Up menu

Disneyland Paris fête Halloween!

Vous ne rêvez pas! Il semblerait bien, que le thème d’Halloween à Disney soit devenu LE post « marronnier » de la blogosphère en automne! Et cette année, je suis aussi de la partie! Alors, désolée de celles et ceux qui sont lassés par le sujet (je vous comprends), mais j’avais envie de vous partager mes impressions, après 9 ans sans avoir rendu visite à Mickey!

Lors de mon premier séjour à Disneyland Paris, j’avais 5 ans. C’était l’hiver, et le parc sentait encore la peinture. J’étais venue en France avec mes parents, pour un long séjour de deux mois. Et on ne pouvait pas passer à côté de Disney!
Je garde un très beau souvenir de cette journée magique. Tout semblait grand, démesuré, irréel; Comme dans les dessins animés que j’aimais tant. Je me rappelle avoir voulu monter sur le fauteuil de la Reine de Coeur, et de ma peur de la sorcière dans l’attraction Blanche-Neige… J’y suis retournée à mon arrivée en France. Plus de 10 ans après, la Magie opérait toujours…
La semaine dernière, j’avais un peu de temps et l’envie de visiter le Parc à Halloween! Mais cette fois-ci, tout m’a paru différent. C’était beau, c’était parfait, c’était Disney… Sauf que la Magie n’a pas tout à fait opéré! Lorsque je quittais une attraction, je ne pouvais m’empêcher de penser, qu’on nous faisait sortir dans la boutique, rien que pour dépenser notre argent. Le Parc m’a semblé plus petit. Je sentais aussi la détresse de certains employés… Je ne voyais que l’envers du décor! Et puis, il y a eu cette mère de famille, pendant la Parade. Oreilles de Mini sur la tête, elle hurlait et versait une larme dès qu’un personnage lui envoyait un baiser! Et puis, les gens qui vous poussent pour passer en premier, pour se placer devant, qui tentent de vous doubler, ou qui en viennent aux mains (je ne blague pas!)… Je n’ai pas retrouvé l’Esprit Disney, de plaisir et d’entraide! Et c’est bien dommage!

Est-ce cela devenir adulte ? Moi, qui rêvais -comme Peter Pan- de ne jamais grandir!

Bon, ça ne m’empêchera pas de retourner faire un coucou à Mickey, hein! Rien ne remplacera cette fameuse Magie Disney!

Je vous laisse avec quelques photos, dont un petit look, et mes impressions…

Bon week-end mes Beautés! De mon côté, je m’envole pour quelques jours à Copenhague. N’hésitez pas à suivre mes aventures sur Instagram et Twitter! xx. ◊ Ceedjay

J’ai aimé:
Les décorations d’Halloween, faites de citrouilles, de réverbères sorcières, de musiciens fantômes, et de lanternes diablotins… Mention spéciale pour Mainstreet U.S.A et Town Square!
La Magie Disney! Avec sa musique, ses décors, ses personnages, ses goodies et sucettes géantes, son château, ses différents univers (Discoveryland, Adventureland…). C’est familial et fédérateur!
Les petits cris d’enfants « revenants » à l’entrée du Parc Disneyland!
Les parades Disney, toujours aussi spectaculaires et magiques! Cette fois-ci, on a pu voir et approcher le Gang d’Halloween (Cruella, Maléfique, Capitaine Crochet…).
Les nouvelles attractions de Walt Disney Studio (Tour de la Terreur et Ratatouille); De plus en plus flippant pour le premier, et de plus en plus réel pour le deuxième!
Frontierland, et sa décoration « Conquête de l’Ouest » revue et corrigée pour Halloween; Le dépaysement est total!

