All Posts By

lecanardivre

Food Recipy

Petit-déjeuner rapide et équilibré : 3 recettes avec A Bicyclette

15/09/2019

Cette année, -je pense que vous avez vu passer l’information sur Instagramje suis ambassadrice pour A Bicyclette ! Une super nouvelle, car j’aime beaucoup les desserts végétaux sains et gourmands de la marque. Composés principalement d’avoine, ils ont un petit goût céréalier unique et subtil, un maximum de bienfaits nutritionnels*, et surtout une texture très onctueuse qui permet de créer des recettes originales. 😉

Pour vous donner des idées de petits-déjeuners rapides et équilibrés, j’ai imaginé 2 recettes réalisées à partir des desserts végétaux A bicyclette. Je les ai classés en fonction du temps que vous avez pour déjeuner le matin : 10 minutes, moins de 5 minutes, etc. ? Cela vous aidera peut-être à ne pas sauter ce repas, qui est une « bonne base » -surtout chez le sportif- pour équilibrer au mieux tous les repas de la journée ! 😉

A très vite, Christelle ♥

*Les produits A bicyclette contiennent 120 mg de calcium pour 100 g, ce qui est identique à la quantité retrouvée dans de nombreux produits laitiers (yaourts, fromages blancs…).


J’ai moins de 5 minutes…

Un Muesli façon A Bicyclette

A Bicyclette vient de lancer une petite nouveauté, spécialement conçue pour se régaler au petit déjeuner : Le Muesli ! Ce dernier est décliné en deux saveurs, « raisins secs » et « abricot sec ». Pour faire simple, il s’agit de la recette A Bicyclette originale enrichie en avoine, noisette, amande, noix, raisins secs ou abricot ses; Soit le petit-déjeuner parfait lorsqu’on n’a pas le temps !
J’ai eu un vrai coup de coeur pour ces deux nouveautés, car j’ai vraiment eu l’impression de manger un muesli tant sur la texture que sur le goût.


J’ai 5 minutes…

Un porridge

Ingrédients : 2 c. à s. de flocons d’avoine – 10 cl d’eau chaude – 1 pot A Bicyclette au choix (chocolat, noisette, caramel, café, framboise, citron, cerise) – des fruits de saison – mélange de graines vitalité – pollen

Dans un bol, versez l’eau bouillante sur les flocons d’avoine. Mélangez bien et laissez tiédir 1-2 minutes. Pendant ce temps, lavez et coupez les fruits (des mirabelles pour moi). Ajouter le pot A bicyclette au porridge, mélangez, et décorez avec les fruits, les graines et le pollen. C’est prêt !


J’ai moins de 10 minutes…

Une omelette sucrée

Ingrédients : 1 banane – 1 oeuf – 1 pot A Bicyclette au choix (chocolat, noisette, caramel, café, framboise, citron, cerise) – 1 c. à s. de maïzena – un peu d’huile de coco – un fruit de saison – 1 c. à c. de purée de cacahuètes

Dans un blender, mélangez la banane, l’oeuf, le pot A Bicyclette et la maïzena, jusqu’à obtention d’une pâte lisse. Faites dorer 3-4 minutes à feu doux, sur une poêle légèrement huilée. Pendant ce temps, lavez et coupez le fruit (un kiwi pour moi). Lorsque l’omelette est cuite, dressez-la dans une assiette, avec le fruit et la purée de cacahuètes. C’est prêt !  😉


*Article écrit en collaboration avec A Bicyclette.

Vous aimerez aussi :
Mon petit guide du Porridge
BOL Porridge Bar

Bien-être Sports

Ma Retreat by Huttopia & 4 astuces pour protéger votre « vibe » !

03/09/2019

Il parait que c’est la rentrée ! 😉

Chaque rentrée (septembre et janvier) est une nouvelle page qui s’ouvre, une occasion de prendre de bonnes résolutions d’hygiène de vie pour notre corps, notre cœur, notre esprit, notre mental et notre vie sociale. Je trouve cette période tellement positive et inspirante !

Néanmoins, je sais que pour beaucoup d’entre nous, elle ne dure qu’un temps. Avec la routine « métro-boulot-dodo » et l’automne qui revient, une certaine lassitude s’installe et les bonnes habitudes sont plus difficiles à tenir !

Cette année, je souhaite vous accompagner sur le plan physique, mais aussi mental. La santé mentale (= bien-être psychique, émotionnel et cognitif) intervient dans tous les domaines, notamment lorsque vous pratiquez une activité physique. Le sport peut vous aider à vous sentir mieux, mais il ne pourra jamais vous guérir complètement. Vous devez trouvez le courage d’apprendre à vous aimer complètement, avec vos défauts et vos atouts.

Je vous invite donc à me rejoindre cet automne, pour ma première retraite sport et bien-être : Retreat by Huttopia ! Je suis tellement contente de pouvoir organiser ce séjour avec vous et pour vous. Je dois vous avouer que l’organisation de ce type d’évènement n’est pas évidente, mais je voulais vraiment partager cela avec vous. En effet, presque tous les « déclics » -sur le plan mental et/ou sportif- que j’ai pu avoir, ont été déclenchés à la suite d’une retraite. Je vois les séjours « wellness » comme des espaces de ressourcement dédiés au bien-être et au développement personnel. Il permettent de ralentir le rythme, de prendre du temps pour soi, de se réconcilier avec soi-même.


Retreat by Huttopia ?

Au programme donc, deux jours de « thérapie verte », autrement dit une immersion oxygénante et ressourçante au cœur du Village Huttopia Senonches, pour vous (re)connecter à votre énergie profonde, vous libérer du stress et préparer/renforcer le corps et le mental aux mois d’hiver.

Je vous donne tous les détails de cette première retraite un peu plus bas dans l’article ! ↓

En attendant, j’ai pensé à une petite liste d’astuces que j’essaie d’appliquer au quotidien et surtout en cette période de rentrée pour protéger ma « vibe ». Par « vibe », j’entends ma « flamme », mon « énergie vitale » mes « bonnes ondes ». Et cela vous donne un petit avant-goût de l’esprit de cette retraite !

Vous me rejoignez #teamactivre ?

A très vite, Christelle ♥


#1 Lâchez prise : acceptez qui vous êtes vraiment
Il ne s’agit pas seulement d’accepter que vous ne pouvez pas tout contrôler en permanence, mais aussi et surtout de ne plus brider vos émotions. Acceptez vos ressentis, y compris négatifs, autorisez-vous à être en colère, imparfait(e) face aux difficultés, libérez-vous du « il faudrait » ou « je devrais »… Il ne s’agit aucunement d’un renoncement, mais de l’acceptation de qui vous êtes vraiment !

