Up menu

Archive | mars, 2015

Introducing NLY Sport…

C’est mardi, et c’est le retour du LOOK… Sportif ! Le métissage de la mode et du sport ! Vous vous rappelez ? (cf l’article Introducing aim’n…) Deux fois par mois, je vous présente du lifestyle sport à travers un look street style. C’est l’occasion de faire sortir le gym wear des salles de sport, et de vous présenter de nouvelles marques ou collections -peu ou moins connues- que j’aime !

C’est toujours un plaisir de shooter ses tenues de sportwear/gymwear/activewear ! À chaque fois, j’essaie de trouver des thématiques différentes, pour mettre en valeur les vêtements, et pour vous faire plaisir -visuellement- ! En tous cas, j’espère que l’idée de découvrir ou de re-découvrir de « chouettes » marques sportives vous plaît toujours autant !

Aujourd’hui, je vous présente NLY Sport, la gamme « sport »  de la marque suédoise Nelly. Nelly est une boutique en ligne internationale consacrée à la mode et à la beauté, et qui propose des produits de plus de 850 marques, ainsi que ses propres collections pour le prêt-à-porter féminin, les chaussures, les accessoires, les bijoux et les vêtements de sport !

Lorsque j’ai un moment, j’adore aller fureter dans le rayon Sport du site. Il contient une large sélection d’articles griffés (Nike, Adidas, Under Armour…), des vêtements de petits créateurs trop stylés, mais aussi les produits NLY Sport: des vêtements à prix doux, inspirés des dernières tendances ! Pour tout vous dire, je suis littéralement fan de la tenue que je porte ici ! Le legging est hyper bien coupé, et cette veste léopard est juste parfaite; Elle est douce, ultra-légère, et le col remonte bien jusqu’au visage, pour protéger du vent…

Vous pouvez trouver/acheter la collection NLY Sport sur le site Nelly.

Et maintenant, je vous propose de découvrir NLY Sport en photos, et aussi en vidéo (pour le fun !). Parce qu’une fille sportive, c’est tellement plus qu’un instant/qu’une photo !!!

Que pensez-vous de la marque NLY Sport ? Canon, n’est-ce pas ?!

Des Baisers « stylés » mes Beautés ! ◊ Christelle

Photos: MTC

Je porte: Coupe-Vent Léopard NLY Sport – Top en Résille FashionableFit For NLY Sport (bientôt disponible ! <3 ) – Brassière Léopard NLY Sport – Collants NLY Sport – Chaussures LunarGlide 6 Nike.
Accessoires: Gants de Boxe & Bandes Awesome Australia.

Vous aimerez aussi:
Introducing Drop of Mindfulness…
Introducing Jogha…

0
  

J’ai testé le CrossFitXIII ! + Concours

Il y a tout juste un mois, j’ai eu la chance d’être invitée au lancement de la Box CrossFit XIII ! Vous vous souvenez ? (cf ici) CrossFit XIII, c’est la toute nouvelle Box CrossFit de CMG Sports Club, nichée au dernier étage du CMG ONE ITALIE.
C’était l’occasion pour moi, de m’initier -enfin- au CrossFit ! Et de vous en parler aujourd’hui !

Alors, prêt(e)s à re-vivre avec moi, cette première séance de CrossFit ?

Et pour vous remercier de votre présence, de vos encouragements, de vos petits « mots doux » qui pimentent le quotidien du Canard Ivre, je vous propose un CONCOURS pour vous permettre de remporter DEUX séances d’initiation au CrossFit, à la BOX CrossFit XIII !

La suite

CrossFit, quésako ?

