Up menu

#BeGapFit

Depuis que je porte mes collants de sport comme une seconde peau 😀 , j’essaie de privilégier le maintien et le confort. Être à l’aise lorsque l’on pratique une activité physique, c’est être libre de ses mouvements, et c’est aussi se trouver belle et bien dans sa peau. Il n’y a rien de pire, que de sentir ses courbes et ses muscles relâchés lors d’un étirement, ou d’un saut, etc. ! Vous ne trouvez pas ?

Alors, pour optimiser mes entraînements, je sélectionne mes tenues avec soin… J’essaie de choisir des matières dites « respirantes » qui absorbent l’humidité (pour rester au sec), des tissus techniques conçus pour la performance (pour une silhouette flexible et fuselée), des coupes adaptées au mouvement grâce aux coutures cousues à plat (pour dire adieu aux irritations), etc.

Cette semaine, je vous présentais sur Instagram une silhouette issue de la collection GapFit… GapFit, c’est justement la promesse du confort pendant l’effort. Pour cette ligne sportive, Gap a développé sa propre matière signature. Le vêtement de sport Gap garde bien sa forme grâce à une matière stretch qui résiste à toute épreuve. Il est aussi doté de la technologie d’évacuation de l’humidité GDry…

Bref, je suis hyper fan de cette dernière collection dédiée à l’entraînement lancée par Gap. Je la trouve dans l’air du temps, avec ses matières douces et ses imprimés végétaux. D’ailleurs, en plus d’être confortable, elle est adaptée à n’importe quelle activité sportive: running, fitness ou yoga.

Je vous laisse découvrir les visuels de la collection sur le site Gap… 😉

N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez !

Christelle ◊

*Liste des boutiques où trouver la collection GapFit: Avenue des Champs-Elysées, Boulevard Saint-Michel, Rue Scribe, Rue du Faubourg-Saint-Antoine ou dans les centres commerciaux Passy Plaza, Palais des Congrès, Quatre Temps, Val d’Europe et Vélizy 2.

*Article rédigé en collaboration avec Gap.

Vous aimerez aussi:
Préjugés

Ma playlist Cycling – Hiver 2015/2016

Comme vous le savez sûrement déjà, les cours de cycling (vélo indoor, soul cycle, spinning, etc., appelez-les comme vous voulez 😉 ) sont ceux que je préfère donner. Enfin…, c’est différent.

J’ai l’impression que le fait de se retrouver dans une pièce confinée, attaché à un vélo, désinhibe tout le monde. Pendant 45 minutes, la peur de se faire remarquer et/ou de laisser transparaître l’effort (grimaces, sueur, etc.) laisse place au « lâcher prise » ! J’encourage toujours les personnes qui suivent mon cours à se vider la tête, et à laisser sortir le « son » de tous les tracas, les frustrations, mais aussi les « joies » du quotidien. C’est vrai ! Nous vivons dans une société où il est impossible et surtout inconcevable de crier… Sauf que parfois, le cri est le seul moyen d’évacuer. Je le conçois -dans ce contexte bien précis- comme un moyen de communication, un vecteur de bien-être.

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir ma playslist Cycling #2. À l’heure où vous lisez ces lignes, je suis en train de peaufiner la nouvelle… 😉

En tous cas, j’espère qu’elle vous plaira autant que la première !

Et vous, quelles sont les musiques qui vous donnent envie de pédaler en ce moment ?

Si vous utilisez Spotify, n’hésitez pas à me suivre ici !

Vous aimerez aussi:
Ma Playlist Cycling – Automne 2015
Playlist #5: Cycling

What i eat in a day #1: Rest Day

J’ai cru comprendre que mon assiette vous intéressait beaucoup ! 😀

Pour tout vous dire, j’étais -pour commencer- totalement opposée à ce genre d’article. Je trouvais le côté, « je vous invite dans mon assiette » trop « télé-réalité », trop intrusif… Et puis, même si je partage une grande partie de mon quotidien ici, j’aime rester discrète sur ma vie intime. Je pense qu’il est important de garder une partie de mystère; Comme dans toute relation, j’essaie de dévoiler toujours un peu de moi, sans que cela ne devienne indigeste. J’ai envie de vous aider, de vous inspirer, de vous donner le sourire…, mais surtout pas de vous gêner par mon omniprésence. Bref, j’espère que vous voyez ce que je veux dire !

