Fitness Sports

10 Choses que le CrossFit m’a apprises !

08/05/2015

Le premier article CrossFit ! Enfin ! J’avais prévu de vous parler de mon initiation en 6 étapes, et puis je me suis dit que cela pouvait attendre… Je devais d’abord vous expliquer mon « Projet CrossFit » !

Lorsque j’ai entendu parler du CrossFit (il y a deux ans), j’ai tout-de-suite su que ça me plairait. Mais, on ne peut pas « être partout à la fois » ! J’ai attendu, jusqu’à ce que l’envie soit plus forte que ma raison; Il fallait que j’essaie ce nouveau sport ! Et puis, le CMG Sports Club m’a invitée au lancement de sa Box CrossFit XIII… C’était l’occasion pour moi, de m’initier -enfin- au CrossFit !

Ce premier mini-WOD a été une  révélation. Du coup, je me suis lancée le défi de découvrir et de vous faire découvrir le CrossFit pendant 3 mois ! Pourquoi 3 mois ? Parce que je pense, qu’il n’est pas possible de juger un sport en une seule séance. Et puis, le CrossFit est victime de pas mal de préjugés (« Le CrossFit n’est pas accessibles aux débutants », « Je vais devenir musclé(e) comme un culturiste », « les CrosFitters sont des barbus rustres et austères », Le CrossFit est un sport masculin », et j’en passe... 😉 ), auxquels j’aimerais me/vous confronter.

Pendant trois mois donc, vous entendrez beaucoup parler CrossFit ici (désolée pour ceux/celles qui n’aiment pas). Toutes les deux semaines, je publierai un article sur les étapes de mon apprentissage de ce sport !

J’espère, que l’idée de découvrir le CrossFit à mes côtés, vous enchante autant qu’à moi !

Alors, vous êtes prêt(e)s à bouleverser votre façon de penser l’entraînement ?

Je commence aujourd’hui, par les 10 choses -concernant la pratique d’une activité physique- que le CrossFit m’a apprises/confirmées ! Ce sont des petits détails, des petites corrections à apporter, mais qui font toute la différence !

Des Baisers mes Beautés ! ◊ Christelle

1/ Le CrossFit est le sport du Fitness // Dans cet article, je donnais la définition du Fitness: « un ensemble d’activités physiques visant à améliorer sa condition physique et son hygiène de vie, dans un souci de bien-être ». Quant au CrossFit, il est « un programme de préparation physique et d’entraînement musculaire qui repose sur un enchaînement de mouvements variés, de forte intensité, et issus de différentes disciplines sportives telles que la gymnastique, le fitness, l’haltérophilie, l’athlétisme, l’exercice cardio, etc… ». Alors, pourquoi est-ce que je dis que le CrossFit est le sport du Fitness ? Tout simplement parce qu’il est plus « rationalisé »: il met en oeuvre 10 qualités physiques (cf l’article J’ai testé le CrossFitXIII), il est institutionnalisé (ses règles sont identiques pour l’ensemble de la planète) et sa pratique est majoritairement orientée vers la compétition (Reebok CrossFit Games). Aussi, faut-il des mois/des années de pratique pour apprendre à maîtriser les « codes » de cette activité. Aujourd’hui, quand je découvre une nouvelle activité Fitness, je m’adapte très vite, et pige de suite ce qui m’est demandé. Au CrossFit, il m’a fallu et me faut re-penser en continu toute ma façon de manier et d’entraîner mon corps. Le CrossFit est un sport qui -comme tous les sports- demande beaucoup de patience.

2/ L’humilité doit être la première des qualités du sportif // La première fois que je suis rentrée dans une Box, j’ai été frappée par l’absence de miroirs. Et je me suis dit: « Comment font-ils pour corriger leur posture ? » Au CrossFit, il n’y a pas de miroir pour éviter les vanités; le CrossFitter doit se fier à son coach et à ses sensations. Chacun vient avec son niveau, mais tout le monde vient pour le même objectif: repousser ses limites. À la fin d’un WOD, le plus athlétique de tous est dans le même état que le débutant. Et puis, on est toujours le débutant d’un autre !