Le CrossFit est né dans les années 70 dans le garage de Greg Glassman et son ex-femme Lauren. Cet ancien gymnate avait transformé le lieu en une salle d’entraînement, dédiée au programme de préparation physique qu’il avait mis au point : le CrossFit ! Le CrossFit est donc, « un programme de préparation physique et d’entraînement musculaire qui repose sur un enchaînement de mouvements variés, de forte intensité, et issus de différentes disciplines sportives telles que la gymnastique, le fitness, l’haltérophilie, l’athlétisme, l’exercice cardio, etc… » Ces mouvements se veulent fonctionnels, c’est-à-dire qu’ils reproduisent les mouvements du quotidien (porter, enjamber, pousser, tirer, courir, se hisser…).
L’objectif du CrossFit est donc de nous préparer à devenir des « athlètes du quotidien » complets, en développant 9 qualités physiques: l’endurance, la force, la flexibilité, la puissance, la rapidité, la coordination, l’agilité, l’équilibre et la précision.

La Box CrossFit XIII

J’ai été impressionnée par la beauté des lieux ! Il faut grimper, puis longer la piscine du CMG ONE ITALIE, pour découvrir cette Box de 160 m2 entièrement dédiée au CrossFit. D’un côté, une baie vitrée pour profiter de la lumière naturelle, donnant sur une terrasse de 50 m pour s’échauffer/courir en plein air. De l’autre, un large choix de matériel : 4 climbing rope (= cordes), anneaux de gym, 8 rameurs Concept II, kettlebells, élastiques, poids, cordes à sauter, etc… Et la fameuse piscine dont je vous parlais au début, destinée aux WOD aquatiques; Une première en Europe !

Le CrossFit à la Box CrossFit XIII, comment ?

Nous avons été accueillis par Guillaume, le Head Coach de la Box. Un belle surprise pour moi (il avait été mon coach TRX quelques années auparavant) ! Pour commencer, Guillaume nous a demandé d’inscrire notre prénom sur une étiquette à coller sur notre haut, pour former la team. Puis, il nous a présenté le CrossFit; La discipline a son propre langage, avec des acronymes anglais, des séances appelées « WOD » qui se déroulent avec un chrono, etc…
Enfin, il nous a rassemblé près du tableau pour nous expliquer la suite. Chaque séance comporte un Warm-up (= échauffement), un Skill (= un point technique) où l’on apprend un mouvement spécifique, un WOD (= circuit-training intensif), une After Party (= challenges à relever), et une partie Tips (= débrief de la séance).
Dès l’échauffement le ton est donné. Des pompes, des squats et du rameur pour le cardio. J’ai tout-de-suite su que j’allais adorer ! Puis, nous sommes passé à la partie technique, avec l’apprentissage du soulevé de terre. On commence par décomposer le mouvement sans barre, puis « barre à vide » pour se concentrer uniquement sur l’aspect technique du mouvement.

Mon premier WOD

Maintenant, place au WOD, c’est-à-dire le « Workout of the Day » (= entraînement du jour) ! Le WOD est une routine d’entraînement, composée d’exercices divers et variés, s’inspirant à la fois de la gymnastique, et de la musculation.  Inscrit au tableau blanc dans l’entrée, il change tous les jours pour progresser, éviter la lassitude, et se challenger toujours plus ! Le but est simple, faire le plus de répétitions des exercices en un temps imparti.

Notre WOD était composé de 5 exercices -formant un tour- à enchaîner le plus vite possible sur 10 minutes.

- Rameur 300 m
– 10 DL (« Deadlift » = soulevé de terre)
– 15 « Dips » (= exercice pour faire travailler les triceps)
– 15 SU (« Sit-Up » = exercice pour faire travailler les abdominaux)
– Sprint 100m

J’ai commencé « sur les chapeaux de roues ». Hop ! Je n’ai pas le temps de dire « ouf » que j’enchaînais déjà le deuxième tour. Rameur, Pushsups « torse au sol », Deadlift, etc…, j’avais l’impression d’être en sprint permanent et de chercher l’air en continu, pour ré-oxygéner mes muscles; Et Guillaume corrigeait nos postures, nous encourageait à aller plus vite encore… Après 6 tours et des poussières -si je me souviens bien-, l’horloge murale a sonné la fin de notre entraînement. Et, je ne pensais déjà qu’à une chose: recommencer !

