Fitness Running Sports

Mon Training Diary #5

30/11/2015

J-1 avant décembre et ses festivités… Cette année, j’ai envie de remonter le temps, chasser les secondes, recycler les minutes, et revivre ces dernières semaines. Je coure après ce temps que j’ai n’ai manifestement plus… J’ai l’impression d’engloutir une tonne de connaissances, sans avoir le temps de les digérer. J’ai l’impression d’être submergée par le travail et les échéances. Mon corps est fatigué; Il tiraille de partout, et se rebelle dès que je lui en demande un peu trop. D’ailleurs, j’ai considérablement augmenté mes heures de sommeil. Je dors tous les après-midis (lorsque je le peux) avant de retourner travailler en club. Je me colle des patchs chauffants et décontractants un peu partout, pour soulager les douleurs musculaires/articulaires. Je me supplémente en vitamines D, etc. Je mange plus… Bref, l’hiver est bel est bien là !

N’allez pas croire que je suis démotivée ou que je regrette déjà de m’être engagée dans cette formation*! 😀 Je suis juste fatiguée et stressée. J’ai peur de ne pas réussir, lorsque je vois tout le chemin qu’il me reste à parcourir. En même temps, je me rends compte qu’il ne me reste plus beaucoup de temps pour apprendre et m’améliorer. Je me sens de plus en plus à l’aise lorsque je donne des cours, mais ce n’est pas parfait; Je n’ai toujours pas complètement la musique, et j’oublie encore de donner certaines informations essentielles. Pour moi, ces « posturaux obligatoires » (consignes pour bien réaliser un mouvement) me semblent logiques…, mais je me rends bien compte que la plupart des personnes qui suivent mon cours n’y pensent pas/ne savent pas.
Le Fitness n’a plus le même « goût » une fois que l’on est passé de l’autre côté; Il est moins fun… C’est la satisfaction des adhérents/clients, un sourire, un retour positif, qui le rend beau et fun. Alors, je stresse avant chaque cours ! Sera-t-il à la hauteur ? Est-ce que nous prendrons du plaisir à faire du sport ensemble ?

Je pense que vous commencez à vous rendre compte -et je l’espère- que, devenir coach sportif n’est pas aussi facile que ce que l’on s’imagine. Il faut être bon partout, être fort physiquement et psychologiquement, et se remettre en question tout le temps. Et puis, le corps parfois, décide qu’il n’a pas envie ou qu’il ne peut plus suivre…

Il y a deux semaines, je suis tombée malade…au moment même où je devais passer des épreuves physiques et théoriques ! Le mercredi matin, je commençais par mon épreuve de musculation. J’avais choisi l' »endurance de force », avec 50 répétitions à effectuer en développé couché et en squat. Pour moi, il s’agissait d’une simple « formalité », puisque j’y arrivais dès le début de l’année. Quelques jours avant, j’ai vérifié que je les « passais » encore…
Le matin de mes tests, je me suis levée avec cette sensation d’avoir veillé et bu toute la nuit. J’avais « les muscles en coton », j’étais super fatiguée et stressée. J’ai réussi à réaliser mes 50 reps. en squat, mais pas en développé couché ! Sur ce dernier mouvement, j’ai bloqué à 41 ! Vous n’imaginez pas à quel point j’étais étonnée, déçue et triste de ce résultat. Je ne comprenais pas pourquoi je ne sentais plus rien… 🙁 Je suis rentrée chez moi, les larmes aux yeux, et le lendemain je ne pouvais plus respirer ni parler. J’étais malade, et mon corps avait essayé de me le faire comprendre la veille. Autant vous dire que mes examens n’ont pas été un franc succès. Cependant, je me félicite d’y être allée, malgré la fièvre et la fatigue !

