All Posts By

lecanardivre

France Voyages

Un week-end sur l’Île de Ré

22/06/2020

La semaine dernière, Mehdi et moi avons pris la route en direction de l’Île de Ré. Nous avions envie d’une petite parenthèse iodée, avant de notre retour à Paris, après plus de 3 mois passés à la campagne ! Nous avons choisi cette destination, car pratique depuis notre pied à terre (3h30 de route), et puis j’avais eu un coup de coeur lors de mon road-trip thalasso de 3 jours en Charante-Maritime.

Bon, autant vous dire que nous n’avons pas été chanceux cette fois-ci encore… Si j’avais trouvé la météo capricieuse lors de ma première visite, elle était presque « schizophrène » durant ces 48h passées sur l’île. Le matin, il pleuvait des cordes jusqu’à 10-11 heures, et il fallait composer avec le vent et les averses le reste de la journée. Néanmoins, cela n’a rien enlevé au charme de l’île, que je vous recommande si vous ne la connaissez pas encore.

Je vous propose donc un mon petit guide de l’île  ! 😉

N’hésitez-pas à faire un tour sur le site Destination Île de Ré, très bien fait et complet. Vous y trouverez des idées d’activités et d’excursions (paddle dans les marais, sports kitesurf, yoga sur la plage…) !

A très vite, Christelle ♥

À voir / À faire…

♥♥♥ Découvrir les vestiges de l’Abbaye des Châteliers -classé Monument Historique- entre terre et mer. Accès libre

Aller à la plage. Il existe des plages pour chaque envie (sport, farniente, pêche, etc.). Les plus belles et le plus tranquilles sont -pour moi- situées au nord de l’île : la plage de Trousse Chemise (sauvage et bordée par la forêt) et  la plage de la Patache

♥♥ Faire le tour de l’île en vélo. Le vélo est sans doute le meilleur moyen de parcourir l’Ile de Ré, pour vous arrêter où et quand bon vous semble ! Nous avions prévu de sillonner les 138km de pistes (voir la carte des pistes – séparée des voitures sur les grands axes entre les communes-) entre littoral, vignes et marais salants, mais la météo en a décidé autrement ! 😕 Vous pouvez louer un vélo un peu partout pour 10-15€ la journée, et même vous le faire livrer. 

Grimper tout en haut du Phare des Baleines -culminant à 57 m- pour profiter d’un panorama à 360° sur l’Île de Ré et les pertuis. Prix : 3,50€

Observer les oiseaux migrateurs dans la réserve naturelle de Lilleau des Niges, située au nord de l’île de Ré, à l’intérieur d’une grande baie presque fermée, le Fier d’Ars. Un dédale de sentiers accessibles gratuitement et à toutes saisons vous plonge au cœur de cette remarquable biodiversité.

♥♥♥ Acheter des produits du terroir aux marchés d’Ars-en-Ré (le plus grand) et de la Flotte construit en 1804 et inspiré de l’architecture médiévale, qui rappelle les halles d’autrefois. Les horaires d’ouverture varient selon les saisons.

→ Faire une halte à la pointe de Sablanceaux à Rivedoux-Plage (= deux longues bandes de sable fin) qui se dessine de chaque côté du pont Île de Ré.

Prendre en photo le clocher d’Ars-en-Ré, construit au XVème siècle et reconnaissable par sa flèche bicolore (noire et blanche) se détachant de l’horizon. Il sert d’amer pour les marins en navigation dans les pertuis.

♥ Arpenter les jolies ruelles cachées de Saint-Martin-de-Ré, photographier les roses trémières, dévaliser les boutiques déco et manger une glace La martinière au Port.

♥♥ S’arrêter dans une cabane ostréicole pour déguster quelques huîtres et fruits de mer
Je vous recommande la Cabane du Feneau (ouverte tous les jours sauf le mardi, de 12h à 14h, puis de 19h à 21h) pour son cadre unique et sauvage au milieu des marais, et la Cabane du Grouin au coeur des maris de Loix, agréée « bio » depuis 2009 (ouverte du mardi au samedi, de 10h à 17h). Frédéric Voisin y pratique un élevage extensif, soit deux huîtres et deux crevettes au mètre carré.


Pour se restaurer…

La Cabane du Fier
Cabane ostréicole à l’ancienne avec une jolie terrasse et une vue imprenable sur le fier d’Ars. Cuisine iodée simple et savoureuse au feu de bois (huitres ultra fraiches, bar ou homard bleu grillé…). Réservation conseillée.
Le Martray, 17590 Ars-en-Ré

Bar à Quai
Menu du jour, à base de produits locaux avec un bon rapport qualité-prix.
3 Cours des Ecoles, La Noue, 17740 Sainte-Marie-de-Ré

Informations pratiques

ARRIVÉE À l’ÎLE dE RÉ
Il faut emprunter le Pont de l’île de Ré, qui relie l’île au continent de façon pérenne. Il y a un péage (8€ en basse saison et 16€ en haute saison) côté continent uniquement. Depuis quelques temps, ce péage alimente également un programme environnemental appelé CAP Ré ; Une écotaxe qui permet d’impliquer les usagers temporaires et vacanciers dans la protection des sites et des ressources naturelles de l’île.
Si vous n’avez pas de voiture, il existe des bus navettes “Les Mouettes” qui vous emmène sur l’île de Ré. Prix : 5€

BUDGET
Tout dépend de vos envies et de la saison. Coté logement, il y en a pour tous les goût (beaucoup de campings de standings différents, hôtels et locations saisonnières...) même si les prix augmentent en haute saison. Côté restauration, les prix sont identiques à ceux de Paris.

QUAND PARTIR ?
Pour profiter de prix intéressants et éviter les embouteillages, pensez à découvrir l’Île de Ré au printemps (mai-juin) ou en septembre, lorsque le soleil est encore là et les touristes moins nombreux. En revanche, je vous déconseille l’hiver, car la plupart des commerces, restaurants, lieux d’intérêt sont fermés.

SE LOGER
Nous avons choisis une location via AirBnB, car trois fois plus plus économique que les hôtels et plus confortable que les campings. Si vous comptez y aller en famille, il y a vraiment de jolies villa à louer à la semaine.

BON A SAVOIR ?
→ La circulation est plutôt dense aux heures de pointe et en haute saison.
→ Les places de parking sont très prisées et la plupart du temps payantes en haute saison : 1h gratuite 1 fois par jour par identification du numéro d’immatriculation.