#2 Passez du temps seul(e) : apprenez à vous connaître
Ne fuyez pas la solitude ! Souvent associée à l’exclusion, cette dernière peut facilement faire peur et devenir une source d’angoisse. Profiter d’un instant de solitude de façon assumée est volontaire, c’est mettre toutes les chances de votre côté pour vous concentrer, réfléchir, et en apprendre plus sur vous-même. Pendant un instant, vous oubliez le regard des autres et vous prenez du temps pour développer votre créativité, votre intuition, votre confiance et indépendance.

#3 Evitez de vous comparer aux autres : exploitez vos talents
Le bonheur ne se jauge pas en fonction de celui des autres. Si la comparaison est un processus naturel dans l’apprentissage de l’enfant, il peut devenir toxique à l’âge adulte. Le succès des autres doit vous inspirer et vous pousser à trouver votre propre chemin. Prenez le temps d’identifier vos forces, vos qualités, et vos propres ressources personnelles ! Vous êtes uniques, et cela est votre super-pouvoir !

#4  Ignorez les opinions qui n’améliorent pas votre vie : émancipez-vous !
Votre estime de soi ne doit pas être liée à l’approbation de ceux qui vous entourent. N’oubliez pas que lorsqu’un proche/un étranger vous juge, il porte avant tout un jugement sur lui-même tout en essayant de se rassurer : « Pourquoi fait-elle/il cela ? Suis-je dans le vrai ? » Personne ne sait mieux que vous ce qui est bien pour vous ! Vous êtes le/la seul(e) capitaine de votre vie !


Ma « Retreat by Huttopia » se déroule sur le Village Huttopia Senonches
du vendredi 11 au dimanche 13 octobre 2019

Programme de 2 jours incluant des sessions de gym douce, méditation, d’endurance modérée, ainsi que du temps de repos.

2 nuits dans une Cabane en bois au cœur de la forêt domaniale de Senonches (avec tout le confort nécessaire).

Des séances de gym douce, de méditation et de sport avec moi-même ! Peu importe votre niveau, je m’occuperai de vous et partagerai toutes mes astuces forme et bien-être loin du tumulte de votre quotidien.

L’accès au SPA forestier en bord de lac.

Une cuisine saine et équilibrée durant le séjour (petit-déjeuner, déjeuner et dîner) incluant les boissons. Options végétariennes, sans gluten et sans lactose.

La cuisine by Divine Kitchen Food, est à 80% végétale, ne contient ni sucre raffiné, ni alcool. Les menus sont faits maison et élaborés à partir d’ingrédients de saison, frais, sains et de premier choix.

1 atelier culinaire.


Le programme sportif

Vendredi
Deep Stretch & Relaxation inspirée de la sophrologie – Temps : 1h30

Samedi
Respirologie & Méditation guidée – Temps : 1h
Cardio Training Run & Bike dans le Forêt de Senonches – Temps : 2h
Dream Flow (flow « restauratif » inspiré du yoga) – Temps : 1h30

Dimanche
Heat Yoga (renforcement musculaire sous forme de flow) – Temps : 1h15
Atelier au choix : Abdominaux & Inversions – Temps : 1h


Informations pratiques

PROGRAMME
Découvrez tout le programme en téléchargeant la fiche d’inscription !
Pour toute information complémentaire : retreat@huttopia.com

PAIEMENT
La Retreat est payable en plusieurs fois ! 😉

LIEU
Étang de Badouleau, 28250 Senonches – France
Coordonnées GPS : Latitude : 48.5524752 – Longitude : 1.0429268999999977
Téléphone : 02 37 37 81 40


Vous aimerez aussi :
J’ai découvert la Méditation…
Week-end Yoga & 5/2 à Solterre
Quintessence Retreats à Megève

Voyages

Road Trip dans les Pouilles

19/08/2019

Je crois que c’est la première fois que j’écris un compte-rendu de voyage aussi vite ! Il faut dire que vous avez été nombreux/ses à me demander des conseils rapidement; La destination est tendance cet été ! 🙂

 Pour être honnête avec vous, j’ai vraiment adoré ce séjour à arpenter les routes du talon de la botte italienne. On retrouve dans la région des Pouilles tout le charme de l’Italie : l’exubérance des habitants, la dolce vita, l’ambiance joyeuse dans les bars et festivals, et aussi un mode de vie ancestral au travers des trulli, et de la gastronomie simple et savoureuse transmise de génération en génération.
D’un autre côté, la région offre une nature sauvage et variée, protégée par de nombreux parcs et parcourue de sentiers millénaires. Sur la côte Adriatique, j’ai découvert des criques cachées, grottes, longues plages bordées de pinèdes et falaises escarpées d’une blancheur éclatante. Dans l’arrière pays, j’ai été subjuguée par les collines de calcaire des Murges, les vignobles et plaines fertiles mêlant oliviers et amandiers… Bref, c’était vraiment le séjour dont j’avais besoin pour souffler et recharger mes batteries !


Le parcours

Jour 1 Vol Paris-Brindisi / Ostuni
Jour 2 Ostuni / Cisternino / Costa Merlata
Jour 3 Ostuni / Polignano A Mare / Locorotondo
Jour 4 Locorotondo / Alberobello / Manduria
Jour 5  Manduria / Lecce
Jour 6 Manduria / San Pietro in Bevagna / Casarano
Jour 7 Casarano / Torre San Giovanni / Gallipoli 
Jour 8 Casarano / Tricase Porto/ Roca Vecchia (Grotta della Poesia) / Torre dell’Orso / Vol Brindisi-Paris


Bonne lecture #teamactivre !

A très vite, Christelle ♥

 


Les villes à ne pas manquer

♥♥ Ostuni
La vieille ville d’Ostuni, perchée sur ses 3 collines, semble veiller sur vaste plateau recouvert d’oliviers de la Murgia inférieure ! Elle possède un charme tout particulier grâce à ses maisons blanchies à la chaux, d’où la ville tire son surnom de « ville blanche » ses ruelles médiévales étroites, ses petits passages et ses escaliers, où il est délicieusement facile d’y perdre ses repères. La ville se parcourt à pied : on grimpe, on redescend, on découvre de jolies boutiques, et l’on a envie de s’arrêter manger à chaque coin de rue. La Place centrale, Piazza della libertà est, quant à elle, complétement différente des ruelles, jeune, vivante, elle est le cœur de la ville ! 
À faireLes points de vue d’Ostuni sont eux-mêmes une raison suffisante pour s’y arrêter en journée et le soir ! Après une visite au petit matin (avant l’arrivée de la chaleur), revenez de nuit déambuler dans les rues animées, et goûter à la cuisine raffinée de Dish Restaurant.
> Dish Restaurant – 37 Corso Vittorio Emanuele II, 72017 Ostuni (18h à 00h) <

