Browsing Tag

Voyage

Espagne Europe Running Voyages

Palma de Majorque : Echappée Sportive & Culturelle

24/10/2017

Presque 10 jours se sont écoulés depuis notre escapade sportive (avec Anne) à Palma de Majorque. Me re-plonger dans ces photos et souvenirs est un pur bonheur ! 🙂

Cela faisait un moment que Majorque me faisait de l’oeil, mais je dois dire que j’avais un peu peur de tout ce que j’entendais à son sujet : tourisme de masse, barres d’hôtels dégradant le paysage, comportement irrespectueux de certains touristes, etc. Et puis, j’ai laissé mes a priori à Paris pour la découvrir autrement -et grâce à notre guide Nicole-.

Majorque est une destination « nature » pleine de charme lorsqu’on prend le temps de la découvrir. Entre ses majestueuses falaises calcaires qui plongent dans des eaux translucides, les vastes plaines plantées d’amandiers et d’oliviers, les criques idylliques accessibles uniquement par la mer ou à pied, et les jolis sentiers de randonnée pédestre de la Serra de Tramuntana, l’île a beaucoup à offrir aux voyageurs en quête d’une nature sauvage et d’authenticité.

Bref, voici mon récit de cette belle échappée sportive et culturelle à Palma de Majorque !

Connaissez-vous Majorque ?
Avez-vous déjà couru une course à l’étranger ?

A très vite, Christelle ♥

Jour 1 / Visite de villages pittoresques et retrait des dossards

Après un check-in rapide à notre hôtel, nous avons filé avec notre guide Nicole (Une super mamie de 74 ans, à l’énergie débordante et aussi passionnée que passionnante !) vers la Serra de Tramuntana, une petite chaîne montagneuse classée au Pratrimoine mondial de l’UNESCO en 2011. Cette partie de Majorque offre une riche variété de paysages : cimes de montagnes, précipices sur la mer, grottes, etc.
Sur le chemin, nous avons pu apprécier les amandiers alignés, les troncs tordus des oliviers millénaires, et une vue époustouflante sur le bleu de la  Méditerranée !  Sachez qu’il y a des GRs ou sentiers de longue distance, des circuits pour pratiquer le nordic walking et des routes de cyclotourisme. Par ailleurs, les évènements de cyclotourisme sont nombreux toute l’année ! 😉

Visite du village de Valldemossa
Valldemossa est un petit village de montagne pittoresque et accueillant, blotti dans les plis de la Serra de Tramuntana. Nous avons déambulé dans ses ruelles en lacet, avec ses maisons de couleur ocre et ses allées charmantes ornées de pots de fleurs, tout en écoutant Nicole nous compter les amours de Chopin Georges Sand. Un must do !

♥ Déjeuner à Port Sóller
Nous avons déjeuné au Port de Sóller, une agréable petite station balnéaire en forme de coquille et à l’ambiance plutôt familiale. Notre restaurant était à quelques pas seulement de la plage, si bien que nous n’avons pas résisté à nous baigner en attendant notre paëlla végétarienne. Elle était délicieuse, et servie dans les règles de l’art !
> Restaurant Es Canyis  – 21 Paseo Platja d’en Repic, 07108 Port De Soller – Tél : 0034 971 631 406

Puis, nous avons pris l’ancien tramway reliant le port au village de Sóller. La promenade était agréable, et elle nous a permis d’apprécier les paysages de la vallée ainsi que les montagnes qui l’entourent. La Serra de Tramuntana est une des destinations préférées des vacanciers, surtout des amateurs de randonnée, de nature, de culture, de sports aquatiques, de gastronomie ou simplement pour se reposer, loin de l ‘affluence touristique d’autres endroits plus connus.

