper le souffle sur la mer Adriatique et le littoral. Puis, arrêtez-vous pour un déjeuner « green » chez Mint Cucina Fresca (le chef est pâtissier !). Avant de repartir, n’oubliez pas de goûter aux délicieuses glaces de Gusto Caruso ! 
> Mint Cucina Fresca – 32 V. San Benedetto, Polignano a Mare (12h30 à 14h30 et 19h à 22h, sauf le lundi) <
> Gusto Caruso – 3 Via Martiri di Dogali, 70044 Polignano a Mare <

Lecce
Surnommée « la Florence du Sud », Lecce est un véritable trésor baroque à la couleur miel, fleuri, exubérant et extrêmement détaillé. Ici il faut lever les yeux, s’attarder sur la place de la cathédrale ou devant l’amphithéâtre, devant les nombreux palais et regarder tous les vestiges du Moyen-Âge, les balcons en fer forgé qui côtoient des sculptures baroques exubérantes ça et là. Je n’ai pas été vraiment sensible à l’âme de Lecce, car nous y sommes allé un dimanche et tout était fermé. J’ai eu l’impression de visiter une ville musée, désertée.
À faire : Arrêtez-vous à la Gelateria Martinucci pour goûter au « pasticciotto leccese », une petite tourte à la crème souvent déclinée en plusieurs parfums. Pour une expérience complète, dégustez-la avec un « caffé leccese » (un espresso noir sucré au sirop d’amande et des glaçons) !
> Gelateria Martinucci – 7 Via Salvatore Trinchese, 73100 Lecce (8h30 à 1h) <

♥♥♥ Gallipoli
Ce petit port de pêche divisé en deux parties (vieille ville et nouvelle ville) signifiant « belle ville » en grec, semble flotter sur la mer ionienne. La vieille ville perchée sur un promontoire rocheux, presque entièrement entourée de remparts, est une île accessible par un pont érigé au XVIIème siècle. Durant les mois d’été, cafés, bars et restaurants se multiplient sur la « passeggiata » (promenade du front de mer) pour servir crustacés et poissons frais face à la mer, au coucher du soleil. 
À faire : Après une halte à la jolie Spiaggia della Purita (plage en contrebas de la vieille ville), arrêtez-vous au port de pêche pour observer les va-et-vient des barques et les pêcheurs démêler leur filet. Puis, laissez-vous perdre dans les ruelles de la ville, avant de prendre un apéro iodé chez AMU Fish Restaurant & Store. Il y a deux autres restaurants excellents dans la région : le Macàre et la Farmacia dei Sani (mon préféré de tout le séjour !).
> AMU Fish Restaurant & Store – 9 Riviera Armando Diaz, 73014 Gallipoli (19h30 à 00h)
> Le Macàre – 140 Via Mariana Albina, 73011 Alezio (20h à 23h) <
> Farmacia dei Sani – 14 Piazza del Popolo, 73049 Ruffano (19h30 à 23h) <


A voir / A faire

→ Visiter les superbes grottes de Castellana Grotta, qui s’enfoncent sous la bordure nord-est de la Vallée d’Itria sur près de 3 km.

→ Goûter aux spécialités culinaires de la région :  taralli (petits biscuits salés en forme de bagues assez épais, à déguster avec un petit verre avant le repas), orecchiette (pâtes typiques), primitivo di Manduria (vin rouge de la région), burrata

→ Passer l’après-midi dans la plus petite et plus tranquille crique des Pouilles à la Spiaggia Costa Merlata (à 15 minutes d’Ostuni). Il existes trois criques. Il faut marcher un peu pour trouver la seconde ! 😉

→ Se baigner dans les eaux cristallines des plages et criques du Salento : Punta Prosciutto, Porto Cesareo,San Pietro in Bevagna, Torre San Giovanni… Honnêtement, il y a tellement de belles plages qu’il est difficile de faire un choix !

→ Faire escale à Porto Tricase, un petit port de pêche où le poisson est « dit-on » le meilleur de toutes les Pouilles ! Commencez par un bain à la Piscina Naturale di Marina Serra, et commandez un poisson frais au restaurant Taverna Del Porto.
Taverna Del Porto – 121 Via Cristoforo Colombo, 73039 Tricase Porto (12h à 15h et et 19h30 à 22h45) <

→ Faire une halte à la Grotta Della Poesia, une cavité naturelle à ciel ouvert aux eaux turquoises. L’été, elle est malheureusement prise d’assaut. Si vous aspirez à plus de tranquillité, le bon plan est de vous rendre à Torre Sant ‘Andrea en suivant la route côtière vers Otranto. En revanche, ici il n’y a pas d’escaliers pour accéder à la mer, et vous devrez plonger ou escalader !



Se loger

Masseria Dagilupi
Toute jeune Masseria d’un blanc immaculé (ouverte une semaine avant notre arrivée) rénovée par un charmant couple de français, Danielle et Jean-Louis. Immergé dans la campagne, entouré d’oliviers séculaires et enveloppée d’un air pétillant et immaculé, cet ancien moulin à huile est un véritable havre de paix. Les trois chambres -que nous avons pu visiter-  sont spacieuses, design et bien équipées. Il y a des espaces de repos partout (terrasse, toit, fauteuil à l’ombre des oliviers…) et le petit-déjeuner est un rêve (healthy et avec des options sans gluten). 
Les plus ? La décoration, le wifi, la vue sur Ostuni, l’accueil, presque TOUT !

Ottolire Resort 4*
Très bel hôtel de la Vallée d’Itria, à 10 minutes en voiture du village de Locotorondo. A l’origine, s’agit d’un trulli familial entouré de vignes, reconverti en boutique hôtel avec son propre potager. Le service est parfait, la piscine un rêve et la nourriture est raffinée (petite déception concernant le petit-déjeuner quand même). Nous avons eu la chance d’être surclassés, et de profiter d’un duplex avec vue sur le domaine et la piscine ! 
Les plus ? La piscine, le cadre.
Le moins ? Le wifi un peu trop « slow »

→ Masseria Palombara Resort & SPA
Située à 2 km du centre d’Oria, la Masseria Palombara occupe une ferme du XVIe siècle encore en activité, entourée d’un parc privé de 100 hectares agrémenté d’oliviers, d’amandiers et de palmiers. Le restaurant -réputé dans la région- propose des plats succulents préparés avec des fruits et légumes cultivés sur place. Les chambres sont toutes jolies avec leur mobilier de recup’ ! Il y a également 2 piscines extérieures, une chapelle, une salle de sport et des vélos pour se balader dans le domaine. 
Les plus ? Les piscines, le cadre « Far West », la salle de sport…
Le moins ? Le wifi et le petit déjeuner trop light. D’ailleurs, veillez bien à arriver avant 10h (fin du service), car ils ne servent plus du tout à partir de 9h50 !