→ Alberobello
Alberobello -classée au patrimoine mondial de l’Unesco- est l’une des belles cartes postales des Pouilles. Célèbre pour ses quartiers de trulli (habitation au toit conique construit à l’époque par les fermiers dans les champs), elle se répartit en deux petites buttes qui se font face : le Rione Monti (1000 trulli, soit la partie touristique) et le Rione Aia Piccola (400 trulli, et qui sert encore à l’heure actuelle de quartier d’habitation). Pour être honnête, la visite est en partie gâchée par le monde, et la plupart des trulli ont été transformés en boutiques de souvenirs attrape-touriste. Si vous voulez un peu plus de tranquillité, venez tôt le matin ou tard le soir, quand tous les touristes sont en train de dîner.
À faire : Laissez l’agitation de la ville en allant déguster une petite glace à la Gelateria Gentile. L’accueil n’est pas le plus sympathique, mais les glaces sont excellentes, et les goûts de saison et plutôt originaux (figue, réglisse, melon, etc.). Perdez-vous ensuite dans le Rione Aia Piccola, et laissez-vous charmer par la vie locale.
Gelateria Gentile – 4 Via G. Carducci, Alberobello (10h à 22h30, sauf le lundi) <

♥♥ Cisternino
Située sur une terrasse calcaire des Murges du sud-est, la petite commune de Cisternino domine -avec ses 393 mètres d’altitude- la Vallée d’Itria. Le vieux centre-ville, extrêmement charmant, est resté quasiment intact pendant des siècles : maisons blanchies à la chaux, ruelles étroites et ombragées ponctuées de pélargoniums, une élégante piazza centrale, des décors en pierre et des escaliers qui s’ouvrent sur une série de panoramas d’où il est possible d’admirer la campagne environnante. En août, Cisternino fête l’été avec une série de festivals, dont les processions de la Festa di San Quirico (l’un des saints patrons de la ville) et deux festivals culinaires.
À faire : Arrêtez-vous chez Micro pour un en-cas rafraichissant healthy et vegan. Tout est fait maison avec amour, et la carte change chaque jour !
Micro – 53 V. Santa Lucia , Cisternino (10h30 à 15h et 18h à 23h30, sauf le mardi) <

♥♥♥ Locorotondo
Locorotondo est un petit village enroulé sur lui-même (il a été construit sur un plan radiaire, d’où son nom « rotondo ») épousant les contours tout en courbes de la colline sur laquelle il est érigé. Ce n’est donc pas un hasard si Locorotondo est connue comme le « balcon de la Vallée d’Itria » ! Le centre historique est l’un des plus charmant de toute la région : maisons blanchies à la chaux, ruelles fleuries, escaliers dérobés, etc. Locorotondo est, en outre, beaucoup plus préservé du tourisme de masse que sa voisine Alberobello. Pourtant, c’est là que se trouve le plus grand nombre de trulli.
À faire : Après une heure ou deux à déambuler dans les ruelles, essayez u tridde, la spécialité de Locorotondo composée de pâtes fraîches préparées avec du fromage pecorino et du persil finement haché, le tout cuit dans un bouillon de dinde. 

Polignano a Mare
La « perle de l’Adriatique » telle qu’elle est surnommée, située sur un rocher calcaire -de 25 m- peu à peu érodé par les vagues, est littéralement au-dessus des flots. Polignano a Mare est surtout célèbre pour sa plage, nichée en pleine ville dans une petite anse (« Cala Porto ») dominée par des maisons. En août, il est presque impossible d’y poser sa serviette… 
À faire : Rejoignez le minuscule centre-ville accessible via la Porta Vecchia, et perdez-vous dans le labyrinthe de ruelles jusqu’à atteindre l’une des trois terrasses panoramiques aux vues à couper le souffle sur la mer Adriatique et le littoral. Puis, arrêtez-vous pour un déjeuner « green » chez Mint Cucina Fresca (le chef est pâtissier !). Avant de repartir, n’oubliez pas de goûter aux délicieuses glaces de Gusto Caruso ! 
> Mint Cucina Fresca – 32 V. San Benedetto, Polignano a Mare (12h30 à 14h30 et 19h à 22h, sauf le lundi) <
> Gusto Caruso – 3 Via Martiri di Dogali, 70044 Polignano a Mare <

Lecce
Surnommée « la Florence du Sud », Lecce est un véritable trésor baroque à la couleur miel, fleuri, exubérant et extrêmement détaillé. Ici il faut lever les yeux, s’attarder sur la place de la cathédrale ou devant l’amphithéâtre, devant les nombreux palais et regarder tous les vestiges du Moyen-Âge, les balcons en fer forgé qui côtoient des sculptures baroques exubérantes ça et là. Je n’ai pas été vraiment sensible à l’âme de Lecce, car nous y sommes allé un dimanche et tout était fermé. J’ai eu l’impression de visiter une ville musée, désertée.
À faire : Arrêtez-vous à la Gelateria Martinucci pour goûter au « pasticciotto leccese », une petite tourte à la crème souvent déclinée en plusieurs parfums. Pour une expérience complète, dégustez-la avec un « caffé leccese » (un espresso noir sucré au sirop d’amande et des glaçons) !
> Gelateria Martinucci – 7 Via Salvatore Trinchese, 73100 Lecce (8h30 à 1h) <

♥♥♥ Gallipoli
Ce petit port de pêche divisé en deux parties (vieille ville et nouvelle ville) signifiant « belle ville » en grec, semble flotter sur la mer ionienne. La vieille ville perchée sur un promontoire rocheux, presque entièrement entourée de remparts, est une île accessible par un pont érigé au XVIIème siècle. Durant les mois d’été, cafés, bars et restaurants se multiplient sur la « passeggiata » (promenade du front de mer) pour servir crustacés et poissons frais face à la mer, au coucher du soleil. 
À faire : Après une halte à la jolie Spiaggia della Purita (plage en contrebas de la vieille ville), arrêtez-vous au port de pêche pour observer les va-et-vient des barques et les pêcheurs démêler leur filet. Puis, laissez-vous perdre dans les ruelles de la ville, avant de prendre un apéro iodé chez AMU Fish Restaurant & Store. Il y a deux autres restaurants excellents dans la région : le Macàre et la Farmacia dei Sani (mon préféré de tout le séjour !).
> AMU Fish Restaurant & Store – 9 Riviera Armando Diaz, 73014 Gallipoli (19h30 à 00h)
> Le Macàre – 140 Via Mariana Albina, 73011 Alezio (20h à 23h) <
> Farmacia dei Sani – 14 Piazza del Popolo, 73049 Ruffano (19h30 à 23h) <


A voir / A faire

→ Visiter les superbes grottes de Castellana Grotta, qui s’enfoncent sous la bordure nord-est de la Vallée d’Itria sur près de 3 km.