J’ai moins aimé:
– Le comportement agressif des touristes, qui n’hésitent pas à pousser et écraser les autres, sans aucune excuse!
– Les personnes prêtes à TOUT pour prendre une photo de la Parade Disney, quitte à glisser leur appareil photo devant les yeux de la personne de devant!
Le café allongé à presque 4€, qui ressemble et a le goût d’une « eau chaude marron » (le pire café de ma vie!). Et il faut m’expliquer pourquoi il est servi dans un gobelet avec couvercle à paille!
Les parents qui pensent que d’avoir un enfant/une poussette signifie « laissez-passer ».
L’attente pour accéder aux attractions (même en semaine)!
L’attraction Armageddon de Walt Disney Studio, censée montrer la fabrication des effets spéciaux au cinéma. Sérieux? 30 mins de queue pour se faire mouiller par un mini volcan, et ressortir presque sourd?

Sweat-Shirt Blanc "Montmartre" - Bérangère Claire (P/É14)
Short Denim Noir - Mango (déjà vu ici)
Sac Seau - A.P.C (déjà vu ici)
Bottes Motardes - Zara (déjà vues ici et )
Collant Motif léo - H&M
Collier NAZAR Plaqué A. Vieilli - Adeline Affre (déjà vu ici)
Dent de Requin Argentée - Mango (déjà vu ici et )
Lunettes de soleil - My Little Box Mai 2013

◊ Devenez Fan de ma Page Facebook – Mon Vide-Dressing

  

Je suis ambassadrice Zippy Guide!

Il y a quelques semaines, Zippy Guide m’a proposée de devenir l’un de ses ambassadeurs. Et j’ai tout-de-suite accepté! L’idée, de faire partie d’une team sportive, et de partager notre expérience avec plaisir et convivialité, m’enchantait particulièrement. D’ailleurs, c’est tout l’esprit Zippy Guide (traduisez Full of Energy; Lively): faire du sport sans stress, pour se déconnecter et faire le plein de vitalité!

En quelques mots, Zippy Guide est une plateforme web de réservations d’activités sportives. On y retrouve une sélection des meilleurs clubs de fitness, studios de yoga, clubs de boxe, etc (pour l’instant à Paris et à Lyon)… Mais aussi des bons plans, promos, astuces et programmes sportifs pour faire du sport.
Si vous cherchez une activité à pratiquer près de chez vous, il vous suffit de faire une petite recherche sur Zippy Guide, puis de réserver et payer en ligne en quelques clics… C’est facile et surtout très pratique! Et puis du sport à la carte, ça peut faire un joli cadeau à offrir à l’un de ses proches…?

Aujourd’hui et dans les mois à venir, notre team Zippy Guide va tenter de vous donner envie de faire du sport. « Créateurs ou spécialiste d’une activité sportive, coachs reconnus et appréciés, blogueurs influents ou impertinents« , nous allons vous proposer de découvrir de nouvelles activités, de nous suivre dans divers évènements sportifs, d’échanger des expertises et points de vues… Nous allons vous faire aimer le sport! Nous allons vous montrer que la vitalité/bien être est un mode de vie fun!

Vous pouvez découvrir les autres ambassadeurs Zippy Guide ici! Il y a les copines blogueuses (coucou!), et surtout des coachs renommés dans le milieu du Fitness!

J’espère que ce programme vous réjouit autant que moi! En attendant la suite, vous pouvez toujours relire ma première expérience Zippy avec Stéphanie Carpentier (une autre ambassadrice) et son cours de Piloxing!

Des Baisers sportifs les Amours! À demain, pour le dernier post de la semaine!
xx. ◊ Ceedjay

Photos: Francesca J.

*Billet personnel, réalisé dans le cadre d’une collaboration avec Zippy Guide.

Je porte: Débardeur « Determined » Lorna Jane – Pantalon de Training Nike Legend 2.0 Tiger – Chaussures de Training Nike Free 5.0 TR FIT – Sac Zippy Guide

Vous aimerez aussi: J’ai testé le Piloxing!

  

Petits fondants chocopoir!

Racler ses fond de tiroirs, dans l’espoir de trouver quelque chose de sucré, de très chocolaté, et d’un peu fruité… C’est ce à quoi je pensais ce jour-là! Il me restait ces poires trop mûres, 1/2 tablette de chocolat pâtissier, et c’est à peu près tout!

