Food

Pâtisserie Ciel: le nouveau septième ciel gourmand

20/09/2013

 

Lorsque l’automne arrive, j’aime beaucoup m’accorder une petite pause gourmande, installée confortablement, et en papotant des choses de la vie. Je pourrais rester des heures à refaire le monde à l’intérieur, pendant que ce dernier continue de s’agiter à l’extérieur… La semaine dernière, j’ai pu m’adonner à ce passe-temps chéri en dégustant la « nourriture des anges », soit l’angel food cake.

Depuis le début de l’été, ce petit gâteau céleste, dont les japonais raffolent, a élu domicile à la Pâtisserie Ciel. Pour la petite histoire, l’angel food cake doit son nom à sa texture, plus vaporeuse qu’une génoise et presque aussi aérienne qu’un nuage. Inventé aux Etats-Unis, il a franchi le Pacifique pendant la Seconde Guerre Mondiale, et est devenu un classique de la pâtisserie japonaise.

À Paris, il est désormais possible de croquer à cette spécialité « venue du ciel »… L’Angel cake de la Pâtisserie Ciel est composé d’une génoise légère, généreusement garnie d’une chantilly fondante et crémeuse coordonnée. Ce petit bijou se décline en « sept ciels » (7 parfums) délicats, comme la praline-rose, le matcha (poudre de thé vert) et le yuzu (agrume japonais)… Il est possible d’emporter son Angel cake dans un écrin origami confectionné au japon, ou de le consommer sur place. Je vous conseille la deuxième option, si vous avez la chance de faire partie des sept élus -le salon de thé ne dispose que de sept chaises, et les places sont chères-. Une fois assis, vous aurez le privilège d’assister à la préparation du thé, un moment très important dans la tradition nippone. La demoiselle verse de l’eau tiède sur un coton. Un fois imbibés, il deviennent des serviettes parfumées pour se rafraîchir… Côté boisson, la carte affiche une sélection de grands classiques, comme les jus de fruits Alain Milliat, du thé vert japonais de l’illustre maison Jugetsudo, et le whisky japonais Hibiki.

Derrière ce concept aussi brillant qu’alléchant, Youlin Ly, créateur de Sola et du Saké Bar, qui voit dans Ciel la déclinaison sucrée de ses établissements. Aux fourneaux, c’est Aya Tamura qui réalise les pâtisseries. Nous avons opté pour l’Angel cake vanille-coeur de caramel et le chocolat-cacao, accompagnés d’un jus de mandarine, un whisky pour Monsieur, et le thé Genmaicha au matcha…

Installés au comptoir, dans ce décor élégant et épuré, tout en bois blond, nous avons encore une fois, refait le monde…

Je vous souhaite un excellent week-end!

Pâtisserie Ciel
Ouvert du Mardi au Samedi de 10h30 à 23h (01h le Vendredi et Samedi), 
Et le Dimanche de 10h30 à 17h

Pour un Angel cake, il faut compter 5€ à emporter, et 7 euros pour le manger sur place. Il existe aussi des formats plus grands, à 18 € (le moyen), et 22 € (le grand, uniquement sur commande). La pâtisserie Ciel propose aussi une formule « Tea Time » à 14€, composée d’un Angel cake individuel, et d’une boisson au choix.

Pour retrouver toute l’actualité de ces petits « gâteaux Ciels », il suffit de se rendre sur le site internet, ou la page Facebook dédiée.

Vous aimerez aussi

1 Commentaire

  • Répondre Délices à Paris 21/11/2014 at 111205

    J’adore cet endroit,vraiment.

  • Laisser un commentaire