→ Goûter aux spécialités culinaires de la région :  taralli (petits biscuits salés en forme de bagues assez épais, à déguster avec un petit verre avant le repas), orecchiette (pâtes typiques), primitivo di Manduria (vin rouge de la région), burrata

→ Passer l’après-midi dans la plus petite et plus tranquille crique des Pouilles à la Spiaggia Costa Merlata (à 15 minutes d’Ostuni). Il existes trois criques. Il faut marcher un peu pour trouver la seconde ! 😉

→ Se baigner dans les eaux cristallines des plages et criques du Salento : Punta Prosciutto, Porto Cesareo,San Pietro in Bevagna, Torre San Giovanni… Honnêtement, il y a tellement de belles plages qu’il est difficile de faire un choix !

→ Faire escale à Porto Tricase, un petit port de pêche où le poisson est « dit-on » le meilleur de toutes les Pouilles ! Commencez par un bain à la Piscina Naturale di Marina Serra, et commandez un poisson frais au restaurant Taverna Del Porto.
Taverna Del Porto – 121 Via Cristoforo Colombo, 73039 Tricase Porto (12h à 15h et et 19h30 à 22h45) <

→ Faire une halte à la Grotta Della Poesia, une cavité naturelle à ciel ouvert aux eaux turquoises. L’été, elle est malheureusement prise d’assaut. Si vous aspirez à plus de tranquillité, le bon plan est de vous rendre à Torre Sant ‘Andrea en suivant la route côtière vers Otranto. En revanche, ici il n’y a pas d’escaliers pour accéder à la mer, et vous devrez plonger ou escalader !



Se loger

Masseria Dagilupi
Toute jeune Masseria d’un blanc immaculé (ouverte une semaine avant notre arrivée) rénovée par un charmant couple de français, Danielle et Jean-Louis. Immergé dans la campagne, entouré d’oliviers séculaires et enveloppée d’un air pétillant et immaculé, cet ancien moulin à huile est un véritable havre de paix. Les trois chambres -que nous avons pu visiter-  sont spacieuses, design et bien équipées. Il y a des espaces de repos partout (terrasse, toit, fauteuil à l’ombre des oliviers…) et le petit-déjeuner est un rêve (healthy et avec des options sans gluten). 
Les plus ? La décoration, le wifi, la vue sur Ostuni, l’accueil, presque TOUT !

Ottolire Resort 4*
Très bel hôtel de la Vallée d’Itria, à 10 minutes en voiture du village de Locotorondo. A l’origine, s’agit d’un trulli familial entouré de vignes, reconverti en boutique hôtel avec son propre potager. Le service est parfait, la piscine un rêve et la nourriture est raffinée (petite déception concernant le petit-déjeuner quand même). Nous avons eu la chance d’être surclassés, et de profiter d’un duplex avec vue sur le domaine et la piscine ! 
Les plus ? La piscine, le cadre.
Le moins ? Le wifi un peu trop « slow »

→ Masseria Palombara Resort & SPA
Située à 2 km du centre d’Oria, la Masseria Palombara occupe une ferme du XVIe siècle encore en activité, entourée d’un parc privé de 100 hectares agrémenté d’oliviers, d’amandiers et de palmiers. Le restaurant -réputé dans la région- propose des plats succulents préparés avec des fruits et légumes cultivés sur place. Les chambres sont toutes jolies avec leur mobilier de recup’ ! Il y a également 2 piscines extérieures, une chapelle, une salle de sport et des vélos pour se balader dans le domaine. 
Les plus ? Les piscines, le cadre « Far West », la salle de sport…
Le moins ? Le wifi et le petit déjeuner trop light. D’ailleurs, veillez bien à arriver avant 10h (fin du service), car ils ne servent plus du tout à partir de 9h50 !

Villa de Donatis Charming Guest House
Charmante maison d’hôtes faisant penser à l’univers d’Alice au Pays des Merveilles (lit à baldaquin dans le jardin, pots à tomates un peut partout…), avec une vue magnifique sur Casarano; C’est un excellent point de chute pour visiter le Salento ! Donatis est une ancienne chef pâtissière… Le petit-déjeuner est donc plutôt sucré et copieux.
Les plus ? Les bonnes adresses de Donatis, l’accueil, les pâtisseries… 
Le moins ? Le wifi qui ne fonctionne ne pas du tout, et le petit déjeuner sans aucun fruit !


Informations pratiques

ARRIVÉE DANS LES POUILlES
Deux aéroports principaux desservent la région des Pouilles : Bari et Brindisi. Vous pourrez trouver de nombreux vols à destination de ces deux villes, notamment avec Transavia qui a ouvert récemment une ligne Paris-Brindisi (nous avons opté pour ce vol).

BUDGET
Tout dépend de vos envies et de la saison. Nous sommes partis en août (le prix des hôtels et locations de voitures augmentent considérablement à partir de fin juillet), et comme il s’agissait de notre seule semaine de vacances, nous avions envie de profiter de jolis endroits. Pour une belle Masseria, comptez entre 100-200€ la nuit avec le petit-déjeuner inclus.

QUAND PARTIR ?
Pour profiter de prix intéressants et éviter la foule, pensez à découvrir l’archipel au printemps (mai-juin) ou en septembre lorsque les températures sont encore clémentes.

BON A SAVOIR ?
→ Les italiens conduisent très mal ! Le clignotant est souvent une option, et les « queues de poisson » une habitude.
→ Les places de parking sont la plupart du temps payantes dans les villes : de 50ct à 2€ l’heure. prévoyez de la monnaie !
→ Le « coperto » (interdit dans d’autres régions italiennes) est imposé presque partout dans les Pouilles. Il s’agit d’un petit supplément pour la vaisselle et le service, que vous devez payer en plus de votre repas ou de votre café. La plupart du temps, il est noté en bas de page sur les menus. 😉
→ Entre 14h et 17h, c’est la « pennichella » (= version italienne de la sieste) dans la plupart des villes des Pouilles; Presque tout est fermé !


Vous aimerez aussi :
Bahamas : Grand Bahama Island
Formentera

L’Ile des Pins

Lifestyle Non classé

Profession : influenceuse mais pas que…

24/07/2019

Il m’a fallu presque 6 mois pour « l’accoucher » cet article ! Au début, je n’étais pas sûre de la forme, j’ai voulu faire un FAQ, puis une vidéo pour être plus spontanée, pour finalement laisser cette idée s’évanouir comme elle était venue.

Et puis, il a fallu un commentaire « piquant » pour que l’envie de vous parler de mon métier ressurgisse, comme un besoin… J’ai ressenti le besoin d’être encore plus transparente avec vous, de vous faire comprendre comment fonctionne ce blog -que vous lisez depuis des années pour certain(e)s-, mes réseaux sociaux, mon quotidien.