Retrait des dossards
A notre retour à Palma, notre chauffeur nous a déposé au village de la course, en contrebas de la splendide Cathédrale. Pendant un instant, j’ai eu l’impression d’être de retour au lycée : nous avons cherché notre nom sur un panneau d’affichage pour trouver notre numéro de dossard et récupérer notre race bag. À noter quand même, qu’en plus du prix du dossard on nous a demandé 5 euros pour la puce. Essayez d’avoir de l’espèce sur vous, car les DAB sont assez éloignés du village ! 😉
Sachez aussi que le même jour, vous pouvez courir le marathon, le semi-marathon et le 10km de la ville. J’ai hésité avec le 10km, mais Anne m’a assuré que le parcours était plutôt facile (Mais ouiii !) !
Pour les fan de triathlon, sachez aussi que le même weekend a lieu le Triathlon challenge Peguera-Mallorca ! 😉

Sunset et dîner
Vers 18h30, après une petite pause dans nos chambres respectives, nous sommes allées contempler le coucher de soleil depuis la superbe piscine-rooftop de l’hôtel !
Puis, place au dîner chez Ola del Mar, un restaurant de fruits de mers proposant de jolies options sans gluten.
> Ola del Mar – 1 Calle Vicario Joaquín Fuster, Palma de Mallorca – Tél : 0034 971 274 275

Jour 2 / Semi-Marathon de Palma

Départ
Le départ du marathon et semi-marathon était prévu à 9h. Du coup, j’ai retrouvé Anne au petit-déjeuner de l’hôtel à 7h. Nous avons déjeuné léger et avec regret, car le buffet était fastueux tant sur la qualité que sur la quantité : pain sans gluten (à la demande), gaufres, fruits exotiques, assiettes salées à composer, etc., j’aurais vraiment voulu en profiter plus ! 🙁
Après un détour à la chambre pour nous préparer, nous sommes parties pour la ligne de départ (à seulement 1,5km de notre hôtel). Il faisait beau, j’avais enfilé mon équipement fétiche (Flipbelt, short à imprimé palmiers, lunettes de soleil, etc.), et l’ambiance semblait au rendez-vous.
Et puis, sans s’en rendre compte, le départ était donné… J’ai enclenché ma montre en commençant à courir et rangé mon téléphone au plus vite. C’est parti !

La course 
Dès le troisième km, j’ai compris que la chaleur allait me faire souffrir ! Il faisait chaud, et le soleil brillait de mille feux. Fort heureusement, il y avait 5 ravitaillements en eau sur le parcours. Je crois d’ailleurs, que c’est la première fois que je me suis arrêtée à chaque fois ! 😀
La première partie de la course était plutôt cool : de longues lignes droites longeant la plage et le port bordés de palmiers. Tout allait bien jusqu’au 7ème km, où j’ai commencé à éprouver une douleur vive au niveau de mon pied droit. Je me suis arrêtée, car je sentais mon petit orteil littéralement « ronger » l’autre. J’ai dû enlever ma chaussette de compression, aérer mon pied, tout remettre… Bref, 4-5 munies plus tard, j’ai su que je finirais ma course pour la finir et non pas pour me challenger ! J’étais déçue, mais il fallait continuer et rester positive.
Les km se sont enchaînés jusqu’au « terrible » centre historique, ses pavés glissants, ses montées vertigineuses et ses virages à 360°. J’ai continué jusqu’au bout avec cette douleur au niveau du pied. Et puis, finalement la ligne d’arrivée, atteinte en 2h05. J’ai vu le bon côté des choses : j’étais incroyablement chanceuse de pouvoir courir cette course dans ces conditions, un mois d’octobre, et avec cette ambiance (Les courses espagnoles sont tellement plus décomplexées !) ! Et puis, j’ai pris beaucoup de plaisir, surtout sur les 3 derniers km. 🙂

Balade et shopping
Après un bon bain, quelques soins pour mon petit peton (Ma chaussette était pleine de sang !), et une ou deux séances photos pour Anne, nous avons rejoint le centre-ville pour un petit brunch de la victoire et une session shopping. Puis, nous sommes rentrées à l’hôtel au coucher du soleil !

