Running Sports

La Winter Spartan Race de Valmorel

13/02/2017

Pendant tout le mois de janvier, vous avez pu suivre mes aventures « spartiates » sur les réseaux sociaux… Aujourd’hui, je vous propose de re-vivre avec moi la Winter Spartan Race de Valmorel grâce à #RoadToSpartan ! Vous êtes prêt(e)s ?

#RoadToSpartan, quésako ?

Road To Spartan, c’est l’histoire de 3 équipes de 3 sportives prêtent à s’entraîner pour affronter ensemble la Spartan Race de Valmorel.
La 1ère station de la Tarentaise accueille la seule et unique Spartan Winter Sprint d’Europe Occidentale. La Valmorel Winter Sprint n’est pas une course comme les autres. Elle se déroule au cœur de l’hiver, dans une station de ski rattachée un à un domaine skiable. Le charme et l’authenticité de ce village de montagne, le dénivelé, les panoramas sur les sommets des Alpes et la neige, font de cette course une expérience unique et hors normes ! 🙂

Lorsque Reebok m’a proposé ce challenge (avec Anne Anne&Dubndidu et Anne-Laure, Bonjour Darling), autant vous dire que je n’ai pas hésité un instant ! J’avais envie de me re-lancer le défi Spartan Race, d’élargir mes horizons sportifs, et de vivre une expérience inoubliable avec mes ami(e)s !

N’hésitez pas à re-lire le compte-rendu de ma première Spartan Race !

La préparation ?

Avant de vous emmener avec moi sur la course, je vous laisse re-voir la vidéo de notre préparation au-dessus. Je consacrerai un article spécial « préparation aux courses d’obstacles » ! 😉

Notre séjour ?

La Spartan Race a eu lieu tout le weekend à Valmorel (le samedi et dimanche). Nos 3 équipes ont pris le départ le samedi matin.
Le jeudi, après quelques heures de train, nous sommes arrivées dans les Alpes pour retrouver les autres team : Anne Dubndidu et Bonjour Darling. Les présentations faites et après un bon repas, nous sommes parties nous reposer ! Une  nouvelle journée de tournage nous attendait le lendemain…
Pour tout vous dire, nous avons passé notre séjour à manger, attendre et rêver notre course. L’après-midi, ma team a grimpé sur un motoneige en direction de ce que j’appelais « le Pic du Loup » : un sommet enneigé loin de tout, et où le froid est quasi-insoutenable. Nous y avons tourné la dernière partie de notre film, avant le D-Day.
Le lendemain, nous avons choisi de nous serrer les coudes avant le départ. 🙂 Nous avons pris notre petit-déjeuner toutes ensembles, et puis, nous avons enfilé nos leggings, baskets crantées, bandeaux de spartiates, nos gants… Et à 10h30, nous partons -enfin- pour la ligne de départ !

Photos : Matt Georges & Nicolas Jacquemin
Images : French Wood Films ♥

Je porte : Haut de Compression Manches Longues Reebok Spartan Stealth – Collant Spartan Reebok – Chaussures de Trail All Terrain Super 3.0 Reebok.

Le parcours ?

La magie des Spartan Races, c’est de ne jamais savoir à quelle sauce on va être mangé ! 😀 Lors de l’inscription, on nous avait annoncé une course SPRINT, avec un parcours à partir de 6 km, semé d’une quinzaine d’obstacles. Mais au final, notre course ressemblait plus à une SUPER puisque nous avons parcouru 13 km et plus de 26 obstacles, avec presque 800 m de dénivelés ! Cela nous a pris un peu moins de 4 h. 🙂

Pour s’échauffer, on a dû enjamber le « traditionnel » mur de bois. Derrière, une foule de spartiates remontés comme des pendules ! Le chef spartiate nous fait rouler dans la neige, ramper, puis réciter une « profession de foi » avant de partir. Et le départ est donné ! Grâce au tournage, nous étions devant, avec vue sur les premiers mètres du parcours immaculé. C’était magique !
Nous avons commencé à grimper…  Puis, le premier obstacle est arrivé très vite : courir dans l’eau glacée en essayant de ne pas glisser sur les roches verglacées ! Le ton est donné : il s’agit de la W-i-n-t-e-r Spartan Race. Entre chacun de ces défis, la montagne nous fait grimper encore et toujours vers un sommet qui semble inaccessible. Cela a été -pour moi et mon équipe- la partie la plus difficile à gérer mentalement et physiquement.
Et puis la descente dans la poudreuse, les obstacles qui s’enchaînent assez vite, le plaisir de courir dans les bois, sur le flanc de la montagne, la vue… C’était magnifique !

Et comme d’habitude, lorsque l’obstacle n’est pas validé par le jury-volontaire, il faut faire 30 burpees ! Et croyez moi, dans la neige sur un sol accidenté et/ou en pente, ça fait mal !

Nous avons raté deux ou trois obstacles dont la montée à la corde et les monkeys bar (sauf notre guerrière Anne-Sophie !). Il faut dire que je ne m’étais pas trop préparée à passer les obstacles cette année. Je me suis plutôt focalisée sur la course à pied, le dénivelé, le terrain accidenté… Et j’ai bien fait !

