Le bloc-notes Sports

Comment je suis devenue Bigorexe…

26/01/2015

Vous êtes nombreuses à m’interroger sur mon parcours sportifEst-ce que j’ai toujours été sportive ? Est-ce qu’il y a eu un « déclic » ? Quelles sont mes activités sportives préférées ? Et vous me demandez aussi si « c’est encore difficile » aujourd’hui, s’il m’arrive de souffrir ? Comment je fais pour garder la motivation, etc…?

Alors, j’ai pensé à ce post « confessions »; Un billet où je vous parlerais de mon expérience sportive, et de mon passé de non-sportive. Comment je suis « tombée dedans », comme on le dit souvent ! J’espère que cela aidera celles qui n’osent pas débuter, ou celles qui doutent en cours de route…

J’ai toujours été la « grande perche » de l’école ! À 12 ans, j’essayais de cacher mon mètre 70, et mes formes généreuses avec des vêtements bien trop amples pour moi ! J’étais voutée, je me sentais piégée de ce corps trop grand et trop « femme ». À cette époque, je n’aimais pas le sport. Lorsqu’on ne se reconnaît pas/n’aime pas son corps, il est bien difficile de lui demander de réaliser certaines choses… Ma mère m’a inscrite à la danse classique pour développer ma grâce et ma coordination. Vous avez dit « grâce » ? Je me rappelle de l’air abattu du professeur de danse, lorsqu’il me voyait gigoter dans mon tutu bleu !  Et puis, j’ai appris à nager. J’aimais bien mes cours de natation, mais le coach ne voyait en nous que de futurs champions; Trop de compétition, trop de stress ! Alors, j’ai essayé le yoga… Ici encore, l’ambiance zen-autaine a eu raison de moi. Je vous passe mes tentatives désespérées pour devenir gymnaste, judokate, etc… Ce serait bien trop long !
Et puis, un jour, j’ai demandé à mes parents d’essayer un cours de Full-Contact. C’est ici que tout a commencé !

Le déclic

Mon premier cours de Full-Contact a été une révélation. Je n’avais jamais autant souffert, que lors de cette première séance. Mes poumons suffoquaient, mon corps tremblait de douleur… Mais je me sentais enfin vivre. J’avais envie d’y retourner pour me défouler de nouveau, pour m’amuser à souffrir
Pour reprendre le sport durablement, il vous faut trouver L’ACTIVITÉ qui vous fera aimer/apprivoiser la douleur. Chacun a la sienne; Pour moi, c’est la boxe, pour vous ce peut être le yoga, la danse, le vélo, le fitness. Il ne faut pas hésiter à tester différents sports, pour trouver celui qui correspond à votre personnalité, et à vos attentes.

La découverte du Fitness

Au bout de quelques temps, mes 3 séances hebdomadaires de « Full. » ne me suffisaient plus. J’avais envie de me tonifier, de sculpter ce corps que j’apprenais enfin à découvrir. Je me suis inscrite dans une salle de sport, où j’ai suivi à peu près tous les cours: Culture Physique, Abdos-Fessiers, etc…
D’ailleurs, je conseille à toutes celles qui débutent, d’essayer au moins une fois l’un de ces cours. Je vois souvent des filles débarquer à un Body Pump™ sans savoir faire un squat. C’est vraiment important de ne pas brûler les étapes ! De cette façon, vous êtes sûre de progresser de la bonne manière, et de ne pas vous blesser en cours de route. Apprendre à aimer une activité passe par un apprentissage long et douloureux. Mais au final, vous verrez que les efforts payent plutôt bien. 😉
Et puis, j’ai découvert les cours collectifs de Fitness Les Mills™. J’ai tout-de-suite accroché avec le concept ! J’avais 17 ans, et je trouvais sympa de me faire « driver » pendant 1h. À la fin de chaque cours, j’étais épuisée, et j’avais la sensation d’avoir bien travaillé.

