Browsing Tag

Voyage

Dress code Fitness Sports Voyages

Toutes en maillots de bain 1 pièce !

16/04/2017

Déjà plus de 12 jours depuis le dernier article… Oup’s ! L’année dernière, ce manque de rigueur m’aurait rendu malade. 🙁 Je pensais qu’il fallait que je poste souvent pour entretenir « une relation privilégiée et intimiste » avec vous. Je voulais vous faire plaisir, au point de ne plus en prendre -parfois-. Je voulais vous aider dans votre quotidien de sportifs et sportives, partager tout ce que j’apprenais, vite, au plus vite, trop vite.

Aujourd’hui, je me rends compte après vous avoir rencontré(e)s, en lisant certains mails ou commentaires, en papotant avec vous, etc., que vous êtes tous et toutes des sportifs/ves passionné(e)s, de très bon niveau, émancipé(e)s… Vous êtes les acteurs de la communauté #ACTIVRE que j’essaie de créer pour vous et grâce à vous, et cela me rend tellement heureuse ! Bref, je me demande souvent si vous avez besoin de conseils, de moi… Et puis vos questions et retours me persuadent que peut-être un petit peu parfois, finalement ! 😉

Tout ça pour vous dire, que sous mes airs d’ « éternelle vacancière », je travaille beaucoup -dans l’ombre-. J’ai pris du retard sur certains projets, d’autres arrivent en cours de route. La vie est comme ça, imprévisible et si belle. Je suis en train de vivre un rêve éveillé, parce que je me nourris de belles rencontres, de personnes inspirantes, de lieux magiques, etc. Tout cela me fait grandir de l’intérieur ! Je suis heureuse, insouciante, comme une adolescente. 😀

Cette semaine sera assez intense sur le blog. Il y aura pas mal d’articles qui donnent envie d’été, un récit de voyage, des conseils pour faire du sport de manière sécuritaire, et une surprise en fin de semaine ! 🙂 🙂 #icantwait

Bref, Le Canard Ivre est plus libre que jamais. Je serai là pour vous surprendre parfois, un peu moins présente à d’autres moments, mais vous savez -bien évidemment- où me trouver ! 😉

Aujourd’hui, je voulais vous parler de ma nouvelle passion pour les maillots de bain une pièce. Je sais, j’avais dit « jamais », mais la tentation a été trop forte ! 😀 Au final, même si je ne bronze pas avec, j’adore porter mon maillot de bain une pièce pour chiller au soleil ou au bord de la piscine. Et puis c’est assez pratique; Certains modèles sont assez chics, et peuvent être portés comme un body. Il suffit d’enfiler un short, une paire de sandales…
Le maillot que je porte est une pure merveille ! Il fait une silhouette de rêve, et me rappelle la forme de ceux que portaient les « sirènes » d’Alerte à Malibu !

J’ai fait une petite sélection des maillots de bain une pièce qui me font envie pour ce printemps 2017. J’espère qu’elle vous plaira ! 🙂 En général, je m’y prends assez tôt pour acheter mes maillots de bain, parce qu’ils partent comme des petits pains.

Pensez-vous craquer pour l’un de ces modèles ?

A très vite, Christelle ♥

Photos : Mehdi Têtard

 

N’hésitez pas à cliquer sur les « petits carrés noirs » pour voir la marque et accéder au produit. 😉

 

N’hésitez pas à cliquer sur les « petits carrés noirs » pour voir la marque et accéder au produit. 😉

Vous aimerez aussi :
Toutes en Crop Tops !
Toutes en Baskets !

Europe Sans Gluten Sports Voyages

Barcelone Express

02/04/2017

Il y a tout juste un mois, je m’envolais pour Barcelone avec Anne (Anne&Dubndidu). Elle m’avait proposé de l’accompagner pour son troisième marathon… Et j’ai tout-de-suite accepté !

