Browsing Tag

snorkeling

Sports Voyages

Bahamas : Grand Bahama Island

10/03/2019

En octobre dernier, j’ai été conviée durant 5 jours pour découvrir Les Bahamas, et plus particulièrement l’île de Grand Bahama à l’invitation de l’Office du Tourisme des Bahamas et de Viva Wyndham Resorts, avec un super équipe :

Marion @noscurieuxvoyageurs
Marion @mademoiselle_voyage
Marjolaine @marjoliemaman 
et Jessica @mesptitsboutsdumonde

Vous vous en rappelez ? 😉

Avant ce voyage, les Bahamas représentaient pour moi une destination lointaine qui rimait avec « voyage de noces », très peu accessible et un poil surfaite… Et puis, j’ai découvert Grand Bahama Island, ses plages immaculées, ses eaux qui offrent de superbes camaïeux de bleus et verts, ses jardins de corail multicolores, ses forêts de pins et ses habitants accueillants ! Une île parmi 700 autres, 2300 ilots répartis sur 1200 km, et regroupés en 16 destinations distinctes ! 

Je vous propose de partir -avec moi- à la découverte de Grand Bahama Island, cette île des Bahamas située seulement à 30 minutes de vol des côtes de la Floride et véritable berceau de l’écotourisme ! Longue de 150 km et large de 25 km, elle possède un végétation étonnante avec ses pins maritimes plantés un peu partout, un sol plutôt plat et sableux (beaucoup de produits doivent être importés), et une mangrove très présente.
Pendant ces 5 jours, j’ai expérimenté ses multiples facettes en courant au petit matin, en faisant du kayak, en Jeep, à vélo, le temps d’une session de Yoga sur la plage…  Bref, les Bahamas sont LA destination idéale pour les sportifs, amoureux de nature, qui souhaitent se ressourcer le temps d’une semaine ! Il me tarde de découvrir les 15 autres !

Bonne lecture #teamactivre !

A très vite, Christelle ♥


A voir / A faire

♥♥ Partir Jeep Safari jusqu’à Lucayan National Park 
Le temps d’une journée, Grand Bahama Nature Tours propose de découvrir le Parc National Lucayan (= zone protégée réunissant l’ensemble des écosystèmes des Bahamas) en Jeep, en empruntant des chemins sablonneux en pleine nature. Au programme, visite de grottes sous-marines, de trous bleus, de la mangrove à bord d’un kayak (2h d’excursion en immersion dans la nature silencieuse, au son et rythme de votre pagaie dans l’eau !), et baignade à Gold Rock Beach, une  plage paradisiaque qui révèle à marée basse de grands bancs de sable blanc.

Déguster une « conch salad » à Port Lucaya Market 
Port Lucaya est un petit marché local en plein air, qui rassemble de jolis cabanons colorés. On y trouve des boutiques dutyfree, de souvenirs, quelques produits artisanaux (peu de choses intéressantes), le tout dans une ambiance festive avec des locaux très souriants et accueillants. Je vous conseille d’y aller de bonne heure pour avoir le temps de flâner… Avant de partir, arrêtez-vous chez Daddy’s Brown Conch Salad Stand pour goûter à la fameuse « conch salad » (= salade de conques), préparée avec des tomates, des oignons, du céleri et ce fameux coquillage cru, puis mariné dans du citron vert, du jus d’orange, avec des piments.

→  Siroter un cocktail de fruits à Banana Bay Restaurant
Petite guinguette colorée donnant sur la belle plage de Banana Bay Beach, tranquille, idyllique, bordée de palmiers dorés. Nous y avons fait halte en fin de journée, avant de rentrer à l’hôtel, pour un jus de fruits bien frais avec vue… 

→ Faire une pause « green » au jardin botanique 
Le « Garden of the Groves » qui doit son nom au fondateur de Freeport Wallace Groves, est un jardin tropical luxuriant mettant en scène des petites tortues, quelques oiseaux tropicaux et palmiers, rassemblés autour d’une cascade. Nous l’avons visité au retour de la plage… J’ai adoré la petite chapelle bleue et blanche entourée de végétation.
Entrée : 17$ par adulte, 12$ par enfant. Ouvert de 9h à 16h. 