Vous aimerez aussi :
Echappée Thalasso en Charente-Maritime
Thalasso au Sofitel Quiberon Thalassa Sea & Spa
Formentera

Bien-être Sports

Activre : Suivez le Guide

13/05/2020

Il y a un peu plus de 8 semaines, notre vie a basculé… L’annonce du confinement nous a privé de tout repère temporel, social et économique ! Cette situation inédite (menace de la maladie, informations alarmantes, incertitudes…) a fait monté en flèche notre niveau d’anxiété. Elle a fait ressortir chez nous des émotions fortes : incompréhension, sidération, colère, sentiment d’injustice, isolement, ennui, peur, etc. Mais surtout, elle nous a permis de comprendre à quel point il est important -pour notre santé physique et mentale- de BOUGER !

Je n’ai pas été surprise de voir que le confinement a suscité un veritable engouement pour l’activité physique, car à mon sens, « on se rend toujours compte de l’importance d’une chose lorsqu’on est privé de cette dernière ». L’être humain est un être en mouvement. Tout à coup, l’ordre des priorités s’est modifié, il y a eu un retour sur soi, sur sa santé, son bien-être… Faire du sport est devenu une besoin, une passion, au delà de l’apparence seule (même s’il ne faut pas stigmatiser les objectifs esthétiques), un rendez-vous quotidien pour exister au travers du mouvement !

Mehdi et moi n’avons pas hésité une seconde… Après l’annonce du confinement et l’arrêt forcé de nos activités professionnelles (coaching sportif, influence…), nous avons voulu continuer à travailler en partageant notre passion du sport avec vous sur Instagram ! On se disait que c’était notre modeste contribution à cette crise inédite. On souhaitait vous apporter du bien-être, un lien social à travers notre communauté #ACTIVRE – #TeamActivre, de la motivation en vous challengeant physiquement et mentalement. Quel bonheur, d’avoir partagé tous ces moments avec vous ! Chaque semaine, on a essayé de vous créer une programmation éclectique, pensée pour vous faire progresser, vous voir vous épanouir sans frustrations. A travers des contenus différents et complémentaires, nous avons voulu vous présenter notre univers, nos influences et surtout notre méthode #ACTIVRE ! Plus qu’un programme ou qu’une simple routine sportive, elle permet d’intégrer le sport durablement dans votre hygiène de vie !

Jamais je n’aurais pensé me sentir aussi connectée à vous à travers mon écran de smartphone. C’était si intense ! 

Et maintenant ? 

Mehdi et moi souhaitons continuer cette aventure humaine et sportive, mais en nous adaptant à l’après-confinement. Jusqu’ici, nous vous avons TOUT donné, car il nous était inconcevable de vous faire payer ou de vous demander quelque chose en retour pendant cette crise inédite. Dans les semaines à venir, nous allons essayer de vous proposer une offre complète gratuite et payante (il faut que l’on recommence à vivre et à se rémunérer), qui s’étoffera et prendra diverses formes au fil du temps. On vous propose donc de rejoindre notre Activre Guide, un club de sport 100% digital -pour le moment- !

Notre méthode : Activre Guide

ACTIVRE c’est juste la contraction du mot anglais « active » (= énergique, entreprenant(e), qui agit) et du nom de ce blog « Le Canard Ivre » ! Être #ACTIVRE, c’est « agir » au quotidien pour avoir la vie dont on rêve tous/toutes, et pas celle qu’on envie au voisin/à la voisine ! Agir, c’est oser apprendre à s’aimer, oser affronter ses peurs, le regard des autres pour faire entendre sa voix et trouver sa place au monde, celle qu’il nous faut pour être heureux/se. Personnellement, nous avons trouvé la force de « faire bouger les choses » dans notre vie grâce au sport ! Il est ce qui nous unit, ce qui nous anime… Du coup, nous en avons fait notre métier (coachs sportifs Fitness & Musculation), et nous essayons de partager au mieux notre mode de vie sportif et sain.

Il y a quelques mois, Mehdi et moi avons décidé d’ouvrir un compte Instagram commun : @activreguide. On voulait pouvoir joindre nos voix parler de notre méthode (= façon de faire du sport) à l’unisson. Quelle est donc notre méthode ACTIVRE GUIDE ?

Une méthode holistique…

Nous croyons et défendons le « sport santé » ! Or, nous pensons que la santé doit être envisagée de manière globale et sur tous les plans (physique, mental et émotionnel). En ce sens, nous ne laissons pas de côté une pratique, une qualité physique, un geste, un aspect de votre être.

…exigeante mais bienveillante

Notre méthode demande un investissement personnel, de mettre parfois de côté son ego, d’être curieux(se), etc., mais toujours avec bienveillance. La bien-être est un voyage personnel que nous ne pouvons pas faire pour vous, mais on vous promet que ce que vous trouverez à destination (= VOUS) est extraordinaire ! Nous le savons, nos entrainements sont exigeants, mais ils le sont pour tout le monde, peu importe le niveau. De la bienveillance oui, mais sans tomber dans la complaisance !

…qui commence à l’intérieur

Tout vient de l’intérieur et tout commence par vous-même. Ce que vous êtes, vous le rayonnez ! C’est pourquoi nous ne parlons pas de « silhouette », de « kilos en trop », ou de « programme spécial bikini ». Grâce à notre programmation, sans vous en rendre compte, vous serez plus fort(e), plus souple, plus résistant(e), et votre corps deviendra simplement le meilleure version de lui-même. 

…sans injonctions ni veines promesses

Oubliez les programmes et diètes drastiques, qui vous demandent de fournir de gros efforts en un temps record, tout en avalant peu de calories. Oubliez les méthodes qui vous promettent de ressembler à un idéal esthétique, des entraînements « brûle-graisse », et qui vous interdisent presque tout ! Vous êtes uniques, explorez-vous, soyez réalistes, et ne vous interdisez RIEN tant que cela vous va bien. Notre méthode vous permet de retrouver votre libre-arbitre en comprenant ce que vous faites et pourquoi vous choisissez de le faire.

…que l’on peut tenir toute une vie !

Où pouvez-vous nous retrouver ?

Sur ce blog

 

lecanardivre.fr
Articles Sport – Bien-être – Beauté – Alimentation – Voyages

Sur Instagram 

 

Christelle : @christellejavelier
Sport – Bien-être – Beauté – Voyages
Mehdi : @mehditetard
Fitness – Food – Triathlon – Lifestyle
Christelle & Mehdi : @activreguide
Sport – Motivation – Alimentation

Sur Youtube

 

Christelle & Mehdi : Activre Guide
Training On Demand – Challenge – Recette – Tuto

Sur Zoom

 

Activre Guide : Notre Studio en ligne
Cours Collectifs en Live – Small Group Training en Live – Coaching en Live

Pour TOUT savoir sur Activre Guide Studio, nous vous donnons rendez-vous ICI !