Alors je me suis lancée à l’aveugle (sans recette), dans la création de petits « fondants minute » à déguster au plus vite!
J’ai fait fondre le chocolat, et puis j’y ai rajouté tous « les trucs » qui pouvaient former un pâte à cuire: de la purée d’amandes pour le gras, de la préparation culinaire -aux amandes- pour le fondant, du bicarbonate de soude pour la tenue, et des pépites de chocolat pour la déco! J’ai ensuite glissé 1/2 poire pochée au centre des moules, avant d’enfourner pour 20 mins…

Au final, je suis très satisfaite de cette improvisation sans gluten et vegan (par la force des choses)! La texture de ces petites bouchées m’a beaucoup fait penser à ma recette du Fondant chocolat x Marron -les calories en moins-! Et, le jus de la poire imbibe la pâte chocolatée, juste de quoi attendrir le tout…

Je vous laisse avec la recette des Petits fondants Chocopoir (vegan et sans gluten). J’espère qu’elle vous plaira autant qu’à moi!

Des Baisers sucrés!  ◊ Votre Ceedjay

Vous aimerez aussi:
Pudding de graines de chia, tout chocolat
Le Smoothie Mangue-Chocolat cru

  

Défi Sport & Défi Run

Dimanche dernier, j’ai participé -avec près de 5000 personnes- à la Défi Run: une course, où l’on devait relever des défis sportifs… Sur le parcours, j’ai pu constater que pour beaucoup de participants, le plus grand des défis était sans doute la reprise du sport! Oui, le sport est à la mode! S’entraîner est devenu « cool ». Le running semble être la nouvelle activité préférée des français!  Le sport est partout. Il se porte et se vit avec style. Et c’est tant mieux!

Dimanche, je me suis reconnue dans certains de ces débutants. Je pouvais lire sur leurs visages, toute la douleur mêlée à la détermination. Il étaient forts et fiers, malgré cette souffrance; Prêts à en découdre avec les défis, et avec eux-mêmes!

Le plus grand défi du sport, c’est de s’y mettre! Je le sais, parce que je l’ai vécu. Plus jeune, je n’ai jamais été une grande sportive. J’étais plutôt rondelette, amatrice de pâtisseries, et à rechigner dès qu’il fallait se lever! Mais mes parents insistaient pour que je pratique une activité sportive. Alors j’ai essayé la danse classique. Mais mon manque de grâce évident est venu à bout du professeur et de mon apprentissage. Je me suis mise à la natation; Trop contraignant, trop d’eau, trop de compétitions. Le yoga, pendant presque 2 ans… Pfff, trop lent! Et puis, j’ai voulu tenter les sports d’équipes, et de raquette… Le sport ne m’aimait pas, et je le lui rendais bien! Jusqu’au jour où, j’ai eu la note de 4/20 à mon semestre d’éducation physique! Il fallait réagir, me forcer à aimer ce sport; En faire un ami, plutôt qu’un ennemi! Alors, je suis allée courir tous les soirs. Et mes notes sont remontées, comme par magie! Cette première victoire sur moi-même, m’a poussée à m’inscrire dans un club de kick-boxing. Trois fois par semaine, je me défoulais pendant 1h30, j’apprenais à me défendre et à lâcher prise. J’avais enfin trouvé l’activité qui me correspondait! C’était formidable, mais cela est vite devenu insuffisant! J’avais soif de plus de sport, toujours plus. C’était une revanche sur toutes ces années passées à subir le sport! Je me suis donc inscrite dans une salle de fitness à 16 ans. Et puis, la suite vous la connaissez… Encore plus de sport, et plus de défis à relever!

Tout ça pour vous dire, que le sport c’est dur, et à tous moments/niveaux! Lorsque je vais m’entraîner, je souffre aussi -à ma manière-. Mais j’ai appris à surmonter la douleur, à relever chaque défi qui se présente devant moi, step by step. Se remettre au sport, c’est entraîner son mental à repousser ses limites. Lorsque ce dernier est fort, il est possible de devenir fort!