Pour être complètement transparente avec vous, je suis admirative de ceux et celles qui se lancent ce défi de 42,195 km. C’est un très beau challenge sportif, sûrement le plus difficile physiquement et mentalement. Un marathon nécessite une préparation longue et exigeante; Cette dernière peut s’avérer coûteuse en terme de temps, d’énergie, etc. Courir un marathon fait rêver presque tout le monde…, SAUF MOI !
Pour tout vous dire, je n’ai jamais eu envie de participer à un marathon. Je n’arrive pas trop à expliquer quelles en sont les raisons précises, même si ma santé (j’ai la Maladie de Crohn) doit sûrement peser dans la balance… Je n’ai pas envie de « m’infliger ça », ou de me prouver que j’en suis capable. Oui, je n’ai pas envie, c’est tout. Du coup, je suis toujours un peu lasse d’entendre « Et toi Christelle, il est pour quand ton premier marathon ? ». J’ai l’impression qu’aujourd’hui, il faut absolument « courir un marathon » pour être respecté en tant que sportif « amateur », et cela me rend triste. C’est dommage d’en venir à faire quelque chose qui ne nous correspond pas, simplement pour faire partie d’une communauté. En 2017, j’ai envie de me lancer de grands et jolis défis, mais toujours en accord avec mes valeurs et mes goûts. Et pour le moment (il n’ y a que les imb****es qui ne changent pas d’avis 😉 ) le marathon n’en fait pas partie !

Bref, j’étais ravie de pouvoir accompagner Anne dans l’un de ses défis 2017 : le Zurich Marató Barcelona ! Le vendredi matin, nous avons pris l’avion très tôt pour Barcelone. A notre arrivée, nous avons rejoint notre appartement Abritel, où à ma grande surprise, Anne-Laure (Bonjour Darling) nous attendait ! Nous avons passé la journée à nous balader, faire les boutiques, et prendre quelques photos pour nos blogs respectifs.
Le lendemain -après un nouveau shooting-, j’ai eu envie de visiter une Box CrossFit barcelonaise le temps d’un wod, et Anne-Laure est venue me tenir compagnie. Bon, grosse déception ! Je n’ai pas été très bien accueillie, et je ne vous parle pas de la programmation du workout ! 🙁 Il s’agissait d’un entraînement en team de 4 avec divers ateliers. Nous devions nous relayer, sauf que le coach avait oublié que l’on ne met pas le même temps faire 15 thrusters et 15 cal. au rameur… Je vous laisse imaginer la suite ! Après cette parenthèse sportive, nous avons rejoint Anne pour le déjeuner et quelques emplettes. Et puis, le dimanche, le « fameux » marathon… Je ne raconterai rien sur le sujet, parce que ce n’est ni mon rôle, ni le propos. 😉

Tout ce que je peux vous dire, c’est que nous avions prévu de partir le lundi ensemble, et que je me suis retrouvée tout une journée seule à Barcelone. Cela m’a rappelé de doux souvenirs… En effet, Barcelone était la destination de mon premier voyage avec Mehdi, il y a 7 ans. 🙂 Nous étions jeunes, nous venions tout juste de nous rencontrer, mais nous avions envie de passer l’été au soleil, ensemble ! Le séjour avait été riche en rebondissements. Nous avons aimé détester cette ville bouillonnante, parfois dangereuse et étouffante, et pourtant si bohème !

Je suis désolée pour cet article un peu décousu, un peu fourre-tout, mais j’avais quand même envie de parler de cette escapade barcelonaise, de cette ville où jamais rien ne se passe comme prévu… Et puis, je suis revenue avec quelques adresses très cool à tester ! 😉

Si l’Espagne vous tente, n’hésitez pas à consulter mon #ActivreGuide de Madrid !

A très vite, Christelle ♥

Photos : Anne&Dubndidu, Bonjour Darling et moi.

Retrouvez tous les détails de mes tenues à la fin de l’article ! 😉

Quelques adresses pour manger sain (GF)…

♥♥ Flax & Kale
Un lieu emblématique de la restauration saine et végétarienne à Barcelone. Au menu, une cuisine « flexible » 😀 inventive et surprenante toute en couleur. J’ai pris une salade de kale et le jus énergisant « Forever Young » signé Teresa Carles, la papesse espagnole de la healthy food -et propriétaire de lieux-.
Le service n’a malheureusement pas été toujours à la hauteur de la cuisine, mais j’ai quand même passé un agréable moment au soleil (L’établissement dispose d’une terrasse végétalisme très agréable).
> 74B Calle Tallers, 08001 Barcelone, Espagne.