Après avoir hésité encore et encore, j’ai décidé de me lancer… Apparemment, vous avez envie de voir ce que je mange au quotidien. Du coup, j’ai pensé à une série d’articles intitulée « What i eat in a day » !
WIEIAD, c’est une journée complète passée dans mon assiette* ! Aujourd’hui, je commence avec un billet consacré au jour de repos. Ceux/celles qui me suivent sur Instagram, ont sûrement reconnu les sablés postés il y a deux jours !
Pour résumer, dimanche dernier, j’ai photographié presque tout ce que j’ai mangé. Comme vous pouvez le voir, il s’agit d’une journée hypocalorique (pour moi !)… Lorsque je ne fais pas de sport, je mange beaucoup moins.

Voilà, n’hésitez pas à me dire ce que vous pensez de cette nouvelle série !

Des Baisers mes Beautés. ◊ Christelle ◊

*J’essaie toujours de bien présenter mes plats/assiettes. Les photos que vous voyez ici, n’ont pas été spécialement conçues pour être photographiées. Je les ai dressées avec soin, et dévorées avec passion. Je pense sincèrement que la beauté d’une assiette contribue autant que le goût/les couleurs de cette dernière, au sentiment de satiété (on en reparlera ici peut-être ?); En revanche, j’admets que lorsque je me prépare une « gamelle », cela ne ressemble plus trop à ça ! 😀 Mais, j’aurai l’occasion de vous présenter mes lunch boxes ! 

// Petit-déjeuner  //

Salade de fruits + 1 poignée d’amandes + 1 café filtre

Salade de fruits: 1 banane – 1 fruit de la passion – 1 petit ananas « Victoria » – 1/4 gousse de vanille – 1c. à c. de sirop de coco – copeaux de coco
Coupez tous les fruits en morceaux. Séparez la gousse de vanille en deux, et raclez l’intérieur pour en extraire les graines. Mélangez les fruits + la vanille + le sirop de coco… Et, décorez avec des copeaux de coco ! C’est prêt !

// Déjeuner  //

Salade de quinoa + eau + 1 compote pomme-poire

Salade de quinoa (pour 2 personnes): 300 g de quinoa cuit – 150 g de maïs en grains – 1/2 oignon rouge – 1 poignée de roquette – 1 avocat – 4 champignons de Paris – 10 olives noires – 1 poignée d’amandes – 1 petit crottin de Chavignol – grenade (au goût)
Pour l’assaisonnement: 10-15 graines de fenouil – 2 c. à s. d’huile d’olive – le jus d’1 orange – poivre
Lavez, coupez, mélangez, dressez… Je pense que vous savez comment faire ! 😉

// Goûter  //

Sablés aux amandes My Free Kitchen + 1 espresso + 1 jus d’orange sanguine

Le dimanche, j’essaie toujours de me faire plaisir avec une petite gourmandise maison. 😉 J’ai réalisé ces petits sablés grâce à une préparation My Free Kitchen (vendue en boutique)… Il suffit de rajouter les liquides ! Ils sont sans gluten, sans lactose, et surtout très gourmands !

N’hésitez pas à re-lire mon article vous présentant My Free Kitchen, la cantine healthy et guilt-free pour les gourmands !

// Dîner  //

Assiette de légumes poêlés, rôtis, bouillis + 1 galette de riz/maïs + 1 yaourt soja + du chocolat noir

Assiette de légumes poêlés, rôtis, bouillis (pour 2 personnes): 1 patate douce – 150 g de choux de Bruxelles – 2 endives – 2 c. à c. de miel – 1 c. à soupe de vinaigre balsamique – 2 c. à c. d’huile de coco – 300 g de champignons de Paris – 1 oignon jaune – 1 gousse d’ail – 1 c. à t. de curcuma – coriandre – graines de sésame grillées – poivre.