ACTIVRE GUIDE STUDIO ←


Votre programme 100% gratuit 

1 planning sportif publié tous les dimanches
1 challenge sportif toutes les 2 semaines
1 idée d’entraînement / semaine sur nos comptes respectifs 
1 Training On Demand toutes les 2 semaines sur Youtube et/ou Instagram
1 Tuto toutes les 2 semaines sur Youtube et/ou Instagram
1 Live recette / mois
1 Live Training / semaine sur nos comptes respectifs 
1 Live Full Body Cardio / mois

Votre programme personnalisé 

Cours collectifs en Live – Activre Guide Studio 
Small Group Training en Live (soon…)
Coaching en Live – Mehdi uniquement pour le moment. Envoyez-nous un mail à activreguide@gmail.com 
Programme sportif semi-personnalisé (soon…)

Sports Voyages

GR20 Sud avec Salomon et GR20 Expérience GORE-TEX

23/09/2019

En juin dernier, vous avez toutes/tous pu suivre sur Instagram mon aventure « GR20 Sud » en Corse.  😉 Je vais être honnête, il s’agit de l’une des plus belles expériences que j’ai pu vivre grâce à ce blog ! Pourquoi ? Parce qu’il y avait un peu tout ce que j’aime : du voyage, du sport, de l’aventure, des paysages incroyables, de belles rencontres, et la Nature, grandiose et omniprésente !

En mai dernier, Salomon et GR20 Expérience GORE-TEX m’ont proposé de constituer une équipe 100% féminine pour parcourir quelques étapes du « GR20 Sud », dans le cadre de la campagne Salomon Women (#SalomonWMN). L’objectif était de faire sauter quelques clichés féminins, et de montrer que les femmes sont libres d’être elles-mêmes, fortes, sportives, audacieuses, courageuses, et je m’arrête là car le liste serait trop longue ! 😀

Nous avons donc organisé un concours sur Instagram pour faire remporter à 4 d’entre vous un trek de 4 jours dans les montagnes corses… C’est sûrement le plus beau concours que j’ai pu organiser pour vous; Une vraie belle expérience, à partager ensemble !


J’ai déjà posté une vidéo IGTV de 9 minutes sur Instagram. Vous pouvez la retrouver ici, et je vous conseille vraiment de la regarder pour vous imprégner de l’ambiance de notre séjour.


Dans cet article, je ne vais pas vous re-parler de ce séjour qui est très bien dépeint dans la vidéo que je viens de citer, mais je vais plutôt vous donner quelques éléments de réponse, au cas où vous souhaiteriez VOUS AUSSI tenter l’expérience GR20. 😉

LE GR20

Le GR20, c’est une « Grande Randonnée » d’environ 180 kilomètres pour un peu plus de 10 000 mètres de dénivelé, sur un terrain escarpé à travers des montagnes sauvages et odorantes, avec de nombreuses variantes et des paysages incroyables ! C’était un rêve pour moi, et après ces 4 jours, je ne songe qu’à y retourner pour le parcourir dans son intégralité.

Le GR20 -de son véritable nom Fra Li Monti– est une diagonale tracée à travers la Corse, qui permet de rejoindre Calenzana à Conca, un petit village au-dessus de Porto-Vecchio. Il est souvent divisé en deux parties distinctes : Corse du Nord et Corse du Sud, séparées au niveau du col de Vizzavone, à peu près à mi-chemin de l’itinéraire. La Corse du Nord est la plus redoutée car vous y trouvez les sections alpines les plus engagées. La Corse du Sud est beaucoup plus « roulante », car vous vous y faites plus de distance que de dénivelé, même si celui-ci demeure bien présent. 

Quel itinéraire choisir ?

Si vous voulez avoir le temps de vous « mettre en jambes », vous pouvez démarrer par le Sud. Si vous préférez en finir tout-de-suite avec les difficultés, commencez par le Nord. Néanmoins, notez que le sens sud-nord permet de marcher avec le soleil dans le dos, et ainsi de bénéficier d’une meilleure lumière pour vous et vos photos. Et oui, je ne pense qu’à ça ! Hahah!

Combien de temps faut-il pour parcourir le GR20 ?

Le GR20, sans variante, sans doubler les étapes, sans courir, sans sommet, c’est 16 étapes et un peu plus de 10000 mètres de dénivelé. Notez, qu’assez régulièrement, des variantes à l’itinéraire standard sont proposées. Ces dernières n’offrent pas l’opportunité de raccourcir le parcours, mais plutôt d’explorer les déclinaisons alpines (= plus de dénivelé et de difficulté) de la montagne corse -comme nous l’avons fait le dernier jour-. 
Vous pouvez également opter pour quelques étapes, comme nous l’avons fait. Par ailleurs, les agences de randonnée proposent également des séjours à la carte et adaptés à votre niveau, dont des combinés étapes du GR avec nuit en refuge et visite de villages avec nuit en hôtel.

Quel est le niveau sportif requis ?

Je ne vais pas vous mentir, le GR20 ne s’improvise pas et nécessite -à mon sens- une bonne condition physique, une bonne endurance, et une expérience de la randonnée et/ou de la randonnée itinérante en montagne en terrain varié (chemin en forêt, sentier de montagne, rochers et dalles…). Si ce n’est pas le cas pour vous, et que vous voulez en garder un « bon souvenir », préparez-vous correctement en amont. Votre préparation doit prendre en compte l’habitude de la marche sur tout type de terrain ainsi que le cumul quotidien des distances et dénivelés.

A quelle période réaliser le GR20 ?

Notre séjour s’est déroulé du samedi 15 au mardi 18 juin, soit la haute saison. Cela implique une saturation des réservations, des campements bondés, et des files d’attente à la douche le soir ! D’ailleurs, nous n’avons pas pu nous doucher le premier jour. 🙁 Si vous craignez la chaleur, soit le vraie difficulté du GR20, optez pour l’inter-saison (mai-juin et septembre-ocotobre). Si vous n’avez pas peur de vous lever très très tôt et préférez la tranquillité, préférez l’été (juillet-août).

Où dormir ?

Deux choix s’offrent à vous : en refuges ou en autonomie. D’ailleurs, ce choix impactera aussi sur le poids de votre sac, l’équipement nécessaire et le coût de votre séjour. Si vous voulez voyager léger, optez plutôt pour des nuits en refuge. Dans ce cas, il vous faudra un budget plus conséquent. A noter que depuis juillet 2009, il est obligatoire de réserver ses nuitées en refuge ou ses emplacements de tente à l’avance. Par ailleurs, il est possible de demander en amont des repas plus ou moins adaptés à votre régime alimentaire. En effet, j’ai pu manger sans gluten pendant tout le séjour !

A quoi ressemble la vie en refuge ?