La morale ? Elle rejoint mon article sur la récupération « Combien de temps faut-il aux muscles pour récupérer ?« . Parfois, il faut savoir écouter les signaux envoyés par son corps ! Le corps est notre ami, notre allié, notre arme dans la performance, la clé de notre bien-être. Apprenons à le comprendre, et à le respecter ! Pour ma part, mon plus grand défi cette année, sera de demander à mon corps d’aller peut-être au-delà de ses capacités ou de ce qu’il a envie de faire sur le moment. Il aura des moments de faiblesses comme il y a deux semaines, mais je sais qu’il ne me lâchera pas !

Cet article peut vous paraître un peu décousu, mais je voulais simplement vous faire part de mes échecs, mes doutes, etc., pour vous montrer qu’il est tout à fait normal de ressentir des moments de faiblesse à l’arrivée de l’hiverEt puis, c’est aussi pour vous dire qu’il ne faut pas abandonner ! Ne lâchez rien ! <3 😉

Je vous embrasse très fort mes beautés, et je vous donne rendez-vous dans deux semaines, pour un nouveau volet de Mon Training Diary ! ♥

xx. ◊ Christelle

*Piqûre de rappel pour ceux/celles qui nous rejoignent… 😉 Cette année, j’ai décidé de reprendre mes études, et de suivre une formation de 11 mois (BPJEPS AGFF = brevêt Professionnel des activités gymniques de la forme et de la force) pour devenir coach sportif. À la clé, un diplôme me permettant de dispenser/d’encadrer/d’animer des cours collectifs et de coacher sur un plateau de musculation/en extérieur, etc. En somme, il s’agit d’une petite parenthèse « sportive » de 11 mois, et dont vous pouvez découvrir les détails ici !

Photos: MTC.

Photos prises au « Miroir d’eau » lors de mon week-end bordelais ! 😉

Je porte: Sweat à Capuche de Training Nike Pro Hyperwarm LimitlessCollant de Training Nike ProChaussures de Training Nike Air Zoom Fit Agility 2.

Vous aimerez aussi :
Mon Training Diary #4
Mon Training Diary #3
Mon Training Diary #2
Mon Training Diary #1

Vous aimerez aussi

4 Commentaires

  • Répondre Marie / Madeleines plumes 30/11/2015 at 111105

    J’ai une amie qui l’année dernière s’est lancée dans le même défi que toi. Reprendre ses études pour devenir coach. Ca a été comme pour toi une année très difficile mais elle n’en regrette pas une seconde. Courage et un grand bravo pour te remettre ainsi en question !

  • Répondre Marine 30/11/2015 at 111105

    Quel courage d’y être allée malgré ta maladie!! Tu m’impressionnes toujours par ta volonté. Bon courage pour la suite, vu ton investissement et ta motivation, cela ne pourra que bien se passer 🙂

  • Répondre Kris 03/12/2015 at 111005

    Bravo pour cette volonté et ce courage
    Cependant petit bémol quand tu dis: « Cependant, je me félicite d’y être allée, malgré la fièvre et la fatigue ! ».
    Ba non quand on a de la fièvre on n´y va pas, c ´est trop dangereux !! Et le corps met beaucoup plus de temps à se remettre… Il faut savoir dire stop et s´arrêter quand le corps est malade. J´ai du annuler 2 semi cette année parce que j´étais malade, le jour J c´est dur d´accepter « la defaite » mais la santé est plus importante selon moi.
    Il ne faut pas se rendre malade tout de même, même si je comprends ta décision…
    J´espère que tu aura un peu de vacances pour te reposer ce mois ci et fais attention à toi 🙂

  • Répondre Madinelle 05/12/2015 at 111205

    Merci pour cet article très sincère. Je partage ta façon de penser sur les échecs et les baisses de morales. Il faut les surmonter. Cependant c’est vraiment très courageux de ta part d’avoir été à tes examens même étant malade. écouter son corps çà reste quelques choses difficile pour moi car c’est toujours après coup que je me rends compte des signes que j’ai eu et que j’aurais dû écouter!! Bonne journée 🙂

  • Laisser un commentaire