Nous avons logé au tout nouveau hôtel Meliá Palma Bay, situé près de la promenade en bord de mer et à proximité du quartier de Portixol. L’ensemble des lieux a été créé par le célèbre architecte Patxi Mangado. L’hôtel dispose d’un bar sur le toit-terrasse magnifique avec piscine et des vues de 360º sur la ville de Palma, d’un Spa Wellness de 715 m2, et d’une zone fitness… Les chambres sont magnifiques, épurées et conçues pour garantir le soin personnel et le bien-être.
> Hôtel Meliá Palma Bay, 29 Paseo Ingeniero Gabriel Roca, 07014 Palma de Mallorca – Tél : 0034 912 764 747

Photos : Anne&Dubndidu et moi

Shop my running « race pack »

Jour 3 / Visite de Palma, shopping et départ

Palma est une ville très méditerranéenne. Elle possède ce contraste si intéressant entre l’héritage du passé et les dernières percées du monde moderne. Palma est aussi une ville artistique qui a inspirée de nombreux peintres avec sa cathédrale imposante qui domine la baie, ses patios spectaculaires, ses couvents et églises, ses ruelles embrouillées et ombragées en damier…  Pour ce dernier jour, Nicole nous a permis de visiter les rues de la vieille ville tout en écoutant les légendes du passé et en contemplant les les monuments les plus marquants de la ville.

La Cathédrale de Majorque
La Cathédrale de Palma de Majorque reçoit aussi le nom de « La Seu » (= le siège). On la connait aussi comme la cathédrale de la mer (car elle en est très proche), de la lumière (projetée dans 87 baies vitrées et 7 rosaces) et de l’espace (l’église gothique qui, avec moins de pierre, dispose de plus d’espace). Ce chef d’oeuvre est considéré comme la quatrième église la plus belle du monde ! Nous sommes restées longtemps à écouter l’histoire de sa construction, intrinsèquement  liée à celle de Majorque. 🙂

Shopping
Par manque de temps, nous n’avons pas pu explorer toutes les boutiques et échoppes de Palma. Néanmoins, s’il y en a une qui m’a vraiment marquée c’est bien Rialto Living : un concept-store vitrine de l’époque, un vrai lieu de vie voué à la mode et à la maison, et flanqué d’une cantine chic ! Il s’agit de la version majorquine de notre Merci. 😉
Nous y avons déjeuné (options végétariennes et sans gluten) avant de rejoindre l’aéroport. Ma salade était succulente ! 
> Rialto Living – 3 Carrer de Sant Feliu, 07012 Palma – Tél : 0034 912 713 331

*Merci à l’Office du Tourisme des Iles Baléares, à Francisca, à notre merveilleuse guide Nicole et à Marjolaine pour ces 3 jours magiques ! 

Shop mon look

Vous aimerez aussi :
Formentera
Barcelone Express

Dress code Mode Voyages

Dernière lueur d’été

23/10/2017

Il y a des souvenirs qui restent gravés dans la mémoire la peau pour toujours. Malgré mes nombreux déplacements et voyages, je me surprends à repenser à certains pays, lieux, hôtels, où je suis allée il y a bien longtemps. Ces souvenirs me sont si intenses, si doux qu’ils me paraissent réels/actuels. Ils font partie de moi, de mon histoire et de mon avenir. Néanmoins, je ne peux m’empêcher de me demander pourquoi mon esprit a choisi de retenir CES souvenirs-là et pas d’autres. Qu’ont-ils de si précieux pour moi ?

Après réflexion, je pense qu’ils sont « mes pensées agréables »*, qui me donnent des ailes lorsque je suis d’humeur sombre et chagrine, qui me rappellent ce que la vie offre de plus beau : des rencontres avec l’autre ! L’autre peut-être la Nature, un animal, une personne, une âme soeur.

Voici quelques souvenirs de voyage rapportés dans mes valises, et qui m’aident à supporter les jours sans :

Ma rencontre avec Adrian, le pêcheur romantique de Rio Lagartos au Mexique. Vous pouvez re-lire mon récit sous ce lien. 😉
Ma plongée dans le « grand bleu » calédonien près du Phare Amédée. Vous pouvez re-lire mon récit sous ce lien. 😉
La première fois que j’ai essayé le Bodysurf (= l’art de prendre la vague). Je ne me suis jamais sentie autant en osmose avec l’océan. Le récit, bientôt !