Villa de Donatis Charming Guest House
Charmante maison d’hôtes faisant penser à l’univers d’Alice au Pays des Merveilles (lit à baldaquin dans le jardin, pots à tomates un peut partout…), avec une vue magnifique sur Casarano; C’est un excellent point de chute pour visiter le Salento ! Donatis est une ancienne chef pâtissière… Le petit-déjeuner est donc plutôt sucré et copieux.
Les plus ? Les bonnes adresses de Donatis, l’accueil, les pâtisseries… 
Le moins ? Le wifi qui ne fonctionne ne pas du tout, et le petit déjeuner sans aucun fruit !


Informations pratiques

ARRIVÉE DANS LES POUILlES
Deux aéroports principaux desservent la région des Pouilles : Bari et Brindisi. Vous pourrez trouver de nombreux vols à destination de ces deux villes, notamment avec Transavia qui a ouvert récemment une ligne Paris-Brindisi (nous avons opté pour ce vol).

BUDGET
Tout dépend de vos envies et de la saison. Nous sommes partis en août (le prix des hôtels et locations de voitures augmentent considérablement à partir de fin juillet), et comme il s’agissait de notre seule semaine de vacances, nous avions envie de profiter de jolis endroits. Pour une belle Masseria, comptez entre 100-200€ la nuit avec le petit-déjeuner inclus.

QUAND PARTIR ?
Pour profiter de prix intéressants et éviter la foule, pensez à découvrir l’archipel au printemps (mai-juin) ou en septembre lorsque les températures sont encore clémentes.

BON A SAVOIR ?
→ Les italiens conduisent très mal ! Le clignotant est souvent une option, et les « queues de poisson » une habitude.
→ Les places de parking sont la plupart du temps payantes dans les villes : de 50ct à 2€ l’heure. prévoyez de la monnaie !
→ Le « coperto » (interdit dans d’autres régions italiennes) est imposé presque partout dans les Pouilles. Il s’agit d’un petit supplément pour la vaisselle et le service, que vous devez payer en plus de votre repas ou de votre café. La plupart du temps, il est noté en bas de page sur les menus. 😉
→ Entre 14h et 17h, c’est la « pennichella » (= version italienne de la sieste) dans la plupart des villes des Pouilles; Presque tout est fermé !


Vous aimerez aussi :
Bahamas : Grand Bahama Island
Formentera

L’Ile des Pins

Bien-être Sports Voyages

Quintessence Retreats à Megève

07/07/2019

Il y a tout juste un mois, j’ai eu la chance de découvrir un tout nouveau concept de séjours sport et bien-être haut de gamme : Quintessence Retreats. Le pari ? « Vous refaire une santé » en 7 jours  !
Particulièrement séduite par cette promesse et ce principe de « bien-être slow à la carte », j’ai accepté l’invitation avec plaisir ! Quelques jours plus tard, je me retrouvais à côté de Megève, dans les Alpes françaises 🙂

Qu’est-ce que Quintessence Retreats ?

Quintessence = quinta essentia est le cinquième élément qui -selon certains philosophes-, ajouté aux quatre premiers (la terre, le feu, l’air, l’eau), assure la cohésion, la Vie.

L’objectif principal de Quintessence Retreats, c’est de « reconnecter le corps et l’esprit » ! Ainsi, chaque séjour est conçu pour vous inspirer, vous aider à vous focaliser sur VOUS, loin des contraintes de la vie active, pour apprendre à lire les attentes de votre corps, à le nourrir, à le challenger, le renforcer et le purifier. Quintessence est une expérience hors du commun qui vous invite à relever des défis personnels par le biais d’un programme sportif unique -plutôt intense- et d’une cuisine saine et savoureuse. Le tout, dans un environnement naturel et un décor luxueux.


Une journée type ?

Le séjour commence par une évaluation fitness destinée à dresser un bilan global de votre état général. Pour ma part, j’étais plutôt à fleur de peau, fatiguée, stressée par cette fin d’année plutôt intense sur le plan. physique et professionnel.

A la suite de ce premier rendez-vous, l’équipe vous invite à découvrir votre « maison » pour les prochains jours. Cette année, Quintessence a posé ses valises dans une sublime ferme du début du 20e siècle de 650 m2 restaurée, accrochée à flanc de montagne entre ciel et terre, et à deux pas de Megève dans les Alpes françaises. En rentrant dans votre chambre, vous trouvez sur votre lit le programme de la journée qui vous attend.

Chaque journée débute à 7h pétantes par le protocole « Morning Lift » (= séance de jogging / marche rapide avec dénivelé à jeun) et se poursuit avec une matinée dédiée au renforcement musculaire, entrecoupée d’un petit-déjeuner sain et de pauses « collations énergisantes ». Après un déjeuner léger, le programme se poursuit l’après-­midi avec divers sports en extérieur ou intérieur, ou encore des ateliers découverte. Certains après­-midis sont libres afin de profiter du spa, d’un massage ou de bénéficier simplement de temps pour vous. La journée se conclut par une séance de yoga, pilates ou stretching avant de dîner et se relaxer dans le salon, près de la cheminée.


Pendant ces trois jours, j’ai essayé diverses activités (Vous les retrouverez en détails plus bas.), j’ai pris le temps de « couper », de découvrir la région, et j’ai re-pris conscience de mes besoins en matière de nourriture.
Mon avis après seulement quelques jours ? Nous mangeons vraiment beaucoup trop ! Il est vrai qu’en tant que sportive, je mange plutôt sainement. Du coup, j’ai tendance à me lâcher sur les proportions… Chez Quintessence les quantités sont adaptées aux besoins journaliers en calories, les repas sont détox, le sucre fortement réduit. Je vous avoue que ce n’est pas évident au début, mais les repas sont excellents et nutritifs, et la cheffe Emma se fait un plaisir de partager astuces et recettes.