A votre arrivée, le gardien vous attribue une couchette, une tente (déjà montée) ou un emplacement pour monter la vôtre. Si vous avez aussi réservé les repas, il vous indique votre heure de dîner (fixe) et de petit déjeuner (à partir de...). Le pique-nique de midi est livré dans un sac, lors du petit­-déjeuner (Je vous conseille d’apporter une gamelle et vos couverts).
Les douches (en général froides sauf une ou deux exceptions) fonctionnent sur le mode du premier arrivé, premier servi. Par ailleurs, des éviers spécifiques sont mis à disposition pour faire votre lessive et vaisselle.
Enfin, je ne vais pas vous cacher que les nuits sont plutôt courtes et mouvementées, surtout si vous dormez en dortoir (ronflements, lumières allumées, odeurs de camphre…). J’ai vraiment préféré notre nuit passée en tente ! Attention également aux punaises de lit, omniprésentes !!!

Quel équipement pour le GR20 ?

Votre équipement dépendra du nombre d’étapes que vous avez prévu de faire, mais aussi de votre choix de séjour (en refuges ou en autonomie ?).
Notre agence Altre Cime nous avait fourni une liste très détaillée des équipements indispensables à avoir avec nous, dont voici un aperçu :
Sac de 35-40 l, duvet confort (5 °C), drap de soie, veste imperméable Gore-Tex, polaire, petite gourde souple + 1 sac d’hydratation de 1,5 l, vivres de course, frontale, bâtons de marche, batterie externe. chargée, papier toilette, gants, bonnet, sandales, pantalon, appareil photo, trousse de toilette, trousse à pharmacie…

Combien ça coûte ?

Notre séjour avec guide, hébergement en pension complète a coûté 560 €/ par personne. Pour vous donner une idée du budget qu’il vous faudra, voici un petit aperçu des prix :
→ Nuitée en refuge : 14 €/nuit/pers.
→ En tente prémontée (avec matelas) : 11 €/nuit/pers. 
→ Assiette de midi ou soir (pâtes, omelette) : 10-­12 €
→ Dîner : 12 € / Pique­nique : 8­-10 € / Petit déjeuner : 8­-10 €


Je vous laisse avec les photos de notre séjour et un récapitulatif précis de nos journées. J’espère que cela vous donnera envie de chausser vos baskets pour partir à la découverte de la Montagne corse !

Un grand merci aux 4 filles qui m’ont accompagnée pendant tout ce séjour, Camille (qui m’a vraiment aidée pour les photos), Marie-Astrid, Joanna, Erika, ainsi qu’à Caroline et Magali !

Si vous avez des questions auxquelles je n’ai pas répondu, posez-les moi en commentaire. 😉

A très vite, Christelle ♥

Voici le programme détaillé de ces 4 jours ! Il s’agit d’un circuit sur-mesure conçu par Altre Cime, de véritables artisans de la randonnée, passionnés de montagne sous toutes ses formes. 


Jour 1

→ Arrivée à l’aéroport d’Ajaccio et transfert au gîte du col de Verde chez Jean-Marc (2h de route).
→ Dîner -très copieux- au restaurant de Jean-Marc : salade composée, grillades et gratin de courgettes, mousse au chocolat.
→ Installation dans un chalet en bois privatisé pour notre groupe. Douche chaude !

Jour 2

Bocca di Verdi – Refuge d’Usciolu / 18 km – 1525 D+ – 1065 D-

→ Réveil très très matinal (3h du matin) pour atteindre Bocca d’Oru au lever du jour. De là, la vue est sur la Plaine Orientale et l’Italie est à couper le souffle.
→ Petit-déjeuner au soleil -l’occasion de goûter des spécialités locales ramenées par Christelle- et traversée facile pour rejoindre le refuge de Prati. Petit café, plein d’eau, et départ pour la deuxième montée du jour.
→ Itinéraire tout en crêtes avec des vues saisissantes sur la montagne et la mer pour rejoindre la Punta Capella (2041 m). Petite pause au sommet pour prendre des photos.
→ Pause déjeuner aux pieds de la Furmicula; L’occasion de retirer les chaussures, manger, papoter, et reprendre des force pour la dernière étape de la journée.
→ Balade en forêt et dans les nuages au joli col de Laparo.
→ Ascension de la Furmicula (= LE MUR !) pour rejoindre le refuge d’Usciolu chez Francis.
→ Goûter et repos avant le dîner. 
→ Installation dans une tente de 2 personnes. Douche froide + 1-2h d’attente !

Jour 3

Usciolu – Bergeries de Croci / 15 km – 549 D+ – 759 D-

→ Traversée en crêtes par l’arête des statues et des vues splendides sur les côtes Est et Ouest de l’Italie.
→ Petit-déjeuner au soleil transformée en « session réseau », car il n’est pas. possible de capter la 4G au refuge d’Usciolu.
→ Découverte du bucolique Plateau du Cuscione -qui ressemble beaucoup à la Contrée de Frodon Sacquet-, avec ses forêts d’aulnes nains, sa belle hêtraie, et ses pozzines (= pelouses spongieuses et verdoyantes traversées par des ruisseaux qui les gorgent d’eau).
→ Pique-nique au ruisseau d’adduccia; L’occasion de se rafraichir les jambes dans les vasques fraîches.
→ Goûter chez Julien aux Bergeries de Matalza; Folle ambiance et charlotte aux fraises à tomber !
→ Dernière balade pour rejoindre les bergeries de Croci.
→ Douche et apéro-sunset avec une confiture de clémentines à tomber !
→ Excellent dîner au restaurant de Jean-Louis et Ludo : lasagnes et légumes cuisiné + riz pour la version sans gluten
→ Installation en dortoir. Douche bien chaude avec un peu d’attente.

Jour 4

Croci – Gîte de Bevalla / 17,7 km – 1159 D+ – 1518 D-

→ Réveil très très matinal (départ à 3h du matin) pour atteindre le sommet du Monte d’Alcudina (2134 m) -le dernier sommet à plus de 2000 m le plus au Sud de la Corse- au lever du jour. De là, la vue est sur l’Italie et la Plaine Orientale et est à couper le souffle. On a même réussi à voir le Monte Cintu, soit le sommet le plus haut de Corse (2706 m).
→ Petit-déjeuner au soleil mais avec bonnet et gants (merci l’altitude !)
→ Descente très technique sur le refuge d’Asinau, le temps d’une petite pause café.
→ Traversée de la forêt de pins Laricci de Bavella, où nous faisons la rencontre de deux chiens perdus, surnommés « Caramel » et « nounouille ».
→ Variante alpine du GR20 pour rejoindre les crêtes de Bavella; Un vrai MUR !
→ Déjeuner au sommet.
→ Dernière descente pour rejoindre le Col de Bavella et l’équipe GR20 Expérience GORE-TEX !
→ Soirée à Porto-Vecchio et transfert jusque l’aéroport de Figari.