Mon avis

J’ai A-D-O-R-É ! Et encore, c’est un faible mot ! Pendant les quelques jours qui ont suivi cette séance d’initiation, je n’avais qu’une seule envie: y retourner. D’ailleurs, mes entraînements perso et mes cours de fitness me semblaient bien fades après cette expérience. Il faut dire que le CrossFit tient bien sa promesse: dépassement de soi, exercices variés, haute intensité, apprentissage technique… Je suis sortie de la Box CrossFit XIII avec, les muscles en feu, des étoiles dans les yeux, et un mental d’acier. Pour résumer, tout ce qu’est censé apporter la pratique du sport dans notre quotidien. Alors, oui je le confirme; « Le CrossFit est purement et simplement LE sport de la condition physique« !

Infos pratiques

BOX CrossFit XIII
CMG ONE ITALIE – 14 rue Vandrezanne, 75013 Paris. (métro Place d’Italie)
Tél: 06 12 27 06 85
Ouvert du Lundi au Vendredi de 7h à 9h, puis de 12h à 21h30,
Le Samedi de 10h à 18h et le Dimanche de 10h de 16h.

Renseignements au 06 12 27 06 85, ou sur CrossFitXIII.
Le « Pack Initiation » (à 48 € au lieu de 64 €, juqu’au 31 mars) est obligatoire pour les débutants; Il permet d’apprendre à maîtriser les exercices de base, et pratiquer ainsi en toute sécurité !

Les WOD se font uniquement sur réservation. Vous pouvez consulter le planning de la semaine en cours ici, et réserver votre WOD là !

Photos: MTC

CONCOURS CrossFit XIII X Le Canard Ivre

Cette semaine, je m’associe à CMG Sports Club pour vous permettre de remporter DEUX séances d’initiation au CrossFit, à la BOX CrossFit XIII !

Pour participer, c’est très simple:

1/ Likez la page fan de CrossFit XIII.
2/ Likez ma page Facebook ici.
3/ Laisser un commentaire sous cet article; Pourquoi aimeriez-vous essayer le CrossFit, par exemple ? ;)

Vous avez jusqu’au jeudi 19 mars 20h pour participer. J’annoncerai le nom des 2 gagnant(e)s vendredi, ici-même et sur les réseaux sociaux !

Bonne chance et bonne journée les Chatons! <3 ◊ Christelle

Je porte: Top NLY Sport X FashionableFit (bientôt disponible) – Brassière CrossFit Front Rack Reebok – Capri One Series Reebok – Chaussures Cardio Ultra Reebok.

Avez-vous déjà essayé CrossFit ? Qu’en avez-vous pensé ? Seriez-vous tenté(e) par cette discipline ?

Vous aimerez aussi:
J’ai testé le Yoga Bikram !
J’ai testé le SURFSET Fitness

0
  

Mon Premier Semi-Marathon (de Paris) !

Voilà! Le Semi-Marathon de Paris c’est fini -pour le moment-! J’ai attendu un peu avant de vous livrer mes impressions/mon expérience, parce que je voulais laisser passer l’euphorie #SemiParis sur les réseaux sociaux.

Cette 23ème édition du Semi-Marathon de Paris, c’était l’occasion pour moi -et 35000 autres runners-, de se dépasser. Pour moi, c’était bien plus qu’une simple course, parce qu’il s’agissait de mon premier semi-marathon. Je vois certain(e)s me dire que je suis très sportive… Oui, mais chacun a un profil sportif différent ! Je suis plutôt du genre explosive et puissante. En revanche, demandez-moi de courir un marathon, et je ne réponds plus de rien ! :D Pourtant, j’aime me challenger, et vous montrer qu’il est toujours possible de réussir l’impossible quand on le veut bien.
Je ne vais pas vous cacher que ce premier semi-marathon a été une épreuve douloureuse pour moi, physiquement et mentalement. C’était dur, et j’ai bien cru que le sort s’acharnait à certains moments (l’application Nike+ qui me plante dès le début de la course, ma blessure qui se réveille, etc…). Pourtant, j’en garde un souvenir inoubliable. Je suis fière de moi; Fière d’avoir réussi malgré mon manque de préparation, et de confiance en moi.