♥♥♥ Explorer les Blues Holes en kayak
Le meilleur moyen de découvrir le relief de Grand Bahama Island, est de partir explorer les Blues Holes en Kayak (= grottes immergées aux couleurs bleu azur comparables à un cénote immergé).  Blue Green Outdoors propose une excursion d’une journée à l’Est de l’île, avec bird watching, snorkeling dans des eaux chaudes et limpides de Crabby Cay Beach, et pique-nique à Pelican Point Beach pour déguster des beignets de langouste, accompagnés de riz frit et de coleslaw.

→ Vivre le Fish Fry à Smith Point 
Le Fish Fry est LE lieu de rendez-vous des habitants de l’île, tous les mercredis soirs. Vers 20h, les guinguettes de Smith’s Point se remplissent peu à peu et proposent de dîner en musique, les pieds -presque- dans le sable. Au menu, cocktails bahaméens, salades de conques, poissons frits…. Nous avons prolongé notre soirée un peu plus loin à Taino beach, dans la guinguette Outriggers. Ambiance festive garantie !

♥♥ Faire du snorkeling et/ou de plongée avec Reef Oasis Dive Club
Le centre agrée PADI et très réputé sur l’île, est situé dans l’enceinte même de l’hôtel ! Nous avons embarqué à bord d’un bateau pour une demi-journée (= 3h) à la découverte des fonds marins de Grand Bahama Island. Notre premier arrêt à Peterson Cay National Park -une mini-île protégée et entourée de récifs coralliens actifs- nous a permis d’observer pendant presque 45 minutes une multitude de coraux et poissons colorés. Puis, nous avons enfilé une combinaison, des palmes, un masque et tuba pour nous jeter à l’eau un peu plus loin, afin observer des requins gris de récif. Cette excursion (encadrée par des instructeurs expérimentés) a pour but de sensibiliser sur le fait que les requins ne sont pas dangereux et surtout indispensables au fonctionnement de la chaîne alimentaire animale et de notre écosystème. C’était une expérience excitante, bouleversante que je n’oublierai jamais ! 

→ Découvrir l’île comme un local avec « People to People »
Le ministère du tourisme a mis en place une formule d’accueil originale, inédite et personnalisée : le « People to People » qui permet d’aller au-delà des activités touristiques habituelles, en favorisant les rencontres avec les habitants des îles et en créant des liens durables. Accueillis pour la journée par une famille d’accueil choisie en fonction de l’âge, de la profession ou des centres d’intérêt, les visiteurs découvrent un aspect authentique de la vie bahaméenne, une histoire et une culture différentes. 


 


Se Loger

Sur Grand Bahama Island, il existe une trentaine d’hôtels en fonction de votre budget et de vos envies ! Nous avons logé au Viva Wyndham Fortuna Beach très bien situé, à environ 20 minutes de l’aéroport de Freeport et non loin de la superbe plage de Banana Bay.

L’hôtel propose une formule all-inclusive qui comprend :

→ Les repas : le buffet aux trois repas, un offre snack-fast-food -toute la journée- à déguster les pieds dans le sable depuis le petit cabanon de plage, les boissons non-alcoolisés et alcoolisées. Pour changer du buffet, vous pouvez aussi réserver dans l’un des 3 restaurants de l’hôtel (asiatique, italien et méditerranéen).
→ L’accès à la plage et à la piscine avec serviettes.
→ Les activités : tir à l’arc, tennis, paddle, planche à voile, beach volley, paintball, kayak, cours de danse au bord de la piscine, trapèze, aquagym, baby-foot, une salle de fitness bien équipée, vélo, ping-pong, et j’en passe !
→ Les animations : Loto, spectacle d’1h chaque soir réalisé par l’équipe d’animation de l’hôtel. Mon préféré ? Le Roi Lion le mercredi soir.
→ Les services : WIFI à disposition dans tout l’hôtel (en réalité, plus dans les chambres et le hall d’accueil), supérette (pas très bon marché) qui dépanne en cas de besoin.