Dimanche, j’ai adoré voir toutes ces personnes relever le défi du sport, avec cette course Défi Run! Running, yoga, fitness… Peu importe le moyen, en fait! La vie est un sport. Il suffit juste de trouver l’activité idéale; Celle qui vous permettra de relever ce défi qu’est la vie!

J’espère que ces mots pourront motiver et aider certain(e)s! Je vous laisse avec l’habituel petit bilan de la course Défi Run, sous forme de questions-réponses…

Des baisers sportifs! ◊ Ceedjay

Le concept ? La Défi Run est une course (5km ou 10km) dont le parcours est semé d’embûches. Ces épreuves, pensées et choisies par de grands champions français (Stéphane Diagana, Mehdi Baala, Christine Arron, Brahim Asloum, Jean Galfione, Muriel Hurtis, Leslie Djhone, Marc Raquil, ou encore Bob Tahri!), font appel à des compétences physiques spécifiques: la force (Défi Strong), la vitesse (Défi Speed), la résistance (Défi Resist) et l’agilité (Défi Agility).

Pourquoi la Défi Run Paris ? Pour découvrir le Bois de Vincennes (je n’y avais jamais mis les pieds!) tout en courant, et pour re-vivre la Spartan Race en version ultra ultra-soft!

La course / le parcours ? Une montée intense, des escaliers, de l’ombre, du soleil, de la boue; Courir sur chemin, c’est une autre affaire! J’avais toujours peur de glisser sur les feuilles humides qui jonchaient le sol. Alors, c’était assez sympa de s’arrêter pour relever les défis! La course a commencé par le Défi Agility lancé par Brahim Asloum et Stéphane Diagana (franchir d’étroites poutres, ramper sous des haies et des grillages…). Puis, le Défi Speed (50 mètres haies, traverser un champ de pneus ou un labyrinthe en étant le plus vif possible), le  Défi Strong (le plus difficile, avec les portées de sac de sable!), et enfin, le Défi Résist. Pas trop pénible, pas trop long; Juste ce qu’il faut pour égayer une course dominicale!

La préparation ? Aucune depuis le 10KM Paris Centre; Je suis toujours blessée à la plante du pied… D’ailleurs, il s’agit sûrement de ma dernière course officielle pour cette saison. Il faut que je soigne cette vilaine blessure, pour être au top en 2015! Je dis « sûrement » parce qu’en écrivant ces lignes, j’ai « les pieds qui me démangent »!

Le moment le plus drôle ? Lorsqu’une petite fille a demandé a sa mère, pourquoi j’avais eu la chance de porter le legging qui allait avec le t-shirt Défi Run… Où lorsque des cyclistes de passage m’ont complimentée à leur manière, à coup de « vous êtes le plus joli zèbre de cette forêt« !

Mon temps ? Je n’ai pas encore reçu mon temps officiel, mais celui de NikePlus indique 1h02. Plutôt pas mal pour une sortie running passée à papoter!

Le petit plus ? Les points ravitaillement fournis et généreux (eau, fruits, barres de céréales, gâteaux…) et les encouragements/sourires de l’équipe de bénévoles!

Le petit moins ? Le kilométrage approximatif et mal/pas indiqué; Selon NikePlus, le parcours faisait 9,91km.

Le mot de la fin ? La course idéale, pour se mettre/reprendre le running!

Mon avis
J’ai été agréablement surprise par l’organisation de cette DéfiRun. Au programme, du running et du sport, dans un ambiance conviviale, et avec le soleil en prime!

Pour vous, le sport est-il un défi au quotidien ? Quels sont vos futurs défis sportifs ?

Vous aimerez aussi:
La Spartan Race: On l’a fait!
Playlist #4: Le 10KM Paris Centre
We Own The Night 2014: le Bilan

  

Powered by Wordpress.