♥♥♥ Trópico
Une cantine caribéenne bobo-chic située dans le quartier de Raval, et qui propose un tour du monde à travers la nourriture des tropiques !  A la carte, les indispensables pour « bien » bruncher avec des boissons et plats aux consonances exotiques : lassi mangue à la cardamome, smoothie pitaya, frites de banane plantain, açaï bowl ou encore des huevos rancheros con chipotle. Un vrai dépaysement ! 🙂
> 24 Calle Marquès de Barberà, 08001 Barcelone, Espagne.

♥♥♥ Petit Brot
Restaurant vegan et raw -avec des options sans gluten- à la carte bien trempée. La cuisine y est aussi copieuse que savoureuse, les produits sont frais, bio, locaux (ils produisent leurs propres graines germées), les goûts subtils et intense… Un pur régal !
Leurs efforts en matière de durabilité s’étendent au-delà de la seule création alimentaire, avec un sol en bambou lisse provenant de forêts durables, etc. 😉
> 10 Doctor Dou, 08001 Barcelone, Espagne.

Vous aimerez aussi :
Hola Madrid !
Amsterdam, les adresses ! (Part II)

Nouvelle-Calédonie Voyages

Le Phare Amédée

06/03/2017

En Nouvelle-Calédonie, la météo est un sujet qui passionne ! Dans la rue, au supermarché, on entend souvent des phrases du type « Tu verrais le Vent d’Ouest à L’anse Vata ! » (= Mistral local),  ou encore « Ils sont en alerte orange dans le Nord ». Il faut dire que presque toutes les activités de l’île reposent sur sa météo. Les habitants vont à la plage comme nous faisons les boutiques ! Le week-end, ils sortent en mer, pique-niquent au bord de l’eau, etc. D’ailleurs, l’une des excursions les plus prisées par les touristes et les locaux possèdant un bateau, c’est le Phare Amédée. La légende dit qu' »il fait toujours plus beau là-bas !

L’îlot Amédée est situé à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Nouméa, et mesure 400 m de long sur 270 m de large. Bordé d’une eau turquoise cristalline, de sable blanc et d’une réserve marine tropicale protégée (le site a été inscrit en 2009 au Patrimoine Mondial de l’UNESCO), le Phare Amédée est tout simplement un petit paradis !

N’hésitez pas à relire les articles ci-dessous :
Nouvelle-Calédonie : Poe Beach
Nouméa : les pieds dans l’eau…
Îlots du bout du monde
L’Ile des Pins

Pour vous y rendre, vous pouvez opter pour un bateau taxi ou l’offre du Mary D (journée d’excursion comprenant le transfert, un buffet tropical à volonté suivi d’un spectacle de danses du Pacifique comprenant le “Tamure”). Mon beau frère ayant un bateau, nous avons jeté l’ancre à bord du Wakinah ! 🙂 Après une petite session de snorkeling dans le lagon, nous avons rejoint l’îlot pour un pique-nique à l’ombre des cocotiers. L’îlot est entouré d’un récif corallien et d’une faune sous-marine très riches. Un masque et un tuba suffisent pour admirer des centaines de poissons tropicaux multicolores ! Après une baignade qui s’est éternisée, et une séance d’AcroYoga pour Mehdi et moi, nous avons décidé de visiter le Phare de l’île.

Pour la petite histoire, le Phare Amédée est le 1er phare métallique de France. Du haut des des 56 m, il a dominé Paris pendant 2 ans, avent d’être démonté et envoyé par bateau dans 1265 colis ! Après 10 mois de labeur, il est allumé le 15 Novembre 1865 et signale de son éclat blanc l’approche des passes d’accès à Nouméa. Aujourd’hui, on peut gravir les 247 marches de son escalier en fonte qui conduit au sommet, et permet d’observer le panorama.