*Un grand merci à Salomon, GR20 Experience GORE-TEX, Snowleader, Caroline Gonin, Autre Cime et Magali pour cette aventure incroyable sur le GR20 Sud !

Vous aimerez aussi :
Odlo High Trail Vanoise 2017
La Winter Spartan Race de Valmorel

Food Recipy

Petit-déjeuner rapide et équilibré : 3 recettes avec A Bicyclette

15/09/2019

Cette année, -je pense que vous avez vu passer l’information sur Instagramje suis ambassadrice pour A Bicyclette ! Une super nouvelle, car j’aime beaucoup les desserts végétaux sains et gourmands de la marque. Composés principalement d’avoine, ils ont un petit goût céréalier unique et subtil, un maximum de bienfaits nutritionnels*, et surtout une texture très onctueuse qui permet de créer des recettes originales. 😉

Pour vous donner des idées de petits-déjeuners rapides et équilibrés, j’ai imaginé 2 recettes réalisées à partir des desserts végétaux A bicyclette. Je les ai classés en fonction du temps que vous avez pour déjeuner le matin : 10 minutes, moins de 5 minutes, etc. ? Cela vous aidera peut-être à ne pas sauter ce repas, qui est une « bonne base » -surtout chez le sportif- pour équilibrer au mieux tous les repas de la journée ! 😉

A très vite, Christelle ♥

*Les produits A bicyclette contiennent 120 mg de calcium pour 100 g, ce qui est identique à la quantité retrouvée dans de nombreux produits laitiers (yaourts, fromages blancs…).


J’ai moins de 5 minutes…

Un Muesli façon A Bicyclette

A Bicyclette vient de lancer une petite nouveauté, spécialement conçue pour se régaler au petit déjeuner : Le Muesli ! Ce dernier est décliné en deux saveurs, « raisins secs » et « abricot sec ». Pour faire simple, il s’agit de la recette A Bicyclette originale enrichie en avoine, noisette, amande, noix, raisins secs ou abricot ses; Soit le petit-déjeuner parfait lorsqu’on n’a pas le temps !
J’ai eu un vrai coup de coeur pour ces deux nouveautés, car j’ai vraiment eu l’impression de manger un muesli tant sur la texture que sur le goût.


J’ai 5 minutes…

Un porridge

Ingrédients : 2 c. à s. de flocons d’avoine – 10 cl d’eau chaude – 1 pot A Bicyclette au choix (chocolat, noisette, caramel, café, framboise, citron, cerise) – des fruits de saison – mélange de graines vitalité – pollen

Dans un bol, versez l’eau bouillante sur les flocons d’avoine. Mélangez bien et laissez tiédir 1-2 minutes. Pendant ce temps, lavez et coupez les fruits (des mirabelles pour moi). Ajouter le pot A bicyclette au porridge, mélangez, et décorez avec les fruits, les graines et le pollen. C’est prêt !


J’ai moins de 10 minutes…

Une omelette sucrée

Ingrédients : 1 banane – 1 oeuf – 1 pot A Bicyclette au choix (chocolat, noisette, caramel, café, framboise, citron, cerise) – 1 c. à s. de maïzena – un peu d’huile de coco – un fruit de saison – 1 c. à c. de purée de cacahuètes

Dans un blender, mélangez la banane, l’oeuf, le pot A Bicyclette et la maïzena, jusqu’à obtention d’une pâte lisse. Faites dorer 3-4 minutes à feu doux, sur une poêle légèrement huilée. Pendant ce temps, lavez et coupez le fruit (un kiwi pour moi). Lorsque l’omelette est cuite, dressez-la dans une assiette, avec le fruit et la purée de cacahuètes. C’est prêt !  😉


*Article écrit en collaboration avec A Bicyclette.

Vous aimerez aussi :
Mon petit guide du Porridge
BOL Porridge Bar

Bien-être Sports

Ma Retreat by Huttopia & 4 astuces pour protéger votre « vibe » !

03/09/2019

Il parait que c’est la rentrée ! 😉

Chaque rentrée (septembre et janvier) est une nouvelle page qui s’ouvre, une occasion de prendre de bonnes résolutions d’hygiène de vie pour notre corps, notre cœur, notre esprit, notre mental et notre vie sociale. Je trouve cette période tellement positive et inspirante !

Néanmoins, je sais que pour beaucoup d’entre nous, elle ne dure qu’un temps. Avec la routine « métro-boulot-dodo » et l’automne qui revient, une certaine lassitude s’installe et les bonnes habitudes sont plus difficiles à tenir !

Cette année, je souhaite vous accompagner sur le plan physique, mais aussi mental. La santé mentale (= bien-être psychique, émotionnel et cognitif) intervient dans tous les domaines, notamment lorsque vous pratiquez une activité physique. Le sport peut vous aider à vous sentir mieux, mais il ne pourra jamais vous guérir complètement. Vous devez trouvez le courage d’apprendre à vous aimer complètement, avec vos défauts et vos atouts.

Je vous invite donc à me rejoindre cet automne, pour ma première retraite sport et bien-être : Retreat by Huttopia ! Je suis tellement contente de pouvoir organiser ce séjour avec vous et pour vous. Je dois vous avouer que l’organisation de ce type d’évènement n’est pas évidente, mais je voulais vraiment partager cela avec vous. En effet, presque tous les « déclics » -sur le plan mental et/ou sportif- que j’ai pu avoir, ont été déclenchés à la suite d’une retraite. Je vois les séjours « wellness » comme des espaces de ressourcement dédiés au bien-être et au développement personnel. Il permettent de ralentir le rythme, de prendre du temps pour soi, de se réconcilier avec soi-même.


Retreat by Huttopia ?

Au programme donc, deux jours de « thérapie verte », autrement dit une immersion oxygénante et ressourçante au cœur du Village Huttopia Senonches, pour vous (re)connecter à votre énergie profonde, vous libérer du stress et préparer/renforcer le corps et le mental aux mois d’hiver.

Je vous donne tous les détails de cette première retraite un peu plus bas dans l’article ! ↓

En attendant, j’ai pensé à une petite liste d’astuces que j’essaie d’appliquer au quotidien et surtout en cette période de rentrée pour protéger ma « vibe ». Par « vibe », j’entends ma « flamme », mon « énergie vitale » mes « bonnes ondes ». Et cela vous donne un petit avant-goût de l’esprit de cette retraite !

Vous me rejoignez #teamactivre ?