Épluchez la patate douce, et faites-la cuire (cuisson vapeur pendant 20-25 min.). Pendant ce temps, faites rôtir les choux de Bruxelles et les endives -coupés en 2- dans une poêle chaude + huile de coco. Au bout de 10 minutes, rajoutez le miel + le vinaigre balsamique, et laissez les légumes caraméliser 3-5 minutes. Réservez. Dans une autre poêle, faites revenir un oignon. Ajoutez les champignons coupés en lamelles + l’ail + la coriandre + le curcuma. Laissez mijoter pendant 10 minutes.
Dressez vos légumes poêlés, rôtis et bouillis. Saupoudrez les choux de Bruxelles de graines de sésame grillées, et poivrez le tout ! C’est prêt !

Vous aimerez aussi:
Snacking Healthy à grignoter avant l’Entraînement.
Salade de Choux Tiède (Détox)

Comment travailler l’équilibre ?

Il y a quelques temps, je vous avais promis un article sur l’équilibre… Mon calendrier est très approximatif cette année (je pense que vous commencez à avoir l’habitude 😀 ), mais j’essaie tant bien que mal de tenir mes promesses !

Alors, pourquoi l’équilibre ? Parce qu’il s’agit d’une qualité essentielle pour le sportif !  En effet, l’équilibre est avant tout une « affaire » de proprioception* et de contrôle postural. Une bonne stabilité du tronc fournit une base solide pour faire des mouvements et résister à des contraintes extérieures. Elle permet une meilleure transmission des forces entre le haut et le bas du corps. Bref, elle vous permettra de PROGRESSER !

Quelles sont les causes de la perte d’équilibre ?

Si nous sommes capables de rester debout et de marcher sans tomber, c’est grâce à un système d’équilibration. Ce système est constitué de trois piliers: les récepteurs de la plante des pieds, le sens de la vision, et le vestibule de l’oreille interne. C’est l’action des trois simultanément, qui nous maintient en équilibre.

Les troubles de l’équilibre peuvent donc avoir de nombreuses causes**:

→ Prise de certains médicaments
Troubles de l’oreille interne, qui est en quelques sortes l’organe de l’équilibre.
→ Troubles neurologiques
Troubles musculaires, notamment des muscles profonds !
Hypotension orthostatique (baisse de la pression artérielle au moment du passage à la station debout) -très fréquente chez les personnes âgées-.

Pourquoi travailler son équilibre ?

Au quotidien comme dans le sport, maîtriser son équilibre est ESSENTIEL pour…

→ Proprioception. Garder l’équilibre, c’est prendre conscience de son corps, et de son positionnement dans l’espace.
Santé. Contrôler ses mouvements, c’est diminuer le risque de blessures aux genoux et aux chevilles  – spécifiquement le ligament croisé antérieur (LCA)-.
Performance. Maîtriser son équilibre, c’est avoir une meilleure stabilité et produire des mouvements plus efficaces.
Agilité. Travailler son équilibre, c’est aussi améliorer la synchronisation nerfs / muscles, c’est-à-dire la vitesse et le temps de réaction pour réaliser un mouvement.

Vous l’avez compris, travailler l’équilibre permet, en outre, de renforcer les muscles, de les tonifier et d’améliorer leur réactivité. Cela procure aussi un certain bien-être lié au sentiment de maîtrise. Par ailleurs, cela peut être essentiel dans la pratique d’une activité physique intense ou dans certains sports !

Quel sont les sports qui permettent de travailler son équilibre ?

Le CrossFit. Bras tendu avec une barre au dessus de la tête, suspendu à des anneaux ou en équilibre sur les mains, le crossfit est un sport qui permet de travailler l’équilibre de différentes manières, puisqu’il s’inspire de la gymnastique et de l’haltérophilie. N’hésitez pas à re-lire tous mes articles sur le sujet: « Rubrique CrossFit« .

Le Yoga. Le yoga permet de progresser afin de pouvoir tenir plusieurs minutes en équilibre sur une jambe ou en position de planche. L’équilibre fait partie -avec la respiration, les alignements et l’ouverture des hanches, les inversions des “5 explorations de base” de la pratique de yoga.