Vous me connaissez, je suis en général assez sceptique lorsqu’il s’agit de formules tous-compris; En temps normal, je préfère le charme des Boutique hôtels aux grands complexes impersonnels. Pour autant, j’ai vraiment été surprise par la qualité des prestations du Fortuna Beach. En effet, le site est spacieux et verdoyant -sans être fatiguant à parcourir-, éloigné des autres complexes hôteliers tout en étant proche des différents lieux d’intérêts de l’île, avec un personnel accueillant et à l’écoute.
Et puis, il est également possible et conseillé de partir en excursion -avec d’autres partenaires- pour découvrir les beautés de Grand Bahama Island.
D’ailleurs, le centre de plongée Reef Oasis Dive Club se trouve dans l’hôtel (avec supplément). Nous y avons passé les plus beaux moments de notre séjour à observer les récifs coralliens et même des requins. 😀



Informations pratiques

FORMALITÉS ?
Il vous faut un passeport en cours de validité + 6 mois ainsi qu’un titre de retour ou de continuation. Comme vous transitez par les USA, n’oubliez pas de valider votre ESTA 72h avant votre départ.  Par ailleurs, aucun visa est nécessaire pour un séjour de moins de 3 mois.

BUDGET ?
Pour 8 jours/ 7 nuits, il faut compter à partir de 1700€ par personne pour une formule hôtel « all inclusive » + vols (sans compter les excursions).
La monnaie locale est le dollar bahaméen, et il a la même valeur que le dollar américain. Je vous conseille aussi de partir avec quelques dollars en poche, car il n’est pas évident de trouver des distributeurs à Grand Bahama Island, sauf à Port Lucaya.

QUAND PARTIR ?
Au Bahamas, il fait beau toute l’année -avec des températures qui oscillent entre 19°C et 32°C et 8h en moyenne d’ensoleillement par jour- grâce à la présence du Gulf Stream. S’il n’y a pas de saison des pluies à proprement parler, vous risquez d’avoir quelques « liquid sunshine » (= expression bahaméenne pour désigner les courtes averses d’environ 10 minutes). La haute saison s’étend de décembre à mars et l’été. Pour profiter de prix intéressants, pensez à découvrir l’archipel au printemps (avr-mai-juin) ou comme moi en automne (sept-oct-nov).

BON A SAVOIR ?
→ Pour Grand Bahama Island, l’accès le plus direct est American Airlines via Miami (30 minutes de vol) dans la journée.
→ Le décalage horaire est de -6h toute l’année.
→ Les prises électriques sont « américaines ». Prévoyez donc un adaptateur et une prise multiple pour brancher tous vos appareils.
→ Il est possible de louer une voiture dès votre arrivée à l’aéroport international de Freeport avec un permis français, si votre séjour ne dépasse pas les 3 mois.
→ Le camping est interdit aux Bahamas.
→ Attention aux puces de sables au lever et coucher du soleil ! 😉
→ Il n’y a pas de plages privées aux Bahamas.



Escale à Miami

Sur le chemin du retour, nous avons profité d’une escale plutôt longue à Miami (5h), pour visiter un quartier de la ville avec voyage-en-francais, qui propose des visites guidées en français à New York, San Francisco, Los Angeles et Miami. Pour cette visite « express » Stéphanie, expatriée depuis plus de deux ans, nous a emmené à Wynwood, un quartier arty où le street-art est omniprésent ! Des artistes du monde entier viennent exposer leur chef d’œuvre sur les murs, aux 4 coins des rues. Cette petite parenthèse m’a donné envie de revenir très vite ! 



Informations pratiques

FORMALITÉS ?
Il vous faut un passeport en cours de validité + 6 mois ainsi qu’un titre de retour ou de continuation. Comme vous transitez par les USA, n’oubliez pas de valider votre ESTA 72h avant votre départ.  Par ailleurs, aucun visa est nécessaire pour un séjour de moins de 3 mois.

BUDGET ?
Pour 8 jours/ 7 nuits, il faut compter à partir de 1700€ par personne pour une formule hôtel « all inclusive » + vols (sans compter les excursions).
La monnaie locale est le dollar bahaméen, et il a la même valeur que le dollar américain. Je vous conseille aussi de partir avec quelques dollars en poche, car il n’est pas évident de trouver des distributeurs à Grand Bahama Island, sauf à Port Lucaya.

QUAND PARTIR ?
Au Bahamas, il fait beau toute l’année -avec des températures qui oscillent entre 19°C et 32°C et 8h en moyenne d’ensoleillement par jour- grâce à la présence du Gulf Stream. S’il n’y a pas de saison des pluies à proprement parler, vous risquez d’avoir quelques « liquid sunshine » (= expression bahaméenne pour désigner les courtes averses d’environ 10 minutes). La haute saison s’étend de décembre à mars et l’été. Pour profiter de prix intéressants, pensez à découvrir l’archipel au printemps (avr-mai-juin) ou comme moi en automne (sept-oct-nov).