A très vite, Christelle ♥


#1 Lâchez prise : acceptez qui vous êtes vraiment
Il ne s’agit pas seulement d’accepter que vous ne pouvez pas tout contrôler en permanence, mais aussi et surtout de ne plus brider vos émotions. Acceptez vos ressentis, y compris négatifs, autorisez-vous à être en colère, imparfait(e) face aux difficultés, libérez-vous du « il faudrait » ou « je devrais »… Il ne s’agit aucunement d’un renoncement, mais de l’acceptation de qui vous êtes vraiment !

#2 Passez du temps seul(e) : apprenez à vous connaître
Ne fuyez pas la solitude ! Souvent associée à l’exclusion, cette dernière peut facilement faire peur et devenir une source d’angoisse. Profiter d’un instant de solitude de façon assumée est volontaire, c’est mettre toutes les chances de votre côté pour vous concentrer, réfléchir, et en apprendre plus sur vous-même. Pendant un instant, vous oubliez le regard des autres et vous prenez du temps pour développer votre créativité, votre intuition, votre confiance et indépendance.

#3 Evitez de vous comparer aux autres : exploitez vos talents
Le bonheur ne se jauge pas en fonction de celui des autres. Si la comparaison est un processus naturel dans l’apprentissage de l’enfant, il peut devenir toxique à l’âge adulte. Le succès des autres doit vous inspirer et vous pousser à trouver votre propre chemin. Prenez le temps d’identifier vos forces, vos qualités, et vos propres ressources personnelles ! Vous êtes uniques, et cela est votre super-pouvoir !

#4  Ignorez les opinions qui n’améliorent pas votre vie : émancipez-vous !
Votre estime de soi ne doit pas être liée à l’approbation de ceux qui vous entourent. N’oubliez pas que lorsqu’un proche/un étranger vous juge, il porte avant tout un jugement sur lui-même tout en essayant de se rassurer : « Pourquoi fait-elle/il cela ? Suis-je dans le vrai ? » Personne ne sait mieux que vous ce qui est bien pour vous ! Vous êtes le/la seul(e) capitaine de votre vie !


Ma « Retreat by Huttopia » se déroule sur le Village Huttopia Senonches
du vendredi 11 au dimanche 13 octobre 2019

Programme de 2 jours incluant des sessions de gym douce, méditation, d’endurance modérée, ainsi que du temps de repos.

2 nuits dans une Cabane en bois au cœur de la forêt domaniale de Senonches (avec tout le confort nécessaire).

Des séances de gym douce, de méditation et de sport avec moi-même ! Peu importe votre niveau, je m’occuperai de vous et partagerai toutes mes astuces forme et bien-être loin du tumulte de votre quotidien.

L’accès au SPA forestier en bord de lac.

Une cuisine saine et équilibrée durant le séjour (petit-déjeuner, déjeuner et dîner) incluant les boissons. Options végétariennes, sans gluten et sans lactose.

La cuisine by Divine Kitchen Food, est à 80% végétale, ne contient ni sucre raffiné, ni alcool. Les menus sont faits maison et élaborés à partir d’ingrédients de saison, frais, sains et de premier choix.

1 atelier culinaire.


Le programme sportif

Vendredi
Deep Stretch & Relaxation inspirée de la sophrologie – Temps : 1h30

Samedi
Respirologie & Méditation guidée – Temps : 1h
Cardio Training Run & Bike dans le Forêt de Senonches – Temps : 2h
Dream Flow (flow « restauratif » inspiré du yoga) – Temps : 1h30

Dimanche
Heat Yoga (renforcement musculaire sous forme de flow) – Temps : 1h15
Atelier au choix : Abdominaux & Inversions – Temps : 1h


Informations pratiques

PROGRAMME
Découvrez tout le programme en téléchargeant la fiche d’inscription !
Pour toute information complémentaire : retreat@huttopia.com

PAIEMENT
La Retreat est payable en plusieurs fois ! 😉

LIEU
Étang de Badouleau, 28250 Senonches – France
Coordonnées GPS : Latitude : 48.5524752 – Longitude : 1.0429268999999977
Téléphone : 02 37 37 81 40


Vous aimerez aussi :
J’ai découvert la Méditation…
Week-end Yoga & 5/2 à Solterre
Quintessence Retreats à Megève

Voyages

Road Trip dans les Pouilles

19/08/2019

Je crois que c’est la première fois que j’écris un compte-rendu de voyage aussi vite ! Il faut dire que vous avez été nombreux/ses à me demander des conseils rapidement; La destination est tendance cet été ! 🙂

 Pour être honnête avec vous, j’ai vraiment adoré ce séjour à arpenter les routes du talon de la botte italienne. On retrouve dans la région des Pouilles tout le charme de l’Italie : l’exubérance des habitants, la dolce vita, l’ambiance joyeuse dans les bars et festivals, et aussi un mode de vie ancestral au travers des trulli, et de la gastronomie simple et savoureuse transmise de génération en génération.
D’un autre côté, la région offre une nature sauvage et variée, protégée par de nombreux parcs et parcourue de sentiers millénaires. Sur la côte Adriatique, j’ai découvert des criques cachées, grottes, longues plages bordées de pinèdes et falaises escarpées d’une blancheur éclatante. Dans l’arrière pays, j’ai été subjuguée par les collines de calcaire des Murges, les vignobles et plaines fertiles mêlant oliviers et amandiers… Bref, c’était vraiment le séjour dont j’avais besoin pour souffler et recharger mes batteries !


Le parcours

Jour 1 Vol Paris-Brindisi / Ostuni
Jour 2 Ostuni / Cisternino / Costa Merlata
Jour 3 Ostuni / Polignano A Mare / Locorotondo
Jour 4 Locorotondo / Alberobello / Manduria
Jour 5  Manduria / Lecce
Jour 6 Manduria / San Pietro in Bevagna / Casarano
Jour 7 Casarano / Torre San Giovanni / Gallipoli 
Jour 8 Casarano / Tricase Porto/ Roca Vecchia (Grotta della Poesia) / Torre dell’Orso / Vol Brindisi-Paris


Bonne lecture #teamactivre !