Le Surf. Pieds nus sur une planche, il faut compenser le mouvement des vagues pour ne pas faire le plongeon ! Pour découvrir le « surf indoor », n’hésitez pas à re-lire l’article « J’ai testé le SURFSET Fitness« .

La corde à sauter. La meilleure alliée pour perdre des calories, tout en renforçant ses chevilles ! Les divers sursauts possibles avec une corde à sauter permettent de muscler les mollets ainsi que le fléchisseur des orteils. N’hésitez pas à re-lire tous mes articles sur le sujet: « Rubrique corde à sauter« . Au programme, une initiation, une playlist et 3 routines d’entraînement ! 😉

*Capacité du cerveau à ajuster la position et les mouvements du corps dans l’espace.
**Je vous conseille vraiment d’aller consulter un médecin, dans le cas ou les pertes d’équilibre sont fréquentes. 😉

Photos: MTC

Quels sont les exercices pour travailler l’équilibre ?

L’objectif premier du travail de l’équilibre sera de cibler les muscles posturaux profonds, grâce à l’utilisation de situations spécialement conçues à cet effet, avec ou sans matériel… Par ailleurs, l’entraînement de l’équilibre peut être facilement intégré au programme d’entraînement sans impact majeur sur les exigences d’énergie ou de temps.

Mais avant de commencer, il convient de distinguer l’équilibre statique de l’équilibre dynamique. Le premier exige la capacité de maintenir l’équilibre au repos, alors que le deuxième -considéré plus difficile- exige la capacité de maintenir l’équilibre en mouvement. Si vous ne pratiquez pas un sport spécifique, je vous conseille de travailler les deux !

EXERCICE 1Équilibre sur la pointe des pieds. Stimulation du muscle fléchisseur des orteils et des muscles de l’arche plantaire. ←
Lorsque vous passez sur la pointe des pieds, repoussez le sol avec votre gros orteil pour ré-axer vos chevilles. Restez le plus longtemps possible, et re-déroulez lentement votre pied au sol. Vous pouvez réaliser cet exercice en dynamique…, comme sur la photo.

EXERCICE 2Squat sur la pointe des pieds ou posture de la chaise (Utkatâsana). Renforcement des chevilles et des jambes.
Passez sur la pointe des pieds, et descendez lentement -en contrôlant le mouvement- en position de squat. Rester quelques secondes en bas, et remontez.

EXERCICE 3Planche en équilibre. Renforcement du centre du corps (abdominaux profonds), de la jambe de terre et des fessiers. ←
Penchez-vous vers l’avant en poussant votre fessier vers l’arrière, et levez une jambe derrière vous. Vos bras sont tendus le long de votre corps, ou devant vous. Arrêtez-vous lorsque votre jambe arrière est tendue, et alignée à votre colonne vertébrale. Revenez en contrôlant le mouvement.

EXERCICE 4Équilibre sur une jambeRenforcement du centre du corps (abdominaux profonds), de la jambe de terre et des fessiers
Placez votre pied / cheville sur votre mollet / cuisse ou au-dessus de la rotule de la jambe de terre. Restez le plus longtemps possible. Dans la même veine, il y a la posture de l’arbre (Vrksâsana) ou de l’aigle (Garudâsana)…

Bien entendu, vous pouvez réaliser ces exercices les yeux fermés, pour augmenter la difficulté ! En effet, au niveau des pieds et des muscles, il y a des capteurs que l’on appelle les propriocepteurs; Ils transmettent au cerveau des informations sur nos mouvements et notre position dans l’espace. En fermant les yeux, on les fait plus travailler !

♥ mes Beautés

Je porte: Brassière Imprimée Nike Pro – Débardeur Nike Elastika Graphic – Collant Nike Pro Hyperwarm Limitless Chaussures de Training Nike Air ZoomFit Agility 2.

Vous aimerez aussi:
VIDÉO: Questions-Réponses #1
Objectif Fessiers pour Runners !

FR Womens 300x250 sales

Powered by Wordpress.