Par ailleurs, il est aussi possible d’envoyer vos cartes postales depuis la Poste du Phare Amédée -avec son oblitération officiel “Phare Amédée”-, soit la plus petite poste du Monde ! 😉

J’espère que ce nouveau billet dans les Mers du Sud vous a plu ! Je vous souhaite une belle semaine.

A très vite ! Christelle ♥

Je porte : Maillot de Bain One Surf Capsule Billabong (soldé !!)

Vous aimerez aussi :
Nouméa : les pieds dans l’eau…
Ilots du bout du monde
L’Ile des Pins

 

Nouvelle-Calédonie Voyages

L’Ile des Pins

26/02/2017

Je sens que le dimanche va devenir mon nouveau « jour préféré » (après le #happylelundi 😀 ) !

Je ne sais pas vous, mais personnellement j’adore vous retrouver en fin de semaine pour une paranthèse « voyage » à la découverte de mon pays, la Nouvelle-Calédonie. Cela me fait un bien fou de me re-plonger dans ces moments passés à l’autre bout du monde, en famille, et loin de tout !

Aujourd’hui, je vous présente l’Ile des Pins, un petit paradis qui -je suis sûre- ne vous laissera pas indifférent(e)s ! 😉

Située dans le sud de l’archipel de la Nouvelle-Calédonie, l’Ile des Pins est un véritable joyau naturel, au point qu’on l’a surnomme « l’île la plus proche du paradis » ! 🙂 Kunie, comme l’appellent les Mélanésiens, est bordée de baies paradisiaques et de lagons turquoise. Néanmoins, elle est également connue pour ses grottes préhistoriques et ses peintures rupestres. Promenade en pirogue, baignade, plongée sous-marine, randonnée…, vous allez en prendre plein les mirettes.

N’hésitez pas à relire les articles ci-dessous :
Nouvelle-Calédonie : Poe Beach
Nouméa : les pieds dans l’eau…
Îlots du bout du monde

Pour rejoindre les différentes îles (Ile des Pins, Maré et Lifou et Ouvéa) qui entourent la Grande Terre, plusieurs possibilités s’offrent à vous en fonction de votre budget. Nous avons choisi le Betico 2, un grand catamaran qui effectue jusqu’à 3 rotations par semaine pour se rendre à l’île des Pins. Assez rapide (2h30), il reste le moyen le plus économique pour rejoindre les Iles Loyautés. Par ailleurs, il propose une formule « Ile des Pins Day Trip » (départ à 7h et retour à 19h30) ! 😀

A FAIRE / A VOIR 

Se Baigner « presque seul(e) au monde » dans la Baie de Kuto. Il s’agit de la première baie que vous découvrez en arrivant sur l’île des Pins par le Betico 2. La Baie de Kuto offre un véritable paysage de carte postale ! N’hésitez pas à y rester jusqu’à la fin de la journée, le coucher de soleil est vraiment sublime !

Pique-Niquer sur la Baie de Kanumera. Impossible de louper l’imposant « Rocher Tabou » qui coupe en deux la crique ! Le Rocher tabou, fait de corail gris, est relié à la plage par un banc de sable blanc. Pour la rejoindre depuis la baie de Kuto, vous pouvez suivre la route ou passer par un sentier à côté de l’hôtel Kou-Bugny. Vous traversez alors une petite forêt sèche aux arbres majestueux. 😉

Faire le plein de fruits, légumes et poissons locaux à la Halle du Marché de Vao. Il se tient tous les mercredis et samedis de 6h à 11h (Arrivez tôt !).

Gravir le Pic N’Ga (à 262m d’altitude) et prendre de la hauteur pour admirer le lagon et les îlots qui entourent l’île. Depuis la baie de Kuto, prenez la route qui mène à Vao. Puis, à la première intersection, tournez à gauche vers le Nord… Un peu plus loin après la station essence, un panneau vous indique le départ du sentier pour le Pic N’Ga.