Nous avons photographié cette tenue quelques heures après le semi-marathon de Palma. Je n’étais pas maquillée, j’avais laissé mes cheveux sécher au vent, et nous nous promenions près de la belle Cathédrale qui surplombe la ville. Je ressens encore ce soleil chaleureux sur mon corps, comme des paillettes lancées partout sur ma peau et autour de moi. J’étais presque aveuglée par leurs reflets. C’était si bon, car je savais qu’il s’agissait sûrement de la dernière lueur d’été de 2017 !

A très vite, Christelle ♥

*Petit clin d’oeil au film Hook qui a bercé mon enfance ! 😉

Photos : Anne&Dubndidu

Crosena Swing Dress in Gypsy Rose – Motel Rocks
Ultra Boost X "Easy Blue" – Adidas  Performance via Zalando

 

♥ Devenez Fan de ma Page Facebook ♥

Vous aimerez aussi :
Nuisette Rocks
Dompteuse de fleurs sauvages

Europe Sans Gluten Voyages

Formentera

27/08/2017

FomenteraEncore un article resté en suspens ! 😀 Mieux vaut le prendre avec le sourire, n’est-ce-pas ? Les photos étaient prêtes, et pourtant, je n’ai pas réussi à m’y mettre.
Les articles « voyage » sont ceux qui me prennent le plus de temps. Il faut se rappeler des adresses découvertes par hasard, trier les milliers de photos prises un peu n’importe comment, noter les petites anecdotes qui « font toute la différence », et surtout ne pas trop tarder à écrire car les souvenirs s’estompent vite !

En mai dernier, j’ai eu la chance de séjourner quelques jours à Formentera pour fêter mes 30 ans. Cette petite île des Baléares a toujours vécu dans l’ombre d’Ibiza, à moins de 30 de minutes en bateau. Moins festive, moins glamour mais tellement plus authentique, plus bohème; Je voulais absolument découvrir cette petite perle préservée de la Méditerranée, digne héritière de la vague hippie des années 60 !

Du haut de ses 82 km², la petite île aligne pas moins de 20 kilomètres de belles plages de sable blanc bordées d’eaux turquoises, singulièrement préservées des complexes immobiliers qui ont eu raison de si jolis rivages chez ses voisines (Ibiza et Majorque). Et pour cause, Formentera est le temple des posidonies, ces plantes aquatiques classées au Patrimoine mondial de l’Unesco qui nettoient en douceur les eaux tout en laissant passer le sable. Leur préservation a repoussé l’urbanisation pour laisser place à un véritable havre de paix hippie-chic ! 🙂

Les paysages de Formentera sont à couper le souffle, et présentent ce que la Méditerranée a de mieux : des eaux turquoises filtrées naturellement, des plages de sables fins à perte de vue, des salines qui figurent depuis 1999 au patrimoine mondial de l’Unesco, des falaises accidentées, des villages assoupis autour de leur Eglise, et ce charme méditerranéen entre cabanes de pêcheurs et restaurants humant bon la cuisine à l’huile d’olive. Pendant ces quelques jours, le temps s’est arrêté; Tout me semblait loin, plus rien avait d’importance. C’était si bon !

Formentera est bel est bien « le dernier paradis méditerranéen » car elle a su conjuguer tourisme et protection de l’environnement avec brio ! Je vous conseille vraiment d’y faire un tour pour y découvrir tout le sens du mot « farniente ». 😉

Aujourd’hui, je vous propose donc de m’accompagner pour une virée à Formentera !

Avez-vous déjà visité cette île des Baléares  ? 

A très vite, ♥ Christelle

Comment y aller ?

Formentera ne possède pas d’aéroport. Le seul moyen d’accès se fait par voie maritime, histoire de la rendre encore plus désirable ! 😉 Pour s’y rendre, il faut atterrir à Ibiza et prendre le bateau jusqu’au port La Savina. Les vols directs depuis/vers Ibiza sont quotidiens durant la haute saison (Nous avons choisi Transavia.). Les compagnies Trasmapi (passagers), et Baleària (passagers + véhicules) assurent chaque jour plusieurs liaisons entre le port d’Ibiza et celui de La Savina. Les plus rapides effectuent le trajet en 20 minutes… 😉

Comment circuler ?

