Browsing Tag

Saint-Ouen

À l'essai Ration déco

Habitat 1964

07/08/2013

Un peu de morosité ce matin à Paris. Après un mois de juillet très ensoleillé, on avait presque oublié les affres du printemps dernier, n’est-ce pas? Ne nous inquiétons pas plus, ce n’est pas un ciel grisâtre qui va mettre à mal notre joie estivale. Et puis, c’est aussi l’occasion de profiter de nôtre petit-riquiqui-mais douillet- habitat parisien… D’ailleurs, c’est d’Habitat que je comptais vous parler ce matin…

Ce week-end, je suis allée flâner du côté des Puces de Saint-Ouen, avec une idée précise en tête: découvrir le nouvel espace d’Habitat, dédié au vintage. Habitat, c’est un peu mon chouchou déco. Chic, pratique, et solide –mais chérot sur les bords?-, la marque propose des modèles sobres et indémodables. Habitat 1964, c’est donc, un show room de 400m2, où sont mis en vente des pièces uniques, meubles et accessoires de maison, issus des anciennes collections de la marque.

Dans cet article, je vous propose de découvrir l’adresse et en même temps, de la mettre « à l’essai ». C’est un billet un peu spécial je vous l’accorde, tout comme l’est l’idée de commémorer 50 ans de création et de design, en aménageant un « Village vintage ».

Le concept

Il faut bien avouer que le concept est novateur. Les clients de ce paradis rétro sont aussi les vendeurs. L’ensemble des pièces présentées est pour partie issu des anciens stocks mais, également chiné auprès de particuliers. En surfant sur l’engouement pour le vintage, la marque s’inspire du passé afin de réinventer les codes du design.

La boutique

Le showroom prend place dans un hangar à peine rafraichi de 400m2. Les pièces sont entreposées ça et là, afin de créer des espaces complètement autonomes. Une chambre d’enfant, où trône une fresque de lampes en papier. À droite, un coin salle à manger, avec ses services en porcelaine. Quelques hamacs, des vases longilines en file indienne, et un lot de 1440 carafes. Parfois, il arrive de se retrouver nez à nez avec une table signée Jean Nouvel, ou un objet insolite du fondateur Terence Coran… On se plaît à toucher des yeux, et à humer l’histoire de la création dans un silence absolu.

Ma note: 6/10

Une note un peu basse, je vous l’accorde, mais… Il y a un « mais » justement! Les prix sont légèrement élevés. La carafe estampillée Desolina Suter coûte 30 €, et il faut compter pas moins de 400 € pour repartir avec le moindre siège. On apprécie plus avec les yeux qu’avec le porte-monnaie. Néanmoins, au paradis de la chine, il ne faut pas hésiter à fouiller. Je failli craquer pour une table à manger à 180€. Prix raisonnable lorsque l’on voit la pièce. Au final, Habitat 1964, est une véritable bulle d’oxygène, une belle parenthèse, où il est possible de faire de belles rencontres.

Habitat Vintage 1964
Ouvert les Samedis et Dimanches de 10h à 18h.
Attention! Fermeture annuelle du 12 au 30 août inclus.

 

Pour proposer un produit Habitat à la vente, il suffit de le faire évaluer en ligne, par leurs experts. Voici la page du formulaire de contact.

Et maintenant que vous avez pris conscience du potentiel d’un objet Habitat, je vous propose d’investir en profitant des derniers prix de l’été! Trêve de plaisanterie, il reste pas mal d’accessoires soldés, et en les voyant, je me suis dit qu’ils auraient définitivement leur place chez Habitat 1964 dans quelques années… Qu’est-ce que vous en pensez?