Sport

Aquagym
L’aquagym, c’était aussi l’occasion de profiter de la belle piscine intérieure de la ferme. En temps normal, je ne suis pas vraiment séduite par cette activité… Néanmoins, j’ai trouvé le cours de Kevin agréable, efficace et plutôt ludique.

Boot Camp
Imaginez-vous un Boot Camp avec vue sur le Mont Blanc ! Il nous fallu une bonne demi-heure de marche pour atteindre le massif Jaillet. Clément (notre coach) nous attendait près de la table d’orientation avec du matériel. Au programme un boot camp combinant Trail, renforcement musculaire et cohésion de groupe.
Le plus ? Sûrement le challenge de fin, lorsque nous avons dû remonter une piste rouge avec un sand bag de 10 kg ! 😀

Circuit training
Les circuits trainings sont organisés en extérieurs (dans le grand jardin de la ferme, avec vue sur les montagnes 😉 ), et varient en fonction de l’humeur du coach. Pendant 30 à 45 minutes, vous réalisez une série d’exercices variés avec pas ou très peu de temps de récupération.
Mon circuit training -réalisé en binôme- mêlait boxe et renforcement musculaire. Il comprenait des tirages dos et squat jumps avec TRX, de la battle rope, des kicks avec patte d’ours et des directs sur sac de frappe; Un programme très complet donc, qui ne m’a pas ménagée !

Pilates
Le Pilates est une méthode de renforcement des muscles profonds, responsables de la posture. Ils constituent le centre d’énergie du corps, qui permet d’être plus fort et plus stable. Nous avons eu un super cours sur tapis (= sans matériel) pour revoir tous les fondamentaux de la méthode.

Randonnée
Pendant 3h, vous partez à la découverte de beaux sommets qui permettent de profiter de superbes panoramas sur les massifs environnants. Christophe, accompagnateur de montagne et yogi passionné, nous a fait marcher dans les pâturages, et nous a présenté certaines plantes médicinales et culinaires. C’est sûrement l’une des activités que j’ai préféré, car j’aime beaucoup allier sport, nature et découverte. 🙂

Swissball
Le Swissball est une grande balle en vinyle qui permet d’effectuer des exercices en instabilité. L’entraînement sur des appuis instables sollicite un niveau d’activité musculaire plus élevé et optimise la collaboration des muscles stabilisateurs et des muscles moteurs. Je vous avoue que cette session a été vraiment difficile pour moi. Néanmoins, il n’y a pas plus efficace pour travailler le centre du corps !


Bien-être

Faute de temps, je n’ai pas pu tester certaines offres  programme : le massage relaxant, le cours de yoga, et l’ostéopathie, etc.

Ostéopathie
L’ostéopathie est une méthode de soins qui s’emploie à déterminer et à traiter les restrictions de mobilité qui peuvent affecter l’ensemble des structures composant le corps humain. Elle prévient et soigne de nombreux troubles physiques et agit également aux plans nerveux, fonctionnel et psychologique. Elle aide chacun à gérer, de manière responsable et autonome, son “capital vie” pour un mieux-être au quotidien.

Hammam
La ferme dispose d’un Hammam. Le hammam est particulièrement recommandé après une activité sportive. Il procure une relaxation intense qui va détendre les muscles, soulager les courbatures et douleurs ligamentaires. Allongé(e) sur une grande pierre légèrement chaude, vous profitez d’un bain de vapeur prolongé.


Nutrition

La cuisine signature QUINTESSENCE est à 80% végétalesans gluten, sucre raffiné ni alcool (sans lactose sur demande). Les menus sont faits maison et élaborés à partir d’ingrédients de saison, frais, sains et de premier choix.

 

Informations pratiques

Quand ? Quintessence Retreats a lieu -pour le moment- deux fois par an ! Pour connaître les dates du prochain séjour, je vous invite à faire un tour ici. 😉

Où ? Cette année, Quintessence Retreats a élu domicile à côté de Megève, dans les Alpes françaises.  De manière générale, il s’agit toujours de lieux beaux et luxueux, qui invitent au voyage et ravivent l’énergie vitale.

Le prix ?
Plusieurs formules sont proposées :
SEMAINE en pension complète incluant toutes les activités, le logement, un massage, une séance de coaching personnalisée et l’atelier cuisine.)
COURT SÉJOUR
→ Journée POP-IN 8h-18h (sans hébergement).

Vous trouverez tous les tarifs en fonction de la formule et du type de chambre qui vous conviennent, sur le site de Quintessence. 😉 Pour plus de renseignements ou du « sur mesure », je vous invite à contacter Christine et/ou Thibault à cette adressecontact@quintessence-retreats.comcontact@quintessence-retreats.com.

A noter qu’il s’agit d’une offre haut de gamme ! C’est un très très beau cadeau à offrir à un(e) ami(e), l’être aimé, ou tout simplement à votre corps (après une grossesse, une période de stress, etc. ?) ! C’est une façon de le remettre sur les rails et/ou de lui dire merci ! 😉


Mon avis

J’ai passé trois jours formidables avec toute l’équipe Quintessence Retreats ! Je suis revenue à Paris plus sereine, mieux dans ma peau (j’ai dégonflé un peu) et enthousiasmée par mes nouvelles bonnes résolutions : réduire un peu les quantités de nourriture à chaque repas, travailler un peu plus ma résistance musculaire (même si cela est compliqué avec le triathlon)…

A noter également que je suis revenue avec quelques courbatures ! En effet, il est important de préciser que le concept Quintessence doit être considéré comme un « Boot Camp de luxe ». Qui dit « Boot Camp » dit « intensité », même si cette dernière est adaptée à votre niveau ! Les journées commencent très tôt (= 7h) et comprennent au moins 4h de sport/d’activités. 😉

A très vite, Christelle ♥

*Article écrit en collaboration avec Quintessence Retreats. Merci à toute l’équipe (Thibault, Christine que je n’ai pas eu la chance de rencontrer, Kevin pour l’accompagnement sportif, Emma pour ses recettes saines et gourmandes…) pour ce séjour « sport et bien-être » de rêve  ! 