Bien que Formentera soit une petite (seulement 17 kilomètres de long), il est préférable de louer un moyen de transport pour découvrir l’île par vous-même -et en toute liberté- pendant votre séjour. Nous avons opté pour un scooter loué à notre arrivée à La Savina (Le scooter a été livré à notre hôtel le lendemain matin.). Néanmoins, Formentera offre un cadre idéal pour les amateurs/trices de vélo avec ces 32 km de « chemins verts ». Vous pouvez les retrouvez en intégralité ici ! 😉

Pour dormir ?

♥♥ Tropicana Ibiza Suites
Situé à 200 m de la Playa d’En Bossa, cet hôtel rappelle la fraîcheur, l’élégance et le « tropical mood » du quartier Art Déco de Miami (Les photos parlent d’elles-mêmes !). Nous y sommes restés une journée, le temps de s’imprégner de l’esprit festif d’Ibiza, et surtout d’embarquer pour Formentera.
> Calle Dressa Tanit 10, Sant Josep de sa Talaia, Illes Balears, Espagne.

♥♥♥ Hôtel Es Marès
Cet hôtel contemporain tire son nom de la roche présente sur toute l’île de Formentera : le grès. Faisant partie intégrante de l’architecture de l’hôtel, elle contribue à son minimaliste élégant. La chambre de blanc immaculé, le spa en pierres naturelles (Il comprend hammam, sauna et bain à remous.), la salle de fitness bien équipée, la piscine extérieure, le petit-déjeuner buffet proposant des options sans gluten, etc., tout invite au calme et à la sérénité !
> Carrer Santa Maria 15, San Francisco Javier, Illes Balears, Espagne.

Que ramener de son voyage ?

♥♥ Du sel liquide de Formentera. Vendu sous forme de spray, il est meilleur pour la santé car pauvre en sodium. 😉 Nous en avons trouvé dans une petite boulangerie de La Savina (Je ne me rappelle plus du nom.), et une épicerie à quelques mètres de notre hôtel Es Marès à San Francisco Javier.

Des espadrilles Alma Gemela 100% locales. Cette boutique décorée selon l’inspiration méditerranéenne, propose une collection de vêtements et d’accessoires locaux uniques.

Du miel biologique de Formentera, clair et ambré !

Des bijoux artisanaux du Marché « hippie » de La Mola. Ce marché est le seul de l’île où tous les exposants sont tous de vrais artisans/artistes. Il a lieu de mai à octobre, les mercredis et dimanches de 16h à 22h.

À faire / à voir

→ Se perdre dans les ruelles immaculées -bordées d’échoppes hippies- de Sant Francesc Xavier.

♥♥♥ Regarder le soleil se coucher face au phare du Cap de Barbaria. Ce phare est certainement un lieu clef de Formentera à ne manquer pour rien au monde. On ne sait pas si c’est vraiment le phare qui attire les visiteurs ou bien si c’est le chemin qui y mène… Les paysages semblent tout droit sortis d’un roman ! 🙂

♥♥♥ Formentera possède plus de 20 km de plages de sable blanc aux eaux limpides dans une gamme de bleus surprenants. 🙂 Mes préférées sont : Cala Saona (Plage familiale réputée pour ses roches rouges qui l’entourent.), Platja de Ses Illetes (La plus célèbre plage de Formentera grâce à ses eaux cristallines et à son sable mélangeant les nuances de rose.), Es Cavall d’En Borras (Plage située entre le port et la plage de Ses Illetes, accueillant quotidiennement le traditionnel rite de la « puesta de sol ».), Calò des Mort

Contempler le « bout du monde » au phare de La Mola, situé à l’extrême Est de l’île; La promenade inoubliable (une montée raide en lacets le long d’une route encadrée de pins), on tombe sur Pilar,- se termine par une vue imprenable depuis les falaises de La Mola. A côté se trouve un monolithe en l’honneur de l’écrivain Jules Verne qui mentionna le phare dans son livre « Hector Servadac – Voyages et Aventures à travers le Monde Solaire ».