Photos: MTC

L’organisation

Lorsque je suis arrivée en France, j’ai eu tout le loisir -en tant qu’étudiante-, de pratiquer ma passion du Fitness. Et puis, les choses se sont un peu compliquées lorsque j’ai commencé à effectuer des stages en entreprise. J’avais moins de temps pour moi, et j’ai fini par baisser les bras. Bim ! Deux ans sans sport ! La reprise a été rude. Je me sentais vieille, diminuée, sans énergie. C’est à ce moment précis je pense, que je me suis fixée LA Règle d’Or: ne jamais m’arrêter de faire du sport plus de 3 jours. Au delà de ce temps, la reprise est psychologiquement et physiquement difficile. Après cet arrêt, j’ai dû tout reprendre depuis le début; J’ai commencé par des séances de Culture Physique, un peu de course sur tapis, et par la suite, des cours collectifs plus intensifs… J’aimais beaucoup le Body Combat™. Il me rappelait le Full-Contact de mes jeunes années.
Avec le temps, je me suis améliorée. Oui, le temps ! Le sport demande beaucoup de temps et d’investissement. Il faut que vous soyez régulière, et pendant longtemps pour entrevoir des résultats conséquents. Je sais que certaines d’entre vous sont mamans, ou ont des responsabilités que je n’ai pas encore. Mais je suis persuadée qu’il est possible de trouver des compromis. D’ailleurs, j’espère vous motiver et vous aider à trouver des solutions, pour intégrer au mieux le sport, dans votre quotidien !

Aujourd’hui…

Aujourd’hui, je sèche la plupart de mes cours préférés de fitness. Je préfère m’entraîner seule ! Pendant toutes ces années, j’ai échangé avec des professionnels du métier, j’ai appris, observé des méthodes, des « façons de faire », des astuces… Et j’adore me créer des petits circuits d’entraînement qui « m’en font baver ». Le sport est devenu un véritable art de vivre. Je parle, vis, rêve sport; Je suis bigorexe pour certains (= personne devenue dépendante d’une pratique excessive du sport), ou très sportive pour les autres.
Pour autant, je ne souhaite pas m’arrêter là; Je désire apprendre encore plus. On a toujours quelque chose à apprendre ! L’année dernière, je me suis mise au running, et dans un mois, je prendrai le départ de mon premier semi-marathon ! Je me suis aussi remise au Yoga… Et je me suis même surprise à aimer la danse !
Pour progresser, il faut sans cesse se remettre en question. Chaque goutte de sueur, est un pas de plus vers la victoire… Sur nos peurs, nos défauts, nos inquiétudes, etc…

Pour résumer

Je n’ai pas toujours été sportive. C’est la découverte de la bonne activité au bon moment de ma vie, qui m’a permis d’apprendre à aimer le sport. Aujourd’hui, je suis fan de musculation, et je suis persuadée que le sport -plus particulièrement le body-building-, peut aider une personnalité à éclore, ou modifier une morphologie. J’ai trouvé mon bien-être grâce au sport, et je compte bien partager cette joie de vivre avec vous !

Et vous, quel est votre parcours sportif ? Quelle relation entretenez-vous avec le sport ? est votre relation au sport ? N’hésitez pas à me poser d’autres questions…

Bonne semaine (sportive) mes Chatons ! xx. ◊ Christelle ◊

Je porte: Collants de Compression FashionableFit For Nelly Sport – Sweatshirt QUALIFIER Under Armour via ZalandoFlyknit Air Max Nike via Footlocker
Accessoires: Kettle Bell 8 kg Domyos (offerte par la marque)

Vous aimerez aussi:
Potions Magiques pour Sportives…
Raiponce fait du Sport!

Vous aimerez aussi

14 Commentaires

  • Répondre Eldalote 26/01/2015 at 110905

    Salut, je découvre ton site et dévore littéralement tes conseils sportifs! J’ai plus de temps en ce moment, je compte bien me remettre en forme et me re muscler un peu…
    As tu déjà essayé la slack line? A pratiquer en extérieur aux beaux jours, c’est vraiment super pour un gainage complet et un bon équilibre!

    • Répondre lecanardivre 26/01/2015 at 110905

      Hello Eldalote,

      Merci, j’espère que tu trouveras ton bonheur ici ! Pour le slack line, je connais de nom, mais je n’ai jamais essayé. À rajouter sur ma TO DO list, dès que les beaux jours reviendront ! 😉 Bonne journée à toi !

  • Répondre Miss Figolu 26/01/2015 at 110205

    Super parcours et top le récit !

    J’ai toujours fait du sport, d’abord pour faire plaisir aux parents qui voulaient que je me dépense puis par plaisir (10 ans de gym) mais j’ai arreté et depuis chaque session c’est plutot « pour mincir, parce que je suis OBLIGEE, car je n’aime plus mon corps… » bref ma mentalité a changé et je pense ne pas encore avoir trouvé LE sport fait pour moi, maintenant, à mon age, avec mon corps…

    Je trouverai…. un jour j’en suis certaine !

