Espagne Running Voyages

Palma de Majorque : Echappée Sportive & Culturelle

24/10/2017

Presque 10 jours se sont écoulés depuis notre escapade sportive (avec Anne) à Palma de Majorque. Me re-plonger dans ces photos et souvenirs est un pur bonheur ! 🙂

Cela faisait un moment que Majorque me faisait de l’oeil, mais je dois dire que j’avais un peu peur de tout ce que j’entendais à son sujet : tourisme de masse, barres d’hôtels dégradant le paysage, comportement irrespectueux de certains touristes, etc. Et puis, j’ai laissé mes a priori à Paris pour la découvrir autrement -et grâce à notre guide Nicole-.

Majorque est une destination « nature » pleine de charme lorsqu’on prend le temps de la découvrir. Entre ses majestueuses falaises calcaires qui plongent dans des eaux translucides, les vastes plaines plantées d’amandiers et d’oliviers, les criques idylliques accessibles uniquement par la mer ou à pied, et les jolis sentiers de randonnée pédestre de la Serra de Tramuntana, l’île a beaucoup à offrir aux voyageurs en quête d’une nature sauvage et d’authenticité.

Bref, voici mon récit de cette belle échappée sportive et culturelle à Palma de Majorque !

Connaissez-vous Majorque ?
Avez-vous déjà couru une course à l’étranger ?

A très vite, Christelle ♥

Jour 1 / Visite de villages pittoresques et retrait des dossards

Après un check-in rapide à notre hôtel, nous avons filé avec notre guide Nicole (Une super mamie de 74 ans, à l’énergie débordante et aussi passionnée que passionnante !) vers la Serra de Tramuntana, une petite chaîne montagneuse classée au Pratrimoine mondial de l’UNESCO en 2011. Cette partie de Majorque offre une riche variété de paysages : cimes de montagnes, précipices sur la mer, grottes, etc.
Sur le chemin, nous avons pu apprécier les amandiers alignés, les troncs tordus des oliviers millénaires, et une vue époustouflante sur le bleu de la  Méditerranée !  Sachez qu’il y a des GRs ou sentiers de longue distance, des circuits pour pratiquer le nordic walking et des routes de cyclotourisme. Par ailleurs, les évènements de cyclotourisme sont nombreux toute l’année ! 😉

Visite du village de Valldemossa
Valldemossa est un petit village de montagne pittoresque et accueillant, blotti dans les plis de la Serra de Tramuntana. Nous avons déambulé dans ses ruelles en lacet, avec ses maisons de couleur ocre et ses allées charmantes ornées de pots de fleurs, tout en écoutant Nicole nous compter les amours de Chopin Georges Sand. Un must do !

♥ Déjeuner à Port Sóller
Nous avons déjeuné au Port de Sóller, une agréable petite station balnéaire en forme de coquille et à l’ambiance plutôt familiale. Notre restaurant était à quelques pas seulement de la plage, si bien que nous n’avons pas résisté à nous baigner en attendant notre paëlla végétarienne. Elle était délicieuse, et servie dans les règles de l’art !
> Restaurant Es Canyis  – 21 Paseo Platja d’en Repic, 07108 Port De Soller – Tél : 0034 971 631 406

Puis, nous avons pris l’ancien tramway reliant le port au village de Sóller. La promenade était agréable, et elle nous a permis d’apprécier les paysages de la vallée ainsi que les montagnes qui l’entourent. La Serra de Tramuntana est une des destinations préférées des vacanciers, surtout des amateurs de randonnée, de nature, de culture, de sports aquatiques, de gastronomie ou simplement pour se reposer, loin de l ‘affluence touristique d’autres endroits plus connus.

Retrait des dossards
A notre retour à Palma, notre chauffeur nous a déposé au village de la course, en contrebas de la splendide Cathédrale. Pendant un instant, j’ai eu l’impression d’être de retour au lycée : nous avons cherché notre nom sur un panneau d’affichage pour trouver notre numéro de dossard et récupérer notre race bag. À noter quand même, qu’en plus du prix du dossard on nous a demandé 5 euros pour la puce. Essayez d’avoir de l’espèce sur vous, car les DAB sont assez éloignés du village ! 😉
Sachez aussi que le même jour, vous pouvez courir le marathon, le semi-marathon et le 10km de la ville. J’ai hésité avec le 10km, mais Anne m’a assuré que le parcours était plutôt facile (Mais ouiii !) !
Pour les fan de triathlon, sachez aussi que le même weekend a lieu le Triathlon challenge Peguera-Mallorca ! 😉

Sunset et dîner
Vers 18h30, après une petite pause dans nos chambres respectives, nous sommes allées contempler le coucher de soleil depuis la superbe piscine-rooftop de l’hôtel !
Puis, place au dîner chez Ola del Mar, un restaurant de fruits de mers proposant de jolies options sans gluten.
> Ola del Mar – 1 Calle Vicario Joaquín Fuster, Palma de Mallorca – Tél : 0034 971 274 275

Jour 2 / Semi-Marathon de Palma

Départ
Le départ du marathon et semi-marathon était prévu à 9h. Du coup, j’ai retrouvé Anne au petit-déjeuner de l’hôtel à 7h. Nous avons déjeuné léger et avec regret, car le buffet était fastueux tant sur la qualité que sur la quantité : pain sans gluten (à la demande), gaufres, fruits exotiques, assiettes salées à composer, etc., j’aurais vraiment voulu en profiter plus ! 🙁
Après un détour à la chambre pour nous préparer, nous sommes parties pour la ligne de départ (à seulement 1,5km de notre hôtel). Il faisait beau, j’avais enfilé mon équipement fétiche (Flipbelt, short à imprimé palmiers, lunettes de soleil, etc.), et l’ambiance semblait au rendez-vous.
Et puis, sans s’en rendre compte, le départ était donné… J’ai enclenché ma montre en commençant à courir et rangé mon téléphone au plus vite. C’est parti !