N’étant de passage que pour une seule journée -cette fois-ci-, nous n’avons pas pu tout faire / voir. Mais je vous conseille vraiment d’aller nager dans la Piscine Naturelle (Un endroit magique et unique au monde : un bassin d’eau turquoise limpide à l’abri de l’océan), de faire un tour de Pirogue « traditionnelle » au départ de la Baie de Saint-Joseph (Vous pourrez peut-être nager avec les tortues !), de visiter la Grotte de la Reine, etc.
Quant aux logements, il y en a pour tous les goûts et budgets (séjour en tribu, gîte, hôtel 3 étoiles, Le Méridien, etc.). En revanche, sachez que visiter la Nouvelle Calédonie sans séjourner chez l’habitant reviendrait à passer à côté d’une expérience incontournable. Ce sont les calédoniens qui font la Calédonie ! 😉

J’espère vous avoir fait voyager un peu, souffler et rêver beaucoup avec cet article…

Belle soirée, Christelle ♥

Photos : Mehdi Têtard & Moi ♥

Je porte :
Photo 8 : Maillot de bain (haut et bas) Rip Curl + Capeline Billabong
Photo 14 : Kimono Billabong
Photo 18 : Robe Imprimée Volantée Mango

Vous aimerez aussi :
Nouvelle-Calédonie : Poe Beach
Nouméa : les pieds dans l’eau…
Îlots du bout du monde

Dress code Mode

Little India

22/02/2017

Vendredi matin, je me suis levée à 6h -comme à peu près tous les jours en ce moment (depuis mon retour de Nouvelle-Calédonie)- pour répondre à mes mails. Depuis mon retour de vacances, j’ai l’impression de tout faire en urgence. Je suis systématiquement en retard à mes rendez-vous, je dois courir pour arriver à l’heure au CrossFit, je ne parviens plus à me dégager du temps pour chiller devant une série à midi, etc. Et cela me rend incroyablement heureuse ! Je vous rassure, je me sens « coupable » à chaque fois que je fais attendre un(e) ami(e) ou un rendez-vous…, mais je sens que je suis -enfin- en train de lâcher prise !

Pendant longtemps (et un peu encore aujourd’hui 😀 ), j’ai été obsédée par le temps, par la perfection, et par l’envie de bien faire. Je m’infligeais une pression folle pour que tout soit parfait, pour que les autres soient heureux, pour faire le bien. Même si je suis toujours très à l’écoute des autres, je pense qu’il est grand temps d’accepter que l’on ne peut pas plaire à tout le monde, que la vie est parfaitement imparfaite, et qu’on ne peut pas tout contrôler. Depuis que je pense de cette façon, je me sens libérée, comme une adolescente à qui le Monde ouvre ses bras…

Tout ça pour vous dire qu’il est important d’être indulgent(e) avec soi-même. Soyez bon(ne) avec vous et votre corps. Prenez le temps de saluer vos efforts, de vous récompenser, mais aussi d’accepter vos défaites et/ou petits échecs. Vous verrez que la vie est plus belle lorsqu’on « la prend à la légère » ! 

Vendredi donc, j’ai enfilé cette robe Mango achetée en soldes, et je suis allée pendre le petit-déjeuner avec une copine. Après un dernier rendez-vous pro, j’ai rejoint mon amoureux pour un déjeuner de Saint-Valentin tardif (En retard donc, encore une fois !)… Nous avons choisi un petit restaurant indien pour fêter nos sept ans d’amour, et il a pris ces photos de moi dans une petite ruelle voisine. 🙂

Lorsque j’ai cherché un titre pour ce post -je dois l’avouer, un peu décousu-, j’ai remarqué que je portais une robe « motif Paisley » (= motif indien) ! Et je dois avouer aussi, que l’Inde est une destination qui me fait rêver depuis très longtemps (mon père est d’origine indienne) ! Par ailleurs, l’Inde est le pays le plus parfaitement imparfait… Affaire à suivre donc ! 😉

Comment trouvez-vous cette robe « Little India » ?