3/ Un centre du corps fort, c’est un corps fort // L’ensemble des groupes musculaires du corps sont reliés et organisés les uns avec les autres sous forme de chaînes musculaires. Ces chaînes ont un point commun, le centre de notre corps (the core). Ce dernier représente un pilier grâce auquel les membres supérieurs et inférieurs peuvent communiquer. Plus ce pilier est stable et rigide, plus les bras et les jambes pourront produire des mouvements efficaces, précis, rapides, puissants et surtout économiques. J’ai encore beaucoup de mal à mobiliser cette zone de mon corps, mais je ne désespère pas !

4/ L’esprit d’équipe est un puissant moteur de dépassement de soi // Dans une salle de Fitness, c’est plutôt « Chacun pour soi, et le miroir pour tous ! ». Les anciens se moquent des nouveaux, les nouveaux regardent de haut les anciens… Bref, l’esprit d’équipe et la cohésion sportive sont quasi-inexistants. Au CrossFit, la notion de partage est importante. Pendant un WOD, « les CrossFitters effectuent leurs séances d’entraînement ensemble afin de se mesurer les uns aux autres, de s’encourager, et de repousser leurs limites ensemble. En arrivant à la Box CrossFit Louvre, j’ai découvert une communauté soudée, et enclin à partager son savoir (encouragements des autres lorsque les premiers ont fini, astuces techniques, etc…) !

5/ La récupération fait partie de l’entraînement // Pour progresser, il faut laisser le temps au corps, de réparer toutes les micro-lésions des fibres musculaires engendrées par l’entraînement. Ne pas récupérer, c’est s’exposer à des risques de blessures musculaires ! Il existe plusieurs techniques pour accélérer la récupération (récup. active, massages, étirements, etc…).

6/ Il ne faut pas confondre étirements et assouplissement // Les étirements visent à faire regagner aux muscles leur longueur initiale, alors que les assouplissements visent à augmenter la longueur des muscles au repos. Après un effort musculaire plus ou moins intense, les muscles ont tendance à « gonfler » et à se raccourcir. Du coup, il ne faut jamais oublier de s’étirer (15 sec. par muscle) après une séance d’entraînement. J’avais tendance à ne pas le faire avant de commencer le CrossFit. 😀 Je me disais que ça ne servait à rien. Le travail d’assouplissement doit être abordé comme un travail de développement d’une qualité physique (= souplesse). Par conséquent il doit être planifié, organisé dans le programme d’entraînement (séance de stretching, yoga, etc…). Les deux sont indispensables pour récupérer et progresser !

7/ Il ne faut pas confondre fatigue physique et psychologique // La fatigue est responsable d’une baisse des performances. Lorsque je dormais mal, lorsque je me sentais faible, j’avais tendance à dire: « je suis crevée ». Néanmoins, je ne distinguais pas la fatigue physique, entraînée par un manque de sommeil/surentraînement, de la fatigue psychologique (soucis, lassitude, irritabilité, etc…). Or, ces deux fatigues sont bien distinctes. La fatigue physique peut être maîtrisée en dormant bien (environ 8h de sommeil par jour), et en s’octroyant des jours de récupération, mais la fatigue mentale est beaucoup plus difficile à combattre, puisqu’elle s’impose à nous. Il faut essayer de la transformer « carburant » pour se donner le courage et la force nécessaire. Cette distinction m’a appris à être plus à l’écoute de mon corps, et à lui apporter les réponses dont il a besoin !

8/ Être « fort » ne veut pas dire être « puissant » // Il m’arrivait souvent d’employer les mots « fort » et « puissant » pour parler de qualités physiques. D’apparence, ils me faisaient penser à des synonymes… Mais en réalité, ils ne veulent pas du tout dire la même chose ! Être fort (capacité d’un groupe musculaire à appliquer de la force = soulever des charges lourdes, etc..) ne veut pas dire être puissant (capacité d’un groupe musculaire à appliquer une force maximale en un minimum de temps = sprinter, etc…). Et, l’athlète CrossFit doit faire appel à toutes ces qualités pour devenir un athlète complet/aguerri. Je vous conseille vraiment d’aller jeter un oeil aux 10 qualités mises en oeuvre dans la pratique du CrossFit. Cela vous permettra de faire un point sur vos qualités et faiblesses, de relativiser lorsque vous voyez votre meilleur(e) ami courir un marathon en 1 semaine 😉 (l’endurance est l’1 des 10 qualités physiques !), et surtout de mettre les bons mots sur ce que vous ressentez lors d’un entraînement.