Vous aimerez aussi :
Thalasso au Sofitel Quiberon Thalassa Sea & Spa
La Vie Aquatique

Sports Voyages

Bahamas : Grand Bahama Island

10/03/2019

En octobre dernier, j’ai été conviée durant 5 jours pour découvrir Les Bahamas, et plus particulièrement l’île de Grand Bahama à l’invitation de l’Office du Tourisme des Bahamas et de Viva Wyndham Resorts, avec un super équipe :

Marion @noscurieuxvoyageurs
Marion @mademoiselle_voyage
Marjolaine @marjoliemaman 
et Jessica @mesptitsboutsdumonde

Vous vous en rappelez ? 😉

Avant ce voyage, les Bahamas représentaient pour moi une destination lointaine qui rimait avec « voyage de noces », très peu accessible et un poil surfaite… Et puis, j’ai découvert Grand Bahama Island, ses plages immaculées, ses eaux qui offrent de superbes camaïeux de bleus et verts, ses jardins de corail multicolores, ses forêts de pins et ses habitants accueillants ! Une île parmi 700 autres, 2300 ilots répartis sur 1200 km, et regroupés en 16 destinations distinctes ! 

Je vous propose de partir -avec moi- à la découverte de Grand Bahama Island, cette île des Bahamas située seulement à 30 minutes de vol des côtes de la Floride et véritable berceau de l’écotourisme ! Longue de 150 km et large de 25 km, elle possède un végétation étonnante avec ses pins maritimes plantés un peu partout, un sol plutôt plat et sableux (beaucoup de produits doivent être importés), et une mangrove très présente.
Pendant ces 5 jours, j’ai expérimenté ses multiples facettes en courant au petit matin, en faisant du kayak, en Jeep, à vélo, le temps d’une session de Yoga sur la plage…  Bref, les Bahamas sont LA destination idéale pour les sportifs, amoureux de nature, qui souhaitent se ressourcer le temps d’une semaine ! Il me tarde de découvrir les 15 autres !

Bonne lecture #teamactivre !

A très vite, Christelle ♥


A voir / A faire

♥♥ Partir Jeep Safari jusqu’à Lucayan National Park 
Le temps d’une journée, Grand Bahama Nature Tours propose de découvrir le Parc National Lucayan (= zone protégée réunissant l’ensemble des écosystèmes des Bahamas) en Jeep, en empruntant des chemins sablonneux en pleine nature. Au programme, visite de grottes sous-marines, de trous bleus, de la mangrove à bord d’un kayak (2h d’excursion en immersion dans la nature silencieuse, au son et rythme de votre pagaie dans l’eau !), et baignade à Gold Rock Beach, une  plage paradisiaque qui révèle à marée basse de grands bancs de sable blanc.

Déguster une « conch salad » à Port Lucaya Market 
Port Lucaya est un petit marché local en plein air, qui rassemble de jolis cabanons colorés. On y trouve des boutiques dutyfree, de souvenirs, quelques produits artisanaux (peu de choses intéressantes), le tout dans une ambiance festive avec des locaux très souriants et accueillants. Je vous conseille d’y aller de bonne heure pour avoir le temps de flâner… Avant de partir, arrêtez-vous chez Daddy’s Brown Conch Salad Stand pour goûter à la fameuse « conch salad » (= salade de conques), préparée avec des tomates, des oignons, du céleri et ce fameux coquillage cru, puis mariné dans du citron vert, du jus d’orange, avec des piments.

→  Siroter un cocktail de fruits à Banana Bay Restaurant
Petite guinguette colorée donnant sur la belle plage de Banana Bay Beach, tranquille, idyllique, bordée de palmiers dorés. Nous y avons fait halte en fin de journée, avant de rentrer à l’hôtel, pour un jus de fruits bien frais avec vue… 

→ Faire une pause « green » au jardin botanique 
Le « Garden of the Groves » qui doit son nom au fondateur de Freeport Wallace Groves, est un jardin tropical luxuriant mettant en scène des petites tortues, quelques oiseaux tropicaux et palmiers, rassemblés autour d’une cascade. Nous l’avons visité au retour de la plage… J’ai adoré la petite chapelle bleue et blanche entourée de végétation.
Entrée : 17$ par adulte, 12$ par enfant. Ouvert de 9h à 16h. 

♥♥♥ Explorer les Blues Holes en kayak
Le meilleur moyen de découvrir le relief de Grand Bahama Island, est de partir explorer les Blues Holes en Kayak (= grottes immergées aux couleurs bleu azur comparables à un cénote immergé).  Blue Green Outdoors propose une excursion d’une journée à l’Est de l’île, avec bird watching, snorkeling dans des eaux chaudes et limpides de Crabby Cay Beach, et pique-nique à Pelican Point Beach pour déguster des beignets de langouste, accompagnés de riz frit et de coleslaw.

→ Vivre le Fish Fry à Smith Point 
Le Fish Fry est LE lieu de rendez-vous des habitants de l’île, tous les mercredis soirs. Vers 20h, les guinguettes de Smith’s Point se remplissent peu à peu et proposent de dîner en musique, les pieds -presque- dans le sable. Au menu, cocktails bahaméens, salades de conques, poissons frits…. Nous avons prolongé notre soirée un peu plus loin à Taino beach, dans la guinguette Outriggers. Ambiance festive garantie !

♥♥ Faire du snorkeling et/ou de plongée avec Reef Oasis Dive Club
Le centre agrée PADI et très réputé sur l’île, est situé dans l’enceinte même de l’hôtel ! Nous avons embarqué à bord d’un bateau pour une demi-journée (= 3h) à la découverte des fonds marins de Grand Bahama Island. Notre premier arrêt à Peterson Cay National Park -une mini-île protégée et entourée de récifs coralliens actifs- nous a permis d’observer pendant presque 45 minutes une multitude de coraux et poissons colorés. Puis, nous avons enfilé une combinaison, des palmes, un masque et tuba pour nous jeter à l’eau un peu plus loin, afin observer des requins gris de récif. Cette excursion (encadrée par des instructeurs expérimentés) a pour but de sensibiliser sur le fait que les requins ne sont pas dangereux et surtout indispensables au fonctionnement de la chaîne alimentaire animale et de notre écosystème. C’était une expérience excitante, bouleversante que je n’oublierai jamais ! 

