Mexique Voyages

Mexique: Tulum, toute bleue

02/04/2014

Dans un peu plus d’un mois, Le canard ivre va souffler sa 1ère bougie! En y pensant, ça me fait tout drôle! Un an déjà! Et pourtant, j’ai l’impression qu’il fait partie de ma vie depuis plus longtemps… Il a toujours été là, dans un coin de ma tête… Même en 2012, lorsque je partais pour le Mexique! Cet anniversaire me fait penser, que je n’ai pas fini mon récit de ce voyage mexicain… Et pourtant, il m’a tellement marqué! Je suis littéralement tombée amoureuse de ce pays!

Du coup, j’ai fouillé dans les archives du blog, à la recherche des trois premiers articles: Valladollid, Mérida et Campeche. Et j’ai été peinée de voir qu’ils faisaient partie des articles les plus « détestés » (symbolisés par un pouce en bas)! Quoi? Je n’ai pas réussi à transmettre ma passion pour cette contrée exotique? Je suis vraiment déçue…
Mais qu’est-ce que vous voulez? Il ne faut pas se laisser abattre, et se relever après chaque chute!
D’ailleurs, je rempile tout-de-suite, avec un article sur Tulum. Je précise au passage, qu’il ne s’agit ni d’un énième « Guide du routard », ni d’un « Trip Advisor » bis… C’est uniquement mon expérience de Tulum, la toute bleue!

Tulum a été synonyme de délivrance! Nous venions de passer plus d’une semaine dans la jungle à Palenque, puis à Xpujil, près des ruines de Calakmul, et enfin dans un écolodge sordide de Bacalar. J’avais marché sur un serpent, perdu 10 kg avec l’étouffante chaleur, je m’étais faite piquée par un essaim de moustiques carnivores… Je n’en pouvais plus!

À la gare, on croise la route de ce taxi. Très sympa, il nous propose un prix convenable pour nous emmener dans la réserve naturelle de Sian Ka’an. La piste pour y accéder était truffée de nids-de-poule. À notre arrivée, on découvre notre bungalow. Il fait face à la mer, perdu dans la végétation luxuriante. La demoiselle nous précise qu’il ne faut pas toucher aux arbres peints en rouge… La cabane renferme une tente militaire joliment décorée… Et avec une tonne de bougies. Oui, il n’y a pas d’électricité au CESiaK!

On court se jeter à l’eau, et profiter de la plage quasi-déserte. Puis, on se dépêche d’aller dîner. Le restaurant ferme à 21h, pour des raisons d’économie d’énergie. Il se situe sur le toit de l’établissement principal, sur plusieurs niveaux. On peut y apprécier l’extraordinaire vue sur la mangrove.

On commande une ceviche (salade de poisson) et des tortillas de la mer. Il s’agit vraiment, de la meilleure cuisine qui m’est été donnée de goûter au Mexique; Fraîche, raffinée, et avec cette petite touche salée incomparable -ils utilisent de l’eau de mer pour cuisiner-. Pendant le dîner, j’aperçois à côté de nous, sur le tapis de jungle, des petits jets de lumière produits par des lucioles. On aurait dit un ciel étoilé! C’était un moment tellement magique!
De retour à la tente, on s’endort paisiblement en écoutant le bruit des vagues.

Nous ne sommes pas trop sortis de CESiaK… Mais, nous avons quand même loué un scooter pour explorer la ville de Tulum, aller y manger un petit quelque chose, et visiter les fameuses Ruines. C’est vraiment très beau, si l’on oublie la foule! Et, à quelques minutes, il y a une plage publique très sympa. On y voit surtout des familles mexicaines, pique-niquer ou pendre la soleil!

CESiaK a vraiment été une étape marquante de mon périple mexicain. J’ai visité la mangrove, je suis tombée sur un camp de hippies très cools, j’ai sympathisé avec le personnel de l’hôtel -des jeunes ayant tout quitté, par amour de la nature-, et j’ai eu moi aussi, l’envie de poser mes valises, et de ne plus jamais repartir!

Tulum, c’est un peu ma Plage* à moi… Toute belle, toute bleue! Je vous laisse avec quelques photos…
Des Baisers. Ceedjay.

* Référence au film La Plage.

…………………………………………………………………………………………………………………….

Les adresses:

Écolodge CESiaK: CESiaK (Centro Ecologico Sian Ka’an) est un écolodge situé dans la biosphère de Sian Ka’an, à 20 minutes en voiture de Tulum. Les revenus générés au travers des activités et hébergements, sont utilisés pour financer des programmes de conservation de cet écosystème tropical sensible. CESiaK propose 15 bungalows-tentes installés dans la jungle luxuriante, ou face à la mer. On s’éclaire à la bougie, on se lave à l’eau saumâtre (eau salée), on explore la lagune, on écoute le bruit des vagues qui se brisent… Et c’est tellement bon!

Restaurant El Camello JR: Cette petite Marisqueria (établissement spécialisé dans les produits de la mer) nous a été recommandée par notre taxi. À notre arrivée touristes et locaux se partagent les petites tables qui font face à la télévision. On commande la ceviche (spécialité de la maison), et une soupe aux fruits de mer ultra pimentée. Lorsque les plats arrivent, on se félicite d’avoir opté pour les demi-portions! C’est excellent, très frais, et les prix tout doux. Avenida Tulum & Luna Sur, Tulum (à la sortie sud de la ville).

Naturall: Un petit café, qui propose d’exquis petits déjeuners; Des oeufs brouillés au top, une salade de fruits exotiques, et d’excellents pancakes pomme-cannelle! Je ne me rappelle plus de l’adresse exacte, mais il me semble qu’il se situe à côté d’une petite boutique de souvenirs « Made in Tulum », Unico… Sur l’Avenida Tulum.

…………………………………………………………………………………………………………………….

Vous aimerez aussi

5 Commentaires

  • Répondre Smain A. 02/04/2014 at 111105

    Sympa ce retour d’expérience!
    J’adore Tulum (pas besoin de perdre du temps plus au nord…) et j’y suis allé trois fois tellement que j’en suis accro! Et honte à moi, je ne connaissais même pas le CESiaK 🙁
    Peut-être pour ma 4ème visite!
    Magnifique ces photos.

    • Répondre lecanardivre 02/04/2014 at 111105

      Pour CESiaK, il faut vraiment aimer les choses simples… Pas d’électricité, pas d’eau courante, pas de sanitaires privés… Mais c’est une sacrée expérience! moi j’adore le côté « roots », loin de tout!

      • Répondre Smain A. 02/04/2014 at 111205

        Et en cadeau, une plage quasi-privéee 🙂

  • Répondre Laura 25/07/2017 at 111205

    Bonjour,

    A quelle période êtes-vous parti ? Je souhaitais aller à Tulum en décembre mais je trouve des infos differentes pour la météo…

    Merci ! super article !

    • Répondre lecanardivre 18/08/2017 at 110205

      Bonjour,
      Nous sommes partis en juillet… Il faisait très beau et chaud pendant tout le séjour. 🙂

    Laisser un commentaire