Du coup, je compte bien éradiquer cette « vilaine blessure » qui hante mes runs, pour revenir plus forte, et courir un peu plus !

Et vous comment s’est passé votre semi ?
Seriez-vous prêt(e)s à courir votre premier semi-marathon ?

Par ailleurs, j’ai vu que certain(e)s d’entre vous avait fait exploser leur chrono, et je vous en félicite ! Vous êtes fort(e)s, et de plus en plus fort(e)s ! ;)

Mes conseils pour un courir au mieux un premier semi-marathon:

1/ Une bonne paire de runnings… Adaptée à vos besoins! Pour moi, maintien, stabilité et dynamisme. (cf l’article Chaussures de Running: Mes « Hits » du moment !)
2/ Partir prêt(e). Un semi-marathon ne s’improvise pas. Il nécessite un entraînement rigoureux en amont ! Je dirais qu’il faut commencer à s’entraîner au moins 3 mois avant le jour J, en privilégiant les séances d’endurance.
3/ Courir accompagné(e). Lorsque la course devient mentale (les derniers kilomètres), c’est tellement plus sympa de pouvoir compter sur la motivation de l’autre, de se soutenir ensemble ! C’est peut-être ce qui m’a manqué.
4/ Une playlist pensée en amont. Une playlist assez longue, et qui vous fasse planer/voyager !
5/ Ne pas tout donner sur les 10 premiers km. 21.097 km, c’est long, très très long. Si vous voulez tenir jusqu’au bout, préservez votre énergie pour les derniers kilomètres.
6/ S’arrêter aux points de ravitaillement… Pour s’hydrater en continu, et reprendre des forces (orange, banane,…) Je le répète encore, mais 21.097 km c’est long !

Malgré les blessures et/ou la fatigue, vous verrez que ces petits conseils feront la différence!

Je vous embrasse très fort mes Beautés sportives ! xx. ◊ Christelle

Je vous propose, comme je l’avais fait pour les précédentes courses, de dresser un petit bilan sous forme de questions-réponses…

Pourquoi le Semi-Marathon de Paris ? C’est ma copine Anne du blog Anne&Dubndidu qui m’a lancé ce défi ! Elle devait former une team #DubnididuCrew en collaboration avec Adidas… Alors, j’ai tout-de-suite dit « oui » ! Après plusieurs courses de 10 km, je voulais savoir jusqu’où je pouvais/j’étais prête à aller.

La course / le parcours ? J’ai trouvé le parcours de cette édition très agréable, quoiqu’assez difficile; Il y avait pas mal de faux plats, quelques virages « abruptes », et le passage dans le Bois de Vincennes m’a paru interminable ! Mais, quel beau spectacle de courir sur les quais de Seine qui sentaient bon le printemps !

La préparation ? Je ne me suis pas vraiment préparée à ce semi-marathon (3 runs par semaine, dont une sortie longue le dimanche). J’avais beaucoup d’autres projets, qui me demandaient un entraînement tout autre, que celui qui est conseillé pour une course de ce type. Du coup, je n’étais pas au meilleur de ma forme; Trop lourde, trop explosive, et pas assez endurante.

Ma Power Song ? ZHU – Faded. Elle m’a fait oublier tout les autres coureurs; Il ne restait plus que la route, moi, et mes baskets !

Le moment le plus impressionnant ? Le dernier km. Je voyais tous ces corps allongés par terre, les visages marqués par l’effort, et je n’entendais que les sirènes des secours… Plus de musique dans mes oreilles, plus de sensations dans les jambes, le monde semblait défiler au ralenti. C’était presque irréel !