  • Répondre Elodie 26/01/2015 at 110305

    Quel nom barbare la « bigorexie » 😉 Personnellement’ je me suis mise sérieusement au sport à la rentrée dernière, dans le cadre d’un rééquilibrage alimentaire. Parce que lorsque l’on cherche à perdre du poids, autant en profiter pour s’affiner au mieux 🙂 Alors j’ai intégré le sport dans mon quotidien : running une à deux fois par semaine, stretching, NTC, randonnée à pied et en ski, et puis yoga depuis le début de l’année… Je ne m’ennuie pas 🙂
    Pour le moment c’est plutôt facile car je suis au chômage, mais j’espère pouvoir continuer à faire autant de sport même en ayant un boulot parce que c’est devenu une drogue douce. Et je sais surtout que sans le sport, je ne pourrais pas conserver ma silhouette, qui, bien que pas parfaite, me plait de plus en plus aujourd’hui sans ces kilos en moins 🙂
    En tout cas, merci pour ton blog, découvert il y a 1 mois, j’y trouve plein de bons conseils et c’est une bonne source de motivation !!

    • Répondre lecanardivre 26/01/2015 at 110505

      Merci beaucoup Élodie ! J’espère que tu trouveras le moyen de concilier sport et boulot ! C’est hyper compliqué… 🙂

  • Répondre Ithilia 26/01/2015 at 110505

    C’est très intéressant de découvrir ton parcours, comme quoi, le sport peut nous permettre de nous révéler et de nous accomplir mais encore faut-il trouver le bon !

    en ce qui me concerne, je me suis toujours considérée comme sportive, mais en bon garçon manqué, j’ai refusé la gym et la danse. J’ai fait de la piscine, j’ai adoré la voile (mais pas les moyens de continuer en pro…) puis j’ai fait beaucoup de badminton du collège à la fac. Cette sensation d’utiliser toutes tes forces, de puiser dans tes réserves, l’épuisement après, j’adorais ça !
    Puis j’ai découvert l’aikido par hasard, parce que la séance de badminton à la fac était déjà pleine, et j’ai adoré !! Une autre façon de percevoir mon corps, de l’appréhender dans l’espace, la relation avec le partenaire, et une philosophie qui me permet de me détendre après le boulot et les périodes de stress.
    Et depuis quelques mois, je me suis mise à la marche, à la rando, pour le côté sport en plein air, et j’ai découvert de nouveaux muscles que je ne sollicite que trop peu en aiki !

    En tout cas, même si je ne pratique pas les mêmes activités sportives que toi, c’est toujours un plaisir de lire les billets que tu y consacres !

    • Répondre lecanardivre 26/01/2015 at 110505

      En fait, j’ai toujours fait du sport et beaucoup… Mais je n’aimais pas ça ! Je me suis toujours sentie forcée. En tous cas, je suis contente de connaître un peu plus ton passé de sportive… Et merci de me suivre depuis un petit bout de temps déjà ! xx.

  • Répondre et aurelie alors 26/01/2015 at 110705

    J’ai beaucoup aimé ton article ! C’est toujours sympa de voir le parcours des autres !
    Pour ma part, j’ai toujours été « la nulle en sport » à l’école. Et puis il y a 8 ans, un peu par hasard et beaucoup par ennui, j’ai redécouvert le sport (je l’évoque dans cet article : http://www.etaureliealors.com/2013/09/comment-par-le-plus-grand-des-hasards.html), la course à pied, puis le triathlon. Je me suis rendue compte que non, je n’étais pas si nulle, je me suis accrochée, et si le chemin a été long, je suis fière de dire que j’ai couru mon premier marathon en novembre dernier.
    En tout cas ton blog est une vraie source d’inspiration, continue comme cela 😉
    Bonne soirée

  • Répondre dorothynailassay 26/01/2015 at 110905

    Je viens de rperndre le sport après une thèse et un bébé (oui oui les deux dans la foulée) et je m’aperçoit que j’ai a peu près le même parcours que toi… . en reprenat une activité physique gym volontaire (avec un prof ancien militaire, c’est vraiment volontaire ) et du badminton… cela fait 3 mois et les séances ne me suffisent plus , je me fais un entraînement le samedi en suupllément… j’ai cette addiction au sport … et mêm à la douleur (et d’ailleurs je l’ai toujours eu car j’ai toujours fais au moins 5 h de sport d’uen manière ou d’une autre quand j’étais plsu jeune). Je me surprend a faire des fessiers en pliant le linge… a faire les abdos quand je joue avec mon fils … voir il me monte sur les jambes et j’essaye de les lever à ras du sol avec lui dessus… je crois que je deviens (ou suis ou ai toujous été) Bigorexe… mais je trouvais cela bizarre (mes proches également) . le fait de t’avoir lu me fait du bien et je me sens plus sereine d’un coup^.