→ Découvrir l’île comme un local avec « People to People »
Le ministère du tourisme a mis en place une formule d’accueil originale, inédite et personnalisée : le « People to People » qui permet d’aller au-delà des activités touristiques habituelles, en favorisant les rencontres avec les habitants des îles et en créant des liens durables. Accueillis pour la journée par une famille d’accueil choisie en fonction de l’âge, de la profession ou des centres d’intérêt, les visiteurs découvrent un aspect authentique de la vie bahaméenne, une histoire et une culture différentes. 


 


Se Loger

Sur Grand Bahama Island, il existe une trentaine d’hôtels en fonction de votre budget et de vos envies ! Nous avons logé au Viva Wyndham Fortuna Beach très bien situé, à environ 20 minutes de l’aéroport de Freeport et non loin de la superbe plage de Banana Bay.

L’hôtel propose une formule all-inclusive qui comprend :

→ Les repas : le buffet aux trois repas, un offre snack-fast-food -toute la journée- à déguster les pieds dans le sable depuis le petit cabanon de plage, les boissons non-alcoolisés et alcoolisées. Pour changer du buffet, vous pouvez aussi réserver dans l’un des 3 restaurants de l’hôtel (asiatique, italien et méditerranéen).
→ L’accès à la plage et à la piscine avec serviettes.
→ Les activités : tir à l’arc, tennis, paddle, planche à voile, beach volley, paintball, kayak, cours de danse au bord de la piscine, trapèze, aquagym, baby-foot, une salle de fitness bien équipée, vélo, ping-pong, et j’en passe !
→ Les animations : Loto, spectacle d’1h chaque soir réalisé par l’équipe d’animation de l’hôtel. Mon préféré ? Le Roi Lion le mercredi soir.
→ Les services : WIFI à disposition dans tout l’hôtel (en réalité, plus dans les chambres et le hall d’accueil), supérette (pas très bon marché) qui dépanne en cas de besoin.

Vous me connaissez, je suis en général assez sceptique lorsqu’il s’agit de formules tous-compris; En temps normal, je préfère le charme des Boutique hôtels aux grands complexes impersonnels. Pour autant, j’ai vraiment été surprise par la qualité des prestations du Fortuna Beach. En effet, le site est spacieux et verdoyant -sans être fatiguant à parcourir-, éloigné des autres complexes hôteliers tout en étant proche des différents lieux d’intérêts de l’île, avec un personnel accueillant et à l’écoute.
Et puis, il est également possible et conseillé de partir en excursion -avec d’autres partenaires- pour découvrir les beautés de Grand Bahama Island.
D’ailleurs, le centre de plongée Reef Oasis Dive Club se trouve dans l’hôtel (avec supplément). Nous y avons passé les plus beaux moments de notre séjour à observer les récifs coralliens et même des requins. 😀



Informations pratiques

FORMALITÉS ?
Il vous faut un passeport en cours de validité + 6 mois ainsi qu’un titre de retour ou de continuation. Comme vous transitez par les USA, n’oubliez pas de valider votre ESTA 72h avant votre départ.  Par ailleurs, aucun visa est nécessaire pour un séjour de moins de 3 mois.

BUDGET ?
Pour 8 jours/ 7 nuits, il faut compter à partir de 1700€ par personne pour une formule hôtel « all inclusive » + vols (sans compter les excursions).
La monnaie locale est le dollar bahaméen, et il a la même valeur que le dollar américain. Je vous conseille aussi de partir avec quelques dollars en poche, car il n’est pas évident de trouver des distributeurs à Grand Bahama Island, sauf à Port Lucaya.

QUAND PARTIR ?
Au Bahamas, il fait beau toute l’année -avec des températures qui oscillent entre 19°C et 32°C et 8h en moyenne d’ensoleillement par jour- grâce à la présence du Gulf Stream. S’il n’y a pas de saison des pluies à proprement parler, vous risquez d’avoir quelques « liquid sunshine » (= expression bahaméenne pour désigner les courtes averses d’environ 10 minutes). La haute saison s’étend de décembre à mars et l’été. Pour profiter de prix intéressants, pensez à découvrir l’archipel au printemps (avr-mai-juin) ou comme moi en automne (sept-oct-nov).

BON A SAVOIR ?
→ Pour Grand Bahama Island, l’accès le plus direct est American Airlines via Miami (30 minutes de vol) dans la journée.
→ Le décalage horaire est de -6h toute l’année.
→ Les prises électriques sont « américaines ». Prévoyez donc un adaptateur et une prise multiple pour brancher tous vos appareils.
→ Il est possible de louer une voiture dès votre arrivée à l’aéroport international de Freeport avec un permis français, si votre séjour ne dépasse pas les 3 mois.
→ Le camping est interdit aux Bahamas.
→ Attention aux puces de sables au lever et coucher du soleil ! 😉
→ Il n’y a pas de plages privées aux Bahamas.



Escale à Miami

Sur le chemin du retour, nous avons profité d’une escale plutôt longue à Miami (5h), pour visiter un quartier de la ville avec voyage-en-francais, qui propose des visites guidées en français à New York, San Francisco, Los Angeles et Miami. Pour cette visite « express » Stéphanie, expatriée depuis plus de deux ans, nous a emmené à Wynwood, un quartier arty où le street-art est omniprésent ! Des artistes du monde entier viennent exposer leur chef d’œuvre sur les murs, aux 4 coins des rues. Cette petite parenthèse m’a donné envie de revenir très vite ! 



Informations pratiques

FORMALITÉS ?
Il vous faut un passeport en cours de validité + 6 mois ainsi qu’un titre de retour ou de continuation. Comme vous transitez par les USA, n’oubliez pas de valider votre ESTA 72h avant votre départ.  Par ailleurs, aucun visa est nécessaire pour un séjour de moins de 3 mois.

BUDGET ?
Pour 8 jours/ 7 nuits, il faut compter à partir de 1700€ par personne pour une formule hôtel « all inclusive » + vols (sans compter les excursions).
La monnaie locale est le dollar bahaméen, et il a la même valeur que le dollar américain. Je vous conseille aussi de partir avec quelques dollars en poche, car il n’est pas évident de trouver des distributeurs à Grand Bahama Island, sauf à Port Lucaya.