Je ne reviendrai pas sur mon parcours, que j’ai bien présenté dans cet article, mais je peux vous dire une chose : lorsque j’ai commencé à « bloguer » en 2013, j’étais avant tout journaliste. A l’époque, il ne s’agissait pas d’un choix stratégique de carrière (J’en avais honte et le cachais à mes collègues de travail !), mais plutôt d’un véritable BESOIN de m’exprimer, de partager, d’échanger, de créer. Petit à petit ce mode d’expression est devenu, une passion, puis au fil du temps un métier…


Quel est mon métier ?

Il s’agit de la question qui revient le plus souvent, et je vous avoue que j’ai -encore aujourd’hui- du mal à donner une réponse précise et concise. Pourquoi ? Parce que le métier de entrepreneur-blogueur-instagrameur-youtubeur-influenceur-etc. -comme tous les métiers nés avec Internet– est tout nouveau, souvent fantasmé, parfois mal vu, qu’il est propre à chacun, et surtout qu’il évolue en fonction de mes collaborations, des opportunités que je peux avoir, et de ce que je souhaite réaliser pour mon entreprise.

Je me rappelle du jour où j’ai essayé d’expliquer à mes parents que j’étais « blogueuse » (Instagram n’était pas encore ce qu’il est !). Pour simplifier les choses, je leur ai dit que je faisais le même travail qu’avant : journaliste, sauf que cette fois-ci j’employais plus souvent le « je », et que j’étais libre du choix des sujets, de la forme, du calendrier éditorial. Au final, je trouve que ces métiers se ressemblent beaucoup, même si certains journalistes auront envie de « crier au scandale » ! 😀

Alors oui, je suis un peu tout ce que je viens de décrire… Je suis une « influençeuse » dans le domaine du bien-être, parfois blogueuse, parfois instagrameuse, et aussi coach sportive  ! Contrairement à beaucoup de collègues, je n’ai pas honte du terme « influençeuse » et je ne le trouve aucunement péjoratif ou inapproprié. D’ailleurs, je ne lui préfère pas le terme « créatrice de contenus ». Pourquoi ? Parce que si mon « influence » est bonne pour vous et qu’elle vous permet de vous épanouir dans votre corps et votre quotidien, j’ai tout gagné ! J’ai toujours reproché au métier de journaliste (du moins, dans sa forme moderne) de ne pas apporter ce-petit-quelque-chose-en-plus-d’-utile. En d’autres termes, je n’ai jamais eu l’impression de faire du bien aux personnes qui me lisaient et/ou voyaient mes reportages. Aujourd’hui, c’est la cas grâce à ce métier d’influenceuse. Vous l’avez compris, VOUS êtes ma plus belle satisfaction ! 

En quoi consiste mon travail ?

Je suis mon propre patron ! Si ce poste me permet d’acquérir liberté et autonomie dans tout ce que j’entreprends, cela me fait aussi prendre de nombreux risques (financiers et personnels), et vivre une vie qui n’est pas de tout repos. 🙂 Pour vous donner une idée, je travaille environ 60 heures par semaine, 7j/7 et sans horaires fixes. Ce dernier point me permet d’aménager mon emploi du temps en fonction de mes entraînements, mais il ne délimite pas de temps de travail. Au final, je ne m’arrête jamais; Heureusement qu’il s’agit d’une véritable passion !

Au delà d’être cheffe d’entreprise et de tout ce que cela implique (paperasse, juridique, etc.), je suis aussi « créatrice de contenus » pour vous, pour des marques, parfois webmaster, community manager, chargée de partenariats, coach sportif… Bref, mon travail c’est du 10 en 1, du sur-mesure complètement atypique, qui me prends 80% de mon temps.

Comment je gagne ma vie ?

Je n’ai pas de Business Model (= le concept qui permet à une entreprise de gagner de l’argent) à proprement parler, car je cumule pas mal de collaborations ou petites missions différentes. Pour que cela soit compréhensible, voici une petite liste :

1/ Les partenariats 
Au fil du temps, grâce à vous et à votre soutien, le blog et mes réseaux sociaux sont devenus de véritables médias, qui ont éveillé l’interêt de certaines marques pour communiquer. J’ai commencé à monétiser mon travail, et petit à petit j’ai pu me consacrer entièrement à la création de contenus pour vous. A mon sens, les partenariats rémunérés ne doivent pas êtres mal vus. Comme tous les autres médias (télé, presse, radio), « La Canard Ivre » a aussi besoin d’être financé pour publier du contenu de qualité quotidiennement, accessible gratuitement rien que pour vous ! C’est grâce à des partenariats rémunérés en parallèle, que je peux me le permettre (= dégager du temps où je suis « payée pour créer du contenu). D’ailleurs, je tiens à remercier les marques qui me font confiance depuis toutes ces années pour la réalisation de beaux projets, et surtout vous sans qui tout ceci ne serait pas possible !

A le fin de mes posts sponsorisés, vous pouvez retrouver une petite * avec la mention  « article écrit en collaboration », etc. Cette mention est légale, et nous sommes dans l’obligation dans le mentionner sur leur blog, et nos réseaux sociaux.

C’est l’article L121-4 du Code de la consommation qui le dit :

Sont réputées trompeuses, au sens des articles L. 121-2 et L. 121-3, les pratiques commerciales qui ont pour objet : (…) D’utiliser un contenu rédactionnel dans les médias pour faire la promotion d’un produit ou d’un service alors que le professionnel a financé celle-ci lui-même, sans l’indiquer clairement dans le contenu ou à l’aide d’images ou de sons clairement identifiables par le consommateur ;

Personnellement, je préfère que vous me reprochiez un partenariat plutôt que de la déguiser pour vous tromper, vous induire en erreur, ou espérer que vous ne verrez rien. Je suis d’ailleurs très fières de toutes les belles collaborations que j’ai pu avoir dans la passé. Je sélectionne chacune d’entre elle avec minutie, pour vous proposer un contenu original et qui vous apporte un petit quelque chose.

2/ Le coaching
Depuis ma formation de coach sportif, je n’exerce -malheureusement- pas de manière continue dans une salle de sport ou une association. J’ai dû faire ce choix par manque de temps, et surtout parce que les salles demandent un investissement en temps très conséquent. D’un autre côté, mon emploi du temps varie beaucoup en fonction de mes déplacements… Il est très compliqué de suivre les progrès d’une personne que je coach en n’étant pas disponible.

Néanmoins, j’organise -grâce au soutien de certaines marques- des évènements sportifs ponctuels, autour du Running, du training, etc., qui me permettent de vous rencontrer. Il m’arrive également d’être appelée pour animer des évènements presse. A côté, je continue les coachings privés (2-3 personnes en même temps uniquement), je travaille sur une solution de coaching en ligne, et je viens de signer pour intégrer une nouvelle salle à la rentrée ! #staytuned

3/ Les missions annexes
Il m’arrive de réaliser pour certaines marques ou média d’autres missions ponctuelles : des articles, des photos en marque blanche (= contenu sur lequel je n’apparais pas et dont le vends les droits d’auteur), des conseils de communication, du Community management, etc. Par exemple, j’ai été community manager pour CMG Sports Club pendant 2 ans ! 😉


Qu’est-ce qu’un partenariat ?