  • Répondre MamaFunky 28/01/2015 at 110705

    Pas encore bigorexe mais j’avoue que la non-sportive que j’étais est tombée dedans et bien dedans. Grace au running pour ma part. Moi qui n’avait aucune endurance, je cours sans m’arrêter ! Et moi aussi je serai sur la ligne de départ du semi dans un mois et 1/2.

    J’ai du m’arrêter de courir pendant une semaine à cause d’une saleté d’angine et je peux te dire que ça m’a manqué. Mais manqué !!!!

    Allez je te laisse je vais courir !!!! hiii !!!!

  • Répondre Fefal 30/01/2015 at 110705

    Merci pr ce post, tu indiques « Je vois souvent des filles débarquer à un Body Pump™ sans savoir faire un squat. C’est vraiment important de ne pas brûler les etapes »
    Il est vrai que je me sens visé ici 😉 quels sont les gestes à faire pour faire un bon squat? Tu indiques égalt des étapes, par quoi commençer alors?
    Merci de m’éclairer et vraiment super ton blog

    Fefal

    • Répondre lecanardivre 30/01/2015 at 110905

      Hello Fefal,

      J’espère tout d’abord que tu ne t’es pas sentie vexée par le terme « débarquer ». En fait, j’ai employé ce mot, parce que je vois beaucoup de nouveaux adhérents lâchés dans la nature… La faute aux clubs qui ne prennent pas le temps de montrer ce qu’il faut savoir, et à eux-même de ne pas oser demander ou utiliser les séances de coaching gratuites à chaque renouvellement d’abonnement… J’écrirai un post (très rapidement) sur le sujet.

      En attendant, je voulais juste préciser qu’il faut apprendre à faire un squat, une fente, etc, avant de mettre des charges lourdes sur le dos. C’est tout simplement dangereux. Comme je le disais dans l’article, commencer par les basiques, c’est partir sur un culture physique ou un abdos fessiers… Et lorsque tous les mouvements sont intégrer, oser et se faire plaisir par un concept…
      En attendant l’article, j’espère que cela pourra t’aider.

      Bisettes.
      Christelle

      • Répondre fefal 31/01/2015 at 110905

        Merci pour ta réponse,

        Non, je ne suis pas vexé mais j’aimerais donc en connaitre plus sur les basques pour pouvoir me faire plaisir. J’attend donc ton post et durant mon prochain cours, je ferais attention de ne pas mettre trop de charges, mais essayer d’executer le mouvement parfait…(enfin tes conseils avisés me permettront d’y arriver plus vite, je pense) 🙂

        A trés vite.
        Fefal

  • Répondre Raven 06/02/2015 at 110505

    Fort intéressant ! Je partage totalement ton point de vue sur le côté de trouver son sport : c’est vraiment la base de la base à mes yeux, à quoi bon s’entrainer pour s’entrainer si on ne s’amuse pas? C’est le meilleur moyen de se lasser finalement !

    J’ai toujours fait du sport étant petite et en aimant vraiment ça (patinage artistique, équitation et tennis principalement), ma pratique est devenue plus aléatoire durant mes études et le boulot (à l’exception de ma 2ème phase d’équitation pendant 5 ans 🙂 ) pour plusieurs causes… Le temps et les transports parisiens d’un côté, la multitude de sports qui m’attirent mais personne avec qui me lancer mais surtout mon manque d’endurance absolument catastrophique… J’ai tenté la course à pied pendant quelques mois, j’ai fini par courir mon premier 30mn sans arrêt dans la douleur au bout d’une grosse 20 aine de scéances alternant marche/course… la veille de passer au bloc opératoire… -_-‘ Donc tous les progrès sont perdus, j’arrive pas à courir s’il fait trop chaud et habitant actuellement à Montréal, fait un chouillat trop froid pour que je me relance de suite là dedans… ^^ C’est d’ailleurs tellement frustrant de voir le temps qu’il faut pour construire quelque chose et à quel point les progrès sont perdus en peu de temps si les efforts ne sont pas constants !

    Bref, beaucoup d’auto excuses mixées à de vrais « soucis » (j’aime les sports qui défoulent mais sans endurance c’est compliqué !), tout en me disant qu’à 31 balais je suis quand même sensée être en meilleure forme… -_- J’ai en ligne de mire de me mettre à l’escalade et une inscription à une petite course de 5km du type Spartan Race pour les Nuls qui a l’air bien fun tout en étant abordable pour une reprise ! 🙂

  • Laisser un commentaire