QUAND PARTIR ?
Au Bahamas, il fait beau toute l’année -avec des températures qui oscillent entre 19°C et 32°C et 8h en moyenne d’ensoleillement par jour- grâce à la présence du Gulf Stream. S’il n’y a pas de saison des pluies à proprement parler, vous risquez d’avoir quelques « liquid sunshine » (= expression bahaméenne pour désigner les courtes averses d’environ 10 minutes). La haute saison s’étend de décembre à mars et l’été. Pour profiter de prix intéressants, pensez à découvrir l’archipel au printemps (avr-mai-juin) ou comme moi en automne (sept-oct-nov).

BON A SAVOIR ?
→ Pour Grand Bahama Island, l’accès le plus direct est American Airlines via Miami (30 minutes de vol) dans la journée.
→ Le décalage horaire est de -6h toute l’année.
→ Les prises électriques sont « américaines ». Prévoyez donc un adaptateur et une prise multiple pour brancher tous vos appareils.
→ Il est possible de louer une voiture dès votre arrivée à l’aéroport international de Freeport avec un permis français, si votre séjour ne dépasse pas les 3 mois.
→ Le camping est interdit aux Bahamas.
→ Attention aux puces de sables au lever et coucher du soleil ! 😉
→ Il n’y a pas de plages privées aux Bahamas.


*Merci à l’Office du Tourisme des Bahamas, à Travel Insight, à l’hôtel Viva Wyndham Fortuna Beach, à notre merveilleuse accompagnatrice Karin, Célia, Stanislas, et les filles qui m’ont accompagnée durant cet incroyable séjour !

Vous aimerez aussi :
Formentera
Ilots du bout du monde
L’Ile des Pins

Beauté Bien-être Voyages

Echappée Thalasso en Charente-Maritime

28/02/2019

En juin dernier, Charentes Tourisme, et « le Club Thalasso » m’ont proposé de découvrir le département via un blogtrip « wellness »  assez original : un road trip thalasso de 3 jours !

Autant vous dire que je n’ai pas hésité longtemps avant de dire « oui » à cette échappée iodée dans les Charentes ! Il faut dire que mes précédents séjours m’avaient vraiment convaincue (Retrouvez mes comptes-rendus ici et !). Aujourd’hui, la thalassothérapie se réinvente pour proposer une expérience moderne et complète : soins, beauté, activités sportives, nutrition, sommeil… Une vraie parenthèse bien-être que nous devrions toutes/tous nous accorder au moins une fois par an , n’est-ce pas ? 🙂

Pendant ce séjour, nous avons fait escale dans 3 établissements différents. Ils avaient tous beaucoup de charme… Je vous propose donc de re-vivre cette expérience avec moi ! 😉

A très vite, Christelle ♥


Qu’est-ce que la Thalassothérapie ?

Piqûre de rappel (J’en avais déjà parlé ici.) !


Novotel Thalassa île d’Oléron

Pour qui ? Les amoureux de Nature, amateurs d’huitres et de beaux levers de soleil 

Il nous a fallu un peu moins de 4h pour rejoindre le « lumineuse » île d’Oléron (Au départ de Paris, il faut compter 3h de train jusque La Rochelle) ! A notre arrivée, nous avons déposé nos valises à l’hôtel, avant de rejoindre l’Albatros, un restaurant de fruits de mer avec une grande terrasse donnant sur la mer. Puis, retour à l’hôtel, pour le visiter et découvrir notre programme de l’après-midi…
Le Novotel Thalassa vient d’être tout récemment rénové; La décoration du bar-restaurant fait la part belle à la lumière naturelle du lieu avec des nuances de bleu, de vert émeraude et de beige qui évoquent la plage. La carte offre une multitude d’options locales et iodées, à la fois gourmandes et saines (Gros coup de coeur pour les huitres, et j‘ai adoré grignoter des chips de haricots verts à l’heure du l’apéro).
Après un après-midi d’activités et de soins, nous avons dîné assez tôt. C’était l’occasion d’évoquer nos expériences Thalasso de la journée, de parler de l’île d’Oléron, et de nous donner envie de revenir.
Le lendemain, je me suis levée à 6h pour regarder le jour se lever et profiter de la fraîcheur matinale lors d’une petite session running en front de mer . Et je n’ai pas été déçue du spectacle !


Les soins

Spa iodé
Parcours marin en solo ou en duo dans un bassin privatif chauffé entre 34 et 36°, et avec vue sur la plage de Gatseau ! Il est composé de plusieurs « stations » relaxantes et toniques grâce à des jets ciblés sur certaines parties du corps (dos, mollets, fessiers…).
Le + : L’alternance entre les différentes successions de jets : allongé, assis, debout…

Music’Ô
Soin de relaxation musicale qui combine à la fois des techniques de pressions et d’étirements, parfaites pour libérer toutes les tensions. Pendant 20 minutes, le corps est modelé selon une gestuelle originale et l’esprit apaisé grâce à la musique préalablement choisie (= relâchement musculaire, ralentissement de la respiration et ainsi du rythme cardiaque, etc.).

Les sports et activités

Respirologie
Si respirer semble inné, « bien » respirer l’est beaucoup moins… Or la respiration est LE socle de notre énergie vitale !
Le cours de respirologie permet d’apprendre à se connaitre en ré-apprenant à respirer. Au programme, une séance d’1h face à la mer et qui débute par une série d’automassages, afin de stimuler la peau et de susciter une détente et un réveil sensoriel immédiat. Puis, des exercices de contrôle respiratoire comme « Souffler sur les braises » ou « La puissance du tigre », qui permet d’explorer la compression pulmonaire en inspirant au maximum. Le cours s’achève avec des cris. Un excellent test, car pour avoir la voix qui porte, il faut bien savoir utiliser sa respiration. Ces séances (en salle ou en plein air) ont été développées en exclusivité avec Edouard Stacke, le fondateur d cela méthode « Vital Respir ».

Je n’ai pas pu tester tous les soins / toutes les activités, mais j’ai noté la lithothérapie (= technique d’harmonisation des énergies par les pierres semi-précieuses) et l’oligoscan (= appareil qui mesure le niveau de stress oxydatif, les besoins en minéraux et oligo-éléments, etc.) !


