Beauté Healthy Sports

Récupération Sportive: Techniques et Astuces

19/02/2015

Février; Le froid sévit toujours, les visages sont cernés, et la motivation au plus bas. Mais c’est aussi le moment où il faut penser à l’après. C’est le moment du repos (pour moi). Chaque année, je profite de cette période « creuse » pour prendre soin de moi et de mon corps… De toute façon, il fait bien trop froid pour défier la météo !

→ Petite précision au passage; Je ne dis pas que j’arrête de m’entraîner ! Je continue toujours à donner tout ce que je peux, tout en essayant d’être plus à l’écoute des besoins de mon corps. S’il a envie de manger un peu plus pour se consoler de l’hiver, je lui fais plaisir. S’il souhaite se reposer, je lui offre un week-end cocooning sous la couette, etc…  ←

Oui, pour moi février, c’est le temps de la récupération ! D’ailleurs, c’est pour cette raison que je ne me mets pas de pression pour le semi-marathon de Paris (le 8 mars prochain). Je veux respecter cette pause bien méritée que j’offre à mon corps ! J’aurai encore toute une vie pour battre des records, n’est-ce pas ? En revanche, je n’ai qu’un seul corps ! Et je me dois d’en prendre la plus grand soin.

On l’oublie trop souvent, mais la récupération est l’une des clés de l’entraînement et de la performance future. L’organisme accumule pendant l’effort des perturbations biologiques plus ou moins importantes qui nécessitent un certain temps de restructuration. « La récupération correspond au temps nécessaire après un effort physique pour que l’organisme retrouve un état physiologique lui permettant de fournir à nouveau un effort équivalent, voire plus important. » Pendant cette période les articulations, muscles et tendons se régénèrent et se remettent en bon état de marche, et l’organisme reconstitue ses réserves en substrats énergétiques et élimine les substances toxiques produites durant l’effort.

En résumé, pour progresser et retrouver rapidement la forme, vous devez apprendre à reconnaître et à gérer votre fatigue. Il y a plein de signes annonciateurs d’une fatigue physique intense (= surentraînement): la perte de poids, l’irritabilité, les insomnies, la baisse du niveau de performance, etc… C’est le moment où vous êtes le/la plus disposé(e) à vous blesser. Et pour un amoureux du sport, rien est pire qu’un REPOS FORCÉ ! Alors, aujourd’hui, je veux vous montrer qu’en appliquant quelques règles simples, on peut éviter les crampes après l’effort, diminuer les courbatures et le risque de blessure !

Pour ça, il suffit d’écouter les signaux que vous envoie votre corps. Ne vous comparez pas aux autres; Chacun à ses atouts, ses faiblesses, et son seuil de tolérance. Dans mon cas, je dois impérativement prendre une journée de repos par semaine, et deux journées consécutives toutes les trois semaines. Ces deux journées sont très importantes, parce qu’elles laissent vraiment le temps à mon organisme de « faire le point ». Lorsque je reprends mon entraînement, je me sens plus forte, plus performante ! Alors, écoutez-vous ! Faites confiance à votre corps, et ne vous dites jamais que le repos est du temps perdu. Le récupération fait partie intégrante de l’entraînement !

Je vous laisse avec « mes astuces et idées pour bien récupérer après l’effort » ! Et je vous encourage à relire mes autres articles dédiés au bien-être du sportif. Ils répondront sans doute à beaucoup de questions que vous vous posez !

Préparer et réparer son corps avec Weleda
Potions Magiques pour Sportives
Comment utiliser le Grid Foam Roller ?
Sport: Les Chaussettes de Compression

xx. sporty ! ◊ Christelle

Photos: MTC et Moi

Mes astuces et idées pour bien récupérer après l’effort !

BUVEZ – Après un effort quel qu’il soit, il faut réhydrater l’organisme pour compenser toute la perte en eau occasionnée. Boire de l’eau permet d’éliminer les toxines et de diminuer la déshydratation, responsable de douleurs, de migraines, etc… Pour ma part, je ne bois pas beaucoup pendant mes séances d’entraînement. En revanche, je veille à avoir une bouteille d’eau à portée de main pendant les deux heures qui suivent; L’objectif est de me réhydrater (1L pour les entraînements cardio) en douceur, en buvant par petites gorgées.

PRÉVOYEZ – Lorsqu’il m’arrive de sortir de ma zone de confort ou lorsque ma séance d’entraînement a été particulièrement intense, j’ai le réflexe « homéopathie »; L’ARNICA MONTANA 5CH (5 granules) prescrit pour les courbatures, les contusions et les douleurs musculaires provoquées par d’intenses exercices physiques, m’aide à dé-contracturer mes fibres musculaires. Par ailleurs, l’homéopathie est l’une des rares substances autorisées par l’Agence Française de Lutte contre le Dopage (AFLD) !

BOUGEZ – La récupération active permet d’éliminer les substances toxiques produites durant l’effort, comme l’acide lactique qui, à forte dose, peut provoquer d’intenses douleurs musculaires. Après un entraînement intense, je prends toujours le temps pour une phase de récupération de 10 à 20 mins, où je continue de trottiner/pédaler/ramer à faible allure; Cela m’aide à décrasser mon organisme, à détendre mes muscles, et à minimiser l’apparition des courbatures ! 😉

MANGEZ – Après chaque entraînement, il est primordial de re-sucrer l’organisme qui a puisé dans ses réserves glucidiques. C’est le meilleur moment pour se faire plaisir avec un « petit goût sucré » ! Moi, je suis plutôt fruits secs ou bars énergétiques crue, car ils/elles contiennent des glucides, mais aussi des protéines; Les glucides vont renouveler le stock d’énergie immédiate, pour ne pas aller puiser dans les muscles déjà stressés, et les protéines vont fournir de l’énergie aux muscles pour récupérer !