Je vous laisse voir la vidéo de notre course ci-dessous. 😉


L’ambiance?

La course était -à ma grande surprise- plus féminine que lors de ma première Spartan Race. A chaque fois que je tournais la tête, j’apercevais une jolie fille courant à vive allure dans la neige… 😉
Pas de machisme cette fois-ci, pas de petits « coups bas » pour embêter les filles…, j’ai ressenti -au contraire- beaucoup de solidarité ! Sur notre chemin, nous avons même eu la chance de tomber  sur des gentlemen, prêts à nous offrir leurs bras pour un peu d’aide, et à papoter le temps d’un obstacle !

Quelques conseils

– Former une équipe. De manière générale -et surtout s’il s’agit de votre première course-, je vous  conseille vraiment de former une équipe de 3 ou 4 personnes (au delà de 4, l’organisation devient un peu compliquée). La course est plus fun et facile en team. De plus, le prix de la place est divisé par le nombre de personnes du crew. 😉
– Arriver 20 minutes avant sa « vague de départ ». Les départs se font toutes les 15 mins. Contrairement aux autres Spartan Race, vous pouvez arriver un peu plus tard, juste avant votre heure de départ. En effet, vous pouvez récupérer votre dossard la veille, et puis il s’agit d’une course « familiale » et encore « confidentielle ».
– Porter des sous-vêtements de sport : Inutile de vous dire qu’il fait froid, même très froid ! Toutefois, faites attention à ne pas sous-estimer votre thermorégulation. Le corps se réchauffe vite, car vous êtes tout le temps en mouvement. N’hésitez pas à relire cet article et celui-ci pour vous aider à choisir les vêtements adaptés.
– Bien s’équiper. N’oubliez pas que vous courez, rampez, et tombez dans la neige. Choisissez des chaussures adaptées a ces conditions (chaussures de trail avec des petits crampons pour bien accrocher la neige), optez pour des chaussettes de running épaisses, et portez des gants. De plus, si vous êtes -comme moi- frileux(se) optez pour un cache cou. Lorsque vous êtes tout en haut, le froid s’intensifie sous le coup du vent glacé.
– Se ramener quelques provisions. Il semblerait le spartiate ne boive/mange pas en hiver 😀 ! Trêve de plaisanterie, nous avons eu en tout et pour tout deux petites verres d’eau pendant la course (il ne restait plus de nourriture 🙁 ). Si l’hypoglycémie vous fait peur, n’hésitez pas à vous ramener un petit sachet de sucre ou des fruits secs, une datte, etc.
L’organisation s’est toutefois bien rattrapée à l’arrivée avec du vin chaud, des petits cakes, du thé et des couvertures de survie, etc.

Mon avis

Que dire à part, « c’était G-E-N-I-A-L, grandiose, beau, sportif, dingue… » ! Cette fois-ci, je n’ai pas eu d’appréhension le matin du départ. J’étais excitée de m’attaquer à la montagne que j’avais pu « ressentir » la veille durant le tournage (j’ai eu tellement froid !); J’avais du feu dans la jambes, des papillons dans le ventre, un feu d’artifice dans la tête !
Au final, la ligne d’arrivée est apparue plus vite que je ne le pensais. Ces 12 km sont passés si vite ! Il faut dire que j’étais bien entourée, et je crois que c’est ce qui a compté. Nous sommes toutes reparties avec nos médailles de finisher (toutes propres cette fois-ci), beaucoup de jolis souvenirs, et la sensation d’être plus forte physiquement et mentalement !

De plus, je me suis dit avec Anne-Laure et Anne que nous voulions très certainement relever le challenge de la Trifecta cette année (= faire les 3 niveaux de Spartan : Sprint, Super et Beast). Mais, je vous re-parlerai de tout ça très très vite ! 😉

Je voulais aussi dire un GRAND M-E-R-C-I à Reebok de m’avoir permis de vivre cette expérience incroyable ! Merci pour le soutien avant, pendant et après la course, pour ces belles photos, et pour ces souvenirs précieux. 🙂 Les photos et vidéos de notre team sont superbes, et j’espère qu’elle vous ont plu/qu’elles vous plaisent ! 😀

Êtes vous tenté(e)s par ce genre de course en 2017 ?

A très vite, Christelle ♥

Vous aimerez aussi :
Spartan Race : On l’a fait !
Courir en Hiver : mes conseils pour prendre du plaisir

Vous aimerez aussi

2 Commentaires

  • Répondre Florie 14/02/2017 at 110205

    Wow !! Les photos sont superbes ! Quant aux vidéos…de vrais petits teasers, j’adore ! Merci pour cet article très complet Christelle, tu me confortes encore plus dans l’envie de me frotter à ma première Spartan Race. J’ai hâte de lire ton prochain article sur la prépa 😉 Des Bisous !

  • Répondre Laura HANTZ 16/02/2017 at 111005

    Coucou,

    Wow les photos et vidéos sont superbes ! De vrai pro !
    Je rêverais de faire de participer à ce genre de course, mais il me manque pas mal d’entraînement !
    Je reprends seulement le sport alors j’ai le temps ha ha !

    En tout cas, ça donne envie !

    Bravo les filles !

  • Laisser un commentaire