Faire escale au restaurant El Mirador (sur le chemin de La Mola) et profiter de la magnifique terrasse avec vue panoramique sur toute l’île ! Nous avons pris un petit « cafe con hielo » (= café glacé) qui s’est éternisé.
> Carretera 820 Km La Mola, 07872 Formentera, Illes Balears, Espagne.

Profiter de son séjour pour participer à l’un des évènements sportifs de l’île. Mon rêve serait de participer au semi-marathon ! 😉

Quelques adresses pour bouger et manger (GF)…

Il en manque sûrement quelques unes, mais l’essentiel est là ! 😉

Cafè Matinal
Véritable institution à Formentera, cette petite adresse dissimulée au détour d’une ruelle piétonne est spécialisée dans les  brunchs et petits-déjeuners homemade.
> Carrer de l’Arxiduc Lluís Salvador 18, San Francisco Javier, Illes Balears, Espagne.

Ca Na Joana
Restaurant gourmet et élégant, qui met à l’honneur les produits frais et locaux. Nous y avons dîné -aux chandelles- pour mon anniversaire… Je vous recommande le mi-cuit au chocolat ! 😀
> Carrer de Berenguer Renart 2, San Francisco Javier, Illes Balears, Espagne.

♥♥ Integral
Unique restaurant végétarien, végatalien et « gluten-free friendly » de l’île; Au menu, un jus green pressé à froid devant vous, des salades inventives, et une crêpe sans gluten fourrée à la pâte de cacao maison !
> Carrer de s’Espalmador 39, Es Pujols, Illes Balears, Espagne.

Japoneria Bufambo
Excellent japonais créatif, dans un cadre charmant et intimiste.
> Carrer d’Eivissa 6, San Francisco Javier, Illes Balears, Espagne.

Pizza Pazza
Le tout premier restaurant italien de l’île, et le seul à proposer de pizzas sans gluten. 😉
> Carrer de s’Espalmador 46, Es Pujols, Illes Balears, Espagne.

Vous aimerez aussi :
Hola Madrid !
Ilots du bout du monde
L’Ile des Pins

Dress code Mode Voyages

Pirate

30/05/2017

Ah Formentera ! 🙂 La « petite perle » préservée de la Méditerranée m’a séduit par sa beauté sauvage.
Fomentera invite à naviguer hors du temps, comme l’ont fait avant moi les artistes et rêveurs du monde entier, venus débusquer le dernier coin de paradis méditerranéen. Eclaboussée d’une mer cristalline, l’île dissimule tantôt des criques sauvages et calanques érodées par les vents, tantôt des plages alanguies inondées de camaïeux turquoise. Pendant quelques jours, j’ai vécu la « robinsonnade » parfaite, loin de tout et avec vue sur toute la Méditerranée.

Durant mes études de Lettres, j’ai « rêvé » et étudié ce mythe de l’île déserte où l’Homme doit lutter pour survivre face à une nature hostile et sauvage… La robinsonnade* est une obsession pour moi; Elle me fait penser à ma vie d’avant (mon enfance en Nouvelle-Calédonie), elle me rappelle d’où je viens, et elle me pousse à oser toujours plus.

Je ne sais pas pourquoi, mais ce shooting improvisé sur les rochers me fait penser aux aventures de Robinson Crusoé… Ici, pas de maquillage, pas de mise en scène. J’ai posé sans poser, sans me poser de questions. J’étais tout simplement heureuse de fêter mes 30 ans là-bas, sur cette île bohème aux traditions séculaires et aux cultures cosmopolites.

Ce jour-là, je portais une robe « pirate » Zara légère et douce, et des sandales en corde (je vous en reparlerai très vite ! 😉 ); Le combo parfait pour explorer l’île et découvrir tous ses trésors ! 😀

Que pensez-vous de ce look « Pirate » ?

A très vite, Christelle ♥


*Le mot  »robinsonnade » a été fondé sur le nom du héros du roman de Daniel Defoe, Robinson Crusoé (1719). Il s’agitLa robinsonnade est un genre littéraire né au XVIIIe siècle, un siècle qui s’interroge de façon aiguë sur le débat philosophique nature / culture.