J’ai conscience que pour la plupart d’entre vous, tous les termes que je viens de citer ne paraissent pas toujours très clair ! J’ai donc pensé à vous lister les différentes formes de rémunération ou de collaboration que vous pouvez retrouver ici.

Produit offert

Il s’agit de produits envoyés par des agences de presse ou les marques elles-mêmes, dans l’espoir qu’ils me plairont et que je vous en parlerai. Lorsque j’accepte de recevoir un vêtement et/ou un produit à tester, c’est parce que celui-ci me semble correspondre à mes attentes, à ma ligne éditoriale. Je n’ai pas d’obligations d’en parler, ni de le présenter sur le blog ou sur ma page Instagram. Mon avis est donc totalement objectif !
Personnellement, j’ai choisi de ne parler QUE de mes coups de cœur. En ce sens, si un produit m’a déplu je n’en parle pas, et je fais un retour à la marque pour que l’échange reste positif et instructif.

Article en collaboration ou sponsorisé

Il s’agit d’un article, d’une photo Instagram, d’une Story, d’un voyage, de ma participation à un évènement, pour lesquels je suis rémunérée.

Pour faire simple, une marque me contacte au sujet d’un produit qu’elle aimerait que je teste, découvre, communique sur mes réseaux en échange d’une rémunération. Si le produit correspond à ma ligne éditoriale et m’intéresse, cette dernière me transmet un brief inspirationnel pour m’aider à imaginer un contenu créatif et fidèles à nos deux univers. Nous concluons ensemble les conditions : budget, type de contenu, nombre de posts, etc. Une fois que nous sommes d’accord, je reçois un contrat pour fixer un cadre juridique et être sûre que nous somme bien d’accord. Puis, je créé le contenu, je le fais valider (= ce n’est en aucun cas pour modifier mes propos, mais plutôt pour vérifier que la marque soit bien citée, etc.), je le publie, j’échange avec vous sur le sujet, et j’envoie à la marque un récapitulatif des parutions (= statistiques) et si elle le souhaite.

Comme vous le voyez, il s’agit d’un long processus qui s’étale sur des semaines, voire des mois.  Aujourd’hui, je suis très heureuse de l’équilibre que j’ai réussi à trouver entre les contenus créés en partenariats rémunérés avec une marque et ceux qui ne le sont pas. Plus de 70% de mon contenu n’est pas sponsorisé !

Lien affilié

Il s’agit d’un lien qui renvoie vers un site marchand, une promotion ou une page internet et qui me rapporte de l’argent selon un taux de vente préétabli. Le prix ne change pas pour vous, en revanche je perçois une commission sur votre achat (la plupart du temps 10 %). Pour vous donner un exemple, la plupart des « sélections soldées » que je publie comportent des liens affiliés.

Concours

Il s’agit d’un échange de bons procédés entre la marque, moi même et vous. La marque offre un produit via mon blog et/ou mes réseaux sociaux en échange de visibilité sur ces différents supports. De mon côté, cela me permet de vous gâter et de vous remercier pour votre soutien au quotidien. Pour vous, c’est aussi l’opportunité de remporter de jolis cadeaux, qui ne sont pas toujours accessibles.
Certains concours peuvent être sponsorisés par une marque. Dans ce cas, je le mentionne toujours grâce aux termes suivants : *sponsorisé *ad (pour advertising) et *En collaboration.

Code promotionnel

Il s’agit de réductions que je demande et négocie pour vous et qui ne sont pas affiliées ni rémunérées. C’est un moyen pour les marques de réaliser plus de ventes à moindre coût, et pour moi de vous permettre de réaliser des économies lorsqu’un produit vous a particulièrement plu.


Pour conclure

Dans tous les cas que je viens de citer précédemment, je garde mon objectivité sur les produits  et/ou la marque que je présente. D’ailleurs, TOUT ce que je partage avec vous représente 20% des demandes de partenariats que je reçois chaque jour. Il m’arrive de me tromper, de me « faire avoir » par une communication mensongère ou trompeuse, et il m’arrive aussi d’annuler certaines collaborations après un test infructueux.

Ce blog -bien qu’une partie de son contenu me permette de me verser un salaire à la fin du mois- garde la même fonction qu’à ses débuts : il est mon roman d’apprentissage. Chaque article est envisagé comme un pas de plus vers la santé, le bien-être, et l’épanouissement personnel. Entre temps, je me suis formée (diplôme de coach sportif), j’ai réajusté la ligne éditoriale une fois, deux fois, peut-être plus, j’ai essayé de me diversifier et de vous surprendre.

Pour être totalement transparente avec vous, j’ai aussi voulu vous écrire cet article pour vous expliquer les partenariats rémunérés et vous sensibiliser à leur importance pour moi, pour vous et pour notre communauté. Après tout, si le contenu vous plaît, qu’il soit rémunéré ou non (tant que cela est clairement indiqué comme tel), quelle importance, n’est-ce pas ? 😉

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser en commentaire ! J’espère que cette mise au point vous aidera à y voir plus clair dans les rémunérations et partenariats, et à apprécier d’autant plus tout le contenu que je produis ici ou sur mes réseaux sociaux. 

A très vite, Christelle ♥

Bien-être

Protection Solaire : ma sélection 2019

22/07/2019

Vacances d’été riment souvent avec farniente et bains de soleil ! Or, pour profiter au mieux de ces petits plaisirs estivaux, il est important de garder en tête que si le soleil fait grand bien, ses rayons sont aussi en grande partie responsables du cancer de la peau; D’où la nécessité de bien se protéger !

Cette année, on parle beaucoup de crème solaire « idéale »,  dont les filtres UV seraient d’origine minérale, hautement protectrice, bonne pour la peau, les coraux, pour la Planète quoi ! Pour être honnête avec vous, cette crème solaire parfaite, qui protégerait la peau sans polluer les fonds marins ni déranger l’organisme humain, ne semble pas encore avoir été inventée ! Même si certaines marques pleines de bonnes intentions font en sorte de limiter l’utilisation des filtres chimiques et des nanoparticules, le produit solaire 100% biodégradable et parfaitement sûr pour la santé n’est pas encore en rayon

A partir du mois juin, j’ai eu la chance de pourvoir essayer pleins de nouveautés qui donnent envie de se crémer à longueur de journée. Sur la dizaine de crèmes reçues et/ou achetées, j’en ai retenu 5 que j’utilise presque quotidiennement depuis le début de la Belle Saison, parce qu’elles protègent des effets néfastes du soleil, elles sont plutôt conformes à mes convictions, et qu’elles sentent bon l’été ! 