Je vous souhaite une belle journée #ACTIVRE. 🙂

A très vite, Christelle ♥

Photos : Mehdi Têtard

Robe en Imprimé Paisley – Mango (Soldée !!)
Blouson Matelassé Col Bomber – Pull & Bear (celui-ci dans le même style) 
Collants – Falke
Baskets PLATFORM CORE – Puma
Sac de Sport Training – Adidas

♥ Devenez Fan de ma Page Facebook ♥

Vous aimerez aussi :
Rose Moutarde
Baskets et Bicyclette

Nouvelle-Calédonie Sports Voyages

Nouvelle-Calédonie : Poe Beach

19/02/2017

Dimanche soir… Je me suis dit qu’une petite parenthèse dans les mers du Sud nous ferait à tous et à toutes le plus grand bien. 😉

En décembre, je me suis envolée -une nouvelle fois- pour la Nouvelle-Calédonie. Ce retour aux sources m’a permis de voir ma famille et de renouer avec mon passé.

N’hésitez pas à relire les articles ci-dessous :
Nouméa : les pieds dans l’eau…
Nouvelle-Calédonie : avec les Broussards…
Îlots du bout du monde

Lorsque j’étais gamine, nous allions souvent passer nos vacances à Poe Beach. Poe Beach c’était un peu notre « Camping Les Flots Bleus » : familial, convivial et un brin rustique. J’y ai eu mon premier coup de coeur pour un garçon, je m’y suis baignée des heures, j’y ai pêché des kilos de coquillages… Poe Beach c’est un petit bout de l’histoire de chaque calédonien !

Cette année, nous y avons passé une semaine, en famille, loin de tout. Sur la route qui longe l’immense plage de Poé, une multitude de petites structures touristiques -activités nautiques, hôtels, campings, bungalows en location- ont fleuri ces dernières années, sous l’impulsion de la volonté des autorités de dynamiser le nord de la province Sud.
Désormais, on peut y pratiquer du kitesurf, prendre le large dans un bateau à fond de verre, louer un canoë ou un paddle pour quelques heures, etc. Par ailleurs, un hôtel 5 étoiles avec golf y a ouvert -le Sheraton Deva Resort & Spa- dans le domaine de Déva (juste à côté). 🙂

Pendant une semaine, nous avons chillé au soleil, écouté de la musique, mangé des litchis bien mûrs, marché dans le sable, pris des photos, barboté dans une eau à 27°, etc. C’était magique et frustrant. J’ai eu l’impression d’être coupée du monde, loin de tout, loin d’Internet 🙁 , mais en même temps, je ne me suis jamais sentie aussi apaisée 🙂 . C’est peut-être ça le sentiment réel d’autre en vacances !

Ce billet n’est pas un article « voyage » dans le sens où je n’ai pas vraiment de choses à vous recommander, si ce n’est de vous balader du côté de la Roche Percée (une plage entourée par des falaises), ou de la Baie des Tortues bordée d’araucarias (pins typiques de l’hémisphère Sud et tout particulièrement de la Nouvelle-Calédonie), d’aller boire un verre au Sheraton après une randonnée à la découverte du sentier de Boe Arerendi (Domaine de Déva), ou encore de faire le grand saut (saut en parachute avec Nouméa Skydive pour apercevoir le lagon d’en haut), etc.
Et puis, surtout de profiter d’avoir fait un saut dans le temps, lorsque le téléphone ne captait pas et qu’il fallait plus de trente minutes pour atteindre le premier village ! 😀

Nous avons accueilli la nouvelle année de cette façon, en toute simplicité. Après avoir bu une petite coupette en regardant le soleil se coucher une dernière fois, nous avons dîné… Et le lendemain, un joli feu d’artifice nous attendait à Nouméa !

Je vous souhaite une belle nuit.

A très vite, Christelle ♥

Photos : Mehdi Têtard & Moi ♥

Je porte :
Photo 5 : Sweat Reebok + Montre Activité Steel Withings
Photo 6 : Maillot de Bain Roxy (P/E 2015) + Casquette Rip Curl
Photo 7 : Short Rip-Curl + Débardeur et Capeline Billabong
Photo 8 : Brassière Pro Indy Nike + Short de Training Nike Pro + Chaussures de Trail All Terrain Super 3.0 Reebok
Photo 12Caraco Revolution + Slip Revolution Odlo

Vous aimerez aussi :
Nouméa : les pieds dans l’eau…
Nouvelle-Calédonie : avec les Broussards…
Îlots du bout du monde