ÉTIREZ-VOUS – Les étirements vont favoriser la circulation sanguine dans les fibres musculaires.  L’étirement post-training est donc un moyen de prévention efficace contre les blessures (déchirures, tendinites, etc…), mais aussi une manière de mieux récupérer. De mon côté, je préfère m’étirer (séance de 10-15 minutes) quelques heures après la fin de mon entraînement, lorsque mes muscles sont « à froid ». Je vous laisse relire mon article sur Comment utiliser le Grid Foam Roller ? !

MASSEZ-VOUS – Les massages sont très efficaces pour récupérer complètement au niveau musculaire. Il peut s’agir d’un massage général, voir localisé à un groupe musculaire contracturé… Pour ma part j’utilise Huile de Massage à l’Arnica Bio Weleda; Lorsque je l’applique avant le sport, elle échauffe et tonifie mes muscles et articulations (prévention des blessures), et après le sport, elle décontracte, détoxifie et apaise mes muscles (prévention des crampes et courbatures). Je vous laisse relire mes articles Comment utiliser le Grid Foam Roller ? et Préparer et réparer son corps avec Weleda.

RELAXEZ-VOUSLa relaxation apprend à gérer le stress, à se détendre sur le plan physique et psychique et améliore la qualité du sommeil. Une fois par semaine, j’essaie de prendre du temps pour moi, en me faisant un bain chaud aux huiles essentielles, ou en effectuant des exercices de respiration.

COMPRIMEZ – La compression après l’effort permet d’optimiser le retour veineux (= le retour du sang vers le cœur) et de favoriser le retrait des déchets cellulaires. Je vous laisse relire mon article sur Les Chaussettes de Compression !

DORMEZLe sommeil est le meilleur moyen de récupération ! Le manque de sommeil chez le sportif peut perturber l’efficacité de ses capacités motrices (adresse – endurance – vitesse), ainsi que ses performances. Pour ma part, je suis une adepte -dès que je le peux- des siestes réparatrices ! 😉

Je porte: Veste ColdGear Infrared W Under Armour via i-run (actuellement soldée) – Sweatshirt QUALIFIER Under Armour via Zalando – Collant Gris CasallChaussures Air Zoom Structure 18 Nike via Zalando (actuellement soldées).
Accessoires: Gourde One Series ReebokTube Roll Casall – Huile de Massage à l’Arnica Bio Weleda – Homéopathie Arnica Montana (disponible en pharmacie) – Huile de Massage Muscles & Articulations De Saint Hilaire.

Vous aimerez aussi:
Comment utiliser le Grid Foam Roller ?
Préparer et réparer son corps avec Weleda

Vous aimerez aussi

6 Commentaires

  • Répondre axelle et ses caprices 19/02/2015 at 110105

    J’adore l’huile à l’arnica de Weleda, elle fait tellement du bien après une séance bien hard
    Par contre je ne connais pas du tout le grid foam roller, mais ça me tente bien !
    Bisous, Axelle

    • Répondre lecanardivre 19/02/2015 at 110405

      Hello Axelle,

      Tu verras, le grid foam roller ça fait un peu mal au début (tout le temps), mais c’est une vraie merveille !
      Si tu l’utilise -comme moi- avant de te mettre au lit, tu dors comme un bébé !

      Bises.
      Christelle

  • Répondre bblinou83 19/02/2015 at 111005

    j’ai aussi l’huile weleda, j’y ajoute des huiles essentielles : hélichryse, citron et gaulthérie pour les articulations et hématomes.

    • Répondre lecanardivre 03/03/2015 at 111005

      Merci pour les astuces ! Je note pour essayer…

  • Répondre Osez le bikini 03/12/2015 at 111105

    Très bon article, très complet 🙂 Surtout, pour récupérez après l’entrainement il est essentiel comme tu dis de bien manger. Certains aliments comme le saumon, les bananes ou les graines et fruits secs son excellents pour remettre le muscle de ses efforts 🙂

  • Répondre Elodie 26/01/2017 at 110105

    Bonjour Christelle,

    Je profite de ce troisième jour de repos consécutif pour revenir sur cet article que j’ai pourtant déjà lu.

    La notion de surentraînement est très large, mais selon toi, peut-on être en surentraînement et ne pas voir ses performances chuter pour autant ? J’ai parfois trop tendance à me fier à mes performances (FC moyenne, allure) lors de mes sorties (je pratique principalement la CAP) pour définir si oui ou non j’ai besoin de repos. Je me demande donc si parfois je n’en fais pas un peu trop… C’est difficile d’apprendre à se connaître, même après un an de pratique !

    Et petite question bonus.
    Qu’entends-tu par « toutes les 3 semaines » : 2 semaines complètes et la 3ième avec 2 jours de repos consécutifs, ou bien 3 semaines complètes et c’est pendant la 4ième que sont placés les deux jours de repos ?

    Selon toi c’est plus bénéfique de les enchaîner que d’en faire deux espacés dans la semaine ? C’est ce que j’ai tendance à faire régulièrement en pensant que c’est mieux de ne pas rester #ActIvre ( ) trop longtemps d’affilée… Mais peut-être devrais-je penser à revoir mon organisation ?

    Merci pour tes articles toujours au top.

    Au plaisir de te lire encore,

    Elodie.

  • Laisser un commentaire