La course 
Dès le troisième km, j’ai compris que la chaleur allait me faire souffrir ! Il faisait chaud, et le soleil brillait de mille feux. Fort heureusement, il y avait 5 ravitaillements en eau sur le parcours. Je crois d’ailleurs, que c’est la première fois que je me suis arrêtée à chaque fois ! 😀
La première partie de la course était plutôt cool : de longues lignes droites longeant la plage et le port bordés de palmiers. Tout allait bien jusqu’au 7ème km, où j’ai commencé à éprouver une douleur vive au niveau de mon pied droit. Je me suis arrêtée, car je sentais mon petit orteil littéralement « ronger » l’autre. J’ai dû enlever ma chaussette de compression, aérer mon pied, tout remettre… Bref, 4-5 munies plus tard, j’ai su que je finirais ma course pour la finir et non pas pour me challenger ! J’étais déçue, mais il fallait continuer et rester positive.
Les km se sont enchaînés jusqu’au « terrible » centre historique, ses pavés glissants, ses montées vertigineuses et ses virages à 360°. J’ai continué jusqu’au bout avec cette douleur au niveau du pied. Et puis, finalement la ligne d’arrivée, atteinte en 2h05. J’ai vu le bon côté des choses : j’étais incroyablement chanceuse de pouvoir courir cette course dans ces conditions, un mois d’octobre, et avec cette ambiance (Les courses espagnoles sont tellement plus décomplexées !) ! Et puis, j’ai pris beaucoup de plaisir, surtout sur les 3 derniers km. 🙂

Balade et shopping
Après un bon bain, quelques soins pour mon petit peton (Ma chaussette était pleine de sang !), et une ou deux séances photos pour Anne, nous avons rejoint le centre-ville pour un petit brunch de la victoire et une session shopping. Puis, nous sommes rentrées à l’hôtel au coucher du soleil !

Nous avons logé au tout nouveau hôtel Meliá Palma Bay, situé près de la promenade en bord de mer et à proximité du quartier de Portixol. L’ensemble des lieux a été créé par le célèbre architecte Patxi Mangado. L’hôtel dispose d’un bar sur le toit-terrasse magnifique avec piscine et des vues de 360º sur la ville de Palma, d’un Spa Wellness de 715 m2, et d’une zone fitness… Les chambres sont magnifiques, épurées et conçues pour garantir le soin personnel et le bien-être.
> Hôtel Meliá Palma Bay, 29 Paseo Ingeniero Gabriel Roca, 07014 Palma de Mallorca – Tél : 0034 912 764 747

Photos : Anne&Dubndidu et moi

Shop my running « race pack »

Jour 3 / Visite de Palma, shopping et départ

Palma est une ville très méditerranéenne. Elle possède ce contraste si intéressant entre l’héritage du passé et les dernières percées du monde moderne. Palma est aussi une ville artistique qui a inspirée de nombreux peintres avec sa cathédrale imposante qui domine la baie, ses patios spectaculaires, ses couvents et églises, ses ruelles embrouillées et ombragées en damier…  Pour ce dernier jour, Nicole nous a permis de visiter les rues de la vieille ville tout en écoutant les légendes du passé et en contemplant les les monuments les plus marquants de la ville.

La Cathédrale de Majorque
La Cathédrale de Palma de Majorque reçoit aussi le nom de « La Seu » (= le siège). On la connait aussi comme la cathédrale de la mer (car elle en est très proche), de la lumière (projetée dans 87 baies vitrées et 7 rosaces) et de l’espace (l’église gothique qui, avec moins de pierre, dispose de plus d’espace). Ce chef d’oeuvre est considéré comme la quatrième église la plus belle du monde ! Nous sommes restées longtemps à écouter l’histoire de sa construction, intrinsèquement  liée à celle de Majorque. 🙂

Shopping
Par manque de temps, nous n’avons pas pu explorer toutes les boutiques et échoppes de Palma. Néanmoins, s’il y en a une qui m’a vraiment marquée c’est bien Rialto Living : un concept-store vitrine de l’époque, un vrai lieu de vie voué à la mode et à la maison, et flanqué d’une cantine chic ! Il s’agit de la version majorquine de notre Merci. 😉
Nous y avons déjeuné (options végétariennes et sans gluten) avant de rejoindre l’aéroport. Ma salade était succulente ! 
> Rialto Living – 3 Carrer de Sant Feliu, 07012 Palma – Tél : 0034 912 713 331

*Merci à l’Office du Tourisme des Iles Baléares, à Francisca, à notre merveilleuse guide Nicole et à Marjolaine pour ces 3 jours magiques ! 

Shop mon look

Vous aimerez aussi :
Formentera
Barcelone Express

Vous aimerez aussi

2 Commentaires

  • Répondre Magali 24/10/2017 at 110405

    Merci pour ce petit reportage photos, elles sont très lumineuses et cela me donne vraiment envie d’y aller.
    Bravo pour ta course.

  • Répondre Laurence 25/10/2017 at 110205

    Merci pour ce récit.
    Après la découverte de Minorque l’an dernier, Ibiza et Formentera cette année, ton billet me donne envie de continuer l’exploration des îles Baléares avec Majorque puisque tu confirmes qu’on peut ne pas être entouré que de tourisme de masse.
    Bravo pour ton semi, je vais courir mon premier le 4 mars prochain à Paris 🙂 en attendant un jour, comme toi, de combiner voyages et courses – comme toi celui de Formentera me dirait bien aussi 😉

  • Laisser un commentaire