Photos : Mehdi Têtard

Robe avec Manches Volantées – Zara
Baskets LCS R Flow W Nappe Vichy – le coq sportif
Sandales en Corde Torsadée TOE JOE – Nomadic State Of Mind via monshowroom.com
Bijou d'Oreille – H&M
Lunettes de Soleil Coachella – Roxy
Petit Panier en Osier - Sans Marque

 ♥ Devenez Fan de ma Page Facebook ♥

Vous aimerez aussi :
Little India
Over the Rainbow

Running Sports Voyages

Rugby et Tourisme à Edimbourg avec Under Armour

21/05/2017

La semaine dernière, Under Armour -la marque de vêtements de sport US spécialisée dans la « performance »- m’a permis de vivre une expérience sportive exaltante, en m’invitant à la finale de la Champions Cup* 2017. Cette année, l’évènement avait lieu à Edimbourg, en Ecosse. 🙂

Le vendredi matin, nous avons retrouvé (avec Mehdi) toute la « Team UA » à l’aéroport Charles de Gaulle…, direction Edimbourg. Après un déjeuner rapide à l’hôtel, nous avons sauté dans le premier taxi pour nous rendre au Murrayfield Stadium. La finale avait lieu à 17h pétantes ! J’étais heureuse et je me suis volontiers laissée gagner par l’enthousiasme des supporters, venus de loin pour encourager l’ASM Clermont Auvergne. Cela m’a rappelé mes 18 ans, la Nouvelle-Zélande et mon séjour incroyable chez les « Kiwis ». Après mon Baccalauréat, j’y ai passé quelques mois pour approfondir mes connaissances en anglais… Je vivais à Christchurch, en « terre Rugby »**. C’est là-bas que je suis « tombée dedans » ! J’ai appris à aimer, supporter, vivre le rugby chaque semaine, devant ma télévision ou au stade. C’était magique de voir toute une ville battre à l’unisson les soirs de match ! C’est vraiment ça le rugby : un sport collectif qui rassemble !

Samedi, dans un Murrayfield garni de drapeaux jaunes (cette finale opposait l’ASM Clermont Auvergne -sponsorisé par Under Armour- au Saracens Football Club), le ton a été donné dès les premières minutes : les Saracens étaient incisifs, au-dessus. Néanmoins, les français n’ont pas démérité et nous ont régalé de quelques belles actions. C’était vraiment agréable de revivre le rugby de cette façon ! Nous étions entourés d’une Yellow Army (= supporters de l’ASM) passionnée, généreuse et bienveillante. J’ai passé un excellemment moment sportif ! 🙂

Suite à cette finale, le titre de champion d’Europe de rugby à XV a encore une fois été décroché par les Saracens (28-17). Deux fois Toulon, une fois contre les Saracens : Clermont n’a décidément pas de chance en Coupe d’Europe. Il s’agit de la troisième finale perdue en 5 saisons !


*L’European Rugby Champions Cup (depuis 2014) est la plus importante compétition interclubs de rugby à XV disputée en Europe chaque année par les équipes des Six Nations (Angleterre, Écosse, France, Irlande, Italie et pays de Galles). Cette année, la compétition s’est déroulée du  au , date de la finale au Murrayfield Stadium d’Edimbourg. 😉
**Chef-lieu des Crusaders (anciennement les Canterbury Crusaders). Il s’agit d’une franchise néo-zélandaise de rugby à XV qui est basée à Christchurch et qui évolue dans le Super Rugby. Les Crusaders sont l’équipe la plus titrée dans cette compétition !