A très vite, Christelle ♥

 


Les villes à ne pas manquer

♥♥ Ostuni
La vieille ville d’Ostuni, perchée sur ses 3 collines, semble veiller sur vaste plateau recouvert d’oliviers de la Murgia inférieure ! Elle possède un charme tout particulier grâce à ses maisons blanchies à la chaux, d’où la ville tire son surnom de « ville blanche » ses ruelles médiévales étroites, ses petits passages et ses escaliers, où il est délicieusement facile d’y perdre ses repères. La ville se parcourt à pied : on grimpe, on redescend, on découvre de jolies boutiques, et l’on a envie de s’arrêter manger à chaque coin de rue. La Place centrale, Piazza della libertà est, quant à elle, complétement différente des ruelles, jeune, vivante, elle est le cœur de la ville ! 
À faireLes points de vue d’Ostuni sont eux-mêmes une raison suffisante pour s’y arrêter en journée et le soir ! Après une visite au petit matin (avant l’arrivée de la chaleur), revenez de nuit déambuler dans les rues animées, et goûter à la cuisine raffinée de Dish Restaurant.
> Dish Restaurant – 37 Corso Vittorio Emanuele II, 72017 Ostuni (18h à 00h) <

→ Alberobello
Alberobello -classée au patrimoine mondial de l’Unesco- est l’une des belles cartes postales des Pouilles. Célèbre pour ses quartiers de trulli (habitation au toit conique construit à l’époque par les fermiers dans les champs), elle se répartit en deux petites buttes qui se font face : le Rione Monti (1000 trulli, soit la partie touristique) et le Rione Aia Piccola (400 trulli, et qui sert encore à l’heure actuelle de quartier d’habitation). Pour être honnête, la visite est en partie gâchée par le monde, et la plupart des trulli ont été transformés en boutiques de souvenirs attrape-touriste. Si vous voulez un peu plus de tranquillité, venez tôt le matin ou tard le soir, quand tous les touristes sont en train de dîner.
À faire : Laissez l’agitation de la ville en allant déguster une petite glace à la Gelateria Gentile. L’accueil n’est pas le plus sympathique, mais les glaces sont excellentes, et les goûts de saison et plutôt originaux (figue, réglisse, melon, etc.). Perdez-vous ensuite dans le Rione Aia Piccola, et laissez-vous charmer par la vie locale.
Gelateria Gentile – 4 Via G. Carducci, Alberobello (10h à 22h30, sauf le lundi) <

♥♥ Cisternino
Située sur une terrasse calcaire des Murges du sud-est, la petite commune de Cisternino domine -avec ses 393 mètres d’altitude- la Vallée d’Itria. Le vieux centre-ville, extrêmement charmant, est resté quasiment intact pendant des siècles : maisons blanchies à la chaux, ruelles étroites et ombragées ponctuées de pélargoniums, une élégante piazza centrale, des décors en pierre et des escaliers qui s’ouvrent sur une série de panoramas d’où il est possible d’admirer la campagne environnante. En août, Cisternino fête l’été avec une série de festivals, dont les processions de la Festa di San Quirico (l’un des saints patrons de la ville) et deux festivals culinaires.
À faire : Arrêtez-vous chez Micro pour un en-cas rafraichissant healthy et vegan. Tout est fait maison avec amour, et la carte change chaque jour !
Micro – 53 V. Santa Lucia , Cisternino (10h30 à 15h et 18h à 23h30, sauf le mardi) <

♥♥♥ Locorotondo
Locorotondo est un petit village enroulé sur lui-même (il a été construit sur un plan radiaire, d’où son nom « rotondo ») épousant les contours tout en courbes de la colline sur laquelle il est érigé. Ce n’est donc pas un hasard si Locorotondo est connue comme le « balcon de la Vallée d’Itria » ! Le centre historique est l’un des plus charmant de toute la région : maisons blanchies à la chaux, ruelles fleuries, escaliers dérobés, etc. Locorotondo est, en outre, beaucoup plus préservé du tourisme de masse que sa voisine Alberobello. Pourtant, c’est là que se trouve le plus grand nombre de trulli.
À faire : Après une heure ou deux à déambuler dans les ruelles, essayez u tridde, la spécialité de Locorotondo composée de pâtes fraîches préparées avec du fromage pecorino et du persil finement haché, le tout cuit dans un bouillon de dinde. 

Polignano a Mare
La « perle de l’Adriatique » telle qu’elle est surnommée, située sur un rocher calcaire -de 25 m- peu à peu érodé par les vagues, est littéralement au-dessus des flots. Polignano a Mare est surtout célèbre pour sa plage, nichée en pleine ville dans une petite anse (« Cala Porto ») dominée par des maisons. En août, il est presque impossible d’y poser sa serviette… 
À faire : Rejoignez le minuscule centre-ville accessible via la Porta Vecchia, et perdez-vous dans le labyrinthe de ruelles jusqu’à atteindre l’une des trois terrasses panoramiques aux vues à couper le souffle sur la mer Adriatique et le littoral. Puis, arrêtez-vous pour un déjeuner « green » chez Mint Cucina Fresca (le chef est pâtissier !). Avant de repartir, n’oubliez pas de goûter aux délicieuses glaces de Gusto Caruso ! 
> Mint Cucina Fresca – 32 V. San Benedetto, Polignano a Mare (12h30 à 14h30 et 19h à 22h, sauf le lundi) <
> Gusto Caruso – 3 Via Martiri di Dogali, 70044 Polignano a Mare <

Lecce
Surnommée « la Florence du Sud », Lecce est un véritable trésor baroque à la couleur miel, fleuri, exubérant et extrêmement détaillé. Ici il faut lever les yeux, s’attarder sur la place de la cathédrale ou devant l’amphithéâtre, devant les nombreux palais et regarder tous les vestiges du Moyen-Âge, les balcons en fer forgé qui côtoient des sculptures baroques exubérantes ça et là. Je n’ai pas été vraiment sensible à l’âme de Lecce, car nous y sommes allé un dimanche et tout était fermé. J’ai eu l’impression de visiter une ville musée, désertée.
À faire : Arrêtez-vous à la Gelateria Martinucci pour goûter au « pasticciotto leccese », une petite tourte à la crème souvent déclinée en plusieurs parfums. Pour une expérience complète, dégustez-la avec un « caffé leccese » (un espresso noir sucré au sirop d’amande et des glaçons) !
> Gelateria Martinucci – 7 Via Salvatore Trinchese, 73100 Lecce (8h30 à 1h) <

♥♥♥ Gallipoli
Ce petit port de pêche divisé en deux parties (vieille ville et nouvelle ville) signifiant « belle ville » en grec, semble flotter sur la mer ionienne. La vieille ville perchée sur un promontoire rocheux, presque entièrement entourée de remparts, est une île accessible par un pont érigé au XVIIème siècle. Durant les mois d’été, cafés, bars et restaurants se multiplient sur la « passeggiata » (promenade du front de mer) pour servir crustacés et poissons frais face à la mer, au coucher du soleil. 
À faire : Après une halte à la jolie Spiaggia della Purita (plage en contrebas de la vieille ville), arrêtez-vous au port de pêche pour observer les va-et-vient des barques et les pêcheurs démêler leur filet. Puis, laissez-vous perdre dans les ruelles de la ville, avant de prendre un apéro iodé chez AMU Fish Restaurant & Store. Il y a deux autres restaurants excellents dans la région : le Macàre et la Farmacia dei Sani (mon préféré de tout le séjour !).
> AMU Fish Restaurant & Store – 9 Riviera Armando Diaz, 73014 Gallipoli (19h30 à 00h)
> Le Macàre – 140 Via Mariana Albina, 73011 Alezio (20h à 23h) <
> Farmacia dei Sani – 14 Piazza del Popolo, 73049 Ruffano (19h30 à 23h) <


A voir / A faire

→ Visiter les superbes grottes de Castellana Grotta, qui s’enfoncent sous la bordure nord-est de la Vallée d’Itria sur près de 3 km.