9/ La nutrition est la clé de voûte de la performance sportive // La nutrition tient une place primordiale dans la pratique sportive (Ça, je le savais déjà). « Parler de nutrition, c’est penser « carburant » et non « régime » ». Je savais bien qu’une bonne alimentation aidait à se sentir mieux, plus en forme… Mais je ne pensais pas, que ce que j’avais mangé la veille ou 2h avant ma séance, impactait autant sur mes performances. Pendant un WOD, le corps repousse sans cesse ses limites… Lorsque je mange mal, trop, ou pas assez, je sais que ma séance sera malheureuse et pénible.

10/ Chaque entraînement doit respecter la règle des 3 « S » // La Box CrossFit est, et doit être un terrain de jeu pour adultes. « Une bonne séance doit faire transpirer (sweat), jurer (swear) et sourire (smile) ». En général, je suis trempée dès l’échauffement, je commence à crier/grogner au milieu de WOD, et je finis toujours sur un sourire qui dit: « Je l’ai fait ! » (I did it !) 😀 Cette règle des 3 « S » m’a rappelée, que j’avais tendance à privilégier les deux premières méthodes. Depuis deux semaines, je n’ai jamais autant pris de plaisir et « de sourire » à m’entraîner !

Photo 2: Brassière CrossFit Front Rack Reebok – Short CrossFit Speed Reebok – Gourde ONE SERIES Reebok – Barre Énergétiques aux Noix Be-Kind (en vente à la Box) – LOG BOOK CrossFit Louvre.

* Un grand MERCI à (Daniel Chaffey) la Box Reebok CrossFit Louvre, qui a accepté de m’accueillir pendant 3 mois, et à Reebok pour son soutien matériel et immatériel ! 😀

Vous aimerez aussi:
J’ai testé le CrossFit XIII !

Vous aimerez aussi

3 Commentaires

  • Répondre Johanna 08/05/2015 at 111205

    Je trouve que c’est un très bon résumé du CrossFit !
    Je ne connaissais pas la règle des 3S, mais je la trouve très vraie.
    Je pratique depuis 3 mois, je suis déjà une vraie addict, et j’ai hâte de lire tesfuturs billets 🙂
    Compte-tu poursuivre après les 3 mois ?

  • Répondre Pauline 08/05/2015 at 110105

    Merci pour ce bel article!
    j ai commencé le crossfit il y a 2 mois presque ! ce n’est pas facile tout les jours mais je me bats pour avancer et réussir mieux à chaque wod.
    Question sur les protéines: dans ma box ils en mangent ou en boivent après chaque wod. Faut il le faire? Cela permet il de récuperer plus vite? D’acquerire plus de masses masi doit on du coup totalement changer sa facon de se nourrir?
    Merci !!!
    ps: j aime beaucop ce que tu fais!

  • Répondre axelle et ses caprices 08/05/2015 at 110305

    Mon amoureux est étudiant en staps, et il y a quelques semaines j’ai du le faire réviser sur sa théorie musculation (et dedans il y avait une partie sur le crossfit). De ce que j’ai retenu c’est vraiment un sport parfait quand on veut se dépasser, physiquement et mentalement. Par contre c’est un sport assez cher, et il n’est pas proposé partout .. Mon copain a discuté avec sa prof qui donne des cours de crossfit justement (on habite à 30 min de Lille, et c’est la seule salle aux environs qui propose du crossfit) mais quand il a vu les prix il s’est vite rendu compte que niveau budget quand on est étudiant et bien ce n’est vraiment pas possible !
    J’ai quand même hâte de voir tes impressions au fur et à mesure 🙂
    Bisous, Axelle

  • Laisser un commentaire