Avant de commencer, je voulais juste rappeler qu’il est important de choisir une « bonne » crème solaire et d’opter pour un indice solaire adapté à votre carnation. Par exemple, je privilégie toujours les Indices forts (SPF50, etc.) lors de mes premières expositions; Cela m’évite les coups de soleil disgracieux et dangereux. Pour rappel, le SPF ou FPS c’est l’indice de protection qui mesure le temps de protection contre les coups de soleil ! 😉

Je vous laisse donc découvrir mes coups de coeur « solaires » 2019. J’espère que cela vous plaira ! 😉

A très vite, Christelle ♥

Protection Solaire 2019 : mon TOP 5

Clean Screen, Protection Solaire Matifiante SPF30 REN Skincare
Après six années de recherche
, l’écran solaire minéral visage sans silicone de REN est enfin là ! Cette formule « clean » (99% naturelle, sans nanoparticules ni filtres chimiques…) est aussi matifiante : rapidement absorbée par la peau, ne bouche pas les pores et n’a pas de fini blanc.
Le plus ? 50% des matériaux utilisés pour fabriquer le tube proviennent de plastiques recyclés !  🙂 J’adore sa texture crémeuse, facile à appliquer et qui ne graisse pas la peau.
Comment ? Pour une virée en ville !

Crème Savoureuse SPF50 Payot
Haute protection solaire visage qui préserve du photo-vieillissement. Cette formule renferme également un cocktail anti-oxydant de vitamines et d’extraits de plantes pour une protection renforcée anti-radicalaire liée aux nouveaux modes de vie.
Le plus ? Des filtres UVA & UVB minutieusement sélectionnés pour participer à la préservation et au respect des océans tout en garantissant une tolérance optimale par la peau ! 🙂 J’adore sa texture gourmande et fondante invisible et non grasse.
Comment ? Pour une pool party !

Crème Solaire SPF30 Oh My Cream Skincare
Crème solaire 100% minérale, formulée sans ingrédients superflus, et qui protège et hydrate toutes les natures de peaux, même les plus sensibles.
Le plus ? Peut s’utiliser comme une crème de jour quotidienne sur une peau mixte à grasse. J’adore son parfum de rose 100% naturel.  
Comment ? Pour un déjeuner en terrasse !

Spray Solaire SPF30 Respire
Spray solaire made in France pour le visage et pour le corps, qui contient 98% d’ingrédients d’origine naturelle et est formulé sans filtres chimiques et sans nanoparticules. Ultra pratique, il délivre une texture fluide à la fois légère et délicieusement fondante qui s’étale facilement.
Le plus ? L’effet « dewy skin » (peau mouillée et ultra lumineuse)Je suis fan de son parfum régressif aux notes d’amande douce, de tiaré et de vanille.
Comment ? Pour prendre l’apéro sur la plage.

Brume Fraîche Invisible Anthelios XL SPF50+ La Roche-Posay
Protection solaire pour le visage et pour le corps « sans application » (Il s’applique d’un seul coup de spray, sans avoir besoin de l’étaler avec les mains), spécialement formulée pour les peaux sensibles sujettes aux intolérances solaire. La peau est protégée des coups de soleil, mais aussi des réactions cutanées et des dommages cellulaires liés aux UV.
Le plus ? . L’absorption rapide.
Comment ? Pour un session sportive en extérieur.

Vous aimerez aussi :
Protection Solaire : ma sélection 2017
Beach Babe Essentials 

Bien-être Sports

3 conseils pour booster son énergie en « prépa » sportive

16/07/2019

Mon week-end de triathlon venant de toucher à sa fin (D’ailleurs, merci de m’avoir supportée tout du long #teamactivre !), je voulais revenir sur la préparation sportive que nécessite une telle course.

Composé de 3 disciplines sportives différentes (natation, vélo, course à pied), le triathlon constitue un défi physique et mental. Le fait d’avoir à s’adapter à des éléments naturels, de devoir réaliser des transitions rapides, mais par dessus tout, de devoir se battre contre soi-même nécessite une préparation importante en amont et qui peut parfois s’avérer chronophage et épuisante.

Pour être honnête avec vous, le mois ayant précédé ce premier triathlon a été plutôt intense pour moi. Professionnellement, j’ai eu de jolies opportunités que je ne pouvais et voulais pas refuser… Et puis, je me suis blessée sur le GR20, etc. Bref, j’ai dû m’adapter à tous ces imprévus, et surtout trouver des astuces pour booster mon énergie.

Comme vous l’avez peut-être remarqué sur Instagram, j’ai réalisé un petit test sur 3 jours de la cure vitalité Lacime -composée d’actifs naturels HYPER concentrés- pour les laboratoires INCARA. Un vrai coup de coeur qui m’a donné envie de vous en parler plus longuement ici ! 🙂

Et au final, j’ai pensé à un petit billet pour vous expliquer comment je fais -de manière générale- pour garder mon corps au mieux et au maximum de sa force physique et mentale lorsque je suis en prépa sportive ! 😉

J’espère que cet article vous aidera à atteindre vos futurs défis sportifs ! 😀

Et vous, quelles sont vos astuces pour rebooster votre énergie vitale ?

A très vite, Christelle ♥


1/ Une cure naturelle vitalité

Le Laboratoire Haute Nature français INCARA m’a proposé d’essayer sa cure naturelle vitalité  : LACIME, une cure à 99,8% naturelle à base d’extraits de plantes « destinée à ceux qui ne se ménagent pas dans leur double vie professionnelle et personnelle et/ou qui malmènent leur organisme avec des écarts de nourritures et de boissons. Il ne s’agit donc pas d’une boisson énergisante, mais d’une véritable cure qui permet de lutter contre la fatigue et l’épuisement, préserver ses performances en toutes circonstances et favoriser la concentration.

La composition : Chaque fiole contient 30G de plantes : CURCUMA LONGA (détoxifie le foie, et participe à l’équilibre du système nerveux), GINSENG AMERICAIN (améliore les performances cognitives), ACEROLA (vitamine C), CHARDON MARIE (purifie le foie), DESMODIUM (antioxydant) et VITAMINE B6 (réduit la fatigue).

Comment ? Le Laboratoire INCARA recommande de prendre sa fiole le matin à jeun, avant de manger afin que les actifs soient mieux absorbés par le corps. On peut la boire pure ou diluée. J’ai essayé les deux, mais je dois avouer avoir préféré la fiole « pure »; Cela m’a donné l’impression d’avoir un véritable shot de vitamines en une fraction de seconde.

Le plus ? Le packaging est éco-conçu est recyclable ! La marque s’engage d’ailleurs à récupérer vos flacons afin de les réutiliser pour une prochaine utilisation et / ou à les recycler.