→ Goûter aux spécialités culinaires de la région :  taralli (petits biscuits salés en forme de bagues assez épais, à déguster avec un petit verre avant le repas), orecchiette (pâtes typiques), primitivo di Manduria (vin rouge de la région), burrata

→ Passer l’après-midi dans la plus petite et plus tranquille crique des Pouilles à la Spiaggia Costa Merlata (à 15 minutes d’Ostuni). Il existes trois criques. Il faut marcher un peu pour trouver la seconde ! 😉

→ Se baigner dans les eaux cristallines des plages et criques du Salento : Punta Prosciutto, Porto Cesareo,San Pietro in Bevagna, Torre San Giovanni… Honnêtement, il y a tellement de belles plages qu’il est difficile de faire un choix !

→ Faire escale à Porto Tricase, un petit port de pêche où le poisson est « dit-on » le meilleur de toutes les Pouilles ! Commencez par un bain à la Piscina Naturale di Marina Serra, et commandez un poisson frais au restaurant Taverna Del Porto.
Taverna Del Porto – 121 Via Cristoforo Colombo, 73039 Tricase Porto (12h à 15h et et 19h30 à 22h45) <

→ Faire une halte à la Grotta Della Poesia, une cavité naturelle à ciel ouvert aux eaux turquoises. L’été, elle est malheureusement prise d’assaut. Si vous aspirez à plus de tranquillité, le bon plan est de vous rendre à Torre Sant ‘Andrea en suivant la route côtière vers Otranto. En revanche, ici il n’y a pas d’escaliers pour accéder à la mer, et vous devrez plonger ou escalader !



Se loger

Masseria Dagilupi
Toute jeune Masseria d’un blanc immaculé (ouverte une semaine avant notre arrivée) rénovée par un charmant couple de français, Danielle et Jean-Louis. Immergé dans la campagne, entouré d’oliviers séculaires et enveloppée d’un air pétillant et immaculé, cet ancien moulin à huile est un véritable havre de paix. Les trois chambres -que nous avons pu visiter-  sont spacieuses, design et bien équipées. Il y a des espaces de repos partout (terrasse, toit, fauteuil à l’ombre des oliviers…) et le petit-déjeuner est un rêve (healthy et avec des options sans gluten). 
Les plus ? La décoration, le wifi, la vue sur Ostuni, l’accueil, presque TOUT !

Ottolire Resort 4*
Très bel hôtel de la Vallée d’Itria, à 10 minutes en voiture du village de Locotorondo. A l’origine, s’agit d’un trulli familial entouré de vignes, reconverti en boutique hôtel avec son propre potager. Le service est parfait, la piscine un rêve et la nourriture est raffinée (petite déception concernant le petit-déjeuner quand même). Nous avons eu la chance d’être surclassés, et de profiter d’un duplex avec vue sur le domaine et la piscine ! 
Les plus ? La piscine, le cadre.
Le moins ? Le wifi un peu trop « slow »

→ Masseria Palombara Resort & SPA
Située à 2 km du centre d’Oria, la Masseria Palombara occupe une ferme du XVIe siècle encore en activité, entourée d’un parc privé de 100 hectares agrémenté d’oliviers, d’amandiers et de palmiers. Le restaurant -réputé dans la région- propose des plats succulents préparés avec des fruits et légumes cultivés sur place. Les chambres sont toutes jolies avec leur mobilier de recup’ ! Il y a également 2 piscines extérieures, une chapelle, une salle de sport et des vélos pour se balader dans le domaine. 
Les plus ? Les piscines, le cadre « Far West », la salle de sport…
Le moins ? Le wifi et le petit déjeuner trop light. D’ailleurs, veillez bien à arriver avant 10h (fin du service), car ils ne servent plus du tout à partir de 9h50 !

Villa de Donatis Charming Guest House
Charmante maison d’hôtes faisant penser à l’univers d’Alice au Pays des Merveilles (lit à baldaquin dans le jardin, pots à tomates un peut partout…), avec une vue magnifique sur Casarano; C’est un excellent point de chute pour visiter le Salento ! Donatis est une ancienne chef pâtissière… Le petit-déjeuner est donc plutôt sucré et copieux.
Les plus ? Les bonnes adresses de Donatis, l’accueil, les pâtisseries… 
Le moins ? Le wifi qui ne fonctionne ne pas du tout, et le petit déjeuner sans aucun fruit !


Informations pratiques

ARRIVÉE DANS LES POUILlES
Deux aéroports principaux desservent la région des Pouilles : Bari et Brindisi. Vous pourrez trouver de nombreux vols à destination de ces deux villes, notamment avec Transavia qui a ouvert récemment une ligne Paris-Brindisi (nous avons opté pour ce vol).

BUDGET
Tout dépend de vos envies et de la saison. Nous sommes partis en août (le prix des hôtels et locations de voitures augmentent considérablement à partir de fin juillet), et comme il s’agissait de notre seule semaine de vacances, nous avions envie de profiter de jolis endroits. Pour une belle Masseria, comptez entre 100-200€ la nuit avec le petit-déjeuner inclus.

QUAND PARTIR ?
Pour profiter de prix intéressants et éviter la foule, pensez à découvrir l’archipel au printemps (mai-juin) ou en septembre lorsque les températures sont encore clémentes.

BON A SAVOIR ?
→ Les italiens conduisent très mal ! Le clignotant est souvent une option, et les « queues de poisson » une habitude.
→ Les places de parking sont la plupart du temps payantes dans les villes : de 50ct à 2€ l’heure. prévoyez de la monnaie !
→ Le « coperto » (interdit dans d’autres régions italiennes) est imposé presque partout dans les Pouilles. Il s’agit d’un petit supplément pour la vaisselle et le service, que vous devez payer en plus de votre repas ou de votre café. La plupart du temps, il est noté en bas de page sur les menus. 😉
→ Entre 14h et 17h, c’est la « pennichella » (= version italienne de la sieste) dans la plupart des villes des Pouilles; Presque tout est fermé !


Vous aimerez aussi :
Bahamas : Grand Bahama Island
Formentera

L’Ile des Pins