Le lendemain du match, nous avons décidé de courir à la découverte d’Edimbourg. J’aime particulièrement ces « runs touristiques », car ils me permettent de voir beaucoup de choses en peu de temps -surtout lorsque je n’ai pas beaucoup de temps- ! Il faisait beau et frais, comme une journée de printemps. 🙂

Sur le chemin du retour, je me suis arrêtée dans un supermarché pour faire un tour au rayon sans gluten. Quelle Surprise ! 🙂 La partie guilt-free était immense et bien fournie. J’ai pu acheter quelques produits que j’avais envie de tester depuis longtemps, mais indisponibles en France. 🙂

Après une bonne douche, nous avons profité de l’après-midi pour nous balader un peu. Edimbourg est une ville charmante et captivante, avec ses bâtiments médiévaux, ses ruelles étroites qui composent la vieille ville et l’élégant style géorgien de la nouvelle ville. 🙂 Nous avons parcouru la fameuse rue du Royal Mile, admiré le Palais de Holyrioodhouse du XVIIe siècle, le bâtiment moderne du parlement et Arthur’s Seat, ainsi que le volcan éteint qui surplombe la ville, et nous avons même visité le « fameux » Castle d’Edimbourg ! Et puis nous avons déjeuner au soleil, avant de repartir pour Paris.

Pour manger sans gluten

Pumpkin Brown – Cantine détox raw, vegan et sans gluten, spécialisée en superfoods ! 🙂 Je vous conseille vraiment de smoothie bowl arc-en-ciel et le pink latte (à la betterave) ! ←
> 16 Grassmarket, Edinburgh EH1 2JU, Royaume-Uni <

Hula Juice Bar – Bar à jus exotique et gourmand aux pieds du Château ! 🙂 L’avocado toast (option sans gluten) est un MUST EAT ! ←
> 103-105 W Bow, Edinburgh EH1 2JP, Royaume-Uni <

J’espère que ce petit récit écossais vous a plu. 😉 En tous cas, ce séjour express m’a vraiment donné envie de découvrir un peu plus l’Ecosse !

Y a-t-il un sport -en particulier- qui vous fait vibrer ?

A très vite, Christelle ♥

*Article sponsorisé par Under Armour. Merci à toute la Team UA pour ce beau séjour.

Vous aimerez aussi :
Anita Active Day
La Vie Aquatique
24h au Pullman Marseille Palm Beach

Dress code Mode Voyages

Taghazout on the Rocks

25/04/2017

J’avais hâte de poster ce premier article sur mon séjour au Maroc. Souvenez-vous, il y a deux semaines je m’envolais pour Agadir, et je posais mes valises dans le petit village de pêcheur de Taghazout. Situé à flanc de montagne, il résume à lui tout seul la richesse du Maroc : charmant, pittoresque, authentique, traditionnel mais aussi tourné vers l’avenir. D’ailleurs, sa plage de plus de sept kilomètres de long semble ouvrir grand ses bras à l’océan nourricier (le village est spécialisé dans la pêche sous-marine) et principal promoteur de la région (station balnéaire spécialisée dans le surf)… Oui, Taghazout  semble intemporel, oublié de tous et pourtant dans le coeur de tous ceux qui y ont posé le pied.  Taghazout, on l’aime ou on le déteste.

Personnellement, je l’ai aimé dès le premier regard. Nous avons shooté cette tenue à notre arrivée. Après une journée complète de surf à sentir et goûter les vagues, nous avons marché le long de la côte sur ces rochers, pour chasser les dernières lueurs du jour. La lumière était incroyable ! Nous étions presque seuls sur cette plage, comme deux adolescents, fous et conscients de la chance que nous avions. Je portais cette tenue d’été, toute simple, pimentée par ces lunettes Spektre « rouge feu » achetées sur La Nouvelle Vague !

C’était un moment unique, presque magique. C’était le Taghazout que je voulais vous présenter, et c’est surtout l’occasion -pour moi- de planter le décor de ce séjour marocain. Affaire à suivre, donc… 😀

Pensez-vous craquer pour des lunettes de soleil colorées cet été ?

A très vite, Christelle ♥

Photos : Mehdi Têtard

Body Volants – Oysho
Short Denim Brodé - Mango
Sandales de Randonnée Terran Lattice 2 – Merrell
Lunettes de Soleil Audacia – Spectre via La Nouvelle Vague
Boucles d'Oreilles – Pull&Bear

♥ Devenez Fan de ma Page Facebook ♥

Vous aimerez aussi :
Toutes en maillots de bain 1 pièce !
Over the Rainbow
Dunes