Le moment le plus drôle ? Lorsqu’une jeune femme est tombée devant moi, 1 km avant la ligne d’arrivée. Elle s’est relevée, le visage tout égratigné par le bitume, sans trop savoir où elle était. Et puis, elle s’est retournée et a sprinté comme une dingue, jusqu’à la fin. À ce moment là, je n’ai pas pu m’empêcher de rire ! Je sais qu’au fond, ce n’est pas drôle. Mais cette détermination m’a donnée la claque dont j’avais besoin pour finir la course !

Le moment le plus dur ? L’entrée dans le Bois de Vincennes a été particulièrement éprouvante. Je ne voyais que des arbres sans feuilles, et des lignes droites interminables. Il était midi, et j’avais chaud. Mon pied me faisait souffrir; La douleur remontait dans la cheville, dans la jambe… Au point que je me répétais à chaque pas, qu’il allait m’arriver un « truc ». Pendant ces 6 derniers kilomètres, je me suis retrouvée face à moi-même. J’ai pleuré de douleur (les larmes coulaient toutes seules), j’ai cru que j’allais abandonner à moins une dizaine de fois, je me suis ressaisie, je me suis encouragée, injuriée, j’ai compté les personnes qui me dépassaient, j’ai pensé à tout, à rien… Bref, j’ai lutté contre moi-même. Et j’ai gagné !

Le moment où j’ai eu peur ? Au km 18, j’ai senti qu’un mouvement de foule arrivait par l’arrière ! Il s’agissait des coureurs « repères » pour 2h. Je me souviens bien du moment où ils m’ont dépassée; On m’a poussée, on m’a mis -délibérément- un coup de coude pour que je me rabatte… Bref, j’ai eu peur de tomber ! Et en les voyant s’éloigner, je voyais aussi s’envoler avec eux, mes chances de finir cette course en 2h.

Mon moment préféré ? Lorsque j’ai réussi à attraper 1/4 d’orange. Elle avait un goût divin !

Mon plus grand regret ? Ne pas m’être assez préparée ! Un semi-marathon, ça ne s’improvise pas -même si je le savais déjà avant- ! Pourtant, je n’étais pas essoufflée, ou fatiguée… C’est ma blessure qui s’est subitement réveillée au km 13. On va dire que la faute est partagée ! :D

Mon temps ? 02:07:55. Vraiment déçue par ce temps. Je ne visais rien d’incroyable, étant donné qu’il s’agissait de mon premier semi-marathon. Mais j’étais dans le SAS de départ 2h, et je pensais m’y tenir… Ce n’est que partie remise ! :)

Le petit plus ? Savoir que j’ai couru aux côtés de Karlie Kloss (je l’ai su grâce à une l’une d’entre vous sur Instagram) !

Le petit moins ? Les médailles distribuées à 800 m de la ligne d’arrivée, et le point de ravitaillement de fin, un peu éloigné lui aussi. Lorsque j’ai enfin pu me glisser parmi la horde de coureurs affamés, pour manger un petit quelque chose, il ne restait plus rien. En revanche, j’ai vu pas mal de filles remplir leur sac de bananes et de bouteilles d’eau… WTF ?

L’organisation ? Très sympa. Pas d’attente pour récupérer mon dossard ou pour déposer mon sac le jour de la course, un très joli parcours, et une bonne ambiance… Bref, une course au Top !

Le mot de la fin ? Ce qui ne me tue pas me rend plus forte !

Photos: Semi-Marathon de Paris et moi !
* Mon dossard m’a été offert par Adidas, que je remercie.