Mon avis : Ces derniers mois ont été plutôt intenses physiquement. J’ai commencé une nouvelle prépa et surtout une nouvelle activité qui demande beaucoup d’heures d’entraînement : le triathlon. Lorsque vous préparez une compétition qui mélange 3 sports, il faut vous entraîner 3 fois plus… Cette nouvelle routine sportive n’a pas été facile à gérer car ma vie professionnelle est plutôt intense en ce moment (écriture de mon livre sport et bien-être, déplacements, etc.) !
Après le GR20, j’ai eu un gros coup de mou ! 🙁 Mon organisme a été mis à dure épreuve (11h de marche par jour en moyenne, des nuits courtes, etc.), et il était déjà bien fatigué par le prépa triathlon. J’avais besoin d’un petit coup de pouce pour effacer la sensation de surmenage que j’avais ! J’ai essayé la cure « week-end » (Il existe plusieurs formats de cures en fonction des besoins) à prendre sur 3 jours. J’ai vraiment ressenti l’effet « coup de fouet », notamment sur le jour où je me suis entraînée bi-quotidiennement.
Pour résumer, j’ai beaucoup aimé et je vous conseille cette cure en prévention/ou après un gros évènement sportif, mais je regrette de ne pas avoir choisi celle de 5 jours. Je pense qu’elle aurait été plus adaptée à mes besoins du moment.


Tentez par ces cures #teamactivre ?

Code promo
 J’ai un petit code promo qui vous donne -10 % sur l’e-shopCanard10


2/ Une alimentation 100% énergie

« Que ton aliment soit ta seule médecine ! » disait Hippocrate, et il avait raison !
L’alimentation est une composante essentielle de notre énergie (l’acte de manger doit apporter force et vitalité au corps et à l’esprit). La qualité, la quantité et le moment où vous mangez certains aliments sont très importants, d’autant plus que certaines habitudes alimentaires peuvent littéralement vous vider de votre énergie. Personnellement voici les petites astuces que  j’applique au quotidien :

1/ Je varie les aliments :de belles assiettes avec des produits frais et de saison, en jouant avec les couleurs, les textures, les saveurs…
2/ Je booste chaque plat : épices, herbes fraîches, oignon, ail, gingembre râpé, graines germées.
3/ Je recharge mes batteries en fer : le manque de fer entraîne une fatigue chronique, un manque d’énergie et des difficultés à se concentrer. Les principales sources de fer sont le poisson, les crustacés, les oeufs, les fruits secs, les noix, les légumes à feuilles vert foncé, les légumineuses, etc.
4/ Je favorise les glucides complexe : les glucides complexes (pain complet, lentilles, légumineuses, céréales complètes…) sont digérés plus lentement que les glucides simples (sucres raffinés) et libèrent ainsi l’énergie dans l’organisme de manière régulière tout au long de la journée.
5/ Je mise tout sur le petit-déjeuner : le premier repas de la journée est aussi la caution énergie des sportifs, car il permet de recharger vos batteries après le jeûne de la nuit et ainsi de faire le plein d’énergie avant de commencer la journée.
6/ Je consomme le moins d’aliments industriels possible et je supprime l’alcool


3/ Une respiration libératrice et énergisante

Bien respirer n’est pas utile uniquement pour éviter les points de côté, oxygéner les muscles et gagner en endurance lorsque vous faites du sport. Emplir vos poumons d’oxygène c’est aussi vous regonfler en énergie en cas de fatigue et/ou de stress. En effet, le stress est souvent responsable d’une perte importante d’énergie au quotidien*. D’ailleurs, toute action, toute pensée, toute émotion, et particulièrement le stress, consomme de l’énergie.
Une prépa sportive implique de demander constamment au corps de fournir de l’énergie. Il est essentiel d’apprendre à maintenir l’équilibre entre la quantité d’énergie brûlée et celle stockée. La respiration est donc LE socle de notre énergie vitale !

La respiration abdominale : ce mécanisme, naturel chez les bébés et privilégié par bon nombre de chanteurs d’opéra, vous permet à la fois de mieux oxygéner votre cerveau, d’améliorer vos performances physiques (= meilleure évacuation des toxines), et d’améliorer votre bien-être général en réduisant le stress.
Allongez-vous et placez vos mains sur votre ventre. L’objectif est de ressentir les va-et-vient de ce dernier. Inspirez pendant trois secondes par le nez en gonflant votre ventre sans forcer, bloquez l’air pendant trois secondes puis expirez lentement par la bouche en laissant le ventre redevenir plat.

La respiration alternée : appelée aussi « nâdî shodhana pranayama » en sanskrit, elle consiste à purifier nos énergies intérieures en apprenant à respirer par l’une et l’autre narine. Les bienfaits sont multiples; Equilibre nerveux plus stable, sommeil régénérateur, diminution des tensions, et gain en concentration.
Bouchez la narine gauche avec l’annulaire et expirez de la narine droite. Inspirez de la même narine, bouchez-la avec le pouce, puis expirez de la gauche. Recommencez en inspirant de la narine gauche, bouchez-la avec l’annulaire puis expirez de la droite… Et ainsi de suite, pendant une minute. Terminez l’exercice en expirant lentement par les deux narines.

La cohérence cardiaque : une méthode de relaxation qui consiste à contrôler ses battements cardiaques afin de mieux réguler son cerveau. Elle permet d’obtenir un état émotionnel stable, en agissant instantanément sur nos tensions et en diminuant durablement notre stress.
Prenez une pause de cinq minutes afin de pratiquer l’exercice. Installez-vous confortablement sur un fauteuil, le dos bien droit, et respirez avec le ventre six fois par minute. Puis, faites ce même exercice cinq fois d’affilée jusqu’à atteindre les cinq minutes. 


*En théorie, une alimentation variée doit assurer l’apport complet des nutriments utiles à une bonne condition physique. Néanmoins, la qualité de notre alimentation est souvent appauvrie en raison des calories vides des produits raffinés qu’il nous arrive de consommer. L’idée est de penser d’abord au contenu de notre assiette et de l’adapter en cas de carences avérées ou de gros efforts sportifs à venir. Les compléments alimentaires et/ou cures vitalité sont une aide précieuse, mais toujours de manière raisonnée et sur une période courte de 15 jours à 3 semaines maximum. 😉

**Comme devant toute situation jugée « inquiétante », les glandes surrénales produisent de l’adrénaline et, quelques minutes plus tard, du cortisol, deux hormones essentielles à notre survie. Mais la sécrétion excessive de ces hormones finit par épuiser le corps, car elles puisent les réserves de sucres, donc d’énergie.

*Article écrit en collaboration avec INCARA, Laboratoire Haute Nature.

Vous aimerez aussi :
10 raisons de suivre un programme sportif
Comment apprendre à méditer ?