Novotel Thalassa île d’Oléron
Plage de Gatseau – 17370 Saint-Trojan-les-bains


 

La Grande Terrasse

Pour qui ? Les férus de design, amateurs d’expériences chics et à la recherche de zen

Avant de rejoindre l’île de Ré (notre dernière destination), nous avons fait escale pour la journée à La Grande Terrasse, un établissement très chic niché au cœur de la station balnéaire de Châtelaillon-Plage. L’hôtel, entièrement rénové, abrite désormais un Spa Nuxe ainsi qu’un restaurant gastronomique orchestré par le chef triplement étoilé Pierre Gagnaire.
Mais ce qui a retenu notre attention, c’est le Spa Marin (Intégré à l’hôtel Ibis Styles) juste en face, un espace design de 620 m2 à la fois moderne et innovant. Au programme, un parcours marin avec eau de mer chauffée à 32°c, dont 50 postes hydromassants, un jacuzzi extérieur, etc. Après une matinée rythmée par des soins et du sport, direction le Bistrot de La Grande Terrasse, où une belle tablée nous attendait. Un dernier plouf avec vue sur l’océan, et nous avons repris la route…


Les soins

Aroma-Découverte Decléor
Rituel visage de 30 min -à la fois de relaxation et de mise en beauté-  pour un éveil polysensoriel à l’aromathérapie grâce à l’application du sérum Aromessence adapté au type de peau, suivi d’un masque express… Le tout est appliqué comme une chorégraphie, encadrée par un petit programme de méditation guidée.
Le + : C’est sûrement l’une des meilleurs rituels visage que j’ai eu la chance de tester !

Enveloppement hydrothérapie
Ce soin de 20 min repose sur la technique esthétique de référence de l’enveloppement chaud, mais sur un lit flottant ! L’enveloppement marin à l’hibiscus (L’odeur est dingue !) est appliqué sur l’ensemble du corps et agit sous l’action d’une douce chaleur diffusée par une couverture chauffante. Un modelage du cuir chevelu et du contour des yeux termine cet instant « cocon » sur une note relaxante et hydratante.

Les sports et activités

Aqua workout
Programme d’entraînement aquatique de 45 min sous forme de circuit-training, composé de plusieurs ateliers (cycling, running, jumping, cardio-training et power-sculpting). Une bonne alternative pour se renforcer en douceur (en évitant les impacts) et pour faire travailler le cardio !

Je n’ai pas pu tester tous les soins / toutes les activités, mais j’ai noté qu’il existait des formules en duo, pour les femmes enceintes, et des activités aquatiques en plein air comme la marche océane ou la nage en mer (combinaison et chaussons fournis) !


La Grande Terrasse
Hôtels et Spas La Rochelle Châtelaillon
La Falaise – 17340 Châtelaillon-Plage


Atalante Relais Thalasso

Pour qui ? L’air marin, les amateurs de surf et de beaux couchers de soleil 

Sur l’île de Ré (Je rêvais d’y aller depuis des années !), le Relais Thalasso Atalante a su faire du sea-wellness tout un art, depuis plus de 25 ans. L’hôtel -entre champs de vignes et océan- évoque l’atmosphère poétique des maisons de bord de mer. D’ailleurs, la décoration joue avec les codes du bien-être (matières naturelles, teintes douces, etc.) tout en intégrant quelques notes plus design et pop, comme les statues de bouledogue rouge ! Malgré une météo plutôt capricieuse, j’ai trouvé notre séjour très apaisant !
A notre arrivée, nous sommes directement montées dans nos chambres pour préparer aux soins de fin de journée. De ma fenêtre, la vue était incroyable, comme une peinture impressionniste !
Coté cuisine, mes papilles ont été en émoi grâce au talent du chef Arnaud Thiry. Ses plats sont délicieux et inventifs, cuisinés avec des produits locaux, ce lui vaut d’ailleurs 2 fourchettes au Guide Michelin. 🙂
Nous avons quitté l’hôtel le lendemain, après une matinée de soins et activités… Nous avons profité du retour du soleil pour visiter le joli village de Saint-Martin de Ré, et déambuler entre ruelles, venelles et quéreux, prendre en photo les maisons anciennes de vignerons, chais et alambic…


Les soins

Maqam
Technique d’aqua-stretching passif et de relaxation profonde qui s’effectue en piscine d’eau d’eau de mer chauffée à 32°, sur un air de musique orientale. La série d’extensions et de flexions ressemble à une chorégraphie fluide et légère, orchestrée en permanence par l’ostéopathe. Cette thérapie manuelle aquatique fait naître une relation de confiance, favorisant ainsi la libération des tensions émotionnelles. 

Sensation marine
Massage manuel relaxant de 50 minutes, construit autour de l’océan en s’inspirant de ses mouvements… De la tête aux pieds, l’alternance de manœuvres douces et profondes libère le corps de ses tensions et relaxe profondément.

Modelage sous pluie marine
Modelage complet du corps avec un sérum marin riche en oligo-éléments, allongé(e) sous une rampe diffusant une fine pluie d’eau de mer chaude. Un moment particulièrement apaisant et relaxant, véritable lâcher prise régénérateur. Ce soin Thalasso permet un relâchement des tensions musculaires et une profonde sensation de bien-être.

Les sports et activités

Méditation
Atelier de méditation guidée par un sophrologue (en salle ou face à la mer).

Encore une fois, je n’ai pas pu tester tous les soins / toutes les activités, car la météo était plutôt capricieuse, et nous ne sommes restées qu’une seule nuit. Néanmoins, j’ai noté le drainage lymphatique manuel (= technique de captage des liquides excédentaires et des déchets métaboliques via les voies lymphatiques) et les soins corps LPG (Je vous en avais déjà parlé dans cet article) !


Atalante Relais Thalasso
Port Notre-Dame – 17740 Sainte-Marie-de-Ré


*Merci à Charentes Tourisme, « le Club Thalasso » et Florence pour cette belle parenthèse iodée !

Vous aimerez aussi :
Sofitel Biarritz Le Miramar Thalassa Sea & Spa
Thalasso au Sofitel Quiberon Thalassa Sea & Spa

Fitness Voyages

Londres : mon #ACTIVRE City Guide

26/06/2018

Au début du mois, je suis -enfin- retournée à Londres… Outre le fait que cette ville est un vrai coup de coeur qui se confirme et s’intensifie à chaque fois, je voulais vraiment faire découvrir ce lifestyle que j’aime tant à mes beaux parents (les parents de Mehdi donc !). Nous nous sommes donc tous retrouvés à la Gare du Nord un jeudi matin, direction Londres !