Vous aimerez aussi:
Playlist #4: Le 10KM Paris Centre
We Own The Night 2014: le Bilan

0
  

Cookies Banane & Avoine (V, GF)

Il y a un petit moment déjà, que je voulais vous parler de ces cookies « banane & avoine »… Tellement bons, et si simples à préparer ! D’ailleurs, il suffit de mémoriser le titre de l’article pour connaître les deux ingrédients de la recette. Oui, vous ne rêvez pas ! En mélangeant de l’avoine à de la banane -écrasée-, vous obtenez de délicieux cookies healthy, croustillants à l’extérieur, légèrement moelleux au centre, et sans sucre ajouté (hormis les pépites de chocolat dans cette version, hein !). Le rêve, quoi !
J’adore grignoter ces cookies allégés le matin, lorsque je n’ai pas le temps de déjeuner, en dessert, pour finir sur une note sucrée, ou avant ma séance de sport, pour me donner de l’énergie. Parfois, je remplace le chocolat par des cranberries, ou des noisettes… Bref, je me fais PLAISIR sans me sentir coupable !

Connaissiez-vous cette recette de cookies healthy « banane & avoine » ?
Êtes-vous tenté(e) par cette recette ?

J’en pour vous parler de l’avoine et de la question qui fait débat:

Est-il possible de consommer de l’avoine quand on est intolérant au gluten ?
L’avoine contient-elle du gluten ?

En cas d’intolérance au gluten (cf l’article Ma (nouvelle) vie sans gluten !) il est conseillé de supprimer les céréales contenant du gluten (blé, l’épeautre, le seigle, l’orge, le kamut). Mais en ce qui concerne l’avoine, les avis sont très partagés. Tellement partagés, que l’on ne s’y retrouve plus !
Pour résumer, le gluten est un mélange de protéines appartenant à deux familles : les « prolamines » et les « gluténines ». De ces deux familles, les prolamines sont les plus toxiques dans la maladie coeliaque. La prolamine du blé s’appelle la « gliadine » alors que la prolamine de l’avoine s’appelle l’ « avénine ». L’avoine contient donc bien UN gluten, mais un gluten DIFFÉRENT. Les « gluténines » et « prolamines » de l’avoine seraient nocives pour seulement 1% des coeliaques.
En revanche, l’avoine est souvent contaminée (contamination par la rotation des plantations, contamination naturelle par les oiseaux/rongeurs, contamination par le transport…)… Du coup, certaines marques proposent de produire de « l’avoine sans gluten », c’est-à-dire non contaminée par d’autres sources de gluten. Dans ce cas, les médecins recommandent de ne pas en consommer plus de 50g à 70g par jour, pour un adulte.

Pour ma part, j’ai décidé de laisser mon corps statuer sur le cas de l’avoine. Est-il intolérant à l’ « avénine » ?

Pour le savoir, j’ai commencé par lister toutes les marques commercialisant de l’avoine certifiée sans gluten. Très peu en France, donc. Et puis, je suis tombée sur le site de Big Oz, une société anglaise spécialisée dans les céréales sans gluten. J’ai passé commande pour essayer leurs flocons d’avoine. Au final, je n’ai pas eu de réaction cutanée -comme c’est le cas lorsque je consomme du gluten-, ni aucun trouble apparent. Du coup, je consomme de l’avoine dite « sans gluten » au moins une fois par semaine, mais en petite quantité. Juste le temps de piquer un ou deux cookies « banane & avoine », quoi ! ;)

Je vous embrasse « à la banane », mes Beautés ! ◊ Christelle

Et voici la recette en version anglaise ! J’ai cru comprendre que certain(e)s auraient souhaité que les recettes du blog soient traduites… ;)

============================
English Version
============================

Ingredients
2 bananas
13 tbsp. gluten-free certified rolled oats
1 tbsp. peanut butter
chocolate chips

Instructions
In a bowl, squish the bananas with a fork, add the oats and continue mixing until both ingredients are fully incorporated. Flavor your cookies with peanut butter and chocolate chips (you can also opt for nuts, raisins, goji berries or dried fruits…).
Form small balls with your fingers and place them on a baking sheet lined with parchment paper.
Bake for about 15-18 minutes (180°) until a golden colour appears. Remove from oven. It’s ready !

============================

Vous aimerez aussi:
Banana Bread – Vegan & Pecan
Energy Balls coco X abricot
3 Recettes « express » de Pancakes Protéinés…

0