BON A SAVOIR ?
→ Pour Grand Bahama Island, l’accès le plus direct est American Airlines via Miami (30 minutes de vol) dans la journée.
→ Le décalage horaire est de -6h toute l’année.
→ Les prises électriques sont « américaines ». Prévoyez donc un adaptateur et une prise multiple pour brancher tous vos appareils.
→ Il est possible de louer une voiture dès votre arrivée à l’aéroport international de Freeport avec un permis français, si votre séjour ne dépasse pas les 3 mois.
→ Le camping est interdit aux Bahamas.
→ Attention aux puces de sables au lever et coucher du soleil ! 😉
→ Il n’y a pas de plages privées aux Bahamas.


*Merci à l’Office du Tourisme des Bahamas, à Travel Insight, à l’hôtel Viva Wyndham Fortuna Beach, à notre merveilleuse accompagnatrice Karin, Célia, Stanislas, et les filles qui m’ont accompagnée durant cet incroyable séjour !

Vous aimerez aussi :
Formentera
Ilots du bout du monde
L’Ile des Pins

Nouvelle-Calédonie Voyages

Le Phare Amédée

06/03/2017

En Nouvelle-Calédonie, la météo est un sujet qui passionne ! Dans la rue, au supermarché, on entend souvent des phrases du type « Tu verrais le Vent d’Ouest à L’anse Vata ! » (= Mistral local),  ou encore « Ils sont en alerte orange dans le Nord ». Il faut dire que presque toutes les activités de l’île reposent sur sa météo. Les habitants vont à la plage comme nous faisons les boutiques ! Le week-end, ils sortent en mer, pique-niquent au bord de l’eau, etc. D’ailleurs, l’une des excursions les plus prisées par les touristes et les locaux possèdant un bateau, c’est le Phare Amédée. La légende dit qu' »il fait toujours plus beau là-bas !

L’îlot Amédée est situé à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Nouméa, et mesure 400 m de long sur 270 m de large. Bordé d’une eau turquoise cristalline, de sable blanc et d’une réserve marine tropicale protégée (le site a été inscrit en 2009 au Patrimoine Mondial de l’UNESCO), le Phare Amédée est tout simplement un petit paradis !

N’hésitez pas à relire les articles ci-dessous :
Nouvelle-Calédonie : Poe Beach
Nouméa : les pieds dans l’eau…
Îlots du bout du monde
L’Ile des Pins

Pour vous y rendre, vous pouvez opter pour un bateau taxi ou l’offre du Mary D (journée d’excursion comprenant le transfert, un buffet tropical à volonté suivi d’un spectacle de danses du Pacifique comprenant le “Tamure”). Mon beau frère ayant un bateau, nous avons jeté l’ancre à bord du Wakinah ! 🙂 Après une petite session de snorkeling dans le lagon, nous avons rejoint l’îlot pour un pique-nique à l’ombre des cocotiers. L’îlot est entouré d’un récif corallien et d’une faune sous-marine très riches. Un masque et un tuba suffisent pour admirer des centaines de poissons tropicaux multicolores ! Après une baignade qui s’est éternisée, et une séance d’AcroYoga pour Mehdi et moi, nous avons décidé de visiter le Phare de l’île.

Pour la petite histoire, le Phare Amédée est le 1er phare métallique de France. Du haut des des 56 m, il a dominé Paris pendant 2 ans, avent d’être démonté et envoyé par bateau dans 1265 colis ! Après 10 mois de labeur, il est allumé le 15 Novembre 1865 et signale de son éclat blanc l’approche des passes d’accès à Nouméa. Aujourd’hui, on peut gravir les 247 marches de son escalier en fonte qui conduit au sommet, et permet d’observer le panorama.

Par ailleurs, il est aussi possible d’envoyer vos cartes postales depuis la Poste du Phare Amédée -avec son oblitération officiel “Phare Amédée”-, soit la plus petite poste du Monde ! 😉

J’espère que ce nouveau billet dans les Mers du Sud vous a plu ! Je vous souhaite une belle semaine.

A très vite ! Christelle ♥

Je porte : Maillot de Bain One Surf Capsule Billabong (soldé !!)

Vous aimerez aussi :
Nouméa : les pieds dans l’eau…
Ilots du bout du monde
L’Ile des Pins