Cette fois-ci, j’ai eu envie de quitter un peu « la ville » pour explorer la banlieue proche de Londres, celle qui sent bon les brunchs et marchés hippies ! 😀 Nous avons posé nos valises à Brick Lane, dans un appartement trop choupi loué sur Booking.com, à deux pas de Shoreditch. Autant vous dire que j’ai adoré l’ambiance mi-bobo-populaire mi-hippie-arty de ce quartier avec ses entrepôts louches, ces myriades de fresques street-art qui s’étalent sur la brique sombre, ses marchés, repaires tendance de la jeunesse punk et créative !

Pendant ce week-end, nous avons fait quelques attractions touristiques (Attention, Londres est un véritable chantier en ce moment, à l’image de Big Ben !), nous avons marché presque 20 kilomètres par jour, nous avons couru dans tous les Urban Outfitters de la ville, nous avons bien mangé, trop mangé, et nous avons écumé tous les studios Fitness de la ville… Bref, c’était un week-end magique, ressourçant, inspirant, vous savez celui qui vous donne des ailes !

J’en ai profité pour ramener quelques adresses pour manger sain ou pas, et  « s’entraîner dur » !

Si vous allez à Londres prochainement, n’hésitez-pas à re-lire mon premier article : Parenthèse (healthy) Londonienne… ! 😉

A très vite, Christelle ♥

Pour manger « sans gluten »

Farmstand – Exquise cantine qui met à l’honneur les produits de saison et locaux (produits 100% anglais) mitonnés avec amour ! 80% du menu et vegan et les assiettes déclinables à l’infini ! Je vous conseille vraiment toast au charbon végétal, peanut butter, banane et miel; Vous m’en direz des nouvelles !
42 Drury Ln, Londres WC2B 5AJ (Covent Garden) <

Farm Girl Deli healthy très girly, avec un bar à salades à tomber, d’excellents jus « green » pressés à froid, d’étonnantes pâtisseries sans gluten et des bowls (açaï ou dragon) à tomber saupoudrés de fleurs ! Seul bémol, l’accueil un peu glacial ! 🙁  ←
9 Park Walk, Londres SW10 0AJ (Covent Garden) <

Redemption Bar – Le must ! À mi-chemin entre l’expérience gustative et le lieu branché, Redemption sert une partition culinaire inédite, mixant le plaisir des saveurs à un leitmotiv constant : s’alimenter d’une cuisine saine, 100% vegan et totalement exempte de sucre raffiné et de blé. J’A-D-O-R-E ! Réservation conseillée. 😉 ←
320 Old Street, Londres EC1V 9DR (Old Street) <

Deliciously Ella Deli – Dernier rescapé des delis ouverts par la blogueuse Deliciouly Ella ! J’y fait un saut à chaque fois pour faire le plein de granolas et autres friandises, et pour acheter un dîner « sain » à grignoter dans l’Eurostar !  La cuisine gourmette est vegan, sans gluten, et un brin relevée ! ←
18-20 Weighhouse Street, Londres W1K 5LU (Bond Street) <

Après Food Co. (vegan & dairy friendly) – Cantine bucolique qui revisite de façon saine la « comfort food » (= cuisine réconfortante). Au menu, des créations ultra-fraîches comme les rouleaux de printemps  » veggies » ou la salade tiède de courge butternut !  ←
> 72 St John St, Clerkenwell, Londres EC1M 4DT (Farringdon) <

→ Dishoom – L’exquis Café from Bombay qui propose une carte sans gluten ! Si vous comptez vous y rendre pour dîner, je vous conseille d’arriver très tôt (avant 19h). Attention, la salle est assez bruyante et peut déplaire aux amateurs d’atmosphère intimiste. ←
 7 Boundary St, Londres E2 7JE (Shoreditch, arrêt Liverpool Street) <

Pour manger « sur le pouce »

 Osu Coconut (vegan et sans gluten) – Pour des pancakes à l’eau de coco fluffly & heathy Les pancakes « Apple Cinnamon Crumble » sont dingues ! ←
> Brick Lane (every Sunday) as well as Broadway Market (every Saturday) and in Camden Market (Thurs – Sun). <

The Green Dough (vegan et sans gluten) –  Rémy et John -originaires de la région parisienne-, proposent de la pâte à cookie vegan sans gluten et de goûts différents (beurre de cacahuète, chocolat et vanille) à assortir de toppings au choix. Goûter parfait à mi-chemin entre la confiserie et le frozen yoghurt ! ←
Camden Lock Market, Londres NW1 8AF (Du Vendredi au Dimanche du 11h à 17h) (Camden Town) <

Pour faire du sport

→  Another Space3 activités sportives (Yoga- HIIT – Cycle) réunies dans un seul espace. A chaque sport son studio, à chaque studio ses scénographies qui invitent à plonger comme en immersion pour une session de sport aussi intense qu’exaltante. Nous avons essayé le HIIT 45′ dont 15′ de technique Boxe avec Jamie. C’était une session magique où j’ai transpiré en rythme, avec un vrai pro et sans une seconde de repos. Un pur moment sport ! ←
> 4-10 Tower Street, Londres WC2H 9NP (Covent Garden) <

→  Tempo PilatesCours collectifs de 55 ou 45 minutes sur machine Reformer pour allonger, tonifier, renforcer les muscles en profondeur. Il existe plusieurs cours de différents niveaux. Nous avons opté pour une séance d’Up Tempo Pilates, et je peux vous dire que ce n’était pas évident du tout; J’ai transpiré autant que pendant un cours de HIIT ! 😀  ←
Unit 10, Avant Garde, 6 Cygnet street, Londres E1 6GW (Shoreditch, arrêt Liverpool Street) <

ChromaYoga – Mon coup de ♥ ! Il s’agit d’une discipline unique pendant laquelle les asanas/postures s’enchainent au rythme des variations de la lumière rouge, jaune, verte, bleue, rose, violette…, chacune correspondant à un chakra bien précis.  Je vous conseille d’essayer le cours de David, qui s’inspire beaucoup de l’animal flow pour créer son cours. ←
45 Charlotte Road, Londres EC2A 3PD (Old Street) <

Vous aimerez aussi :
Parenthèse (healthy) Londonienne…